Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣

Partagez|

Un séminaire.... de torture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Un séminaire.... de torture ? Jeu 19 Sep - 19:42

Ca y était, Kylee allait rentrer dans l’amphithéâtre pour donner son premier cours …. Piu ça allait lui faire étrange de passer de l’autre côté de la table… et à entendre le brouhaha phénoménal de la salle, il devait y avoir du monde. Prenant son courage à deux mains, elle entra enfin. Lorsque son regard bascula sur les gradins, elle écarquilla les yeux, elle ne voyait même pas le fond de la salle tellement cela grouillait de gens. Elle finit par rejoindre son bureau et posa l’énorme classeur remplie de feuille. Son cœur battait la chamade… et elle se retourna vers le tableau pour prendre une grande inspiration. Elle était une femme intelligente, avec un franc parlé, elle ne mâchait pas ses mots, alors pourquoi était-il si timide et qu’elle angoissait autant ? Peut-être parce que cette fois, tout dépendait d’elle.. de son savoir, de ses connaissances…  Holly crap ! Bien sûre qu’elle était compétente ! il fallait qu’elle fasse disparaître les voix de sa cher et tendre mère qui l’a paralysé et lui donnait un sacré manque de confiance en elle. Elle sortit de sa poche sa mini boite et avala son acide avec difficulté. Puis elle prit une craie et écrit son titre, son nom et son prénom.

« Merci d’être venu aussi nombreux… Ce séminaire va durer deux jours entiers.. Aujourd’hui cela sera basé sur de la théorie, vous aller recevoir une copie de tout ce qu’il faut savoir sur notre chère caboche »
dit-elle avec une pointe d’humour qui fit rire quelque peu l’assemblé. Bien cela était réconfortant, son public était actif et elle se sentit à cet instant précis, l’âme d’une oratrice hors pair. Chose qu’elle fit, avec professionnalisme et passion…avec un soupçon d’excitation, dut pour sûre à son amphétamine qui la rendait follette comme une puce. Elle se sentait l’âme de changer la face du monde, du moins pour ce peuple. C’était étrange mais elle se sentait vivante comme jamais. Transmettre son savoir était source d’estime de soi personnelle, et elle ne s’en priva pas. Elle répondit à chaque question, expliqua minutieusement par des métaphores pour que ses « étudiants » puissent mieux comprendre un concept et embraya sur un exemple concret. La matinée passa rapidement, la pause du midi fut rapide et l’après midi chargée d’exemple de cas concret. Des vidéos étaient diffusées sur grand écran par moment pour illustrer ses dires. Sur la fin de l’après midi un jeune homme de l’assistance leva la main une énième fois et Kylee lui donna la parole.

« Ceci est vraiment intéressant, mais comment pouvez-vous affirmer que cette pratique est la meilleure ? pour ce cas précis ? »

Kylee eut un rictus… Il essayait de la chercher celui là depuis tout à l’heure à toujours la défier, alors qu’il n’avait probablement jamais opéré de sa vie.

« Avec l’expérience, ni plus ni moins… et cette technique je l’ai inventé moi-même, cela a sauvé la vie de nombreuses personnes. Pouvez-vous en dire autant ? Vous avez l’air jeune, avec du lait encore sous votre nez… et non pas que je mette votre intégrité en doute, mais je pense être plus compétente que vous. Ce n’est pas au vieux singe que l’on apprend la grimace. »

L’assemblé eut un fin rire, ce qui calma l’individu. Elle eut un petit sourire, hautain malgré elle. Ok, elle l’avait remballé avec peu de finesse.. Mais c’est qu’il devenait agaçant et faisait naître en elle son côté Bad Kylee.. De plus l’effet des amphétamines s’était estompé et la jeune femme était à fleur de peau, irritable, à cran. De plus elle était fatiguée, ce qui n’arrangeait pas les choses.. non ce n’était pas uniquement l’effet secondaire de sa drogue, mais aussi le fait qu’elle avait parlé près de 8h. La jeune femme conclut par une citation d’un chercheur célèbre, Louis Pasteur :

« Ce n'est pas la profession qui honore l'homme mais c'est l'homme qui honore la profession.  »

et demanda à ce qu’ils y réfléchissent pour le lendemain. L’assemblée s’en alla et Kylee rangea son classeur. Lorsqu’elle releva la tête l’homme qui l’avait importuné tout à l’heure était en face d’elle.

« Madame… Ou j’espères dire Mademoiselle.. . Je suis désolée pour tout à l’heure, et j’aimerais me racheter une conduite avec vous à mes côtés en tant que mentor… »

Kylee crut rêver.. Il n’avait aucune gêne celui là dis donc ! Mais au moins il était subtile, il cherchait quoi à ce qu’elle soit son enseignante ou son coup d’un soir. Elle sentit ses poils sur ses avants bras se dresser et de tout son être elle exécra le jeune homme.  Son irascibilité se transforma en regard foudroyant de mépris.

« Vraiment ?... Je serais honoré d’apprendre à un homme tel que vous ce qu’est une lobotomie… Vous pourriez être le patient, histoire que vous arrêtiez votre petit numéro de lèche botte, ce qui de surcroit à le don de m’agacer. Si vous voulez apprendre tout est dans votre document… à moins que vous soyez un protozoaire. Si c’est le cas, i’m so sorry, mais vous êtes un cas incurable et la meilleure des chirurgies n’y ferait rien »

L’homme eut un sourire sur ses premières paroles avant de le perdre rapidement, elle se prenait pour qui ? Personne ne l’avait autant humilié de la sorte. Il était le meilleur de sa promotion… Du moins c’est ce qu’il aimait à penser, car en réalité c’était un paumé qui avait atterrit la par hasard pour faire quelque chose de sa vie… et il n’était bon à rien… et lorsqu’il n’arrivait pas à quelque chose, des excès de violences le caractérisé. La doctoresse lui fit volte face pour prendre son cartable et s’éloigner, c’est là qu’il la héla.

« Vous parliez tout l’heure que c’est l’homme qui honore la profession… vous ne l’honorez pas Mademoiselle Knightley ! »

Kylee se retourna dans une superbe retournée de cheveux, le menton relevé comme pour le prendre de haut. Mais pourquoi s’irriter-t-elle autant ? Sa personnalité ? Son manque de patience envers des abrutis de son espèce ? A cause de sa drogue ? Ou parce qu’il incarnait tout ses bof qui l’avait côtoyer tout au long de sa vie et qui pensait profiter d’elle ou avoir le dessus, parce qu’elle était une femme ? Et bien avec elle il n’y avait rien de tout cela, elle était intelligente, indépendante, elle n’avait pas besoin d’être entouré de personne de son niveau… Arrogante ? Mah qu’un peu… mais elle avait un 6ème sens aiguisé, le pourquoi du comment qu’elle ne s’entourait que des meilleurs… le reste elle les ignorait. Et c’est ce qu’elle fit… Elle tourna ses talons et sans un regard quitta la salle, sans même avoir demandé le nom de l’individu. Le laissant planté là comme un con !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 20 Sep - 10:58

Cette neurologue avait du tempérament, même un peu trop à son goût. Il n’était pas un moins que rien, comme elle l’avait si bien dis ! Il se donnait corps et âme pour ce qu’il faisait, entreprenait.. et cela avait toujours été, quitte à ce que pour cela soit néfaste pour les autres. C’était sa façon de prouver qu’il avait de la valeur, il se sentait exister ! Pas comment durant son enfance où il avait été rabaissé plus bas qu’à terre, où les humiliations étaient courante, juste pour qu’on rigole de lui… Ses parents avaient engendré un fils avec de graves problèmes psychologique. Chaque moquerie à son égard, se transformé en frustration qu’il accumulait au fond de lui… Cela avait toujours été.. et le rendait un brin agressif… surtout lorsqu’il se sentait rejeté, mis à l’écart. Si Garvyn détestait bien une chose, c’était ça. Cela le rendait fou de rage. Ce Dr Knightley l’avait humilié à plusieurs reprises et elle savait comment rendre les mots percutant pour vous déstabiliser. Tout ce qu’il avait toujours exécré chez ses parents, tout ça…. Etait incarné par Kylee. En bref, ce cher Garvyn aurait du se tourner vers la psychatrie.. Branche de la médecine plus adapté à son état et à ses pulsions malsaines qui étaient en train de germer comme du pop corn.

Le soir même, il tenait sa vengeance… quelque chose s’était déconnecté dans son cerveau et l’instinct bestial en lui avait émergé … pour le plus grand malheur de la doctoresse qui allait subir. Oui elle allait payer pour cet affront. Elle se croyait trop sûr d’elle.. et les gens comme ça devait avoir une bonne leçon. Fin manipulateur dans l’âme, il se montrer comme le plus doux des agneaux pour mieux vous connaître et vous faire mal là où ça faisait mal par la suite… Notamment sur le plan psychologique. Il se souvint encore il y a quelques années de sa petite amie qu’il avait séquestré et brisé psychologiquement pour l’avoir trompé. Malgré ce que l’on pourrait penser Gavyn réfléchit toujours avant de commettre un acte et se renseigne scrupuleusement pour ne rien laisser au hasard… Bon là il n’avait pas le temps de faire dans la finesse, sa pulsion de vengeance était trop grande et Knightley vulnérable que cette nuit. Sous le coup des 23h, Garvyn était fin prêt, et se tenait près de l’auberge où la jeune femme passait la nuit.. Il était en train d’analyser comment il pourrait rentrer incognito pour arriver à l’étage quand soudain, la porte de derrière s’ouvrit. Il s’abaissa derrière le buisson pour ne pas être vu et observa la personne en question… Quelle ne fut sa surprise en constatant qu’il s’agissait de sa professeur préférée ! Une lueur noire se diffusa dans ses prunelles et il put sentir sa haine l’envahir par tous les pores de sa peau. Ni une ni deux, il sortit de l’ombre et pointa son arme avant de tirer sur elle. Un rayon lumineux bleu, électrique, enveloppa la jeune femme qui se tordit dans tout les sens avant de tomber au sol, inconsciente. Disons que son arme était un tyser alien, amélioré. Il attacha alors ses chevilles et ses mains avant de la charger sur son épaule, direction la forêt qui bordaient la petite ville. Peu de gens s’y aventuraient, la forêt étant réputé sauvage, seul quelques chasseurs traquaient le loup, ours, ou autres animaux féroces. Garvyn lui n’avait pas peur de cet endroit, cela avait été son refuge étant plus jeune, lorsqu’il avait besoin de s’isoler. Il avait même trouvé une cabane en bois peu accueillante d’extérieur, mais l’intérieur offrait un petit confort rupestre… Si on aimait les toiles d’araignées et les objets rouillés, cela allait de soi. Il y avait même une petite dépendance proche de la maisonnette, beaucoup plus délabré, mais cela serait parfait pour son projet. La route était longue et il dut maintenir la jeune femme inconsciente jusqu’à ce dit lieu… à environ 5 km de la ville. Une fois arrivé, il alluma une faible lampe à huile et attendit que la belle au bois dormant se réveille…. Chose qui tarda. Par manque d’impatience, il releva le menton de la jeune femme – préalablement attaché à une chaise et lui mit un revers de main, histoire de la stimuler.


« C’est l’heure de se réveiller docteur »

Lorsqu’il eut enfin son attention, il sourit, oui il jubilait de voir l’incompréhension dans les prunelles noisettes de la jeune femme.. Lorsqu’elle consentit à se débattre, ce fut le paroxysme. Il pouvait sentir son pouls s’accélérer, ce qui le fit planer, ENFIN ! il avait le dessus.

« Vous allez regretter de m’avoir traité de la sorte… vous m’entendez ? Vous allez payer pour vos paroles… oh oui.. et je peux vous assurer que mes méthodes sont peu conventionnelle…. Tout comme votre langue »

Il la saisit par les cheveux et tira sa tête en arrière, de son autre main il saisit la mâchoire de Kylee et la pressa sauvagement.

« Que diriez-vous si on la coupait ? Histoire que vous ne puissiez plus dur d’assénités »

Sur ce il la lâcha.

« Où vous êtes ? Loin de la civilisation, là où vos cris ne se feront pas attendre, ni même vos plaintes. »

Il s’appuya sur les accoudoirs de la chaise en bois, faisant exprès de presser les poignets de la jeune femme, entourée d’une corde où mieux valait ne pas savoir où elle avait traîné.

« Vous savez Mademoiselle, vous auriez du accepter mon offre, avant de jouer les hautaines… J’en ai juste….(on pouvait voir que Garvyn transpiré et qu’il n’était pas dans son état normal) ASSEZ QU’ON ME TRAITE POUR UN MOINS QUE RIEN » hurla-t-il à ses oreilles, puis son ton s’adoucit, comme un malade mentale qui se mettait à supplier.

« Je ne vous ai rien fait pourtant… j’ai juste posé des questions, alors pourquoi m’avez-vous traité ainsi mh ? (caresse sa joue) POURQUOI !? »

Et sans plus attendre, il lui envoya une droite bien dosé sur le haut de sa pommette, qui s’ouvrit instantanément sous le coup. En voyant les conséquences de son acte, il se sentit vivant… sa peau était tellement fine, douce, il allait bander… et s’amuser au plus haut point ! Mais contre toute attente cette dernière lui cracha au visage. Acte de vengeance ? ou simple acte inconscient ?

« Vous êtes une belle salope » dit-il en l’empoignant au coup, pressant ses doigts autour de sa carotide… il pouvait sentir ses pulsations cardiaque… Même avec son ex, il n’avait été jusqu’à la frappé, mais elle, c’était différent, elle l’avait fait tombé dans une paranoïa extrême et dangereuse… et la sentir soumise et si fragile entre ses mains le faisait jouir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 20 Sep - 17:25

Kylee avait rejoint l'auberge à la fin de sa première journée de séminaire, elle avait prit son repas et avait rejoint sa chambre. Le militaire qui l'accompagnait avait prit son repos dans la chambre voisine. La doctoresse avait prit sa douche et était en train de préparer son speech pour demain... Toutefois sous le coup des 23h, sa main se mit à trembler. Des tremblements typiques de manque.. Elle avait bien remarqué qu'elle avait chaud, mais n'y avait prêté attention... Posant son stylo, elle souffla. Pourquoi prenait-elle ce poison, elle savait très bien comment cela terminé... soit elle reprenait une dose, soit elle laissait passé et ses articulations entière lui brûlé. Elle avait même l'impression qu'on faisait des nœuds avec ses ligaments et ses tripes... Puis le plus gros du manque passé, elle se sentait épuisé et dormait jusqu'à des 12h d'affilé. Souhaitant prendre l'air elle se faufila hors de sa chambre, direction l'arrière cours de l'auberge pour prendre un bol d'air frais... Toutefois elle ne se doutait guère de ce qui allait lui arriver. D'ailleurs elle ne vit rien venir, seule une douleur fulgurante fut ressentit de tout son être, intense et brève avant que son cerveau ne déconnecte. Elle ne se réveilla que longtemps après. Alors qu'elle était toujours en grande conversation avec Morphée, elle fut arraché de ses bras subitement. Lorsque son cerveau fut assez connecté pour comprendre ce qu'il lui arrivait, elle grimaça en poussant un fin gémissement. A entendre cette voix, qu'elle avait déjà entendu quelque part elle redressa la tête. Tout était encore flou, mais lorsqu'il s'approcha pour lui tirer la tête en arrière violemment, elle put le voir distinctement sous la lumière. Cétait son étudiant... enfin s'il n'en n'avait jamais était un !

Citation :
« Vous allez regretter de m’avoir traité de la sorte… vous m’entendez ? Vous allez payer pour vos paroles… oh oui.. et je peux vous assurer que mes méthodes sont peu conventionnelle…. Tout comme votre langue. Que diriez-vous si on la coupait ? Histoire que vous ne puissiez plus dur d’assénités »
Sous la poigne emplie de rage, elle écarquilla les yeux... c'est que ça faisait mal tout ce traitement... Que quoi ? Mais bon sang où était-elle son regard alla de gauche à droite... mais elle ne discernait pas grand chose, seule la lumière au dessus d'elle éclairait la pièce. Lorsqu'elle voulut se débattre elle constata qu'elle était attachée fermement sans recours. Un éclat de panique put se lire sur son visage. Where the hell était-elle tombée ! Ca elle ne savait pas, ce qu'elle savait c'était qu'elle se trouvait en face d'un mec qui n'avait pas la conscience tranquille. Bon très bien, il ne fallait pas céder à l'angoisse... Et elle entama un petit exercice de respiration lorsqu'il la relâcha tout en fermant les yeux.

**Tu te donnes du courage ?
- Fou moi la paix.. je.. je sais pas ce qui m'arrive, ni ce qu'il veut, ça se trouve c'est un malade mental !
- Darling ?... un homme qui t'emmènes dans une grange miteuse et délabré... c'est un malade mental !**

"Où suis-je ?"

Sa simple réponse ne la rassura pas... d'autant plus lorsqu'elle put distinguer ses traits de visage dur et glacial... Aucune humanité ne réchauffait cet être.. Elle avait l'impression d'être face à Seth, dans sa frénésie... Un enfoiré du même genre ? Kylee ne l'esperait pas de tout coeur ! Elle en avait déjà eu assez avec un. Pourquoi tombait-elle toujours sur des fous ? Elle réprima un petit cri en se mordant la langue, lorsqu'il appuya de toute ses forces sur l'emprise de ses poignets... elle avait l'impression que des échardes lui transperçaient la peau. Sa respiration s'accélera lorsque son visage frôla le sien et détourna instinctivement le regard.

« Vous savez Mademoiselle, vous auriez du accepter mon offre, avant de jouer les hautaines… J’en ai juste…. ASSEZ QU’ON ME TRAITE POUR UN MOINS QUE RIEN »

Kylee sursauta à son cri toute en grimaçant... Ok s'il voulait l'intimider, il avait gagné ! Elle était au milieu de nul part, sans défense avec un homme en colère... contre sa personne. Super, quelle nuit ! Son esprit se mit à divaguer et elle pensa instantanément à Noah, puis à son frère, son chien.. Non il fallait qu'elle soit forte non de dieu ! ce n'était pas digne d'elle, de son caractère.. Sauf que malgré le fait qu'elle savait se battre et avait une langue bien trop pendue... Elle était une grosse froussarde.

« Je ne vous ai rien fait pourtant… j’ai juste posé des questions, alors pourquoi m’avez-vous traité ainsi mh ? (caresse sa joue) POURQUOI !? »

Et bam ! premier coup dans la tête... Elle avait été tellement puissante que la chaise avait basculé sur le côté. Sur le coup des larmes montèrent au yeux, elle pouvait sentir sa pommette brûler à cause du vernis de sa peau déchiquetée. Encaissant tant bien que mal, elle reprit constance et se redressa, dents serrés. Son visage avait les traits plissés, mais elle ne montrait pas sa faiblesse. Après tout, elle était maître dans l'art de cacher ses sentiments. Pour finir, elle cracha contre son tortionnaire d'un soir et ricana bêtement à sa réplique.

"C'est drôle... j'appelle comme ça ma chère et tendre mère... son sourire s'estompa comme neige au soleil. Je crois que c'est dans les gênes... désolé. Trêve de plaisanterie... Mes amis vont venir ici et vous allez passer un sale quart d'heure. So free me and maybe we could make an arrangement."

Elle fit jouer sa mâchoire comme pour la dérouiller et rejeta une mèche de cheveux à l'arrière de sa tête. C'est alors qu'il empoigna sa gorge avec vélocité.. Au poing où elle avait l'impression que ses amydales allaient remonter.. sa respiration devenait difficile et le manque d'oxygène cumulé à la douleur lui fit tourner la tête. Dans quel merdier s'était-elle fourrée ? Cela lui apprendrait à vouloir avoir toujours le dernier mot !

"Vous... voulez quoi... au juste ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Lun 23 Sep - 17:28

A sa réplique sur le fait qu'elle aussi appelé sa mère "salope", il ne le souligna pas.. bien qu'il allait garder ceci pour la suite des événements... des informations personnelles ne pourrait que l'aider lorsqu'il voudrait la briser. Mais pour le moment chaque chose en son temps. Il eut un rire sarcastique.

"Épargnez moi vos belles menaces.... Kylee, je peux ?... Autant nous appeler par nos prénoms, nous allons être intime jusqu'à la fin de ce séminaire" dit-il d'un clin d'oeil séducteur, mais aussi très TRES malsain. La noirceur de son âme à cet instant précis égalait parfaitement le manque d'humanité présent dans ses yeux, couleur encre.

Citation :
"Vous... voulez quoi... au juste ?"
Alors qu'il la tenait toujours fermement autour de son cou, il vint y joindre son autre main pour un peu plus de puissance. Il sentait la jeune femme faillir en dessous de ses phalanges, il avait le droit de vie et de mort sur sa "professeur" d'un soir... et qu'est-ce que cela pouvait être valorisant ! Il ne regrettait s'être enfuit de chez ses parents, des fermiers moins que rien, pour vivre seul, là où il pouvait faire ses choix et agir comme bon lui semblait ! Pour finir il la relâcha, lorsqu'elle fut sur le point de tourner de l'oeil... Ça ne serait pas drôle pour la suite sinon !

"Qu'est-ce que je veux ?.... Je veux vous voir souffrir comme jamais... This is gonna be so much fun*" dit-il en insistant sur les derniers mots avant d'avoir un rire rauque... frénétique, comme s'il était possédé. Puis il s'arrêta séchement et mis en exécution sa parole. Droite, revers... il poussa un petit "ouh" tout en gesticulant de droite à gauche comme s'il se trouvait sur un ring et bim, bim, BAM, en plein dans le menton, il était jolie celui là ! Il voyait bien que la jeune femme avait beau masquer sa souffrance et sa détresse, ses yeux voilés la trahissait. D'un dernier revers, il finit par la faire s'évanouir.

"Hey.... eh oh..."

Il s'approcha et se pencher sur le côté, soulevant son menton de deux doigts avant qu'il ne relâche sa prise. Bon il n'avait pas du doser sa force... Peut importe, il avait prévu bien d'autre chose pour le lendemain, avec sa liste de petite torture à prodiguer et son fourre tout remplis d'objets et d’accessoires plus sordide les uns que les autres. Détachant la jeune femme, il la porta jusqu'à une cage en fer avec loquet et laissa volontairement une fine tige de fer dans la cage.. Il avait un jeu en tête et il allait s'amuser....

Le lendemain matin, il guetta de par la fenêtre l'étable non loin de la demeure. Garvyn était en train d'aiguiser son couteau de chasse... il attendait que le gibier montre le bout de son nez, ce qui fut le cas quinze minutes plus tard. La doctoresse sortait de la dépendance, désorientée et frêle... La brume du matin était présente, ce qui allait rendre sa chasse encore plus attrayante. Lorsqu'elle fut assez loin, il sortit à son tour et suivit ses traces. Elle ne pourrait aller loin, les quelques 10 hectares de terre qui entourait la ferme abandonné était grillagé sur 1m50... Tel un prédateur, il traqua sa proie avec malice, la faisant bifurquer à tel endroit en la nommant par son prénom, où en poussant quelques rires pas très rassurant. Au final elle se retrouva dans une zone où des pièges à loup était installé, si elle avait le soin de.... ah ! le cri qu'il venait d'entendre indiquait que cette cruche de première zone n'avait pas fait attention en mettant les pieds. Dommage pour elle. Il rejoignit l'emplacement et vit qu'elle avait réussi à se libérer. S'approchant furtivement, il rangea son couteau dans son étui, installé à la ceinture et sortit un lacet de chaussure. Pour finir il bondit sur la jeune femme et lui mit le lacet autour de cou avant de resserrer sa prise. Miss knightley poussa quelques gazouillis fort disgracieux.


"Tu appelles tes amis les oiseaux pour qu'ils viennent te secourir... Tu croyais vraiment que tu pourrais t'enfuir ? Ce n'était qu'un jeu (resserre au point de cisailler sa peau)... et telle une pauvre petite proie tu y as plongé aveuglément"

6cc]* Dédicasse Cas' 6x22 de SPN]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Mar 24 Sep - 17:40

"Qu'est-ce que je veux ?.... Je veux vous voir souffrir comme jamais... This is gonna be so much fun"

Kylee était sur le point de rendre l'arme à gauche, du moins c'est ce qu'elle croyait... sa force était redoutable et il ne prenait pas de gant. Sa "pomme d'Adam" version féminine était sur le point de croquer et la doctoresse de tourner de l'oeil quand soudain, Garvyn relâcha sa prise. Elle mit un laps de temps à reprendre contenance... S'il voulait l'effrayer c'était chose réussi ! En plus de la douleur, un sentiment d'effroi était en train de l'envahir ! Elle était face à un homme psychotic qui avait de bref ressemblance avec Seth.. Sa chambre, le pseudo viol et ses mains autour de son cou, tout comme là... Sauf que Garvyn s'était tellement acharné que des traces violacés/noires naissaient sur sa peau si délicate. Malheureusement pour la jeune femme, la nuit allait encore être longue... Elle se prit une ruée de coup plus méchant les uns que les autres. Si jamais elle avait gémit et pousser des cris de douleurs, bien vite elle avait cessé.... Volonté de fer pour ne pas faire plaisir à son geolier ? Peut être, mais cela était surtout du à la douleur intense qu'elle percevait tout partout. Il avait tuméfier son visage, sa lèvre était écorchée, sa joue commençait certainement à gonfler et elle put sentir un filet de sang couler le long de son front. Et comme si cela n'avait pas suffit il envoya le coup fatal qui la fit sombrer dans l'inconscience.

Kylee ne se réveilla qu'au petit matin, dans un sursaut du diable. Durant un court instant elle crut que tout ceci avait été un cauchemar et qu'elle se réveillerait auprès de Noah, mais il n'en fut rien. Le lieu sentait le moisi et l'humidité... Dans un imperceptible sourire... de douleur, elle posa ses mains sur son visage. Ce dernier était douloureux à souhait et l'une de ses joues était gonflée, probablement dut au chair déchirée de l'intérieur... Le sang avait séché et elle se l'essuya à l'aveuglette avec un pant de son t-shirt. Fermant sa veste, elle s'assit et rapprocha ses genoux à elle pour se tenir chaud. Elle n'était vraiment pas bien et sa tête lui tournait encore... des larmes vinrent noyer ses prunelles noisettes et un sanglot s'échappa en constatant dans quelle situation elle était. Son geolier avait pris la peine de prendre sa montre... ce qui était en soit une torture pour la jeune femme, car elle ne pouvait plus se repérer temporellement... combien de temps, combien d'heure, de jour ? était-elle ici... il avait très bien pu lui administrer quelque chose pour dormir... oui non ce n'était pas possible, ses amis seraient venus la libérer... enfin... elle espérait. Complètement perdue et désorientée, son regard se posa sur une tige de fer au sol... L'esprit brumeux de la doctoresse se reveilla et elle l'utilisa pour essayer de "délocker" l'ouverture de sa cage. Dire qu'il l'avait parqué comme un vulgaire animal... Après quelques minutes de persévérance la jeune femme arriva à se libérer et prudemment, s'avança vers la sortie de la grande, après un rapide coup d'oeil où elle put distinguer la maison... elle se mit à courir à l'opposée de celle-ci. Il devait encore être tôt car le soleil n'était pas encore tout à fait lever, il faisait juste assez clair pour savoir sur quoi elle marchait. Au loin se trouvait une petite forêt et elle décida d'y pénétrer. Elle passa au dessus du fil barbelé et reprit sa route... haletante, apeuré et poussé par un instinct de survie à tout rompre. Jamais on ne l'avait poussé dans ses retranchements... de façon aussi malsaine et agressive... Oui malsaine car ce malade de Garvyn était à ses trousses et jouait avec ses nerfs. Comme si ils n'étaient pas assez en pelote comme ça ! Alors qu'elle regardait en arrière, elle trébucha sur une branche et dévala une petite côte en rouler-boulet...


**Aie... ça fait mal.. comme si j'avais besoin de ça en plus**

Alors qu'elle se relevait et marchait quelques pas, son pied s'enfonça avant des happer dans un piège... et pas n'importe quel piège ! Un hurlement sinistre fendit l'air et les corbeaux s'envolèrent des arbres décimés par l'automne. Une mâchoire de fer avait presque failli sectionner sa cheville. Alors que des larmes roulaient sur ses joues, elle se concentra pour se dépêtrer de là... Au final, le piège s'avéra être vieux et n'avait entaillé que sur 3 cm sa cheville au niveau des dents... Encore heureux car elle aurait pu se retrouver avec un pied de moins ! Dans tout les cas du sang s'en échappé et elle avait perdu sa vitesse de croisière en boitant... Kylee faisait abstraction de sa douleur.. il fallait qu'elle s'en sorte ! c'était ça le principal... Mais le sort en décida autrement car elle se fit attraper par le cou... avec une ficelle qui lacéra davantage sa peau déjà bien abîmer par ses mains la veille. Portant ses mains sur la dite ficelle elle tenta d'échapper à sa prise.

"Tu appelles tes amis les oiseaux pour qu'ils viennent te secourir... Tu croyais vraiment que tu pourrais t'enfuir ? Ce n'était qu'un jeu.. et telle une pauvre petite proie tu y as plongé aveuglément"

**Woah... y'en a qui devrait se faire interner en psy et attaché à un pieu !
-Argh... te le.... pas dire
- Je comprend rien à ce que tu penses...
- ....
- Tout ce que je sais c'est que c'est pas le moment de flancher alors bats toi ! utilise tes cours de défense**

Et comme poussée par sa conscience, elle réussit à donner un gros coup de coude dans l'estomac de ce dernier, qui se recula. Kylee était affaiblie et avait le souffle court... elle reprit une grande bouffée d'oxygène alors qu'une quinte de toux pointa son nez. Cependant pas le temps de se reposer sur ses lauriers ! Garvyn revenait en force et elle rassembla toute son energie pour esquiver ses coups. Une droite partit dans la mâchoire de Garvyn, rapidement et agilement elle prit son bras pour le retourner derrière son dos, où, de son pied valide, lui fit une béquille. C'est alors qu'elle vit son couteau de chasse et le prit en main avant de reculer.

"Si tu veux pas que je te plante... va-t-en ! J'aurais aucun scrupule... aucun... et je te laisserais mourir comme un chien, tu te feras bouffer par les charognards." dit-elle d'un ton haineux, bien que tremblant. Son regard était dur, froid, sanguinaire... Toutefois son erreur fut lorsqu'elle détailla durant quelques secondes la lame, qui lui semblait bien trop aiguisé et meurtrière à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Mar 24 Sep - 18:46

Citation :
"Si tu veux pas que je te plante... va-t-en ! J'aurais aucun scrupule... aucun... et je te laisserais mourir comme un chien, tu te feras bouffer par les charognards."
Le regard que posait Garvyn sur Kylee était celui d'un fou, noir et obsessionnel à la fois. Sa proie venait de l'énerver en le frappant. Certes il avait encaissé les coups, mais elle venait de lui prendre son couteau de chasse.

"Et tu penses que tu réussiras ? Ne me fait pas rire ma chérie, t'en es tout bonnement incapable !"

Au même moment, alors que Kylee examinait son arme à la main, Garvyn fonça sur elle et lui envoya son poing en pleine face, droit sur le nez ; alors qu'elle était destabilisée, il lui repris son couteau des mains et, rapidement, il lui trancha sa tendre chair au niveau de la cuisse, avant de se trouver derrière elle et de lui mettre son arme sous la gorge, alors qu'il collait fermement son torse contre son dos.

"Effectivement cette arme tranche merveilleusement bien. Tu as pu le constater et, vu ton cri de douleur lorsque j'ai entaillé ta douce peau, je l'ai très bien aiguisée." Referme sa prise autour de la taille de Kylee en lui caressant la peau au passage, alors qu'il lui murmurait à l'oreille. "Mais... n'abîmons pas ce si joli corps, ce serait dommage..."

Garvyn huma la peau de Kylee avant de lui faire pencher la tête en arrière et de déposer un baiser dans le cou. Il sorti une seringue de sa poche et enfonça l'aiguille là où il venait de l'embrasser. La doctoresse allait faire un petit somme de quelques heures. La jeune femme sombra dans l'inconscience alors que son tortionnaire la portait à l'épaule comme un vulgaire sac à patates. Il revint rapidement dans son petit havre de paix et balança Kylee à l'intérieur ; Garvyn la regardait froidement, d'un air hautain car, en cet instant, il gagnait, enfin !

Il se lécha les lèvres et entrepris de retirer la veste de la doctoresse, ne lui laissant que son t-shirt, ce qui laisserait libre court à d’innombrables tortures. Il pourrait la briser psychologiquement de bien des façons, mais pour l'heure, il voulait lui faire du mal physiquement. Il l'attacha à une chaise, oui mais pas n'importe laquelle... avant de la bâillonner, puis de s'asseoir face à elle pour admirer son chef d'oeuvre. En attendant son réveil d'ici quelques heures, Garvyn prépara toute sorte d'instruments de torture qu'il amena près de sa proie. Au moment où il préparait une petite drogue de sa conception, Kylee se réveilla. Il se mit face à elle, passa une main au milieu de sa poitrine avant de finir sa course sur sa cuisse non blessée qu'il caressait lentement, alors qu'il la regardait avec un sourire sadique.


"Tu es réveillée ma chérie ? Tant mieux, on va pouvoir s'amuser..."

Garvyn se releva et se recula alors qu'il regardait la jeune femme se débattre, chose qui était jouissive pour lui !

"Allons allons... tu ne peux pas m'échapper. Tu es solidement attachée sur une chaise électrique. Oh et... si tu te demandes pour le bâillon, disons que j'aime quand mes proies crient à travers." Prend un couteau de bonne taille qu'il passe sur la gorge de la doctoresse. "Comme ça, par exemple..."

D'une rapidité déconcertante, Garvyn enfonça le couteau dans la plaie de la cuisse de Kylee, avant de le faire tourner sur lui-même, très lentement, faisant hurler la jeune femme. Il retira son arme d'un coup sec et revint sur elle, s'appuyant sur ses poignets tout en plongeant son nez dans son cou.

"L'odeur de la peur... t'en fais pas... le plaisir viendra plus tard."

Mais pour le moment, il se recula et pris un autre couteau, plus petit, mieux aiguisé. Il commença à entailler une partie des bras de la jeune femme, la faisant crier à chaque fois. Totalement déconnecté, hors de ce monde et perverti, Garvyn actionna désormais la fameuse chaise électrique quelques secondes, avant d'arrêter et de lui retirer le bâillon. Il lui caressa lentement la joue et eu même un regard tendre pour elle.

"Pourquoi m'avoir traité ainsi ? Nous aurions pu faire de grandes choses tous les deux... Mais il a fallu que vous me preniez de haut !!"

Garvyn lui envoya un coup de boule et se recula en lui lançant un regard emplis de haine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Mar 24 Sep - 21:22

"Don't ask me "Darling" ! I am all except that..."

Toujours le couteau tendu devant elle, elle effectua l'erreur fatale qui allait peut être lui coûter la vie. Son inattention fut cher payé, car Garvyn en profita pour "scarifier" sa cuisse du côté de sa jambe blessée bien sûr ! Sur le moment elle poussa un cri de douleur pour finir par serrer les dents, elle n'allait pas lui faire plaisir. 

"Effectivement cette arme tranche merveilleusement bien. Tu as pu le constater et, vu ton cri de douleur lorsque j'ai entaillé ta douce peau, je l'ai très bien aiguisée." Referme sa prise autour de la taille de Kylee en lui caressant la peau au passage, alors qu'il lui murmurait à l'oreille. "Mais... n'abîmons pas ce si joli corps, ce serait dommage..."


"J'aurais tellement voulu... qu'elle tranche ta langue, ça m'aurait... éviter d'entendre tes vérités implacables"  dit-elle en faisant référence au fait qu'un couteau... ça coupait.. béh oui fallait pas être sorti de la cuisse de Jupiter pour savoir ça... malgré sa situation de faiblesse elle continuait à le narguer.. C'était plus fort qu'elle.. Hier elle n'avait presque pas parler, mais que de toute manière elle était foutue pourquoi ne pas s'en donner à coeur joie ? Toutefois la suite de sa réplique ne rassura pas la jeune femme, elle était toujours plaquée contre lui -plus que de nature, à vrai dire- elle pouvait limite sentir toutes ses courbes. C'est alors que ses mains se balada sur elle à son plus grand déplaisir et que sa tête fut tiré en arrière pour que ce fumier vienne lui déposer un baiser. Pourquoi fallait-il qu'elle tombe toujours sur des pervers ? Si Noah serait là il en vomirait avant de lui fracasser le crâne ça c'était sûr ! Elle qui exécrait les militaires, elle allait ajouter à son panel, les hommes ténébreux, psychopathe, obsessionnel avec un sacré problème de personnalité ! Sauf qu'il était tombé sur un os avec elle... les mecs de ce genre, elle avait appris à les cuisiner... ça ne serait que lorsqu'elle serait à bout de force qu'elle craquerait ! Pour finir elle grimaça à la piqûre - pas très tendre - et plongea dans un profond sommeil.


"Tu es réveillée ma chérie ? Tant mieux, on va pouvoir s'amuser..."

Tiens.. encore ce surnom qui ne devrait même pas effleurer ses lèvres.. Mais cela était juste pour la faire rager, alors elle fit comme si de rien n'était. Elle baissa alors les yeux sur sa condition et se rendit compte qu'elle allait passer un sale quart d'heure, pas la peine d'être devin.. bâillonnée, attachée à une chaise de métal avec des poignets de la même consistance.... Elle put voir que sa veste avait été enlevé et que des electrodes de fortune avait été placé sur sa poitrine et sur le haut de ses épaules... Sauf que ce n'était pas pour un scanner mais bel et bien pour une chaise electrique. Dire qu'elle ne pouvait parler ! elle lui aurait envoyé ses quatres vérités sur l'abolition de la peine de mort dans son état ! Ses yeux assombrit par la haine elle se débatit. 

"Allons allons... tu ne peux pas m'échapper. Tu es solidement attachée sur une chaise électrique. Oh et... si tu te demandes pour le bâillon, disons que j'aime quand mes proies crient à travers." Prend un couteau de bonne taille qu'il passe sur la gorge de la doctoresse. "Comme ça, par exemple..."



Ses yeux s'écarquillèrent au moment où la lame pénétra sa chair... son gémissement se transforma aussitôt en cri à en fendre l'âme... Petit con qui n'avait jamais su lever son bonhomme car on l'avait castré dès la naissance ! Elle commençait à le cerner... Pour l'heure sa respiration était difficile, elle soufflait bruyamment faisant bouger son baillon avec l'air qu'elle produisait. Serrant les dents tout en gémissant pour lui offrir le moins de satisfaction possible lorsqu'il tourna la lâme...mais c'était trop dur et un nouveau cri s'échappa de sa gorge. A sa réplique au creux de son oreille, elle se débattit et le foudroya du regard, lui faisant bien comprendre que tout ceci n'arriverait jamais ! oh que non ! Mais toute son énergie à le haïr s'estompa lorsqu'elle vit le nouveau couteau qu'il avait en main.. Elle poussa un gémissement tout en secouant la tête, mais rien à faire.. il était possédé. Si quelques phrase en latin aurait pu exorciser le démon en lui elle l'aurait fait ! Elle se contenta uniquement de gémir très fortement à chaque lacérations. Lorsqu'il eut enfin fini son chef d'oeuvr e, il s'éloigna vers le pilier de la grange où un gros interrupteur était présent. Ses yeux se figèrent une micro-seconde... elle avait toujours été contre pour ce que les  -hommes même s'il avait fait les pires sévices - meurt sur la chaise electrique, elle trouvait cela trop barbare... et là elle allait tenté l'expérience. Lorsque la décharge fut lancer, elle sentit des picotements avant d'être paralysée sur place, sans pouvoir crier, ni même supplier. Seul sa conscience pensait.. avec un peu de mal. Elle avait l'impression que tout était au ralentit ! que son corps était comme prisonnier, bref une atroce sensation en plus de la douleur occasionné. Lorsque sa torture se termina, elle laissa sa tête tombée, reprenant son souffle. Une sensation de brûlure était présente au niveau des electrodes et tout son corps était engourdie. C'était comme si on l'avait vidé de toute force, comme un wraith.


"Pourquoi m'avoir traité ainsi ? Nous aurions pu faire de grandes choses tous les deux... Mais il a fallu que vous me preniez de haut !!"



A la suite de son coup, la jeune femme mit un certain temps à se reprendre et à réfléchir, pour fnir elle lui dit.


"Vous avez un sérieux problème d'infériorité ? C'est quoi le problème ?... hein ?.... Votre ex était dominatrice ? Elle vous a castrée ? vous pouvez plus faire honneur à votre virilité ?... Ou alors elle eut cette fois ci un mauvais sourire malgré ses douleurs, elle était folle d'oser parler ainsi.. mais de toute manière... s'il avait décidé de la faire souffrir - comme il l'avait si bien dit - il ne s'arrêterait pas et n'écouterait pas ses jérémiades. Kylee était forte et il allait s'en rendre compte... à son plus grand déplaisir... Bon nombre de femme aurait déjà éclaté en sanglot, mais la doctoresse n'avait pas encore atteint ce niveau ! Maman et papa n'ont pas été tendre avec vous etant enfant.... so sad..."


Elle eut une petit toux, son organisme venant de prendre une claque de cowboy quand même. Quand à sa reflexion, elle ne savait pas si son analys était juste, était-il peut être juste un fou furieux et c'était tout... Mais en général tout les fou furieux avait une histoire...


"J'connais ça... heureusement ... on s'en remet.... mais pour vous, j'ai comme l'impression que ça n'a pas été le cas..."


Elle reprit son sérieux d'un coup et malgré sa respiration encore fébrile lui lança d'un ton glacial, sans hausser le ton, mais des plus sérieux.


"Vous êtes un grand malade qui a besoin de se faire interner... vous auriez le profil... vous savez bien dessiner (fait référence à ses entailles sur ses avant bras).. On dit que ça fait partie de la thérapie.."


Son regard dériva vers la table des horreurs et garda son sang froid tant bien que mal entre les armes blanches, des choses qui valaient mieux ne pas savoir à quoi ça correspondaient, et des genre de flacon avec seringue.


"Ou avez vous eu tout ça... vous aviez préparé mon arrivé ?" dit-elle d'un brin d'humour avant de se mettre une gifle mentale ! Damn pourquoi fallait-elle toujours qu'elle est sa langue trop pendue bon sang de bonsoir ! Peut-être parce qu'au fond d'elle elle était morte de trouille... bien qu'en apparence cela ne se voyait pas (encore)... alors elle essayait de détendre l'atmosphère comme elle le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Mer 25 Sep - 18:28

Citation :
"J'aurais tellement voulu... qu'elle tranche ta langue, ça m'aurait... éviter d'entendre tes vérités implacables"
Ce qu'elle pouvait l'exaspérer ! A toujours vouloir le casser verbalement de cette façon ; cela énervait Garvyn qui, pour autant, préféra ne pas la frapper, mais plutôt lui faire peur en se collant à elle tout en l'embrassant dans le cou. Nul doute que c'était un pervers aussi, mais pour l'instant, il se contenta d'endormir Kylee pour la ramener dans sa petite cabane, bien attachée sur la chaise électrique.

Plus tard, tout était prêt, et la proie du jeune homme se débattait en lui lançant des regards noirs. Qu'à cela ne tienne, cela l'excitait plus qu'autre chose. C'est alors que la torture commençait, faisant crier de douleur la pauvre petite doctoresse, alors que Garvyn eut un rire sadique avant de lui retirer son bâillon.


Citation :
"Vous avez un sérieux problème d'infériorité ? C'est quoi le problème ?... hein ?.... Votre ex était dominatrice ? Elle vous a castrée ? vous pouvez plus faire honneur à votre virilité ?... Ou alors... Maman et papa n'ont pas été tendre avec vous etant enfant.... so sad... J'connais ça... heureusement ... on s'en remet.... mais pour vous, j'ai comme l'impression que ça n'a pas été le cas..."
Plus Kylee parlait, plus le regard de Garvyn s'assombrissait. La pétasse, elle visait bien dans le mille en ce qui concernait ses parents. Rien que pour lui faire regretter ses paroles, il actionna la chaise électrique pendant un bon moment qui pourrait paraître une éternité aux yeux de la jeune femme, avant qu'il n'arrête tout pour s'avancer vers elle pour la frapper à plusieurs reprise. Une bonne droite, plusieurs coups de pieds dans l'abdomen. Il lui agrippa ensuite les cheveux et la regarda droit dans les yeux, leurs nez pouvaient presque se toucher. Le regard de Garvyn était meurtrier.

"T'es comme eux hein ! T'aime ça, m'humilier dès que t'en as l'occasion... salope ! Tu n'es rien d'autre que d'une petite merde, comme mes parents !!" Resserre sa prise dans les cheveux de Kylee tout en tirant dessus. "Je vais te faire payer..."

Garvyn s'éloigna de cette femme, pour continuer de préparer sa propre drogue qu'il allait lui administrer. Autant dire qu'elle allait en voir des choses ! Lui, en apprendrait beaucoup pour la briser psychologiquement... Il la laissa divaguer sur le fait qu'il était un grand malade bon à se faire enfermer ; puis, lorsqu'elle lui demanda où il avait eu tous ces instruments de torture, Garvyn se retourna avec un sourire sadique, et une seringue qu'il fit jouer entre ses doigts tout en s'approchant de Kylee.

"Ça ? C'est ce qui va me permettre de connaître toute tes faiblesses." L'attrape à nouveau par les cheveux et l'embrasse de force. "Bon voyage au pays des merveilles..."

Alors, il lui injecta son produit, qui permettait littéralement de planer, mais pas dans le bon sens car, en effet, cette drogue permettait de connaître les pires faiblesses de son ennemi. Garvyn s'installa face à Kylee et attendit que les hallucinations commencent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Jeu 26 Sep - 12:17

Elle ne savait toujours pas si sa théorie était la bonne, mais dans tout les cas, évoquer les parents de Garvyn était quelque chose de douloureux pour lui, au vu de son visage qui se rétracta sous la colère. Donc c'est qu'il devait y avoir une part de vrai... Toutefois il ne devait supporter qu'on l'analyse car il se vengea cruellement en actionnant le levier reliait à sa chaise électrique. Kylee ne savait pas à combien de volts c'était, mais c'était bien suffisant pour qu'elle se sente compressée, tendue comme si l'un de ses organes allaient exploser sans pour autant s'évanouir.. ce qui équivaudrait au fait que le voltage serait à plus de 2000. Quelle horreur... elle ne pouvait pas crier, ni bouger, elle subissait, elle pouvait sentir sa chair brûler au niveau des électrodes. La douleur était intenable et son souffle se fit plus court lorsque son tortionnaire décida d'arrêter cet acte. Son corps la brûlait littéralement et la fièvre pointa le bout de son nez. Sa chaleur corporelle s'était élevée du fait du traitement, ce qui pouvait entraîner de grave séquelles par la suite. Elle commençait à comprendre pourquoi Noah avait eu des problèmes cardiaques quelques temps après son électrocution dans les téléporteurs. Elle avait l'impression que ses organes se tordaient de douleur, et la sensation était plus qu'ignoble. Sa fréquence cardiaque n'était pas au beau fixe non plus... les blessures physiques au niveau de sa cheville et de sa cuisse, l'avait fragilisé, mais le traitement de choc avait été fatal... elle était sujette à de la bradycardie. Cependant Garvyn continua dans son élan de colère en l’assommant un peu plus de coup au visage et à l'abdomen qui lui brisa la respiration.

Citation :
"T'es comme eux hein ! T'aime ça, m'humilier dès que t'en as l'occasion... salope ! Tu n'es rien d'autre que d'une petite merde, comme mes parents !!" Resserre sa prise dans les cheveux de Kylee tout en tirant dessus. "Je vais te faire payer..."
Elle poussa un cri étranglé à travers ses cordes vocales lorsqu'il la saisit violemment par les cheveux. Encore heureux qu'elle en avait beaucoup, car elle avait l'impression qui les lui arrachés. Alors que son nez touchait presque celui de son psychopathe, son souffle se fit court, elle tremblait involontairement dut au contre-coup. Son visage était ravagée de bleus en formation et un filet de sang s'échappait de sa bouche... le goût amer dans sa bouche lui indiquait qu'elle avait probablement une dent de péter, car la douleur lancinée interminablement. D'extérieur elle ne devait pas être belle à voir. Lorsqu'il s'éloigna, elle ravala sa salive difficilement, ses nerfs et sa force était en train de la lâcher... et un soubre saut indiqua qu'elle dissimula tant bien que mal un sanglot. C'est trop pour une même personne. En comparaison, ses crises de manque c'était du pipi de chat ! Son regard se fit plus paniquer lorsqu'elle le vit s'approcher avec une seringue, l'air mauvais sur le visage.

"Qu'est-ce que c'est..."

Citation :
"Ça ? C'est ce qui va me permettre de connaître toute tes faiblesses." L'attrape à nouveau par les cheveux et l'embrasse de force. "Bon voyage au pays des merveilles..."
Le regard fixait sur cette aiguille dont le produit ne lui disait rien qui vaille, elle recula contre sa chaise, comme si elle pouvait lui échapper et lorsqu'il la saisit de nouveau par les cheveux elle ferma les yeux.. qu'elle ne fut sa surprise lorsqu'il vint l'embrasser... Dégoûtant.. Cela s'était tellement passé rapidement et violemment qu'elle n'avait même pas pu répliquer en lui mordant la langue. Elle serra de ses ongles les accoudoir de la chaise lorsqu'il enfonça l'aiguille dans sa peau.

"Espèce.... de... son of the bitch"

Alors qu'il la contournait, elle se crispa, comme craignant d'avoir un autre coup, ce qui le ferait très certainement jubiler... Mais il n'en fut rien, il prit juste une chaise avant de s'asseoir devant elle.

"Qu'est-ce que ça va me faire... vous êtes soit disant ... futur médecin... alors... c'est quoi les composants ?" dit-elle d'un ton qui trahissait sa peur.

Au bout de cinq minutes le produit commença à agir et détendit ses muscles... c'était étrange, mais elle avait l'impression qu'elle venait d'avoir une dose de son amphétamine préférée. Un état de somnolence ne tarda à arriver et sa tête se pencha sur elle même sous son poids. Dix minutes plus tard, la drogue était à son paroxysme... Peut-être qu'en temps normal, cela aurait été plus long chez d'autre personne, seine.. mais étant une junkie, son corps avait absorber le produit comme une sucrerie. Son esprit divagué, elle se crut au milieu de nulle part, juste entourée d'une brume épaisse, grise/noir. Elle avait froid... il ne faisait pas très chaud.. En réalité cette sensation venait du fait que son corps était en train de partir en couille. Elle était brûlante de fièvre, ce qui la faisait tremblée.. Et dans son subconscient, cela se transforma par un temps frisqué. C'est alors que Seth apparut de nulle part, son visage s'était ruée vers elle avant de se dissipé en fumée. Kylee avait sursauté. Puis l'hallucination se réitéra et la jeune femme se mit à psalmodier des paroles incompréhensibles. Pour finir sa tête se redressa vers Garvyn, mais elle voyait Seth à la place.

"Que fais-tu ici... tu as quitté Atlantis, tu m'as quitté, que fais-tu là !!" dit-elle passablement enervée, avant que Seth ne se lève et s'approche d'elle, posant une main contre sa gorge.

"Pitié.. fais pas ça.... ne recommence pas" gémit-elle

*Bien sûr que si je vais recommencer, tu es si jolie, tu ne t'en rend toujours pas compte on dirait*

"Je suis avec Noah maintenant... je ne t'appartiens plus... tu m'entends, plus jamais tu ne m'auras... J'ai mis du temps à m'en... à m'en remettre... tu m'as brisé... T'AS FAILLI ME VIOLER" cria-t-elle avant de se mettre à chouiner.

*Oh, Kylee, Kylee, Kylee.. ne remut pas le couteau dans la plaie veux-tu.... c'est du passé... Je ne t'en veux pas... et je te donne même ma bénédiction... De toute manière, il te quittera le jour où il saura ce que tu lui caches... t'es plus profond démon*

"Comment sais-tu... c'est... impossible"

Seth se mit à rire, mais son rire était déformé, limite démoniaque... La jeune femme se retrouva de nouveau dans cette brume épaisse, apeurée, mais décida d'avancer où une image se créa devant-elle... Noah fouillant dans sa salle de bain et retirant le pied de son lavabo où Kylee cache ses sachets de poudre, ses cachetons et tout son attirail de l'apprenti chimiste. Angoissé, elle fit pour reculer mais son bras fut saisi par Noah qui s'était retrouvé derrière elle comme par magie.. Ce dernier la foudroyait du regard, il était en colère, mais aussi triste. Kylee s'excusa, mais sa colère éclata... ce qui fit pleurer la doctoresse littéralement. Garvyn devait se régaler, même s'il ne savait pas encore de quoi il s'agissait.

"Je m'excuse.. je m'en veux, si tu savais... j'ai essayé de te le dire... mais je n'ai jamais trouvé le bon moment..."

Sa gorge se noua.

"Je t'aime... ce n'est pas cette drogue qui changera quoique ce... soit"

Puis Noah recula avant de s'évaporé en fumée... Elle avait l'impression de vivre une série de cauchemar plus triste et flippant les uns que les autres. Ce fut alors le tour du pire: sa mère, le dragon.

"Caithleen"

*Kylee pourquoi n'as-tu jamais voulu m'appeler maman, je t'ai bien éduqué pourtant... épargne moi ton regard de king charles.. je n'avais pas le temps pour toi, j'avais une entreprise à faire tourné... Tu n 'étais qu'un boulet.*

"Je n'étais pas un fardeau !!... tu m'as délaissé comme un vulgaire jouet avec lequel on ne veut plus jouer... Tu m'as détruite !"

*Non ma chérie... tu t'es détruite toute seule.. Nuance... Est-ce moi qui t'ai demandé de prendre cette amphétamine pour que tu te sentes enfin comme la personne respectable, que tu ne seras jamais... Regarde toi... tu as ruiné ta vie, tu n'as pas d'amis.. ou tu crois en avoir... tu as un petit ami qui te quittera comme un chien lorsqu'il le sera... et en parlant de chien, il ne te restera que ton fidèle ami canin... que tu tueras certainement dans une crise de manque... Junkie !*

Une image de Cookie ensanglanté se métamorphosa devant elle. Ce qui attrista d'avantage Kylee.

"Stoop.. arrête... je ne suis pas une droguée !... C'est ta faute si je suis devenue ainsi, la tienne uniquement.... et j'ai des amis... qui m'aime contrairement à toi... je suis quelqu'un de bien.... je suis quelqu'un de bien..."


Kylee était malade à en vomir.... elle avait l'impression que tout son coeur était brisé, que tout le monde la rejeté... les visage de Seth, de sa mère, Noah, ses amis, et même cookie défila jusqu'à temps que tout s'arrête. En réalité la fièvre était trop élevé, ses plaies s'était infecté et à force de trop divaguer, la doctoresse était tombée dans les vapes, inconsciente... Au moins elle ne souffrirait plus tant physiquement que psychologiquement. Dans tout les cas son visage était mouillée par les larmes en plus d'être tuméfiée... Elle faisait peine à voir, vraiment... Garvyn devait être heureux.. il avait eu ce qu'il voulait durant près de deux heures... avec des renseignements plus ou moins croustillant à se mettre sous la dent... Car en plus des grandes lignes cités, elle avait dévoilé bon nombre de petit détail de sa vie.

[HJ: j'suis fière de mon post lol... J'espère que Garvyn sera content de ce qu'il a fait... ou pas xD]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 27 Sep - 11:43

Citation :
"Espèce.... de... son of the bitch"
"Que de vilains mots dans cette jolie petite bouche... allons allons, est-ce là une façon de traiter la personne avec qui tu es intime ?"

Dans son gros délire malsain, Garvyn pensait qu'il était avec Kylee, d'où le fait qu'il ai pressé son corps contre celui de la jeune femme à plusieurs reprises, mais aussi en l'embrassant à pleine bouche. Après s'être confortablement installé devant la jeune femme, il attendit, même si cette dernière lui demandait ce qu'il y avait dans cette fameuse drogue. Drogue qui faisait vite effet ; hum... intéressant, la doctoresse avait l'air d'être une habituée pour planer avec des petits cachetons.

Rapidement, Garvyn assimila plusieurs informations qui l'aiderait à briser cette femme qui, finalement, n'est pas si bien sous tous rapports, vu son addiction à la drogue. Alors comme ça un homme avait failli la violer ? Cela décontenança quelque peu son tortionnaire ; même s'il était sadique, jamais il n'aurait forcé une femme pour prendre du plaisir. Et il ne le ferait pas avec Kylee, enfin, pas consciemment, car, dans son esprit tordu, il était vraiment sûr qu'elle et lui allaient finir ensembles. Garvyn se repris bien vite en entendant un autre nom : Noah. A en juger par ce que disait sa proie, cet homme était son petit ami. Garvyn bouillonnait de rage... ce Noah... n'avait pas le droit de toucher à Kylee ! Elle était à lui, et à personne d'autre !

Cependant, durant un laps de temps, Garvyn eu de la compassion pour la jeune femme qui, apparemment, avait eu une enfance similaire à la sienne. Une mère qui prenait plaisir à l'humilier, à la traiter plus bas que terre, à la considérer comme un fardeau. L'étudiant se leva et s'approcha doucement de sa victime, et s'agenouilla face à elle. La compassion était toujours là, durant un long moment où il caressa le visage de Kylee, d'un geste doux et amical. Cela réveilla cette dernière qui, malgré son visage tuméfié et ravagé par les larmes, lui lança un regard noir. Pour toute réponse, Garvyn le méchant repris le dessus et lui lança un regard sadique.


"Alors comme ça, on est une droguée ? C'est ton futur ex petit-ami qui sera heureux de le savoir ? Oui parce que... je suppose qu'en voyant ta disparition, il va venir ?" Se recule et prend un couteau de chasse, avant de se retourner vers Kylee. "J'accueillerai cet enfoiré comme il se doit. Noah c'est ça ? Et il a osé te souiller en te touchant." S'approche à nouveau de sa victime et la regarde droit dans les yeux. "Alors que tu es à moi... mais t'en fais pas, je vais le faire payer avec ce joli couteau. J'aurais du plaisir à le découper en morceaux... mais avant ça, je lui révèlerai ton petit secret de junkie..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 27 Sep - 13:27

Lui et elle intime ? C'est qu'il était ironique celui-là... son esprit se demanda s'il parlait du fait qu'ils étaient proche de part la relation victime/tortionnaire.. où s'il s'imaginait plus.. plutôt crever si c'était le cas ! Quoiqu'il en soit elle n'eut le loisir de réfléchir plus longtemps, car les hallucinations commencèrent pour son plus grand désarroi.. Un grand moment de solitude qui s'étendit sur plus de deux heures, avant que l'inconscience ne la happe pour de bon.. Le noir le plus total, reposant, salutaire au vue des blessures de la jeune femme. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle dormait, mais quoiqu'il en soit elle fut réveiller en douceur, par des douces caresses sur sa joue. Un fin sourire naquit sur ses lèvres.. un petit car sa joue toujours aussi gonflé lui faisait mal. Durant un bref instant, elle s'imagina être à l'infirmerie d'Atlantis, dans un lit douillet, bien au chaud sur la couette... Mais tout ceci n'était dut qu'à son esprit embrumé... Car lorsqu'elle entrouvrit les paupières, son acolyte était devant elle. Inspirant difficilement, elle concentra ses forces pour se réveiller un peu mieux. Pourquoi était-il si tendre avec elle ? Alors qu'il s'acharnait à être son bourreau... C'était paradoxale. Avec un regard dur, comme il lui était permis de faire, avec son état de fatigue, elle le fixa.

Citation :
"Alors comme ça, on est une droguée ? C'est ton futur ex petit-ami qui sera heureux de le savoir ? Oui parce que... je suppose qu'en voyant ta disparition, il va venir ?"
Le temps que ses neurones comprennent la situation, elle se mordit sa lèvre. Quelle bête idiote elle était, elle n'avait même pas su résister à cette drogue tout droit sortit de Pégase... D'ailleurs les effets devaient être encore un peu présent, car elle se sentait flagada.

"Crois-moi.... ça ne sera pas lui... ça sera une équipe militaire entraîné pour ça... T'auras pas l'occasion de lui dire pourriture. C'est ma vie, et non la tienne ! Je la mène comme je le sens." dit-elle d'un ton empli de détresse. C'est vrai quoi.. il n'allait pas lui foutre en l'air sa vie privé, déjà qu'il était en train de foutre en l'air sa santé, il y avait des limites !!

Citation :
"J'accueillerai cet enfoiré comme il se doit. Noah c'est ça ? Et il a osé te souiller en te touchant. Alors que tu es à moi... mais t'en fais pas, je vais le faire payer avec ce joli couteau. J'aurais du plaisir à le découper en morceaux... mais avant ça, je lui révèlerai ton petit secret de junkie..."
Mais qu'est-ce qu'il voulait dire ? Kylee n'avait plus la force de comprendre les choses tordues qui émanait de son esprit de psychopathe.... Noah ne l'avait jamais salit c'était quoi ce délire ? Mais une chose qu'elle comprit très  bien c'était que dans sa caboche d'étudiant en mal de reconnaissance, il pensait qu'ils allaient finir ensemble... Kylee eut malgré elle, un rictus suivit d'un faible rire.

"Mh.. le dicton est vrai alors.. Les contraires s'attirent... En ce qui concerne Noah, tu ne le verras pas venir arriver, si c'est lui qui est chargé de la mission... il te tuera de tellement loin, que tu ne l'aura pas vu venir.. Tu as peut être tes... jouets... mais nous... nous avons des armes. Alors dans tout les cas je gagne.. tu ne lui diras pas mon secret et tu seras mort."

Elle eut un sourire presque sadique, à l'instar de Garvyn. Toutefois son regard se pencha sur sa condition... sa blessure à la cuisse saignait moins abondamment, mais elle avait perdu beaucoup de sang... C'es fou ça jamais elle n'aurait cru qu'elle mourrait peut être de cette façon... elle pensait plutôt mourir entouré de ses amis, ou de ses enfants. Mais pas comme ça... Complétement à bout de nerfs, ses prunelles noisette se mirent à briller.. il en faudrait plus si Garvyn voulait la voir soumise !

"Dis moi pourquoi tu me fais ça..." murmura-t-elle en relevant la tête.

"Je reconnais mes tords... je m'excuse... mais s'il te plait arrête ça avant que tu ne fasses une grosse bêtise... Kylee tentait la pitié... Tu crois de nombreuse chose qui ne sont pas vrai.. à commencer par le fait que je ne te comprends pas... faux, j'ai vécu la même enfance que toi à quelques détails près... tout comme le fait que tu crois qu'on a un avenir ensemble... (secoue la tête négativement toujours avec ses yeux embrumés) Laisse moi partir."

Bon... ok.. la doctoresse était peut être assez fière pour ne pas pleurer devant lui, mais alors là, se lamenter comme elle le faisait ce n'était pas son genre... elle avait tenté la pitié, ça ne lui ressemblait pas. Enfin de compte, sans même qu'elle s'en rende compte, Garvyn avait peut être réussi son début de conditionnement... à taper là où ça faisait mal tant physiquement que psychologiquement..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 27 Sep - 13:50

Citation :
"Crois-moi.... ça ne sera pas lui... ça sera une équipe militaire entraîné pour ça... T'auras pas l'occasion de lui dire pourriture. C'est ma vie, et non la tienne ! Je la mène comme je le sens...... Mh.. le dicton est vrai alors.. Les contraires s'attirent... En ce qui concerne Noah, tu ne le verras pas venir arriver, si c'est lui qui est chargé de la mission... il te tuera de tellement loin, que tu ne l'aura pas vu venir.. Tu as peut être tes... jouets... mais nous... nous avons des armes. Alors dans tout les cas je gagne.. tu ne lui diras pas mon secret et tu seras mort."
"Mais c'est que le docteur serait entrain de paniquer là ? Noah et ton petit secret m'ont l'air d'être deux de tes gros points faibles, et tu penses que je n'allais pas m'en servir contre toi ? Mais t'en fais pas..." Sort un papier de sa poche, et le montre à Kylee. "Tes craintes, et surtout, ton petit secret, tout est marqué sur cette... lettre ? Si Noah ne vient pas, crois-moi, il aura ce papier et il te quittera. Voilà le topo. Il vient et je lui dit tout avant de vous tuer ; ou alors il ne vient pas, et je te laisserait repartir tellement brisée avec le dévoilement de tes cachoteries, que tout le monde te laissera tomber."

Garvyn s'approcha à nouveau de la jeune femme et lui susurra quelques mots à l'oreille.

"Dans tous les cas... je gagne ma chérie..."

Quand Kylee lui demanda pourquoi il faisait ça, Garvyn haussa simplement les épaules. Il voulait seulement humilier la jeune femme et, quand il s'approcha pour prendre un nouvel instrument de torture, à savoir une perceuse en main, il se retourna vers elle lorsqu'elle s'excusa. Devant elle, agenouillé, il la regarda avec un air interrogateur, il semblait prendre conscience de ses actes et était tenté de la laisser partir.

Citation :
Tu crois de nombreuse chose qui ne sont pas vrai.. à commencer par le fait que je ne te comprends pas... faux, j'ai vécu la même enfance que toi à quelques détails près...
"Mes parents..." Baisse son regard torturé, tout en parlant comme un gamin. "Ils ne voulaient pas de moi... tous les jours ils m'humiliaient... comme ta mère."

Garvyn était prêt à rendre les armes, mais quand Kylee lui avoua que tous les deux n'avaient aucun avenir, il se prit la tête d'une main et se tira les cheveux en grognant de douleur. Son coeur saignait, battait fortement. Non... impossible... ils étaient fait l'un pour l'autre.

"Si tu ne veux pas... si tu ne veux pas de moi... alors..." Relève les yeux et lance un regard noir et meurtrier. "Alors personne ne t'aura !!"

Sans crier gare, Garvyn actionna la perceuse et la mèche s'enfonça dans le pied de Kylee. Le sang giclait sur le visage de son tortionnaire avant qu'il ne retire cet engin, alors que la jeune femme hurlait toujorus de douleur. Puis, dans un geste rageur, il la détacha et la poussa contre une poutre qui... oups... contenait un énorme clou rouillé qui se planta dans le dos de sa proie. Garvyn s'avança et pris le cou de Kylee entre ses mains pour le serrer fort. La tuer... il n'avait que ça en tête.

"Noah ne t'auras plus ! Tu vas crever Kylee ! T'entends ! TU VAS CREVER !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Ven 27 Sep - 14:41

Garvyn était vraiment un dérangé de première... tantôt avec une conscience, tantôt sans... un vrai Dr Jeckil et Mister hide. Mais dans tout les cas, cet homme était très intelligent.. un peu brute par moment dans ses actes, mais il ne faisait pas ça sans raison, il avait un but... et ce but était de l'anéantir, de la rendre soumise pour l'humiliation qu'elle avait occasionné à son égard.. et il savait très bien trouver l'équilibre entre la douleur physique et morale.. Elle espérait qu'il bluffait pour cette lettre et que jamais rien ne sortirait d'ici... La jeune femme était littéralement en train de paniquer et cela se voyait. En cet instant, elle se haïssait d'être dépendante à une drogue qui au final, elle n'en n'avait plus besoin...  Mais la peur du jugement était plus fort que tout et c'est pour cela qu'elle continuait dans ce cercle viscieux et sans fin... Elle s'auto-détruisait à petit feu et le pire c'est qu'elle ne s'en rendait pas compte. Pour sa part, elle faisait ce qui était le plus juste pour sauver sa cause (comme Casty xD).

"Dans tous les cas... je gagne ma chérie..."

Elle lui cracha du sang à la réplique sur le fait qu'elle terminerait seule, mais elle rata son but, merde... Elle aurait tellement voulu..., cela n'aurait été qu'un minime intérêt pour tout les torts qu'il lui avait causé et qui continuait d'ailleurs. La pitié avait commençait à marcher... mais son tortionnaire n'était pas prêt à réaliser l'évidence: qu'ils ne seraient jamais ensemble. Erreur de débutante, Kylee aurait du veiller à ses paroles, c'était l'une des choses fondamentales qu'on apprenait en psy: ne jamais perturber un malde dans son délire. Cependant la jeune femme n'était pas au meilleure de sa forme, affaiblie, fatiguée, fièvreuse, avec une jambe qu'on allait bientôt lui coupait si l'infection se propageait et certainement un énorme trauma crânien et qui c'est une hémorragie avec les coups qu'elle avait reçu à l'abdomen. Qu'est-ce que ça pouvait faire mal de se faire mettre à tabac. Elle avait comprit sa douleur avec cette malheureuse expérience, qui ne cessa car, tel un fou, Garvyn actionna le bouton de la perceuse et troua son pied de part en part. Kylee se secoua dans tout les sens sur sa chaise, en hurlant de douleur. La jointure de ses doigts étaient blanchis tellement elle était tendue de douleur.

"ARRÊTE CA !!!!!!!!!!!!!!!!" dit-elle en ré-hurlant sur la fin de son intonation si aigue, qui la caractérisé tant, un véritable rossignol. Lorsqu'il cessa la douleur continua de faire yoyo, son visage était déformé par l'agonie.

"Si tu ne veux pas... si tu ne veux pas de moi... alors..."

Sans qu'elle ne le prévoit, elle fut détachée et remise sur pied... enfin si on pouvait dire ça. La même jambe avait morflé à différent niveau, cuisse, cheville, pied, c'était le numéro gagnant ! une rangé gagné au morpion... et une jambe en moins pour la doctoresse qui trébucha au sol. A bout de souffle, elle releva la tête vers son geôlier qui était dans une folie meurtrière. Et encore de sa faute, elle allait devoir apprendre à se la boucler. Elle avait l'impression d'être de nouveau face à Seth son pire cauchemar. D'ailleurs ses yeux entrevirent Garvyn et Seth à la suite, comme si elle hallucinait, sans doute la fièvre. Elle se laissa balancer contre la poutre, n'opposant qu'une résistance d'ours en peluche. Par contre elle cessa de planer lorsque son dos rentra en contact avec quelque chose de pointu et de long sur 4/5cm. Un bon gros clou de ferme d'environ 1cm1/2 de diamètre. Ses yeux s'écarquillèrent sous l'impact et elle eut son souffle coupé (castiel powa *sors*), avant que son hypothalamus ne signale à son cerveau que cela faisait mal... Oui en ce moment il travaillait beaucoup et donnait beaucoup d'infos douloureuse... trop au goût de Kylee. Lorsqye Garvyn la rejoignit, elle manqua de s'étouffer.

"Alors personne ne t'aura !! Noah ne t'auras plus ! Tu vas crever Kylee ! T'entends ! TU VAS CREVER !"

De jolis gazouillis sortirent sa bouche... elle se sentait opprimé au niveau de son poumon gauche. Un rapide diagnostic lui intima l'idée que ce truc auquel elle était toujours accroché lui avait perforé le poumon. Un signal d'alarme sonna dans sa petite tête... Il avait raison, elle allait crevé... par inadvertance ou non. On pouvait voir dans la bouche de la jeune femme du sang en train s'amoncelait, colorant ainsi ses lèvres. La doctoresse n'était pas assez forte pour tout ça, son courage et sa détermination l'avait abandonné, elle avait trop souffert, comme jamais.., il avait réussi cette ordure ! elle déclarait forfait, il avait gagné.

"Tu as... (inspire en faisant un drôle de bruit) gagné... je"

A ce moment là, son tortionnaire la décolla du pilier, ce qui fit naitre une nouvelle vague de douleur.. Peut-être allait-il enfin se rendre compte de sa connerie.

"Garvyn... je.."

*vais pas bien ?
souhaite aller à la plage boire un mojito ?
avaler une bonne dose de morphine ?*

Et sans un mot de plus elle tourna de l'oeil et s’effondra en basculant à l'avant contre le jeune homme, inconsciente... Son état empirait de mal en pis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Lun 30 Sep - 19:35

Garvyn se délectait des hurlements de douleur provenant de Kylee, cela faisait du bien pour son égo, son côté sadique et malsain. Cependant, lorsque sa proie tomba dans les vapes, son tortionnaire cessa toute torture, il en avait assez fait. Du moins, pour le moment ; la jeune femme étant inconsciente, il en profita pour la porter dans ses bras jusqu'à sa cage, avant de la déposer, ou plutôt de la jeter dedans sans ménagement. Il referma la porte de la cage et, sans un mot, parti dans la forêt.

Garvyn marchait depuis 10 bonnes minutes, avant de s'arrêter. Sans prévenir, ses épaules se mirent à trembler ; il riait sadiquement en pensant à la vengeance qu'il venait d'accomplir. Plus les minutes passaient, plus son rire se faisait fort, et fou alors qu'il regardait le ciel.


"J'ai réussi ! Vous avez vu ça ! Papa ! Maman ! Bande de fermiers de mes deux !! Je suis pas un raté et je viens de le prouver ! Ah !! Vous avez eu tort sur moi !"

Et il continuait à rire, encore et encore, mais aucune réponse ne lui parvint. Peu à peu, Garvyn se rendit compte que non, ses parents ne pouvaient pas voir qu'il n'était pas un raté. Ils ne pouvaient pas constater que ça n'avait servit à rien de l'humilier de la sorte durant toute son enfance. En se rendant compte de ça, le tortionnaire de Kylee tomba à genoux en hurlant. Le mal-être, sans doute ; l'angoisse de ne pas avoir pu montrer à ses parents qu'il pouvait entreprendre quelque chose et réussir. Mais ils n'avaient rien vu. Seul Garvyn était témoin de ce qu'il avait fait à la doctoresse. Pour finir, il se retrouva assis par terre et ramena ses genoux à lui, enfouissant sa tête entre ses bras. Et il se mit à pleurer, tout en se balançant d'avant en arrière.

"Je voulais pas... c'était pas ma faute... mais elle ne m'aime pas elle... elle méritait de souffrir... mais je voulais pas... je voulais pas..."

Garvyn resta comme ça un long moment, mais il entendit des pas dans la forêt. Aussitôt en alerte, il se releva et courra vers la grange, où il retrouva Kylee, toujours inconsciente. Il ouvrit la cage et la tira à l'extérieur de celle-ci avant de la regarder. Elle était en piteux état ; alors le jeune homme parti chercher un linge humide, ainsi qu'un autre et un peu d'alcool pour soigner ses blessures. S'en voulait-il de lui avoir fait subir tout ça ? Il n'en savait rien... mais en revenant près d'elle, il tamponna son visage avec le linge humide, avant de le laisser sur son front pour s'occuper des blessures qu'il pouvait atteindre, comme celle sur sa cuisse, et son pied.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ? Mar 1 Oct - 10:52

(HJ: écoute ça en lisant : http://www.youtube.com/watch?v=KIW_Ca8OWTo

Dans son malheur et situation malsaine, Kylee avait tout de même de la chance que Garvyn est une semi-conscience. Certes il avait des accès de colère, de folie, mais il avait tout de même une petite voix dans la tête qui lui disait parfois, en murmurant, que ce qu'il faisait n'avait ni queue ni tête. Et lorsque la situation se représenterait, elle ne referait plus la même erreur que quelques heures plus tôt.

Elle fut perturbée dans son sommeil lorsqu'elle se sentit tiré par les jambes pour être extraite de la cage.. Là où elle avait été "entreposée" sur le dos, une petite marre de sang était présente. Le clou dans son dos avait plus de ravage que prévu. Sa respiration était toujours sifflante et difficile, le sang avait séché sur son visage massacré et gonflé par les coup qu'elle avait reçu. Contre toute attente, le linge frais finit par détendre les muscles de son visage toujours autant crispés, ça lui faisait du bien et éviterait certainement que sa caboche boue dans son propre "jus", hem... Kylee planait littéralement, la douleur était encore présente, mais moins que tout à l'heure... elle avait fini par s'y habituée. La seule chose qu'elle sentait c'était un épuisement certain de tout son corps... la drogue, les émotions, le courant électrique n'avait vraiment pas joué en sa faveur et avait certainement entraîné des complications.

Pour l'heure Garvyn était en train de la soigner à la dure avec du Whisky pour désinfecter ses plaies.. C'était mieux que rien après tout... même si ça picotait beaucoup.. C'est d'ailleurs cette sensation de brûlure qui la fit se réveiller doucement. Elle rouvrit les yeux et espéra  qu'elle se trouvait dans un lieu connu... mais non, elle était encore dans cette maudite grange à sa plus grande tristesse... Deux fois qu'elle tombait dans les vapes, deux fois qu'elle pensait se réveiller sur Atlantis, mais que rien n'y faisait.. Dur dur pour les nerfs. Ses yeux se brouillèrent instantanément alors que son corps engourdie s'éveiller aussi. Elle ravala sa boule dans sa gorge et tenta de bouger. Ses yeux se portèrent sur Garvyn qui était en train.. de la soigner ? oh.. mais c'est qu'il était attentionné tout d'un coup... même si elle sut que c'était le moment de se jouer de lui pour essayé de s'en sortir... elle ne put qu'avoir une lueur de compassion pour le jeune homme tourmenté par ses propres démons... Après tout lui aussi avait connu une enfance difficile et elle ne comprenait que trop.


"Merci" souffla-t-elle en sa direction alors qu'il finissait de tamponner sa plaie à la cuisse.

Elle mit un certain temps à réfléchir à ce qu'elle pourrait lui dire.. pour qu'il continue à garder son calme comme il le faisait. C'est là qu'elle vit que le visage de ce dernier avait encore de son sang sur lui. Dans un gémissement elle réussit à se redresser en position assise.. De toute manière elle était incapable de marcher, le coup de couteau lui avait été fatale et Dieu sait qu'elle avait eu de la chance que cela ne touche pas l'artère principale. Son linge tomba de son front et elle le prit pour s'approcher du visage de Garvyn, méfiant. Elle stoppa son geste avant de finir par poser le linge sur sa joue et frotter un peu pour enlever le sang. Kylee lui offrit un maigre sourire... Elle se détestait de faire ça, mais en même temps, elle avait envie de lui rendre sa compassion, elle était envahi par un sentiment étrange vis à vis de son tortionnaire et s'en était troublant.... en si peu de temps, il avait tant appris sur elle, il l'avait tellement soudoyer et il se montrait en cet instant d'une douceur sans pareille que Kylee ne savait plus très bien où elle en était. Cela ne faisait qu'une grosse journée qu'ils étaient à deux, mais elle avait l'impression que cela avait duré plus longtemps.

"Tu peux m'aider à me relever ?... voir si je tiens debout" hésita-t-elle à dire.

Malgré tout Garvyn lui obéit et une fois sur ... une jambe, elle lui lança:

"Je me suis trompée... tu es capable de faire des choses.. que certaines personnes ne seraient faire.... Tu te les prouvais à toi même.... et je le sais maintenant.... et tes parents le sauront.. Tu es capable de grande chose"

**même si c'est dans le mal à l'état pure**

Ok, Kylee essayait une nouvelle méthode psychologique, il ne fallait plus qu'attendre de voir si cela aurait un effet "bénéfique" sur le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un séminaire.... de torture ?

Revenir en haut Aller en bas
Un séminaire.... de torture ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Des policiers accusés de torture, risquent l’emprisonnement
» [A.C] Torture et autres délices
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique
» Ce monde qui me torture...
» Un Séminaire? oui mais où? pour tout savoir! ici!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: A TRAVERS LES GALAXIES :: Autres planètes-
Sauter vers: