Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...

Partagez|

Quartiers de la Famille Sheppard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6660
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Jeu 17 Nov - 22:09

Spoiler:
 

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Dim 5 Fév - 23:13

Spoiler:
 

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6660
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Mer 15 Fév - 22:28

Spoiler:
 

"Toi... tu sais bien rendre la monnaie de ma pièce" dit-elle en tapotant de son index sur son torse pour au final se mettre au creux de son bras. Une place qu'elle affectionnait tout particulièrement et dans laquelle elle se sentait protégée. Doucement elle vint se blottir un peu plus, entrant son ventre rebondi en contact contre le flanc du militaire. Sa main glissa sur l'abdomen de John et le caressa tendrement.

"Bonne nuit mon Amour" dit-elle en embrassant son torse pour reposer sa tête contre et fermer les yeux.

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megane Keylie Sheppard
Civil

Civil

Date d'inscription : 09/07/2009
Messages : 201
Localisation : Atlantis, près de pôpa et môman

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Jeu 16 Fév - 1:29

Mégane avait passé en soit une agréable soirée en compagnie de ses parents, de Noah et de Kylee. Bon certes, elle avait un peu fait son nez quand ses parents leur avait demandé de devenir le parrain et la marraine de son futur petit frère; mais bon la jalousie n'était pas beau à voir. C'est ce que ça mère lui répété sans cesse.. Elle avait bien intégré que ses parents ne la laisserait pas de côté mais si en plus l'attention de Noah et Kylee se concentrer aussi sur lui... C'était normal d'être un peu jalouse non ? Après tout Noah était son médecin Magique et Kylee, la fiancée de son médecin magique ? Pfff monde cruel ! Au final, elle avait fini la fin de soirée à jouer à la DS de son père. Les niveaux s’enchaînaient à une vitesse folle et elle faisait bien avancer son père pour le coup, sans trop perdre de vie. Il y avait de l'amélioration. La fatigue tomba bien vite et elle s'installa dans son lit. Mégane éteignit la lumière et s'endormit bien assez vite.

Quelques heures plus tard, elle se réveilla, frissonnante. En effet elle s'était endormie au dessus de la couverture et le froid la saisissait. En se remettant convenablement sous sa couette, elle entendit des bruits suspects provenant de la chambre de ses parents. Dans son  pseudo sommeil, elle arqua un sourcil. Mais qu'est-ce qu'ils faisaient, il y'avait des chuchotis, des gémissements... ce n'était pas normal.. Intriguée, elle se leva du lit pour quitter sa chambre en direction de celle de ses parents. Mais plus elle se rapprocha, plus un sentiment de culpabilité l'envahit. Elle n'avait pas le droit d'aller dans la chambre de ses parents. C'était privé.. mais dans ce cas là pourquoi elle entendait des respirations bruyantes comme s'ils faisaient du sport ? C'est là qu'elle entendit le cri étouffé de sa mère.. On lui faisait du mal ! Prenant son courage à deux mains, elle avança jusqu'au rideau séparant la chambre de ses parents du reste de la pièce et entrevit son père, mais dans la pénombre elle ne vit pas grand chose.. et puis trop honteuse et en proie à la culpabilité, elle courut jusqu'à sa chambre discrètement pour aller se rendormir. Chose qu'elle fit avec bien du mal.




Le lendemain matin, elle se réveilla fraîche et pimpante, mais les récents souvenirs vinrent la hanter. Elle enfila ses pantouflettes et mit son peignoir avant de retourner au salon. Personne, pas de père en vu, ni de mère.. Pourtant Maman était toujours là pour lui préparer son petit déjeuner.. quelque fois Papa le faisait, mais là il n'y avait pas un seul bruit. Des cadavres de bouteilles et de verres à moitié rempli traînaient encore.. Soupirant et ayant son ventre criant famine, elle se rendit dans la chambre de ses parents. L'aurore illuminait leur chambre d'une douce lueur orangée. Sauf qu'en observant ses parents dormir, il y avait quelque chose... d'inhabituel et de plutôt perturbant pour une petite fille de son âge. En effet les vêtements de ses parents jonchaient le sol, y compris leurs sous-vêtements, en relevant le regard, elle put voir sa mère couchait sur le côté et son père allongé sur le ventre, mais le drap découvrait une partie de son anatomie... (et nonn): son fessier. Elle écarquilla les yeux et devint aussi rouge qu'une tomate... Bien sûr, elle n'était pas dupe, avec les copains et copines de classe les conversations sur comment on faisait les bébés allaient bon train. Mais son cerveau innocent, ne pouvait encaisser ce genre d'explication... Néanmoins le spectacle qu'offrait ses parents à cet instant laissé porter à confusion. En s'approchant, elle essaya de se concentrer sur le visage de son père et avança jusqu'à lui, restant immobile debout, trifouillant ses doigts.

"Papa ?" demanda-t-elle d'une petite voix, ne sachant si elle devait rester ou prendre les jambes à son cou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Mar 21 Fév - 12:23


En temps normal, John savait tenir la distance, mais là, nous n'allons pas nous le cacher, la pression était trop forte pour attendre plus longtemps. Il fallait qu'il se libère pour son plaisir mais aussi pour celui de Jenny qui, au son de ses gémissements, avait aussi envie d'en finir dans une explosion de jouissance. Il enchaina les vas et viens de plus en plus fort et de plus en plus rythmés, ce qui était un peu de trop pour la jeune femme. L'écoutant, il freina quelque peu jusqu'à en arriver au moment fatidique. La délivrance ultime !! Il vint en elle dans un grognement étouffé de plaisir afin de ne pas réveiller Mégane qui dormait à côté. Il se voyait mal en plein action avec Mégane les surprenant. Il valait mieux rester discret. Son œuvre accompli, le pilote se retira. Restant encore quelques instants au dessus d'elle, il finit par s'écouler à côté d'elle sur le lit, reprenant sa respiration.

"Toi... tu sais bien rendre la monnaie de ma pièce"

John ria à cette remarque. Oui il savait la rendre. Le militaire était joueur et elle devait le savoir depuis tout ce temps. De plus, il était un mauvais perdant donc il faisant tout pour être le vainqueur du jour et aujourd'hui, il avait plus ou moins gagné. Se calant mieux sur le matelas, il ouvrit les bras afin que Jenny vienne se blottir contre lui comme elle le faisait souvent, sa tête reposant sur son torse. Le sommeil n'allait pas tarder à pointer le bon de son nez.

"Bonne nuit mon cœur, termina t-il avant d'embrasser les cheveux de sa femme et ferma les yeux afin de laisser le sommeil l'emmener au pays de Morphée.

La nuit fût calme, paisible. Que dire de plus ? Avec une soirée parfaite qui s'était terminée en apothéose, John pouvait dormir sur ses deux oreilles, sa femme près de lui dans leur petit cocon moelleux. Les heures passèrent rapidement. Peut-être un peu trop. Le fait de se coucher tard y était pour beaucoup. Fort heureusement que le lendemain, le couple Sheppard n'était pas obligé d'aller travailler. Les joies de jour de repos et de la grasse matinée mais... souvent le problème que l'on a quand on a des enfants, c'est que eux, ne connaisse pas encore le concept de grasse matinée. Vivement l'adolescence qu'il dorme plus de douze heures par nuit.

Alors que John flottait dans ses rêves, une petit voix le ramena sur Terre. Une petite voix qu'il connaissait très bien. Dans son sommeil, le militaire grogna avant de se retourner sans se rendre compte que le drap qu'il avait sur lui, ne couvrait pas grand chose. (Mais comme nous sommes sur un forum grand public, nous allons rester soft). Se retournant, il ramena le drap sur lui et paillonna des yeux. Une forme apparut devant lui. La silhouette de Mégane lui apparut plus clairement malgré son esprit encore embrumé par le sommeil. Qu'est-ce qu'elle faisait déjà debout ?


"Mégane ? Qu'est-ce que tu fais déjà debout ?" Chuchota t-il.

Attendant une réponse, John détourna la tête vers sa femme afin de voir l'heure sur son réveil. 8 heures déjà mais autre chose qu'il fit : sa femme également très légèrement vêtu. Sa poitrine généreuse était à la vue de tout le monde. Rapidement, John la recouvrit avant que Mégane ne se rende compte de quelque chose. Bon après tout, elle était loin d'être idiote.


"J'ai faim et d'habitude, c'est maman qui me fait mon petit déjeuner."

Le pilote grogna intérieurement. Vivement qu'elle soit assez grand pour se faire à manger toute seule. A ce moment là, il pourrait enfin faire une grasse matinée digne de ce nom. Le rêve ultime de tout les parents.


"On va laisser maman dormir. Je vais te le préparer."


Mais alors qu'il alla pour se lever, il se rappela qu'il n'était pas habillé pour préparer un petit déjeuner. John se trouva gêner par la situation car Mégane resta planter devant lui, attendant surement qu'il se lève pour lui préparer ces céréales. Il fallait qu'il se débarrasse d'elle pour qu'il s'habiller mais surtout, déjà retrouver toutes ses affaires balancer aux quatre coins de la chambre. On ne se demandait pas pourquoi.

"Euh Mégane, va m'attendre dans la cuisine, j'arrive d'accord ?"


Elle acquiesça avant de laisser son père faire ce qu'il avait à faire. Se dépêchant de se lever, il récupéra ses affaires de la veille et les enfila tout en tentant de se réveiller, avant que Mégane ne revienne dans la pièce et le voit nu. Elle en serait capable. Adressant un léger baiser sur la joue de Jenny, il se dirigea d'un pas lent vers la cuisine où Mégane attendait déjà qu'on lui serve son petit déjeuner.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Megane Keylie Sheppard
Civil

Civil

Date d'inscription : 09/07/2009
Messages : 201
Localisation : Atlantis, près de pôpa et môman

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Jeu 23 Fév - 23:01

Mégane fixait toujours son père, endormit, malgré le fait qu'elle l'est appelé. Doucement elle déglutit et détourna le regard un peu plus bas avant de le remonter sur le visage de son père, quand à sa mère n'en parlons pas.. encore heureux que le soleil éblouissait les yeux de la petite.. elle ne distinguait pas tout. C'est alors que son père grogna... Quoi ? Qu'est-ce qu'elle avait fait ? Il était tard déjà ! Et puis à choisir il devait certainement préférait être réveillé par sa fille, qu'être réveillé par cet affreux méchant qui l'avait enlevé la dernière fois. A sa question, elle passa une main dans ses cheveux et tira légèrement dessus avant de les rabattre sur un côté, jouant avec les pointes.

"Il est déjà tard papa... le soleil est levé.."

Punchline d'enfant, boom !! en gros cela voulait dire que son père devait se bouger l'arrière train, et que c'était un vieux s'il ne le faisait pas. C'est vrai après tout, pourquoi continuer à dormir par une si belle journée ? C'est sûr que Mégane ne dirait plus ça d'ici moins de 5 ans lorsqu'elle serait ado. Quand il se retourna, en s’emmitouflant dans les draps avant de recouvrir sa mère, elle fut presque soulagé et moins gêné
.

Citation :
"On va laisser maman dormir. Je vais te le préparer."
Mais dans tout les cas, elle n'en restait pas moins paralysé, à ne pas bouger, car plusieurs questions se bousculaient dans sa tête, mais ce n'était peut être pas le bon moment pour les poser. Sans blague que maman ne pouvait pas le préparer.. Elle répondit à la demande de son père et le regarda se redresser. Le voir torse nu, ne la déranger pas, mais apparemment lui, si. Quand il lui demande de sortir de la chambre, elle s'exécuta en soupirant bruyamment.. faisant comprendre à son père un léger agacement (tu vois le début de la crise pré-ado là !). Mégane partie dans sa chambre pour se brosser les cheveux avant de revenir vers le salon et le coin kitchenette ou son père était en train de remettre sa chemise d'hier.


Elle s'avança vers lui et lui tendit un élastique avant de se retourner.

"Tu pourrais me faire une tresse s'teuplé , j'y arrive pas..... allez papa, tu prends trois mèches et tu les meTs l'une sur l'autre..." dit-elle pour l'encourager, même si l'on sentait une pointe de commandement dans sa voix. Etre enfant de dirigeant supérieure se ressentait à cet instant précis. Sauf que son père n'avait vraiment pas l'habitude et plusieurs fois elle fit des "aie" lorsqu'il tira de trop.

"Pourquoi maman se réveille pas ? C'est à cause de mon petit frère ? il lui a fait mal la nuit dernière ?"

Ses questions pouvaient sembler étranges, mais comment formuler pour une petite fille, les choses "stressantes" qu'elle avait entendu cette nuit. Pour elle, quelque chose de "mal" était arrivé... et vu le contexte dans lequel elle avait grandit; tantôt à voir sa mère à l'infirmerie, ou inversement, elle était en droit d'angoisser pour ce genre de chose. Lorsqu'il eut finit, elle regarda sa tresse de travers et arqua un sourcil.. bien ça irait.. de toute façon elle n'avait pas le choix. Au final, elle redressa sa tête vers le regard émeraude de son père et vint l'enlacer de ses petits bras par la taille. C'était bon ce genre de moment père/fille et elle espérait que ça ne change pas avec l'arriver de son frère.

"J'aime bien quand tu t'occupes de moi... (petit sourire sincère avant que celui ne devienne malicieux) mais, est-ce que tu pourrais me faire des crêpes ? ça fait lonnngtemps que j'en ai pas manger.."

Sur ce, elle s'installa sur le petit tabouret en hauteur et lui fit un grand sourire angélique, bien que manipulateur. Son regard était taquin et ensorceleur.. un peu comme celui de John, il pourrait s'y reconnaître.. D'ici quelques années tout les adolescents pégasiens seraient à ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Lun 6 Mar - 23:28


Ah les enfants ! Une si belle petite chose qui devient vite agaçante quand elle vous lève du lit tôt dans la matinée. Elle trouvait qu'il était déjà tard ? Mégane ne devait pas vivre sur le même fuseau horaire que ses parents lorsqu'ils étaient en weekend. Désormais débarrasser de sa fille, le militaire put s'habiller rapidement. Et bien oui, John n'allait pas s'en aller avec la couette, laissant Jenny, seule et nue allongée sur le lit, dormant comme un bébé. Il y a des enfants qui vivent ici. Eut-il à peine le temps de fermer sa chemise, que sa chipie de fille vint vers lui, lui tendant un élastique. La chose a faire n'était pas compliquer à comprendre. Une queue de cheval était vite fait mais là, Mégane en demandait d'avantage. Une tresse ? John était blasé par avance. Pourquoi les filles ont-elles toujours besoin de se coiffer ? Poussant un léger soupir tout en levant les yeux en ciel, il finit par s'atteler à la tâche, encouragé par la fillette. Mais le problème avec John, c'est qu'il était très loin d'être un coiffeur hors pair. Un mèche par ci, des petits cheveux tiraillés par là, ce qui arracha des plaintes de la part de la fillette. Il entortilla tout ça du mieux qu'il le put et cela donna un résultat assez... potable. Bon, pour sa part, il dirait que cela est très laid mais si cela allait à sa fille, c'était le principal. A son réveil, Jenny finirait sûrement par repasser par derrière pour arranger le désastre capillaire qu'il venait de faire. Mais pour le moment, ce n'était pas encore la question. Ce fut une tout autre question qui parvint aux oreilles du militaire alors qu'il terminait d'attacher les cheveux de sa fille.

"Pourquoi maman se réveille pas ? C'est à cause de mon petit frère ? il lui a fait mal la nuit dernière ?"


Ses questions résonnèrent dans la tête du militaire. Pourquoi les avaient-elles dites ? Mais la question qu'il fallait se poser, c'était pourquoi ses questions lui avaient traversé l'esprit. Le militaire en avait bien une petite idée mais il espérait que cela ne soit pas le cas. Terminant son œuvre capillaire catastrophique, il retourna la fillette vers lui, fronçant légèrement les sourcils.

"Pourquoi est-ce que tu dis ça ? Maman dort parce qu'elle est très fatiguée, c'est tout. Pourquoi tu penses que ton futur petit frère à fait du mal à ta maman ?"

De telles questions étaient plus qu'étranges. Il ne restait plus qu'à attendre les réponses. Si elle se les posait, c'est qu'il y avait une bonne raison derrière ça. Mais rapidement, les questions gênantes disparurent, laissant place à plus de tendresse. Mégane vint enlacer son père, le serrant à la taille. Ce genre de moment n'était pas assez fréquents au gout du militaire. Si son emploi du temps n'était pas aussi chargé, il lui serait plus simple de s'occuper de Mégane et de son fils à venir.

"J'aime bien quand tu t'occupes de moi... mais, est-ce que tu pourrais me faire des crêpes ? ça fait lonnngtemps que j'en ai pas manger.."

Tant de gentillesse cachait forcément quelque chose et il ne s'était pas trompé. Elle n'était pas sa fille pour rien. Maline la gamine. Elle savait amadouer son monde comme elle le souhaitait. John était loin d'être pressé de la voir à l'adolescence car elle risquait d'être une vrai chipie. Elle avait fini par aller s'installer sur un des tabouret devant le petit plan de travail de la cuisine. Maintenant, John allait lui montrer que lui aussi était quelqu'un de très taquin.

"Alors comme ça tu veux des crêpes ? Mais tu sais le problème qu'on a avec les crêpes ? Ca fait grossir. Je vais te montrer où se mette les crêpes que tu manges. Elles se mettent là..."

S'approchant de Mégane, il commença la chatouiller à divers endroits, lui arrachant quelques éclats de rire. L'entendre ainsi faisait lui faisait le plus grand des plaisirs. La voir se trémousser, voulant échapper aux chatouilles, l'amusait beaucoup et le faisait rire. Bon cela risquait de réveiller Jenny un peu plus loin mais d'un autre côté, elle aurait le droit de manger quelques crêpes. Cessant sa douce torture, il s'attela à tout de même faire sa pâte à crêpe. Cherchant tous les ingrédients, il les disposa devant lui. Oeuf, lait, farine et il ne restait plus qu'à les mélanger. Mégane resta sage, le regardant agiter tous les ingrédients ensemble et profita pour enfariner le petit bout du nez de sa fille au passage.

"Bon maintenant, on va la laisser reposer un peu et après, on pourra les faire sauter, mettant son saladier à l'écart. Sinon, tu es contente que Noah et Kylee soient le parrain et la marraine de ton petit frère ?"

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Megane Keylie Sheppard
Civil

Civil

Date d'inscription : 09/07/2009
Messages : 201
Localisation : Atlantis, près de pôpa et môman

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Lun 13 Mar - 22:20

Mégane serrait les dents... La torture qu'elle endurait était insoutenable... De sa vie jamais elle n'avait ressenti ça... Je plaisante.. se faire tirer les cheveux n'étaient certes pas agréable, mais c'était toujours mieux que ce qu'elle avait pu vivre antérieurement. Merci Pégase et ses psychopathes au passage. Alors qu'elle se faisait martyriser capillairement, Mégane posa une question à son père concernant son futur petit frère et sa mère. Les bruits étranges de la nuit dernière et voir sa mère inerte ce matin, ne l'aidait pas à s'imaginer la meilleure des choses.

Citation :
"Pourquoi est-ce que tu dis ça ? Maman dort parce qu'elle est très fatiguée, c'est tout. Pourquoi tu penses que ton futur petit frère à fait du mal à ta maman ?"

Alors que papa John la retournait par ses épaules, Mégane releva son minois, le nez retroussait tout en fronçant les sourcils. Signe qu'elle était perplexe, mais que bien qu'elle n'y croyait pas une seule seconde, le doute subsistait.

"Si elle est fatiguée dans ce cas..." conclua-t-elle, préférant garder son analyse pour elle seule. La fillette de 8 ans toucha sa tresse et eut une légère grimace avant de s’accommoder de ce que son père lui avait fait. Après tout elle ne pouvait pas lui en vouloir d'essayer.. Il était militaire et elle savait qu'il était beaucoup plus doué avec la gâchette d'une arme à feu, qu'un élastique à cheveux. Une chose qu'il préféra certainement avec la venu de son frère, c'est que lui ne mettrait pas de bigoudi. Au final, elle soupira et vint enlacer son père tendrement avec ses petits bras. Mégane ferma les yeux et eu un grand sourire sur son visage durant ce petit moment hors du temps. Cela faisait du bien, vraiment.. Elle eut un gloussement néanmoins en entendant le ventre de son père gargouiller. C'est alors qu'elle lui demanda des crêpes avant de s'installer sur l'un des haut tabouret de la cuisine. Ses pieds se balancèrent d'avant en arrière, alors que son visage s'écrasait dans ses mains, avant-bras accoudés sur le plan de travail. Mais contre toute attente, ce dernier contourna le dit plan de travail pour s'approcher d'elle. Du coin de l'oeil, elle l'observa, suspicieuse, sentant le coup foireux venir.

Citation :
"Alors comme ça tu veux des crêpes ? Mais tu sais le problème qu'on a avec les crêpes ? Ca fait grossir. Je vais te montrer où se mette les crêpes que tu manges. Elles se mettent là..."
Mégane eut juste le temps de glapir un "non" étranglé sous la décharge désagréable que provoquait les chatouillis. Raaah, qu'est-ce qu'elle pouvait détester cela, surtout quand il la prenait par surprise au niveau des côtes. C'était sans doute sa vengeance favorite et la cerise sur le gâteau était sans doute quand John arrivait à lui attraper un pied pour leur faire subir le même sort.

"S..stop.. argh.. noOooOn, papa ! (gloussement).. je..j (petit cri) je te déteste.. un jour.. je me, aaah !, vengerais ! tu le regretteras.." lança-t-elle aussi menaçante qu'elle le pouvait, alors qu'elle était toujours en "boule" pour se protéger. Au final, il cessa sa douce torture, avant de lui déposer un gros bisous sur sa joue rosie par l'effort. Mégane se massa les côtes, reprenant son souffle.

"Crois-moi papa, ce jour là... tu ne me verras pas venir" dit-elle avec défi et d'un regard flamboyant où l'on pouvait voir toute l'intensité de son regard émeraude tacheté de marron, parfait mélange de ses deux parents. Au final, elle gloussa légèrement en voyant le regard rieur de son père. Ce nétait pas tout les jours qu'il riait ainsi et s'amusait ainsi. Au final Mégane le regarda faire sa pâte à crêpe.

Citation :
"Bon maintenant, on va la laisser reposer un peu et après, on pourra les faire sauter, mettant son saladier à l'écart. Sinon, tu es contente que Noah et Kylee soient le parrain et la marraine de ton petit frère ?"

La fillette qui jouait à glisser son doigt sur la table, releva la tête vers lui et arqua un sourcil. Oh ça.. Mégane se concentra à nouveau sur son dessin imaginaire, montrant ainsi qu'elle n'était pas forcément ravie de la nouvelle.

"Ca va" lança-t-elle, laissant un blanc. En voyant le regard interrogateur de son père, elle soupira et tourna sa tête d'un geste théâtrale pour accentuer son soupir.

"C'est juste que je vais déjà devoir partager mes parents, je ne pensais pas que j'allais devoir les partager... surtout.. tonton Noah.. mais.. je sais.. je sais (soupir).. comme maman m'a dit. On ne partage pas un coeur, on l'étend pour accueillir encore plus d'amour.."

Jolie phrase philosophique n'est-ce pas ? Sa mère ne disait pas que des âneries.. Wink

Mégane, écouta son père lui répondre distraitement, absorbait par la dextérité de ce dernier à manier la poêle pour retourner la crêpe. Puis son regard se voila, signe qu'elle était perdue dans ses pensées, ne réagissant plus à rien. Au final, elle eut un micro sursaut, comme si elle venait d'avoir une révélation. Et vu que dans la bouche d'un enfant, on sort généralement ce que l'on pense sans filtre, cela allait piquer.. et cela n'avait sans doute rien à voir avec ce que son père lui disait quelques instants plus tôt.

"Tu m'as dis que maman était fatigué... mais tu ne m'as pas dit pourquoi... je... c'est juste que cette nuit, j'ai cru qu'on lui faisait du... mal ?" s'hasarda-t-elle à dire. "J'ai entendu des cris, je me suis même levé, mais je n'ai pas eu le courage de venir dans votre chambre.. et puis (ses sourcils se fronçait de plus en plus alors qu'elle fixait un point imaginaire, comme pour se concentrer dans ce qu'elle allait dire) tu sais à l'école.. ça parle beaucoup.. surtout depuis qu'ils savent que je vais être grande soeur.. et je voudrais savoir... concrètement.. comment on fait les bébés ?"

Son père allait sans doute avoir du mal à lui répondre dans l'immédiat, mais l'ensemble des phrases de son monologue avait préparer le terrain.. Cette petite avait de la suite dans les idées et ce n 'était pas décousue... Aah..les enfants, ça grandit bien trop vite et ça s'intéresse aux questions existentielles vient trop vite également. Et John ne pouvait pas sortir la carte des choux et de roses car on le lui avait déjà fait.. A l'école, on lui avait dit pas mal de chose, mais elle n'avait oser les croire... le désavantage d'être aussi avec des garçons de 12 ans.. ils en savent beaucoup plus et heurte la sensibilité des jeunes.. Pourtant Mégane était très mature pour son âge et elle avait appris malgré elle à connaître les difficultés de la vie, notamment avec son enlèvement, mais dans ce domaine, elle restait encore innocente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Mer 15 Mar - 0:31


L'attitude de Mégane paraissait vraiment étrange aux yeux du militaire. Elle posait des questions étranges et elle préférait esquiver celles de son père. Qu'est-ce qui pouvait bien lui passer par la tête ? Mais en cette matinée ensoleillée qui avait bien commencé, John n'avait pas envie de se torturer les méninges avec ça. Maintenant, il était temps de faire de bonnes crêpes. Après une partie de chatouilles remporter haut la main par le militaire, Mégane se rebella en proféra des "menaces" envers lui. John fronça excessivement les sourcils tout ne plissant les yeux, défiant la fillette du regard. Il trouvait ça trop mignon d'un autre côté mais il fallait tout de même qu'il pense à cacher sa DS car la connaissant, elle serait capable de lui effacer ses parties de Mario Kart. Il n'y avait pas à dire, mais Mégane avait vraiment hérité ce côté agaçant, capable d'en défier plus d'un. Il fallait espérer que plus tard, cela ne lui cause pas trop de soucis.

"Je n'en doute pas ma chérie. J'ai peur par avance,
lança t-il avec un large sourire avant d'embrasser le front de la fillette avant de commencer la fameuse pâte à crêpes. John en profita pour entamer la conversation qui tourna principalement autour des futurs parrain et marraine et à première vue, cela n'enchantait guère la fillette.

"Ca va ... C'est juste que je vais déjà devoir partager mes parents, je ne pensais pas que j'allais devoir les partager... surtout.. tonton Noah.. mais.. je sais.. je sais (soupir).. comme maman m'a dit. On ne partage pas un coeur, on l'étend pour accueillir encore plus d'amour.."

John s'accouda sur le plan de travail, apposant son menton dans ses mains, face à Mégane, arborant toujours un sourire sur ses lèvres. L'arrivée d'un nouveau membre dans une famille n'était jamais simple pour l'aîné. Elle finirait par s'y faire de toute façon, mais il préférait tout de même la réconforter.

"Ta mère a raison. Ton petit frère ne va jamais prendre ta place et ce n'est pour autant que l'on va moins t'aimer. Pour Noah et Kylee ça sera pareil. C'est juste qu'au début, nous allons prendre un peu plus de temps pour lui donc, qu'il prendra un peu plus de place dans notre vie car il faudra qu'on s'occupe de lui plus que de toi car tu es déjà grande maintenant. Mais tu resteras toujours notre petite fille adorée. Il ne faut pas que tu t'inquiètes pour ça et surtout, il ne faut pas que tu l'oublies."

Mégane resterait toujours sa petite adorée, son premier enfant. Cela ne changerait jamais même avec l'arrivée de son petit frère. Il est très fréquent que le plus grand se sente délaissé après l'arrivée d'un nouveau né dans le famille. Il fallait espérer que cela ne soit pas le cas pour la fillette. Le couple Sheppard ferait certainement en sorte que cela n'arrive pas. Mais trêve de bavardage, les crêpes attendaient. John sortit tout ce qu'il fallait afin de préparer le petit déjeuner en attendant que Jenny daigne enfin se réveiller. Mégane resta silencieuse alors que son père était occupé à faire sauter les crêpes, mais rapidement, elle rompit le silence et ce que John redoutait arriva. Elle avait entendu des choses cette nuit... La honte ! Sans même regarder Mégane, il ferma les yeux, comme pour oublier ce qu'il venait d'entendre. Mais pourquoi ne dormait-elle pas à cette heure ci ? Pourtant, il avait essayé d'être le plus discret possible pendant leur gros câlin. Mais ce qui tiquer le plus le militaire, ce fut la dernière question.

"...et je voudrais savoir... concrètement.. comment on fait les bébés ?"

John fut presque choquer par cette question. Il se retourna tellement rapidement vers sa fille, que sa main toucha la crêpière bouillante, ce qui lui provoqua une vive douleur mais qui disparut rapidement car le pilote avait l'esprit plus qu'ailleurs. Il manqua presque de s'étouffer par la même occasion. Pourquoi ça tombait sur lui ???? Il savait que cette question allait arriver à un moment ou à un autre mais il aurait de très loin préféré que cela tombe sur Jenny. Elle serait sûrement plus à même de discuter de ça entre filles. Que répondre à cela. Sa conscience se mit à réfléchir à toute vitesse, cherchant une solution pour esquiver sa question tout en douceur.

**- Au secours !!! Je vais lui dire quoi ?
- Tu te débrouilles, je te t'aide pas. Quoique si, fait lui le coup du bagel et de la saucisse, ça peut passer et au moins, elle comprendra rapidement.
- Non mais franchement, t'es dégueux, elle n'a que 8 ans je te signale.
- Oh tu sais, les enfants de maintenant, ils connaissaient beaucoup de choses bien avant l'âge requis.**

John lâcha tout, retirant la crêpière du feu afin qu'elle ne brûle pas. Il ne fallait pas se mentir : John était dans la mouise jusqu'au cou. Que répondre à ça ? Il n'avait toujours pas de réponse qui lui venait en tête. Le pilote était plus que gêné. Un sourire forcé naquit sur son visage alors que le fillette le regardait, attendant sa réponse.

"Alors Mégane... les... les bébés... Et bien, c'est une question forte intéressante que tu me pose là et... je vais te répondre. C'est très simple en fait."

Il balbutiait plus qu'il ne prononçait de paroles un peu censées. Pour se mettre un peu plus à l'aise, il finit par s'installer sur un des tabourets en face de sa fille. Il se racla la gorge afin de s'éclaircir la voix.

"Pour faire simple Mégane, quand un homme et une femme s'aiment, ils font des... câlins et quand ils souhaitent tous deux avoir un enfant et bien, papa va... planter une petite graine dans la poche à bébé de maman et cela va lui permettre de grandir, bien au chaud pendant neuf mois avant de sortir et ça donne un bébé."

Une explication plus que simple et rapide mais que dire à une gamine de huit ans sans la choquer. Ce n'était pas le genre de chose facile à expliquer à une petite fille. Mais alors qu'il sentit le rouge lui monter au joue, il vit du coin de l’œil, une silhouette dans l'ombre, bougé, dans la chambre. Un espion était en train d'écouter la conversation. L'espion n'était pas compliqué à deviner. Elle était surement là depuis le début. Se re-concentrant sur Mégane, il fit exprès de parler un peu plus fort afin qu'on l'entende de la pièce à côté.

"Mais je vais te dire une chose ma chérie, quand tu seras plus grande, ta maman t'expliquera beaucoup mieux que moi comment ça fonctionne. Elle sera je pense ravie de la faire. Bon sinon, on va les finir ces crêpes parce que je pense que maman, ne va pas tarder à se lever, conclu-t-il tout en se relevant du tabouret comme si de rien n'était, continuant à faire cuire ses bonnes crêpes.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6660
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Mer 15 Mar - 17:15

Jenny n’avait pas tardé à s’endormir dans les bras de Morphée tant elle était bien dans les bras de son bien aimé. L’endorphine avait du également y jouer pour beaucoup. Ce fut une nuit sans rêve, reposante et bienfaisante. Même Mégane et John ne l’avaient pas réveillé à l’aurore par leur bavardage. Elle se réveilla telle une rose, en position foetale. Les lueurs du soleil baignait sa chambre d’une douce atmosphère. Doucement, elle se tourna sur le dos et remonta le drap sur sa poitrine dénudé. Jenny s’étira de tout son long tel un gros chat et entendit le rire cristallin de sa fille provenant du salon. Ce son était si doux à attendre. Une vraie journée modèle.. S’ils n’étaient pas sur une cité flottante, elle aurait presque cru avoir une vie normale. Un fin sourire naquit sur ses lèvres et elle caressa son petit bidon.

**Toi aussi bientôt tu pourras faire entendre ta voix, petit coeur, encore quelques mois à attendre**

Jenny resta ainsi, profitant de l’instant présent, elle aurait voulu figer le temps pour continuer à ressentir cet instant de pure bonheur. Mais il fallait bien bouger, alors doucement elle glissa sur le côté pour se mettre assise, s’enroulant dans le drap. On ne savait jamais avec Mégane, si elle avait dans l’idée de la réveiller en lui sautant dessus, il ne faudrait pas qu’elle la voit en tenue d’Eve. Mais apparemment cette dernière était plus encline à défier son père. Jenny ne pouvait les voir mais elle imaginait très bien la tête de ces deux là. Au final, elle trouva ses sous-vêtements et enfila un legging de grossesse ainsi qu’un t-shirt par-dessus. Durant tout ce processus, elle continua d’écouter la conversation forte intéressante de ses deux amours. Aah Mégane… Même si elle ne le montrait pas souvent, l’arrivée du second enfant de la famille la travaillait plus qu’elle ne le prétendait. Ce qui était tout à fait normal, mais jamais Jenny ne ferait de différence et John le lui affirma en prenant bien le temps d’expliquer le pourquoi du comment. Bien dis-donc.. c’est qu’il savait y faire au final avec sa fille. Jenny attrapa un élastique et fit un gros chignon grossier, elle prendrait sa douche plus tard. Pour le moment l’odeur des crêpes l’alléchait. Sauf qu’au moment où elle fit pour sortir, elle entendit une réflexion qui la fit se figer sur place. Mince.. apparemment le couple Sheppard avait été un peu trop bruyant durant leur ébat.. Et en plus de cela, elle termina en apothéose en posant LA question, LA question que tout les parents redoutent à un moment ou à un autre et manque de pot, c’était bien tombé sur John. L’astrophysicienne aurait pu rire, mais sa couverture serait grillé. En cet instant, elle préférait de loin faire croire qu’elle dormait encore. Mais la situation allait devenir encore plus comique, quand elle entendit John balbutiait un semblant de phrase. Le pauvre était pris à la gorge et il ne pouvait pas reculer. Elle espérait juste qu’il sache peser ses mots, car leur fille n’avait que 8 ans après tout bientôt 9 dans quelques mois (en juillet ^^ ).

Citation :
"Alors Mégane... les... les bébés... Et bien, c'est une question forte intéressante que tu me pose là et... je vais te répondre. C'est très simple en fait. Pour faire simple Mégane, quand un homme et une femme s'aiment, ils font des... câlins et quand ils souhaitent tous deux avoir un enfant et bien, papa va... planter une petite graine dans la poche à bébé de maman et cela va lui permettre de grandir, bien au chaud pendant neuf mois avant de sortir et ça donne un bébé."

Durant l’explication de son mari, elle avait penché sa tête légèrement à travers l’embrasure de la porte pour les observer. Eh ben dis donc, même elle n’aurait pas réussi à faire mieux. John avait loupé peut être la toute petite enfance de Mégane à cause de leur rupture, mais il se rattrapait bien. Au final, Jenny avait peut-être trop tendance à être sur Mégane en prétendant que John ferait peut-être mal, comme la mère poule qu’elle était, mais il savait très bien se débrouiller seul. Toutefois, elle eut un rire aussi silencieux qu’elle le pouvait quand elle vit John rougir par tant de gêne, c’était là un visage qu’elle ne connaissait pas.. les dernières fois qu’il avait été gêné avec elle, c’était au touut début de leur relation. Et ça datait ! Malheureusement il redressa la tête et elle eut tout juste le temps de se cacher.


Citation :
"Mais je vais te dire une chose ma chérie, quand tu seras plus grande, ta maman t'expliquera beaucoup mieux que moi comment ça fonctionne. Elle sera je pense ravie de la faire. Bon sinon, on va les finir ces crêpes parce que je pense que maman, ne va pas tarder à se lever"

Et meeerde, elle s’était faite griller… et en plus il se laver bien les mains pour le détails techniques qui serait de rigueur pour dans quelques années. Ainsi soit-il.. de toute façon, quand elle serait ado, la scientifique devrait faire face également à un problème typiquement féminin et il faudrait bien lui expliquer. Au final, elle sortit de la chambre et s’avança vers le coin kitchenette. En se rapprochant, elle constata le desastre capillaire et se mordit la lèvre inférieure.. Au moins c’était mignon qu’il est tenté quelque chose.

« Bonjour mes amours » dit-elle d’un enjoué. Jenny se pencha pour faire un bisous à sa fille et fit le tour du plan de travail pour aller vers John avec un petit sourire en coin sur le visage qui en disait long. Un sourire qui disait « tu t’es bien fait avoir, mais tu t’en ai bien sorti ». Le regard entendu, elle arriva à sa hauteur, mais esquiva son étreinte pour voir ce qu’il préparait.

« C’était donc ça… mon nez ne me trompe pas. Très bonne idée pour un dimanche matin… et toi tu t’en es bien sorti, je n’aurais pas fais mieux » dit-elle plus bas avec un clin d’oeil. Alors qu’elle était contre le plan de travail, John la bloqua de ses deux bras contre, certainement pour son bisous du matin aussi.. Sauf que Jenny en profita pour tremper son doigt dans la pâte à crêpe et d’en mettre sur les lèvres de John. Puis elle vint les capturer avec un petit regard pétillant.. Dommage qu’il y avait des enfants dans cette pièce, car il était ultra sexy avec sa coupe en bataille du matin, la chemise à moitié entrouverte de civil (pour une fois) et un beau jean moulant.



**calme tes hormones ma grande.. en plus la crêpe va brûler
- m’en fiche de la crêpe, ses lèvres sont meilleurs**

Elle l'embrassa innocemment, jouant avec la langue de son mari, puis elle mit fin à ce baiser dans un doux chuchotis. Jenny s'écarta de son visage, mais ne quitta pas ses bras, posant ses mains sur les avants bras du pilote.

"J'espère que tu en as fais assez, j'ai faim pour deux... Oh est j'espère qu'il y'a du chocolat à tartiner"

Y'avait pas de doute, ses envies chocolats étaient revenus. Du sucré encore et toujours du sucré !

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Megane Keylie Sheppard
Civil

Civil

Date d'inscription : 09/07/2009
Messages : 201
Localisation : Atlantis, près de pôpa et môman

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Jeu 16 Mar - 17:49

Mégane eut un sourire satisfait lorsque son père énonça le fait qu'il avait "peur" des représailles... Bon le ton de sa voix et ses mimiques de visages indiquaient surtout qu'il se foutait un peu d'elle, mais peu importe pour la jeune fille, elle avait eu le dernier mot ! Mégane s'imaginait déjà le prendre par surprise alors qu'il ferait une sieste ou serait au calme en train de bouquiner pour l'attaquer par surprise par des chatouilles.. Elle n'était pas encore assez perverse pour s'imaginer supprimer des sauvegardes, mais cela viendrait sans doute avec l'âge et les stupides conseils de Noah qui n'en loupait pas une pour embêter le couple Sheppard. D'ailleurs en parlant de Noah, le sujet de conversation dériva sur lui et Kylee, la fillette évoqua son léger mécontentement, mais fut étonné de voir son père s’accouder en face d'elle, posant son menton entre ses mains. Il adoptait la même position que la fillette en cet instant précis. Tel père, Telle fille ! Elle écouta son discours sans piper mot tout en réfléchissant. Les mots employés étaient doux et réconfortant.. Après tout il avait raison.. et c'était normal qu'ils s'occupent tous de son futur petit frère.. Un bébé était dépendant pour tout et si elle voulait partager le plus de moment possible avec ses parents lorsque son petit frère serait là, c'était tout simplement d'aider à sa manière... Elle n'était pas envieuse, ni jalouse, loin de là, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter un peu.. c'était normal non ?

"Je sais tout ça" dit-elle avachit sur ses avant bras. "mais merci papa... ça me rassure.. je ne l'oublierais pas et puis... je serais là pour le protéger et... (regard malicieux) lui apprendre plein de chose pour éviter de se faire disputer et faire ses coups en douce.. et quand il sera plus grand (son regard s'assombrit).. il sera mon allié pour me venger de toutes les attaques de chatouille que tu m'as faites !!"

La discussion était légère est bon enfant, toutefois cela n'allait pas durer car Mégane se plongea dans une grande réflexion avec une question existentielle que tout enfant se pose à un moment donné. Et là le contexte s'y rapprocher d'autant plus, vu que sa mère attendait un enfant. C'est pourquoi elle finit par poser THE question et manque de pot, c'était tombé sur son père. Quand il se retourna aussi vivement qu'un démon sortant de sa boite, la fillette eut les gros yeux se demandant ce qu'il se passait. Pourtant elle n'avait rien dit de mal ? pourquoi était-il sur le qui vive ? Aaaah l'innocence d'un enfant. Elle ne se rendait pas compte du malaise qu'elle venait de provoquer, surtout en énonçant le fait qu'en gros, elle avait tout entendu de leurs ébats. Au final, son père stoppa toute activité pour s'asseoir à côté d'elle. Mégane posa ses pieds sur le rebord du tabouret et enroula ses bras autour de ses genoux, attentive.

Citation :
"Alors Mégane... les... les bébés... Et bien, c'est une question forte intéressante que tu me pose là et... je vais te répondre. C'est très simple en fait. Pour faire simple Mégane, quand un homme et une femme s'aiment, ils font des... câlins et quand ils souhaitent tous deux avoir un enfant et bien, papa va... planter une petite graine dans la poche à bébé de maman et cela va lui permettre de grandir, bien au chaud pendant neuf mois avant de sortir et ça donne un bébé."

Oook... Durant cette explication plus ou moins technique, plusieurs fois elle avait froncé les yeux, la mine grave et pensive. Son menton étant posé sur ses genoux, elle regarda un instant le sol avant de relever les yeux vers son père qui.. rougissait de tout point de vu. Arquant un sourcil, elle s'humecta la lèvre inférieure.

"Donc si je comprends bien... c'est pour ça que vous étiez tout nu, c'est comme ça qu'on fait les câlins quand on est grand et qu'on a des bébés... (grosse grimace). Ben moi je veux pas être grande si on a des bébés dès qu'on fait un câlin"

La petite n'avait en effet pas comprit la subtilité de "s'ils le souhaitent, ils pouvaient en avoir".. mais ce n'était pas facile comme sujet. Mais l'avantage, c'est qu'à son âge on était pas encore trop regardant sur les détails techniques.

"Du coup sans toi ce n'est pas possible que maman est un bébé, il faut que tu mettes des graines dans maman... Mais en fait c'est comme si mon petit frère était un arbre."

Piuu, ça fulminait là haut.. Elle essayait de faire des rapprochements avec des choses qu'elle connaissait bien pour comprendre.. même si d'ici quelques années, les livres d'anatomie l'aiderait d'avantage à visualiser (le livre du zizi sexuel mdrr).

"Ok d'accord.. je comprend un peu mieux.." dit-elle à moitié convaincu et cela se voyait sur son visage. Son père avait l'air de prendre cette explication au sérieux, sinon il ne se serait pas posé avec elle, mais il lui parlait comme si elle était un bébé, pour le coup.. du coup c'était louche, mais elle préféra ne pas insister.

Citation :
"Mais je vais te dire une chose ma chérie, quand tu seras plus grande, ta maman t'expliquera beaucoup mieux que moi comment ça fonctionne. Elle sera je pense ravie de la faire. Bon sinon, on va les finir ces crêpes parce que je pense que maman, ne va pas tarder à se lever,

La phrase typique de tout parent, mais cela lui suffisait, elle savait qu'elle n'aurait pas plus d'infos pour le moment et puis peut être que oui, plus tard, maman lui expliquerait beaucoup mieux. Elle eut un large sourire à l'évocation des crêpes et la petite se leva pour aller chercher 3 assiettes et des cuillères qu'elle disposa sur le plan de travail qui servait aussi de table/bar.

Citation :
"Bonjour mes amours"

Tiens, elle ne l'avait pas entendu arriver, elle eut un sourire à son bisous et le lui rendit avant d'observer sa mère renifler les crêpes. A sa réponse, elle eut un sourire, qu'elle gourmande, mais Mégane fronça les sourcils en n'entendant pas les messes basses.

"C'est pas beau les secrets" dit-elle, se doutant que cela devait être en rapport avec le sujet précédent. Sa mère était arrivé beaucoup trop vite après ce fameux sujet de discussion. Mais le pire fut certainement quand elle vit sa mère mettre un peu de pâte à crêpe sur les lèvres de son père pour l'embrasser. PWARK !! Aucun enfant ne devrait subir ça.. Ok, elle savait que c'était normal, mais c'était gênant pour elle ! mais bon de toute façon, ses parents avaient tendance à le faire ... assez régulièrement... Elle avait tester avec brody sur Terre, le voisin de sa grand mère, mais jamais ... aussi soutenu et juste se l'imaginer lui donner la nausée. Et puis la réplique de sa mère n'arrangea rien quand enfin, ils se séparèrent. Ils faisaient comme si de rien n'était, comme si elle n'existait pas !

"Non ! mais, ... Vous êtes dégueulasse... Je suis là ! trouvez-vous un hôtel !!" s'exclama-t-elle, copiant une expression de grand, qu'elle avait entendu sur la cité devant une situation quasi pareille. Cela donnait de quoi surprendre dans la bouche d'une fille de 8 ans, mais ses parents devaient bien s'y habituer car elle grandissait... et plus vite que prévu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Sam 18 Mar - 15:45


Ah les enfants avec leur imagination débordante mais aussi leurs questions plus que gênantes. John trouvait lui même qu'il s'en était bien tiré avec des mots simples que normalement elle avait comprendre. Maintenant, il fallait espérer qu'elle n'en rajoute pas une couche. Mais on parlait de Mégane donc forcément qu'elle allait en rajouter une couche. En écoutant la fillette résumé plus ou moins ce qu'il venait de lui expliquer, John soupira longuement tout en fermant les yeux rien que d'imaginer que leur fille les avait vu en tenue d'Adam et Eve, faisant des coquineries sous la couette. Il fallait vraiment qu'il fasse installer une porte insonorisée. En plus d'avoir des mains baladeuses pour toucher à tout et même aux choses qu'il ne fallait pas, les enfants avaient en plus des oreilles qui trainaient. Il le saurait pour la prochaine fois.

Mais alors que la fillette lui expliqua qu'elle ne ferait jamais de calins pour ne pas avoir avoir d'enfant, John eut presque envie de rectifier le tir, voyant qu'elle n'avait pas bien comprit ce qu'il venait de lui expliquer. Mais d'un autre côté, si elle mettait beaucoup de temps avant de mettre un homme dans son lit, John n'allait pas protester.


"Du coup sans toi ce n'est pas possible que maman est un bébé, il faut que tu mettes des graines dans maman... Mais en fait c'est comme si mon petit frère était un arbre."

Après tout, elle avait raison d'un certain côté. Son petit frère poussait à l'intérieur de sa mère et quand il sortirait, il continuerait à pousser comme chaque être humain sur terre.

"On peut dire ça comme ça."

Il n'allait pas rentrer dans les détails de toute façon. Elle avait comprit les grandes lignes et cela suffisait pour le moment. Comme il le dit par la suite, sa mère lui ferait un très grand plaisir de lui expliquer plus en détail quand elle serait en âge de comprendre. John espérait que Jenny dans la pièce à côté aurait bien entendu ce qu'il venait de dire. Elle ne s'en sortirait pas aussi facilement vu qu'elle l'avait laissé se débrouiller seul. Le sujet désormais clôt, John reprit sa tache de cuisinier de crêpes du dimanche matin. Comme il l'avait prévu, Jenny ne tarda pas à les rejoindre.

« Bonjour mes amours »

Un bonjour jovial qui voulait en dire long sur l'excellente nuit qu'elle avait du passer. Après avoir embrassé leur fille, elle se dirigea vers le militaire. Était-elle plus attirée par lui ou par les tas de crêpes qui commençait à grossir. Et la bonne réponse était... le tas de crêpes !! Il n'avait même pas eut droit à son câlin du matin, ni à son baiser. Elle jeta un rapide coup d’œil par dessus son épaule afin de voir ce que son mari était en train de préparer de bon.

« C’était donc ça… mon nez ne me trompe pas. Très bonne idée pour un dimanche matin… et toi tu t’en es bien sorti, je n’aurais pas fais mieux »

Le pilote gloussa légèrement. Délaissant sa crêpe sur le feu, il détourna la tête vers la jeune femme afin de lui répondre. Pas fait mieux ? On ne le saura jamais vu qu'elle avait préféré rester planquer afin d'échapper à cette fameuse discussion que tous les parents avaient un jour avec leurs enfants.

"J'ai bien dû me débrouiller vu que tu m'as lâchement abandonner dans ce moment de détresse. Ton tour arrivera un jour."

"C'est pas beau les secrets"

"Ce ne sont pas des secrets, c'est une discussion d'adulte que tes petites oreilles d'enfants n'ont pas à entendre, lança t-il envers Mégane alors qu'il emprisonna Jenny entre ses bras. Il avait une chose à régler. Il voulait son doux baiser du matin. Mais apparemment, Jenny savait se défendre. Elle contre-attaqua avec de la pâte à crêpe qu'elle lui mit sur ses lèvres avant de venir les embrasser comme il se devait. Ah enfin son bisou. John répondit à ce baiser avec autant de passion que la jeune femme en mettait. Sur le moment, le Colonel avait presque envie de renvoyer Mégane dans sa chambre afin de pouvoir exprimer son baiser avec plus de fougue. Peut-être aurait-il même prit Jenny sur le plan de travail, entre deux crêpes sucrées. Ses pensées coquines disparurent dès que la voix de Mégane lui parvint aux oreilles.

"Non ! mais, ... Vous êtes dégueulasse... Je suis là ! trouvez-vous un hôtel !!"

John mit fin au baiser, non sans une légère réticence. Mais ce qui venait de sortir de la bouche de Mégane n'était pas digne d'une enfant de son âge. Les sourcils froncés, il tapa sur poing sur le plan de travail tout en regardant la fillette, toujours assise.

"Mégane ! Je ne veux plus jamais entendre ce que tu viens de dire ! Je voudrais bien savoir ce qu'il t'apprennes à l'école."

Envoyer vos enfants à l'école et ils apprendront plus de nouvelles choses. Foutaise ! Ils apprenaient aussi à dire des choses très peu recommandables et aussi, non adapté. C'est ça le problème d'être dans une classe commune avec des enfants plus âgés que la leur. Reprenant une attitude plus calme, il retourna s'occuper de sa crêpe, sauf qu'à la force de la faire attendre, cette dernière ressemblait plutôt à un morceau de charbon. Elle avait totalement cramer. Hop à la poubelle et passons à la suivante.

"J'espère que tu en as fais assez, j'ai faim pour deux... Oh et j'espère qu'il y'a du chocolat à tartiner"

"Je ne pense pas qu'il y en ai pour toi. On pensait tout manger avec Mégane pour ne te laisser que les miettes. Je plaisante. Je crois que j'ai fais de la pâte pour nourrir les quartiers aux alentours. Pour le chocolat, regarde dans le placard."

Il ne faudrait pas qu'un petit rat à deux pattes est mangé tout le pot de pâte à tartiner en secret. Mégane était la championne pour ça ou pour ne laisser qu'un gâteau dans un paquet. Et oui, toujours être sur qu'il en reste un au cas où elle aurait un petit creux.

Mégane ayant installé la table et que John avait enfin finit de faire cuire tout son stock de pâte à crêpes, la famille pouvait enfin passer à table pour le petit déjeuner. Ses deux petites femmes installées à table, il fit le service. Il n'y avait plus qu'à tartiner de ce dont ils désiraient. S'installant lui aussi à table, le petit déjeuner pouvait enfin commencer.

"Comme nous avons une journée tous ensemble, qu'est-ce que vous aimeriez faire ?"

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6660
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Sam 18 Mar - 18:55

Citation :
"J'ai bien dû me débrouiller vu que tu m'as lâchement abandonner dans ce moment de détresse. Ton tour arrivera un jour."

Jenny mordilla sa lèvre inférieure tout en haussant les sourcils, prenant cette remarque comme un défi.

"Sauf que je pense, que plus tard, ça sera beaucoup plus simple à gérer car elle aura grandit et que.. disons que lorsqu'elle deviendra une jeune fille, ça en découlera forcément de source... mais bon cela voudra dire qu'on aura aussi à faire à ses premiers petits copains et à renseigner sur de la prévention" dit-elle d'une légère grimace, ne souhaitant imaginer sa fille dans les bras d'une jeune garçon qui la rendrait femme. C'était dégoûtant ! C'est là que Mégane laissa glisser ses petites oreilles dans la conversation. Ah lala ! pourquoi avaient-ils fait un enfant ? et surtout pourquoi avaient-ils été assez fou pour en faire un deuxième ? Les enfants se mêlaient toujours de ce qu'il ne fallait pas ! Mais John lui renvoya l'ascenseur dignement ce qui fit sourire la jeune femme. Puis il s'attela à recevoir son bisous du matin. Grand enfant qu'il était ! Jenny se retrouva prisonnière contre le plan de travail à voir comment il répondait à son baiser tout en passant ses mains légèrement sous son t-shirt, Jenny n'eut pas de mal à percevoir ses pensées les plus secrète car elle aussi sentait cette tension dans l'air. C'était bien l'avantage de vivre sur une "base" car Jenny n'aurait pas eu souvent le droit à ce genre de dimanche familial, s'ils auraient été sur Terre et John en mission quelque part dans le monde. D'ailleurs pour ça qu'il avait divorçait de sa première femme, la distance n'avait pas joué en leur faveur. Bref pour leur, elle profitait des Mamours de son chéri avant que Mégane n'exprime son mécontentement. Quand John mit fin au baiser non sans mal, Jenny s'humecta les lèvres et tourna légèrement la tête vers sa fille.

"C'est de pire en pire ton langage jeune fille ! Tu peux exprimer ça avec tes copains d'écoles, mais pas devant un adulte.. Oooh et ne fait pas cette mine là où tu seras privé de crêpe" dit-elle d'un ton autoritaire. C'était cruel, était-elle sérieuse ? Peut-être, mais on ne savait jamais vraiment sous les airs d'une maman. C'était d'ailleurs toute la force d'une mère, on ne savait jamais vraiment si elle plaisantait ou non. Et puis non mais oh ! qui c'est qui avait l'autorité ici, c'était bien les parents et non Mégane. D'ailleurs sa fille croisa les bras et dériva le regard, l'air frustré, le regard mauvais. Jenny roula des yeux et lança un regard entendu à son mari: ils allaient en baver à l'adolescence ! Sur ce, elle questionna John à savoir s'il y aurait assez de crêpe et de pâte à tartiner.

Citation :
"Je ne pense pas qu'il y en ai pour toi. On pensait tout manger avec Mégane pour ne te laisser que les miettes. Je plaisante. Je crois que j'ai fais de la pâte pour nourrir les quartiers aux alentours. Pour le chocolat, regarde dans le placard."

Levant les yeux au ciel, elle se retira de son etreinte et mit une claque au fesse à John avant d'ouvrir le placard pour prendre confiture et chocolat à tartiner !!! Elle les disposa sur la table et fit le tour pour voir sa fille. Celle-ci était toujours renfrognée. Jenny s'amusa de la situation et passa une main sur le visage de Mégane pour lui caresser sa joue.

"Tu creuses des rides avec cette mimique et je n'aime pas te voir comme ça"

Ses yeux se levèrent vers la tresse que John avait fait..

"Et je vais t'arranger ça. Papa a réussi en partie, mais il n'a pas serré assez"

Elle fit un clin d'oeil à John et refit la tresse en 2, 3, mouvements, puis elle s'assit à côté de sa fille alors que John arriva avec le monticule de crêpe. Effectivement, elle pourrait nourrir ses agents aux laboratoires. Jenny en prit une et étala plus qu'il ne fallait du chocolat dessus avant de la rouler pour la savourer.

"C'est une crêpe au chocolat ou du chocolat à la crêpe" lança Mégane à sa mère en arqua un sourcil. Jenny quant à elle avala bruyamment, ce n'était pas possible, elle avait toujours quelque chose à dire! mais de qui tenait-elle ?.... Ah ben... de elle en fait (c'est pour ça que sylas la frappe, ça l'agace et mégane prend le même chemin).

"C'est pour le bébé, c'est pour ça que j'en mange double dose. Ton petit frère aime le chocolat."

Gros bobard mais qui fonctionna car Mégane y crut. Ha, l'innocence.

"C'est qu'il est déjà gourmand mon petit frère" dit-elle en souriant de toute ses dents avant de poser une main sur le ventre rebondi de sa mère et de le caresser. "Tu verras ça sera encore mieux quand tu pourras en manger toi même" dit-elle en s'adressant au ventre avant de continuer à manger sa crêpe.

Citation :
"Comme nous avons une journée tous ensemble, qu'est-ce que vous aimeriez faire ?"

"Bonne question,
- Oh je sais moi ! Si on allait se promener sur le continent. Tagan, m'a parler d'une petite plage au sud du continent et il fait beau !!
- C'est qui ce Tagan ?
- Oh euh... c'est... un copain d'école
- Ce fameux copain, il ne serait pas plus grand que toi par hasard ? Je crois savoir de qui il s'agit... Tu sais il ne faut pas répéter tout ce qu'il dit..
- Mais ! man', il a rien fait ! c'est pas avec lui...
- mm mmmh !" répondit Jenny avant de sourire en direction de John. La scientifique était persuadé que c'était lui l'auteur de toute ces reflexion, c'était un peu le bad boy de la classe, assez mignon qui avait du succès envers les filles. Elle l'avait déjà croisé en allant chercher sa fille.

"Bon.. sinon moi ça me va.."

"Ouiiii !!! Papa !! est-ce que je pourrais conduire le jumper s'il te plaît !"

C'est vrai après tout, elle avait le gêne, et s'était déjà servi de technologie lantienne.. bon ok sans vraiment l'accord de ses parents..

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7031
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Dim 19 Mar - 12:49


Un dimanche ensoleillé en famille. Quoi de mieux vous me direz ? Peut-être pas grand chose après tout. John avait tout pour être heureux en ce dimanche matin. Il avait sa femme adorée et sa chipie de fille avec maintenant une coupe de cheveux un peu mieux faite car jenny avait prit la peine de reprendre le désastre capillaire que son père lui avait fait quelques temps avant. Oui bon John était loin d'être un coiffeur de star mais au moins, il essayait de faire de son mieux. Et puis après tout, ce n'était pas si moche que ça. Mais peu importe, le temps était au petit déjeuner avec que toutes ces bonnes crêpes ne refroidissent de trop. Cela serait quand même dommage. A peine servit que Mégane était déjà partit à l'assaut de son assiette, suivit de près par Jenny qui avait apparemment une faim de loup. A croire que les crêpes du militaire avait un certain succès ce matin. John resta silencieux, laissant les deux femmes de sa vie discuter entre elle. Mégane avait raison sur un point. Il était difficile de savoir si c'était un crêpe au chocolat ou bien l'inverse, vu la tonne de pâte à tartiner qu'elle avait mis dessus. Une véritable petite gourmande celle là. Mais la connaissant, ce n'était pas étonnant. Le chocolat était son péché mignon.

"En tout cas, je pense que si on veut avoir un peu de chocolat à tartiner, il va falloir qu'on se dépêche Mégane car maman risque de tout manger", dit-il alors qu'il s'empara à son tour du pot afin de tartiner quelques unes de ses crêpes avant qu'on ne voit le fond du pot alors qu'il demanda à s famille ce qu'ils allaient bien pouvoir faire tous ensemble aujourd'hui. Mégane fut la première à répondre. Apparemment, sa fille avait déjà sa petite idée en tête.

- Oh je sais moi ! Si on allait se promener sur le continent. Tagan, m'a parler d'une petite plage au sud du continent et il fait beau !!

Alors qu'il allait relever le fait qu'elle ai entendu ça de la bouche d'un autre, Jenny prit les devants. John était d'accord avec sa femme. Se devait être ce gamin qui devait apprendre de très mauvaises manières à leur fille. Dans le futur, il faudrait qu'il garde un œil sur ce garçon. Il n'avait pas envie que sa fille ne devienne une délinquante avant même l'adolescence.

"Bon.. sinon moi ça me va.."

Deux voix pour. Il serait difficile de dire non. De plus, vu le beau temps, il serait quand même dommage de ne pas profiter de la chaleur. Cela leur ferait le plus grand bien d'aller prendre le bon air.

"Si ça plait à tout le monde, on va faire ça.

"Ouiiii !!! Papa !! est-ce que je pourrais conduire le jumper s'il te plaît !"

John ne put s'empêcher de sourire à cette demande. Mégane ? Piloter ? Hors de question. Quand elle serait plus grande pourquoi pas mais pour le moment, il valait mieux qu'elle reste assise sur le siège passager. Le pilote avait déjà eu asse de mal à apprendre à Jenny comment piloter correctement, sans faire de looping. Il n'avait pas envie de recommencer cette expérience de ci tôt.

"On va un peu attendre pour te faire conduire ma chérie, d'accord ? Ça ne se pilote pas comme une de tes petites voitures. On verra ça quand tu seras un peu plus grande."

Mégane bouda légèrement devant ce refus mais il fallait qu'elle comprenne qu'on ne pouvait pas toujours tout avoir du premier coup. Mais cela ne l'empêcha pas de continuer à manger ses crêpes, bien au contraire.

Le petit déjeuner se termina dans la bonne humeur. Plus de bouderie mais aussi, plus de pâte à tartiner au chocolat non plus. Un terrible perte pour Jenny qui avait dû se rabattre sur la confiture afin de finir son repas. Elle allait désormais devoir s'en passer. Le stock de crêpes ayant très largement diminuer, les ventres étaient plein à raz bord. A croire que ces crêpes étaient vraiment délicieuse. Tandis que la salle de bain était occupée successivement par Mégane et Jenny, John en profita pour débarrasser leur table avant de faire la vaisselle (un homme serviable ça). Quand il put enfin profiter pleinement de la douche, il se prépara pour leur sortie dominicale. Vêtu d'un simple jean bleu délavé et d'une chemise noire, le trio Sheppard était désormais près à partir en vadrouille. Main dans la main, ils prirent la direction du hangar à Jumper afin de s'envoler dans les nuages et vers une journée de détente.


-->

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6660
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard Dim 19 Mar - 16:22

Le chemin avait été religieux jusqu’à l’infirmerie où John devait passer un scanner. Les membres de l’expédition s’écartèrent sur leur chemin, les dévisageant. Après tout John avait une tête à faire peur avec tout ce sang sur le visage et cela n’allait pas arranger leur réputation de couple le plus « malchanceux » de  la cité, même si récemment Kylee et Noah était pas mal non plus.  Arrivé à l’infirmerie Keller avait failli faire une syncope en voyant le pilote aussi amoché et avait questionné du regard Jenny. Cette dernière avait simplement haussé les épaules en secouant négativement sa tête. Mieux valait ne rien dire concernant Sylas.. Mais bon le secret ne serait pas garder bien longtemps car ce fou aussi avait eu le visage ensanglanté. Bref l’excuse de Ronon avait très peu passé. Il pouvait être brut de décoffrage par moment mais jamais il ne fracasserait la tête de son supérieur ainsi. Jenny quant à elle, alla un peu plus loin pour observer. Elle avait fait son devoir « convaincre son mari d’aller se faire soigner », et ça, c’était un exploit. La Canadienne finit par s’asseoir sur un tabouret à roulette, le dos contre le lit présent derrière elle. Tout en observant le faisceau vert quadrillé le militaire son esprit divagua pour se remémorer les paroles du génésien. Avec le recul, elle avait été folle de jouer les rambo. Elle disait de John mais elle aussi était pas mal en son genre pour foncer comme une tête brûlé, sans penser aux conséquences et sans penser à son bébé. Quelle idiote ! Maintenant elle en payé les pots cassés avec ses contractions qui lui barré le ventre. Mais l’avantage d’être déjà passé par une 1er grossesse, c’est qu’on savait détecter les gentils et les vraiment méchantes contractions. Bref, d’un geste mécanique, elle massa  son ventre en adoptant une respiration l’aidant à faire passer sa douleur.

Une fois le scanner fini, Keller, s’approcha de John pour lui passer les tests de routine, la lampe pour voir si les pupilles se rétracter, le doigt de gauche à droite, d’avant en arrière. Puis elle pencha la tête de John pour voir l’arrière de son crane, mais ce dernier la repoussa gentillement en lui prenant le bras. Jenny fronça les sourcils et accentua sa mimique lorsqu’il croisa son regard. Pourquoi ne voulait-il pas se faire soigner ? Il pensait sans doute que ce n’était pas grand-chose. Soupirant, Jenny se redressa à la manière d’une femme enceinte et s’avança doucement.


« Il y’a un problème ? »

« Oui il y’en a un.. Je ne comprends pas comment on peut être têtu à ce point. Vous avez besoin de points de suture  John, sinon la plaie mettra plus longtemps à se résorber »

Mais John fit son dur à cuir.

« Je ne sais pas comment vous faîtes pour faire entendre votre point de vue »

« C’est l’expérience ça » répondit la jeune femme. « Le scanner n’a rien montré ? »

]« Non, il a eut beaucoup de chance.. Je vous le laisse, vu qu’il ne veut pas de mes soins, je pense qu’avec Mégane vous avez une trousse à pharmacie, vous aurez donc l’honneur de jouer les infirmières. Par contre s’il commence à avoir la nausée ou qu’il est prit de vertige, vous me le ramener tout de suite »

Jenny fit un signe de tête pour acquiesçait, puis le couple sortie de l’infirmerie, 5 min plus tard, le couple était devant la porte de leur quartier.

« Laisse moi rentrer en premier car Mégane est là et je n’ai pas envie qu’elle prenne peur en te voyant. »

La scientifique entra et comme convenu, sa fille était en train de jouer au salon. Jenny l’interpella et tout deux se dirigèrent vers le coin cuisine ou elle fit réchauffer le restant de pâte bolognaise au micro-onde. Quand John passa, la petite se retourna.

« Hey papa ! »

« Non Mégane, ne va pas tout de suite lui dire bonjour… il.. s’est battu avec Ronon et… il s’est prit de vilain coup. Il faut que maman aille le soigner et après ça sera bon.. »

Mégane fronça les sourcils, mais finit par se concentrer à nouveau sur son assiette. Jenny en profita pour parler un peu avec elle sur sa journée. Sa fraicheur lui faisait presque oublié Sylas, mais ses sombres pensées n’étaient pas bien loin. Au final, Mégane alla dans sa chambre et Jenny put aller à la salle de bain. En entrant, elle fut happer par la vapeur d’eau. Ce dernier était en train de prendre une douche. Jenny en profita pour sortir l’eau oxygéné, des compresses stériles, du vernis pour protéger les plaies et égratignure. Et posa le tout dans le lavabo. En entendant les robinets se fermer, elle prit une grande serviette et la tendit à John. Avant de prendre un tabouret qu’elle positionna à côté du lavabo pour John. Prenant une compresse, elle ouvrit le bouchon du désinfectant et en mit dessus. Puis elle se tourna vers son mari, le regard désolé par ce désastre. Certes, il n’y avait plus de sang, mais il était bien amoché. Doucement, elle s’approcha de son mari en observant sa musculature mais aussi ses nombreuses cicatrices de guerre… et Sylas en avait fait d’autre aujourd’hui et cela la désolé. Elle redressa son menton et commença à tapoter sur ses pommettes avec la compresse.

« Comment tu te sens ? pas de vertige ?... Tu n’es pas passé loin… si… si je n’étais pas arrivé… ton fils n’aurait pas connu son père » dit-elle sans sciller, un peu dur, sans le regarder dans les yeux, se concentrant sur ses plaies.

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quartiers de la Famille Sheppard

Revenir en haut Aller en bas
Quartiers de la Famille Sheppard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» John Sheppard
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Quartier de John Sheppard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Détente :: Quartiers-
Sauter vers: