Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣

Partagez|

Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Mer 2 Avr - 21:27


      I N           T  H  E            W  O  O  D


Depuis la salle d'embarquement et le passage off world, Kylee n'avait pipé mot.. seul son regard colérique et frustré lui indiqué ses pensées à son égard.. Au final, elle n'avait pas besoin de tant parlé que ça pour exprimer ses intentions.. Cela ne devait être beau à entendre et il n'osait ressentir cela en utilisant ses dons. On pouvait ressentir son émotion palpable sur une zone de 10 mètres.. Non vraiment pas la peine.

Thyraël était reparti au village, certainement pour soigner son père. Cet homme lui avait tendu la main alors qu'il était en train de sombrer. Alcoolique et en pleine dépression, cet homme lui avait donné un toit en échange d'un travail comme homme à tout faire dans l'auberge qu'il tenait. Il avait une dette à rendre, comme l'avait fait comprendre plus ou moins subtilement son fils: Thyraël. D'ailleurs sans ça, il serait venu.. Castiel n'était pas du genre à refuser quand on lui demander de l'aide, surtout pour quelqu'un qui lui avait tout donné et recueilli alors qu'il était sur le point de touché le fond. En route, il avait raconté cette histoire à Kylee pour tenter de la dérider et éviter du sujet facheux, mais elle n'avait esquissé aucun sourire. Au contraire, à travers la végétation touffu, elle avait prit soin de tirer un branchage pour qu'il revienne de plein fouet vers le pauvre Castiel. L'Enokien ferma les yeux par réflexe et l'écarta en se dépatouillant des épines dessus. Il poussa un soupir silencieux et secoua la tête avant de reprendre le sentier qui allait les mener jusqu'au village.


"Kylee...."

Cette dernière ne se retourna pas à l'énième interpellation du jeune homme et voulu refaire le coup du branchage. Toutefois l'Enokien l'esquiva facilement et la rattrapa, n'étant plus qu'à quelque pas derrière elle.

"Une fois mais pas deux.. tu es prévisible et..."

Son regard s'était penché sur une racine au sol et la jeune femme y aller de bon pas. Il arqua un sourcil avant d'hocher la tête, un fin sourire sur les lèvres.

"il faut que l'on parle que tu le veuilles ou non dans 3.. 2.... 1.."

Non, Castiel ne l'avait pas prévenu et ne l'avait rattrapé.. C'était trop facile et un peu.. malintentionné sur les bords, mais bon. Lorsqu'elle tomba lamentablement sur le sol, il put entendre un cri fermé d'exaspération. Il roula des yeux et se posta devant elle les bras croisé sur son torse (vava).

"Tu vas m'écouter maintenant ?"

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Mer 2 Avr - 22:33

L'Enokien au don extra - sensorielle, n'avait toujours pas compris qu'il valait mieux pour lui qu'il se taise... Lui qui prônait le silence dans certaines situations, voir très souvent.. le voilà qu'il échangeait les rôles et que son surnom était Causette. S'en était d'ailleurs étonnant... d'autant plus lorsqu'il évoqua son passé qu'il n'évoquait jamais, pas même à Noah avec qui il était plus proche. Elle ne put s'empêcher d'hausser ses sourcils à certain moment et d'écouter sa triste histoire qui pouvait mettre en émoi....... mais pas Kylee, pas à cet instant ! Autant le dire, elle s'en tapait les reins. Bon c'était sa rancoeur qui parlait.. mais il y avait un peu de vrai. Elle ne pensait qu'à lui faire payer le fait qu'il est décidé pour elle d'aller à cette mission (qui était plus un traquenard qu'autre chose pour qu'ils se retrouvent à deux, ça elle l'avait compris). Il n'avait pas besoin de se mettre à nu pour tenter de la calmer ou de lui faire penser à autre chose. A cet instant précis, elle le détestait plus que tout au monde sous le joug de la colère. La sourde oreille à son prénom, les branches d’aubépine en pleine poire, les pas rapide, tout était fait pour l'esquiver et ne pas se confronter à cette discussion .. mais une infime partie d'elle lui insuffler que Cas avait raison.. C'est d'ailleurs cette partie d'elle même qui l'empêchait de l'expédier tout droit en enfer et lui conféré un tant soi peu de retenue.. Après tout il était toujours son... am.. am.. geolier des pensées ? Tiens c'était pas mal comme surnom pour quelqu'un qui pouvait  s'immiscer dans la tête des gens sans aucune autorisation. Bref c'était sans doute son humble conscience qui résonnait en elle et qui l'empêchait de faire un malheur..

"Kylee...."

*Cours toujours pour que je te réponde
- Tu le connais, ce n'est pas ça qui l'arrêtera
- Pour l'instant, c'est moi qui n'arrêtera pas, ça c'est sûr*

Elle en profita écarter les branches obstruant le passage, un peu trop même pour toucher son partenaire derrière elle.

"Une fois mais pas deux.. tu es prévisible et..."

Roule des yeux et fait une mimique dégoûté.

*Moi qui pensée l'égratigné un peu, je suis déçue
- T'es pire que Mégane !!*

"il faut que l'on parle que tu le veuilles ou non dans 3.. 2.... 1.."

Non mais il saoulait vraiment à être obstiné comme ça. Kylee tourna la tête l'air des plus blasé sur ses traits de visage, le tout en tenant son gros sac à dos sur les poignées d'épaule.

"Quand vas-tu comprendre que ta voix m'agace, m'horripile, m'exaspèèè..."

Son mot se termina en petit cri dans sa chute. Son sac bascula au dessus de sa tête sous son poids et sa tête était écrasé au sol. Dans un sifflement d'irritation, elle finit par gémir et se redresser avec difficulté. Elle leva le menton vers lui alors qu'elle était toujours à genoux et plissa ses yeux pour le regarder, alors que le soleil l'éblouissait. Enfin, elle arrangea les quelques mèches de cheveux sur son visage et enleva la terre présente sur son front et son nez. En lançant un "toi", elle finit par se redresser et s'épousta.

"Tu l'as fait exprès ! tu le savais qu'il y avait cette maudite branche..."

Son regard lui lança tellement de reproche qu'elle n'eut besoin de parler.. Elle n'était encline à parler pour rien au monde. Au final, elle souffla fortement et le fixa du regard avant de le bousculer en durcissant les muscles de son bras/épaule au moment du percutement.

"Quand vas-tu cesser de faire l'enfant ?"

.... Alors là.. S'en était de trop ! Elle bloqua durant une seconde avant de se retourner.

"Dixit, celui qui rougi, bégaye, et à la queue entre les jambes dès qu'une femme s'approche un peu trop près de lui.. Moi je fais l'enfant ?..... Peut-être que mes réactions te semble un brin désuet pour mon âge, mais j'ai des raisons ! Tu as violé mon intimité ! C'est comme si je m'étais mis à nu devant toi. J'ai l'impression que tu connais chacun de mes souvenirs, chaque parcelle de moi.. même mieux que moi.. C'est horrible comme sensation.. Comment savoir si en ce moment même tu n'es pas en train de me sonder ? comme si j'étais une pauvre bête sans défense.. Comment savoir si dès que je ne marcherais pas dans tes clous - car oui j'ai bien compris ton petit manège -  tu n'iras pas dire mon horrible secret à Noah ? hein !.. Vous êtes comme cul et chemise !"

Elle eut un blanc, alors que son visage rougissait sous la colère, la frustration et la crainte.. Son rythme cardiaque pulsait dans ses veines. Alors qu'il fit un pas, puis deux vers elle, Kylee recula et mit un doigt devant elle.

"Je ne suis pas ta nouvelle cause à sauver, tu m'entends... Je ne suis pas une infirmière frêle et fragile... Je ne suis pas Ella-Rose !! Je ne veux pas de ton aide !" lança-t-elle d'un ton plus dur et plus froid.. Bien qu'elle regretta instantanément ses paroles une fraction de seconde plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Dim 6 Avr - 11:48

Castiel ne put qu'admirer la chute de sa coéquipière.. qui plus est, amie... mais là était un autre chapitre pour l'heure. Lorsqu'elle se redressa tant bien que mal en "ronchonnant", il continua de la fixa d'un regard stoïque, visage fermé, l'air sévère alors que ses bras étaient toujours croisés contre son torse. A sa remarque du : fait exprès, il secoua imperceptiblement la tête de gauche à droite.. Elle le prenait vraiment pour un gougeât. Ce n'était pas de sa faute si elle ne regardait pas où elle marchait ! Cependant la doctoresse avait un fichu caractère et pas des moindres... Castiel en faisait les frais depuis une semaine. Plus têtue qu'une mule, ce qui rendait sa tache difficile. C'est alors qu'elle entreprit de reprendre la marche vers le village, non sans percuter le jeune homme. Ce dernier sous la force, décroisa les bras et bascula légèrement sur le côté. Il lui lança un regard désobligeant tout en la suivant des yeux.

"Quand vas-tu cesser de faire l'enfant..." lança-t-il d'une voix dur en espérant la faire percuter. Chose qu'il arriva à faire car la jeune femme bloqua avant de tourner lentement. Bien, il avait marqué un point au moins.. il n'y avait plus qu'à attendre la pluie de vengeance qui allait déferlé sur lui et au vu de son air ça n'allait pas être plaisant.

"Dixit, celui qui rougi, bégaye, et à la queue entre les jambes dès qu'une femme s'approche un peu trop près de lui.."


Oh, oh.. ça c'était petit et n'avait vraiment aucun rapport avec le sujet traité... En faisant une fine moue, il se demanda juste ce que voulait signifié cette expression. Avec le temps et les nombres incalculables de films et de livres qu'il avait vu, lu, il était maintenant plus à la page, mais pas encore tout à fait. Il plissa les yeux mais ne montra en rien son questionnement personnel sur son visage.

"Moi je fais l'enfant ?..... Peut-être que mes réactions te semble un brin désuet pour mon âge, mais j'ai des raisons ! Tu as violé mon intimité ! C'est comme si je m'étais mis à nu devant toi. J'ai l'impression que tu connais chacun de mes souvenirs, chaque parcelle de moi.. même mieux que moi.. C'est horrible comme sensation.. Comment savoir si en ce moment même tu n'es pas en train de me sonder ? comme si j'étais une pauvre bête sans défense.. Comment savoir si dès que je ne marcherais pas dans tes clous - car oui j'ai bien compris ton petit manège -  tu n'iras pas dire mon horrible secret à Noah ? hein !.. Vous êtes comme cul et chemise !"

Et encore une expression... La doctoresse était en forme aujourd'hui.. Toutefois, Castiel avait tiqué lorsqu'elle évoqua la sensation d'avoir été "violé" en son intimité. Il n'aimait pas cette référence, c'était violent.. Il ne comprenait d'ailleurs ces hommes qui abusaient de leurs forces pour soumettre une femme et l'y réduire à l'état d'objet. C'était juste inconcevable pour lui de par ses moeurs. Et le fait que Kylee lui dise que cela revenait au même, il en eut un frisson dans le dos.

"Kylee... je... n'ai pas "violé ton intimité"... Ce jour là tu étais sur le point de mourir et si je n'étais pas intervenu..pour t'apaiser........ Je savais que cela comporté un risque. J'ai moi même hésité et j'ai demandé l'avis de Noah avant de procéder à la connexion avec ton esprit.. Tu as faux, je ne te connais pas mieux que toi même.. tu es le seul maître de tes actes et s'il y a une chose à laquelle je peux te rassurer, c'est que jamais je ne te trahirais.. Ce qui s'est passé dans ta tête, reste dans ta tête. Qui serai-je pour décider de ton destin ? Tu n'es pas ma marionnette et tu n'as pas à craindre que j'ailles voir Noah, j'ai du respect pour toi, je ne m’immisce pas dans ton esprit à longueur de journée comme tu peux le croire. Je ne suis pas un voyeur... ou.. un corbeaux se nourrissant du mal être des autres. Tu es mon amie Kylee et j'essaye juste de t'aider." répondit-il avec sincérité, des paroles provenant du coeur.

"Je ne suis pas ta nouvelle cause à sauver, tu m'entends... Je ne suis pas une infirmière frêle et fragile... Je ne suis pas Ella-Rose !! Je ne veux pas de ton aide !"

S'il y avait bien une chose que Castiel pouvait supporter, comme de la pluie ruisselant sur son impair, c'était les piques et les méchancetés... qui au font n'était pas vraiment pensé. Du moins il l'espérait. Mais ça, non.. Kylee avait craché son venin un peu trop fort en s'attaquant à une personne qui lui était chère à son coeur et dont il avait encore du mal à se séparer, même à l'heure d'aujourd'hui. Cette réflexion sur Ella-Rose l'avait profondément blessé. L'Enokien détourna le regard durant une fraction de seconde et ferma les yeux. Son émotion était palpable, partagé entre tristesse et colère. Poussant un soupir, il se retourna vers la jeune femme et la fixa profondément, un éclat brillant dans le regard (2min26-38).

"Well, i'm sorry ! (56 s) Je suis désolé de t'avoir forcé la main, apparemment tu n'es pas prête pour cela. Mais sache juste une chose..."

Castiel était dur, limite froid dans ses paroles et pour bien lui faire entendre les choses, il utilisa sur un coup de tête son pouvoir qu'il ne maîtrisait pas vraiment. Cependant la colère contenu qu'il ressentait l'aida dans cette transmission de pensée. Il plaqua sa pomme de main sur le front de la doctoresse et lui envoya ses souvenirs. La bataille contre Garvyn à la grange qui représentait son moi "barrière".. la lutte, les insultes, pour au final se retrouver dans cette dite grange ou la Kylee effacé et en proie à la solitude s'était réfugié contre Castiel. Tout ceci avait été tellement fort en émotion qu'il ne pouvait pas l'effacer de sa mémoire.. il ne pouvait pas se voiler la face et il se devait de l'aider. Il lui envoya donc ces images et stoppa la connexion, le regard toujours aussi froid.

"Si j'ai réussi à percer tes défenses, c'est que tu m'as laissé faire, sinon jamais je n'aurais pu.. Et cela ne veut dire qu'une chose, c'est que tu souhaites probablement inconsciemment.. être aidé... Mais apparemment... j'ai du me trompé.." dit-il avant de se retourner et de poursuivre la route, silencieusement, laissant une distance avec la jeune femme.

Il commençait vraiment à douter de sa capacité à se remettre en question. Il connaissait son côté auto-destructeur pour l'avoir ressenti de plein fouet.. mais cela le rendait malade d'être d'aussi mauvaise foi. Peut être qu'après tout elle avait raison... elle n'était pas une âme en peine, mais quelqu'un qui avait choisi de partager sa vie avec le démon du vice.


(hj: video pour l'illustration : https://www.youtube.com/watch?v=rBDGrrECBWM)

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Mar 8 Avr - 18:40

Kylee était toujours énervé, à cran contre lui et ce depuis une bonne semaine. Elle ne supportait pas que quelqu'un ait pu se balader dans sa tête ainsi. Si elle serait resté sur Terre, elle n'aurait jamais eu ce problème, car pour elle - scientifique avant tout - les pouvoirs extra-sensoriels n'existaient pas. Cela resté de la fiction que l'on voit dans les séries tv. Pégase avait transformé Kylee, l'avait bousculé dans ses croyances et retranché dans son ouverture d'esprit. Castiel en était la preuve vivante. Cependant il avait malgré, ses principes, sa sagesse, un avantage certain quand aux relations humaines, qu'elle soit consenti ou non. La télépathie aidait dans de nombreux domaines: curatif, policier, médical, stratégique, tactique.. Mais voilà, la neurologue n'avait jamais voulu qu'il aille dans sa vie privée, bien qu'elle comprenait les aboutissants. Cela avait été pour la sauver et apparemment il n'avait pas pu échapper aux pensées qui l'a composé. Si son secret était un fardeau pour elle, cela l'était maintenant pour Castiel qui devait se taire face à Noah.. cela ne devait pas être simple non plus. Et même s'il ne cessait de répéter qu'il ne laisserait rien filtré et qu'elle pouvait avoir sa parole, elle n'y croyait pas... Peut être parce qu'au fond.. Elle n'avait jamais eu assez confiance en une personne. Pas même Noah, sinon il serait au courant pour son vice... Alors pour résoudre ce problème, il fallait qu'elle avale la gélule, la pilule.. Et c'était beaucoup plus simple de passer sa frustration et son manque de confiance sur une personne surtout lorsque cette dernière est impassible et que l'on sait pertinemment qu'elle ne répliquera pas et qu'elle garde tout au fond d'elle. Oui, c'était garce de penser ainsi, mais Kylee était une junkie qui ne voulait voir la réalité en face. Son jugement en était annihiler.

Ce qui s'est passé dans ta tête, reste dans ta tête. Qui serai-je pour décider de ton destin ? Tu n'es pas ma marionnette et tu n'as pas à craindre que j'ailles voir Noah, j'ai du respect pour toi

Bien il continuait de la rassurer, mais elle même n'y croyait pas.. et lorsqu'il évoqua le fait de l'aider, chose qu'elle refusait catégoriquement, elle l'envoya balader sur les roses en évoquant la cousine de Noah. Sauf qu'au moment même où elle termina sa réplique, la jeune femme bloqua. C'était vraiment méchant de s'en prendre à Ella-Rose, alors qu'elle savait pertinemment de part Noah qu'il avait éprouvé des sentiments pour l'infirmière. Lui qui se disait avoir du respect pour elle, Kylee n'en n'avait vraiment pas pour lui. En le voyant détourner le regard, l'air affligeait, le coeur de la neurologue se fendit. Elle déglutit et ne put que plonger son regard dans le sien lorsqu'il se tourna vers elle. En voyant cet éclat lumineux dans ses yeux azurs, elle sut qu'elle avait été trop loin...

"Well, i'm sorry ! (56 s) Je suis désolé de t'avoir forcé la main, apparemment tu n'es pas prête pour cela. Mais sache juste une chose... Si j'ai réussi à percer tes défenses, c'est que tu m'as laissé faire, sinon jamais je n'aurais pu.. Et cela ne veut dire qu'une chose, c'est que tu souhaites probablement inconsciemment.. être aidé... Mais apparemment... j'ai du me trompé.."

Durant l'intervention psychique de Castiel, la jeune femme eut les yeux dans le vide. Chaque souvenirs lui parvint en vision.. Elle ne se souvenait pas de cela... Juste au moment où elle se vit au sol de la grange apeuré et désemparé par les événements et ses démons intérieurs. Lorsqu'elle même vint s'enlacer sur elle, un souvenir la percuta... son propre souvenir.. L'image se dézooma et sa vision changea pour voir Castiel... Comme si elle avait réintégré son propre souvenir. Un souvenir oublié, qui grâce à l'Enokien avait refait surface. Lorsque la connexion coupa, elle resta hébété et écouta sans vraiment écouter les dires du jeune homme. Ce n'est que lorsqu'il fut à quelques pas plus loin qu'elle reprit conscience et déglutit.

**T'es vraiment trop conne ma pauvre ! T'es qu'une junkie, têtue qui finira seule
- C'est juste que...
- Tu as réussi à te mettre à dos Castiel, il faut vraiment le faire !
-....**

Kylee secoua la tête de gauche à droite et reprit la marche, laissant une distance avec lui. Elle ne cessa de repasser en boucle sa dernière parole "je me suis peut être trompé".. C'était paradoxale, mais autant elle ne voulait être aidé, autant perdre peut être la seule main qui lui avait été tendu la faisait bien ch*er. Sentiment déroutant et à retourner la tête.. partagé entre culpabilité, tristesse et colère. Mieux valait se concentrer sur la mission. Après un long 20 minutes de silence, elle rejoignit Castiel pour être à sa hauteur alors que l'entrée du village était juste devant eux. La jeune femme croisa son regard qui était toujours comme éteint et dur à son encontre. Kylee fronça les sourcils par esprit de contradiction et regarda droit devant elle.

"J'espère que le père de ton ami n'aura rien de trop grave... car nous n'avons pas prit de Jumper et s'il a besoin de soin plus complexe on ne pourra le ramener avec nous. Il aurait fallu prévoir...." dit-elle sur un petit ton satisfait, qu'elle nuança bien vite au vu de son regard. "au cas ou quoi..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Mar 8 Avr - 21:02

Castiel marchait en éclaireur bien loin devant son amie.... Oui bon, d'accord.. "amie". Bien sûr qu'elle l'était toujours à ses yeux, mais la doctoresse l'avait profondément blessé par son indécence et son comportement. Il l'a voyait sous un autre jour et il devait avouer que cela faisait mal à voir, car Kylee n'était pas ainsi en tant normal.. il avait l'impression que ses réactions et ses paroles disproportionnées n'était qu'un voile, un masque qui cachait sa vulnérabilité, du moins il l'espérait....

Castiel poussa un soupir agacé et continua d'ouvrir la voie. Il devait se reprendre car il n'était vraiment pas au bout de ses peines... Il aurait du s'en douter mais être confronté à la dure réalité était autre chose. Une personne addict n'était vraiment pas simple à vivre, agressif, de mauvaise foie, menteur et sournois... cela était un cocktail détonnant. Il devait réajuster son plan d'action pour lui faire prendre conscience. Mais pour l'heure, il n'en n'avait vraiment pas envie.. Kylee avait été trop loin. De plus un dicton disait qu'une personne avait besoin parfois de toucher le fond pour se rendre compte de ses erreurs.. Castiel espérait juste qu'il n'en soit pas ainsi pour la jeune femme. Car là il serait sûr qu'elle perdrait tout ce qu'elle avait de plus cher.

Vingt minutes plus tard, les deux Atlantes arrivèrent à l'entrée du village. Kylee se posta à sa hauteur et finit par ouvrir sa bouche qui était resté muette depuis tout à l'heure. Cela l'avait-elle aidé à réfléchir ? Pas si sûr au vu de la petite pique à son attention. Mais d'un autre côté l'Enokien préférait que ces méchancetés soit sur son "force main" plutôt que sur des personnes qui n'avait rien à voir dans l'histoire ! Lèvres pincés, légèrement gonflé, il lui lança un certain regard et Kylee se reprit bien vite derrière pour atténuer son propos.


"Dans le pire des cas, il aura probablement la sagesse d'attendre que l'on fasse l'aller retour et il n'en tiendra rigueur par des propos indécents" lança-t-il en appuyant du regard ses dires. Que cela la fasse réfléchir. Lui, voulait juste aider l'homme qui lui avait tendu la main dans une autre époque.. ce qui n'était pas le cas de Kylee actuellement d'ailleurs. Sans en dire plus, il continua jusqu'à la maison où habité le vieil homme. Tyraël était sur le péron. Castiel s'avança en lui lançant un sourire franc et timide à la fois.

"Bonjour mon vieil ami" dit-il en prenant son avant bras comme salut.

"Je suis venu avec le Dr Knightley... Neurologue de renommée dans son pays, elle a déjà fait des miracles et sauvée de nombreuses vies."

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Jeu 10 Avr - 12:02

On y était. Le moment tant attendu pour Tyraël venait d'arriver, il allait enfin pouvoir se venger de ce Castiel de malheur, qu'il aperçu d'ailleurs non loin de la maison où lui-même se trouvait. Une jeune femme, inconnue, se tenait non loin de lui ; pas très grande, brune et en somme, définitivement pas son type de femme. L'amie de Castiel avait malgré tout une certaine importance, un rôle clé dans la vengeance que Tyraël avait concocté pour l'Enokien. Il se tourna vers la maison, plus précisément vers la fenêtre, et fit un signe de tête à ses acolytes, afin qu'ils puissent se tenir prêts. Puis, il admira la bâtisse, construite par son père, mort à l'intérieur depuis quelques semaines déjà. Tyraël se remémora ce jour.

[Flashback]

Tyraël courait jusqu'à la maison de son père. Occupé à s'entraîner pour se battre contre les Wraith, ses deux amis, Meg et Crowley, étaient venus le chercher en trombe pour lui apprendre la mauvaise nouvelle : son père était en train de mourir, et voulait voir son fils une dernière fois. Lorsque ce dernier arriva chez son paternel, il le trouva sur son lit, allongé et la respiration lourde, mais faible. Tyraël s'approcha et s'installa sur la chaise non loin du lit, tout en prenant la main de son père. Il ne pleurait pas et se montrait fort, comme le voulait le futur défunt.

"Je suis là père."

"Tyraël... mon fils... je suis tellement heureux que tu sois à mes côtés. J'avais une... une faveur à te demander mais... il est trop tard, je ne tiendrai pas..."

A ce moment là, Neal se mit à tousser fortement, crachant un peu de sang par la même occasion. Maître de ses émotions, Tyraël prit un verre d'eau et fit boire son père, qui se rallongea.

"Je peux peut-être encore vous accorder cette faveur, père."

Neal secoua la tête de gauche à droite, puis regarda son fils, les yeux vitreux et un sourire planant sur son visage.

"Tu lui ressemble tellement, même s'il a des pouvoirs en plus..."

"Quoi ? De qui parlez-vous ?" Froncement de sourcils. "Père ?"

"De Castiel, qui d'autre..." Soupir et toux. "Tellement généreux, et fort à la fois grâce à ses pouvoirs, ses capacités à rester maître de lui-même..."

Tyraël ne savait plus quoi penser. Son père voulait qu'il lui ramène Castiel ? Il ne savait même pas où se trouvait ce dernier ! Au fond de lui, une jalousie qu'il avait enterré au fond de lui venait de refaire surface. Ce Castiel... toujours lui, encore lui. Le propre fils de Neal passait toujours au second plan depuis l'arrivée de cet étranger ! Il serra les dents et regarda son père qui s'était remit à tousser, avant de repousser le verre d'eau que lui proposait son fils. Il le sentait, c'était la fin. Alors, en se rallongeant, il prononça les quelques mots qui déclenchèrent la haine chez Tyraël.

"Je le considérait... comme un fils... j'aurais tellement... tellement aimé qu'il... le soit et qu'il soit... là..."

Sur ces dernières paroles, Neal mourut, yeux fermés. Mais Tyraël, le regard haineux, venait de faire naître en lui la vengeance qu'il allait infliger à Castiel...

[Fin du Flashback]

En se retournant, Tyraël serra l'avant bras de Castiel tout en lui souriant, afin de l'endormir. Après tout, jamais ils n'avaient été en mauvais terme lorsque l'Enokien était ici ; Tyraël avait toujours gardé son amertume pour lui.

Citation :
"Bonjour mon vieil ami"

"Cela fait longtemps Castiel. Trop longtemps."

*Mais bien assez pour préparer ma vengeance !*

Puis, il serra la main de Kylee, en lui offrant le même sourire poli qu'il avait fait à Castiel.

"Une femme médecin ? Ce n'est pas très courant. Certains peuples torturent et exilent les femmes qui oseraient entreprendre ce genre d'études." Grand sourire. "Fort heureusement, mon père, le chef de ce village, ne pratique pas cette loi."

*Mais ça, c'était avant. Attends de voir ce qui va t'arriver ma petite...*

Tyraël regarda tour à tour Castiel et Kylee, avant d'ouvrir la marche vers l'entrée de la maison.

"Suivez-moi je vous prie."

Dos à ses "amis", un sourire démoniaque apparu sur le visage du nouveau chef du village. Au moment où la porte se referma, Meg et Crowley s'emparaient de Kylee, un couteau sous la gorge, un autre au niveau de son abdomen. Les acolytes ne pouvaient pas rater leur cible ainsi. Vu l'incompréhension qui se lisait sur le visage de Castiel, Tyraël se mit à rire, avant de s'arrêter lorsque l'Enokien lui demanda pourquoi il faisait ça. Aussitôt, son visage s'était assombrit.

"Pourquoi ? Tu veux savoir Castiel ?" Regard noir. "Peut-être parce que, lorsque tu es arrivé ici, je suis passé au second plan aux yeux de mon père. Peut-être parce que, le jour de sa mort, il m'a convoqué en me disant qu'il aurait voulu que tu sois son fils ! Qu'il aurait voulu que tu sois là, à ses côtés pour ses derniers moments ! Et moi alors !" Crache ses paroles. "Il n'a eu d'yeux que pour toi, même lorsque tu es parti ! Sur son lit de mort, il ne parlait que de toi ! J'étais transparent, alors que c'est moi ! Moi qui m'occupait de lui durant toute ces années, jusqu'à son dernier souffle !"

Tyraël fit les cent pas, alors qu'il entendait Kylee se débattre et déblatérer des insultes et menaces.

"Oh mais ferme-là ! Vois-tu, tu n'échapperas pas à ton destin ! Mon père ne pratiquait pas la loi que j'ai évoqué tout à l'heure, mais moi oui ! C'est pas de chance, indirectement tu subis la vengeance que j'ai concocté pour Castiel. Ce pauvre Castiel qui avait perdu son peuple, qui cherchait à aider alors qu'il ne tenait pas sur ses deux jambes, cet ivrogne ! Tu savais boire, mais alors pour t'envoyer en l'air avec une fille, tu n'as jamais franchit le cap ! Comment mon père a voulu d'un fils puceau, je me le demande."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Jeu 10 Avr - 21:22

(HJ: maaah cet avatar, je sur-love)

"Cela fait longtemps Castiel. Trop longtemps."

Castiel eut les yeux pétillant et fit un sourire chaleureux, cela faisait une éternité qu'il n'était pas revenu ici. Cela lui rappeler de bon souvenir.
Spoiler:
 

"Oui très longtemps... Je regrette de ne pas être venu entre temps."

Il s'écarta pour laisser place à Kylee qui était restée pantois derrière, ne sachant quand intervenir. Castiel lui en donna l'occasion et la présenta à Tyraël, même s'il avait toujours une certaine rancoeur pour la neurologue, il n'allait pas la faire se sentir bête devant son ami. Il n'était pas ainsi et puis l'intérêt était pour Neal ! Le deuxième père qu'il n'avait jamais eu... seul lui comptait. Toutefois lorsque Tyraël évoqua le fait que les femmes médecins pouvaient avoir des préjudices dans certaines coutume, l'Enokien haussa un sourcil avant de se détendre lorsque ce dernier se mit à rire. Etrange allusion. Sans un mot de plus, il l'invita à entrer dans la chaumière. Castiel fit un geste de la main pour laisser Kylee passait en premier et la suivit de près. En faisant un tour d'horizon, il n'y avait personne ici. Neal ne se tenait pas devant eux et n'était même pas dans le lit situait dans un coin de la pièce.

"Où est ton père ?... Je ne comprends pas.." évoqua-t-il perplexe cherchant à comprendre. C'est alors que Kylee fut mise à l'écart de lui. Une femme ferma la porte derrière eux tandis que l'homme plaqua une lame sous la carotide de Kylee. La femme sortit un couteau également et vint la positionner  au niveau de l'abdomen de cette dernière.

"Tu fais un geste et je l'étripe... Clarence" lança-t-elle en s'humectant les lèvres dans un sourire enjoliveur, regard de braise. Le pégasien eut un mouvement de recul, observant Tyraël, puis Kylee à nouveau. La situation le dépassait et surtout, tout aller trop vite ! Il inspira jusqu'à se gonfler à bloc et bloqua sa respiration pour se donner constance. L'air dubitatif, ses traits de visage s'assombrir peu à peu jusqu'à devenir froid, impénétrable et hautement haineux (vava). On retrouvait le Castiel silencieux, analysant chaque parcelle de votre comportement et où seul ses mimiques de visage, son regard vous renseignez sur ce qu'il pensait. Il devait réfléchir et vite. Utiliser ses pouvoirs ? Ca serait facile, mais au vu de la lame si proche de la peau de sa coéquipière, il pourrait y avoir des dégâts au passage. Damn it !

"Qu'est-ce que cela veut dire ?!"

C'est alors que son soit disant ami, lança une longue tirade sur le fait que Neal l'avait préféré à son propre fils, le jour il avait fait sa rencontre. Et qu'à sa mort, il aurait voulu qu'il se tienne à son chevet. Les pensées se bousculèrent dans sa tête.. Lui qui en temps normal était maître de lui même et était réfléchi ce n'était pas le cas. Il était troublé par ses paroles, heureux que Neal ne l'ai oublié, triste et en proie au désarroi qu'il soit.. mort ? Et perplexe au vu des propos de Tyraël. Le visage de l'Enokien ne put exprimer que l'ensemble des sensations qu'il percevait. Il baissa même les yeux un instant.

"Il n'a eu d'yeux que pour toi, même lorsque tu es parti ! Sur son lit de mort, il ne parlait que de toi ! J'étais transparent, alors que c'est moi ! Moi qui m'occupait de lui durant toute ces années, jusqu'à son dernier souffle !"

"Tyraël, ton père t'aimais n'en doute jamais, répliqua-t-il. Tu sais très bien qu'il a toujours pensé à toi et à ton bonheur. Et si par moment il a put se montrer dur, c'est parce qu'il t'aimait et qu'il n'avait pas envie que tu fasses les mêmes erreurs que lui. Il voulait que tu fasses de grande chose."

Une vague de souvenir vint raffraîchir la mémoire du jeune homme. Lui et Neal en train d'emballer son cadeau d'anniversaire qu'il avait payé très cher et qui provenait de l'autre côté de la galaxy. Ou encore la fois où Neal avait réprimandé son fils pour son comportement excentrique et gougeat envers les filles. Il voulait qu'il soit un homme droit, ayant le sens du devoir. Il voulait qu'il se trouve une femme, qu'il ait des enfants pour se poser, mener une vie paisible. Il voulait qu'il obtienne son diplôme d'ingénieur. Mais Tyraël avait toujours été têtue et malgré tout, en esprit de contradiction avec son père. D'où les conflits, mais il l'avait toujours aimé, ça Castiel en était sûr. Toutefois une question lui brûlée les lèvres

"Est-ce que ça fait longtemps qu'il est.. mort ? Pourquoi avoir orchestré tout ceci ! Si j'avais su qu'il me considérait comme tel, crois moi je me serais effacé. Je n'ai jamais voulu troubler ta famille."

C'est alors que Kylee manifesta sa présence en vociférant quelques paroles.

"Oh mais ferme-là ! Vois-tu, tu n'échapperas pas à ton destin ! Mon père ne pratiquait pas la loi que j'ai évoqué tout à l'heure, mais moi oui ! C'est pas de chance, indirectement tu subis la vengeance que j'ai concocté pour Castiel. Ce pauvre Castiel qui avait perdu son peuple, qui cherchait à aider alors qu'il ne tenait pas sur ses deux jambes, cet ivrogne ! Tu savais boire, mais alors pour t'envoyer en l'air avec une fille, tu n'as jamais franchit le cap ! Comment mon père a voulu d'un fils puceau, je me le demande."

Ses propos étaient violent, ignoble et indécent par rapport à la volonté de son père. Comment pouvait-il croire qu'il allait changer ce peuple pacifique et orchestrer une dictature. Son regard se fit étincelant comme le reflet d'une flamme, d'un air grave, impassible, il baissa légèrement la tête.


Comme s'il était prêt à répliquer contre une offensive. S'il cherchait la guerre, Castiel la lui donnerait. Il n'aimait pas cela, mais lorsque la vie d'innocent en dépendait, son optique pouvait changer du tout au tout. Kylee n'avait rien à voir là dedans et il n'imaginait même pas la réaction de Noah s'il ne la ramenait pas saine et sauve. Castiel s'en voudrait probablement à vie, d'autant plus que tout ceci était de sa faute.


"La vengeance te rend aveugle mon ami.... Soit un homme comme l'aurait voulu ton père et agit en tant que tel.... Laisse le Dr Knightley en dehors de cela..... C'est entre toi et moi." lança-t-il d'une voix grave avec une pointe de défi dans ses prunelles d'un gris acier, au vu de la conjoncture des événements.

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Ven 11 Avr - 17:55

Le mal-être d'avoir été mit de côté par Neal, préférant Castiel, se mua en une vengeance, à la limite de la folie d'ailleurs, lorsque son "ami" lui demanda où était son père. A partir de là, tout se passa très rapidement pour la pauvre Kylee qui venait de se faire attraper, et menacer par les deux amis de Tyraël, armés de couteaux de chasse bien aiguisés ; un seul faux pas de Castiel, et son amie se retrouverait morte dans une mare de sang.

Citation :
"Qu'est-ce que cela veut dire ?!"

La détresse maîtrisée de Castiel attisa encore plus la colère et la jalousie de Tyraël envers lui, il bouillonnait de rage et serrait les poings, alors que son visage devenait rouge de haine lorsqu'il expliqua sa vie lorsque l'Enokien avait débarqué, tel un ouragan qui dévastait tout sur son passage, contre le pauvre fils du chef, Neal.

Citation :
"Tyraël, ton père t'aimais n'en doute jamais. Tu sais très bien qu'il a toujours pensé à toi et à ton bonheur. Et si par moment il a put se montrer dur, c'est parce qu'il t'aimait et qu'il n'avait pas envie que tu fasses les mêmes erreurs que lui. Il voulait que tu fasses de grande chose."

"Foutaises !" Regard noir avant de balayer les paroles de Castiel d'un revers de la main. "Mon bonheur ? Tu crois que c'était ce qu'il voulait ?" Ricanement, puis pointe du doigt l'Enokien. "Il préférait s'occuper de cas désespérés comme toi ! Le pauvre petit Castiel qui n'avait plus de famille... j'étais heureux, avant que tu n'arrives." Tic du visage qui bougea dans tous les sens, sans lâcher Castiel de son regard à la limite fou. "Mais tu es arrivé, et il a fallu qu'il te prenne sous son aile, me laissant en plan."

Comment... comment Neal avait-il pu lui faire ça ? Le laisser pour un autre qui n'était pas du même sang que lui ! Cela n'avait aucun sens pour Tyraël qui faisait à nouveau les cent pas, les mains dans les poches où il pouvait toucher une télécommande et un dispositif permettant d'immobiliser son adversaire. Mais ça, Castiel ne le saurait que plus tard. Il voulu répondre à l'Enokien sur la mort de son père, sur cette mascarade pour le faire venir, mais cette Kylee devenait un peu trop bruyante ! Il lui asséna des paroles violentes qu'il n'hésiterait pas à mettre en application dès qu'il se serait occupé de son ami.

"Cela fait trois semaines qu'il est mort. Mais qu'est-ce que ça peut bien te faire ? Tu ne voulais pas semer la discorde dans ma famille ? C'est pourtant ce que tu as fait en arrivant ici..."

Citation :
"La vengeance te rend aveugle mon ami.... Soit un homme comme l'aurait voulu ton père et agit en tant que tel.... Laisse le Dr Knightley en dehors de cela..... C'est entre toi et moi."

Tyraël défia Castiel du regard, on aurait dit qu'une guerre entre ange et démon allait éclater incessamment sous peu. Le regard bleu acier de l'Enokien contrastait fortement avec celui de son ancien ami, d'un vert profond. Puis, il parla d'une voix grave et profonde.

"Comme si toi et ton ami allez vous en tirer comme ça."

D'un geste de la tête tout en regardant Crowley, Tyraël lui ordonna de montrer à Castiel qu'il ne plaisantait pas. Aussitôt, l'homme acquiesça d'un sourire sadique, et entailla la peau de la pauvre Kylee, dans le cou, la faisant couiner de douleur. Aussitôt, et comme il l'avait prévu, Castiel voulu la secourir, mais Tyraël l'arrêta aussitôt en brandissant la fameuse télécommande, le regard sadique couplé d'un sourire mauvais.

"Tente encore une fois de la sauver, et je fais exploser cette maison."

En effet, une multitude de bombes étaient dissimulées un peu partout dans la maison. La déflagration serait si forte, qu'il ne resterait plus rien de l'Enokien, lorsqu'ils le laisseraient tous seul. Tyraël voyait bien que Castiel voulait lui retirer la télécommande de sa main ; il tenta de le faire bien sûr, mais rapidement, Tyraël lui envoya d'un geste habile son autre arme, un dispositif en forme de balle, muni de trois crochets, était suspendue dans les airs, tout près de la jugulaire de l'Enokien. Avec un ricanement sadique et un nouveau tic du visage, Tyraël reprit.

"A ta place, je ne ferai rien de ça, je connais tous les moindres de tes petits secrets. Et oui, mon cher père m'a tout dit. Reste sage, soit un bon fils..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Dim 13 Avr - 20:54

"Dans le pire des cas, il aura probablement la sagesse d'attendre que l'on fasse l'aller retour et il n'en tiendra rigueur par des propos indécents"

La jeune femme ne préféra pas répondre et roula des yeux, de toute manière que répondre après ça ? Castiel l'avait cassé subtilement et avait passé un message caché par ses propos. Cette finesse Kylee ne la possédait pas, où très peu. L'Enokien excellait dans cet art par contre, peut être pour cela que bien des personnes le caractérisait comme une personne sage, aux bons conseils et ne parlant que pour quelque chose qui compte... Enfin... Le pégasien l'a devança pour aller saluer son ami non loin de là. Malgré le froid qui s'était installé entre les deux jeunes gens, ce dernier n'hésita pas à la présenter tout en la valorisant. Kylee plongea son regard durant un instant dans celui du jeune homme, agréablement surprise et cela se lisait en elle. Si elle se serait attendu à ça. D'un petit sourire, elle s'approcha et salua Tyraël.

"Mon coéquipier ici présent m'a fait beaucoup d'éloge sur votre père et vous même. Enchantée."


"Une femme médecin ? Ce n'est pas très courant. Certains peuples torturent et exilent les femmes qui oseraient entreprendre ce genre d'études." Grand sourire "Fort heureusement, mon père, le chef de ce village, ne pratique pas cette loi."

Kylee qui était toujours en train de lui serrer la main, cessa son geste et retira sa main avec une petite mine décomposée. Sa réflexion qui se voulait être de l'humour était vraiment... bizarre, oui, c'était le mot. Son humour était vraiment particulier dans son genre et pas forcément au goût de Kylee qui avait encore des mauvais souvenirs de sa rencontre avec Garvyn. Un simple coup d'oeil sur Castiel lui indiqua que lui aussi avait été troublé. Elle ne savait pas pourquoi mais son sens se mit en alerte, elle sentit comme un mauvais pré-sentiment. Son sixième sens se confirma lorsque les deux atlantes se retrouvèrent dans une maison vide. En moins de temps qui le fallait pour le dire la doctoresse fut éloignée de Cas et menacée d'un couteau sous la gorge... et au ventre par une jeune femme aux cheveux bouclés. Adrénaline, Angoisse, Anxieuse, le triple A faisait un cocktail détonnant pour la jeune femme qui ferma les yeux, allant jusqu'à les plisser pour garder son calme. Elle était proie à de mauvais souvenir de son enlèvement. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle ait la poisse ? Sauf que pour l'heure c'était la faute de Castiel, il l'avait forcé à venir ici ! Toutefois lorsque Tyraël se mit à rire comme un névrosé, le regard fou la jeune femme rouvrit les yeux et analysa la scène. Castiel était sur la défensive et au vu de son regard, elle savait pertinemment à quoi il pouvait penser. Utiliser ses dons. Ce qui en soit ne serait pas une mauvaise idée au vu de la situation, mais malgré son regard insistant, il ne le fit pas. Ce n'était pas compliqué pourtant, il l'avait fait voltiger dans les airs !

*Kylee, peut être que si il ne le fait pas c'est qu'il juge que c'est trop dangereux !
- Ah, parce que tu trouves que me faire éviscéré comme la dit la brune ou égorger par le gros lard, c'est pas dangereux !*

Mais son petit nombril, rancunier envers Castiel et plus qu'énervé par cette journée de m*rde, s'arrêta bien vite lorsque Tyraël se mit à expliquer le pourquoi du comment de sa vengeance. Oy.. !? Encore un névrosé psychopathe sur les bords. Comme si Castiel était responsable du mal d'amour de son père. Non mais vraiment ? A côté de ça, il avait tout de même eu un père et il ne voyait que sa petite personne ! Bon ok, Kylee n'avait rien à dire au vu de son comportement mais tout de même !

"Si vous auriez peut être arrêté de vous morfondre, vous auriez constaté qu'il était tout de même présent.. Il voyait peut être en Castiel des qualités que vous n'aviez pas, mais pour ça faut vous en prendre qu'à vous même. Réfléchissez ! Il y a bien pire dans le monde, vous aviez la chance d'avoir un père aimant, ce n'est pas donné à tout le monde" dit-elle alors que le froid de la lame était de plus en plus proche de sa peau. Son regard était dur, car elle même connaissait les soucis familiaux, mais ce Tyraël ne regardait que ses pieds.

"Oh mais ferme-là ! Vois-tu, tu n'échapperas pas à ton destin ! Mon père ne pratiquait pas la loi que j'ai évoqué tout à l'heure, mais moi oui ! C'est pas de chance, indirectement tu subis la vengeance que j'ai concocté pour Castiel. Ce pauvre Castiel qui avait perdu son peuple, qui cherchait à aider alors qu'il ne tenait pas sur ses deux jambes, cet ivrogne ! Tu savais boire, mais alors pour t'envoyer en l'air avec une fille, tu n'as jamais franchit le cap ! Comment mon père a voulu d'un fils puceau, je me le demande."

Si pour la première partie de discours, la jeune femme déglutit et se conseilla elle même de se la fermer, elle eut un air étonné au propos du détraqueur. Castiel puceau ? Qu'est-ce que ça venait faire dans l'histoire ? Etait-ce pour le rabaisser, pour lui faire avoir honte  ? Etait-ce vrai ou faux ? Son regard bascula sur Castiel qui se fermait de plus en plus, un air froid sur le visage. Comme si il était prêt à lui sauter dessus. Il cherchait à le troubler, qu'il fasse le premier pas qui déclencherait la guerre, sauf que c'était bien mal le connaître !

"La vengeance te rend aveugle mon ami.... Soit un homme comme l'aurait voulu ton père et agit en tant que tel.... Laisse le Dr Knightley en dehors de cela..... C'est entre toi et moi."

Kylee eut un sourire satisfait avant de poser ses yeux sur Tyraël. Il n'arriverait pas à le déstabiliser ainsi, même si le décès de Neal l'avait affecté - et ça elle avait pu le voir dans ses prunelles lumineuses - il avait su reprendre le dessus. Kylee en était silencieusement admirative, car elle n'était pas sûre qu'elle aurait réussi à garder son calme de la sorte après une telle nouvelle.

*Ressentirais-tu de la sympathie pour ton "ami" ?
- Oh toi, la ferme ! bien sûr que... oui, c'est comme si on m'annonçait que j'avais perdu mon frère ! Il a déjà assez connu de malheur ainsi
- C'est bien ce que je dis, t'as beau lui en vouloir pour ce que tu sais, t'as beau faire ta teigneuse, mais tu ne peux le repousser complétement
- Comment le pourrais-je... au fond il a raison..
- Répète ça !?
- ...*

C'est alors que Tyraël l'a regarda d'un air mauvais et Kylee se sentit pleinement visé, ça sentait le roussi ! Avec son petit sourire en coin et son signe de tête, elle glapit et écarquilla les yeux lorsqu'elle sentit la lame s'enfoncer. Kylee serra les dents et poussa un gémissement fermé. Elle plaqua ses mains sur le bras de l'homme qui l'a maintenait et tira dessus tout en gesticulant comme elle le pouvait. Paniquée, elle pensa à tout et rien à la fois avant de se concentrer sur Castiel qui voulu accourir vers elle mais fut stopper dans sa course par la menace de Tyraël de tout faire sauter !

"Vous êtes malade ! Faites vous soigner !" dit-elle en détresse et toujours grimaçante sous la douleur. Elle pouvait sentir un liquide visqueux s'écoulait de sa plaie vers son décolleté.

**Castiel ! Castiel si tu m'entends ! Fais quelque chose, vire lui cette télécommande à ce Kamikaze !
- T'essaye quoi là ? Ça marche pas comme ça, il t'as déjà dis qu'il ressentait plus les intentions que lire dans les pensées
- JE M'EN FOU !**

Mais Tyraël poursuivit dans sa folie et lança une arme sophistiqué à destination de l'Enokien. Une sorte de parasite en métal se déplia et virevolta à côté de la jugulaire de son ami.


"A ta place, je ne ferai rien de ça, je connais tous les moindres de tes petits secrets. Et oui, mon cher père m'a tout dit. Reste sage, soit un bon fils..."

A cette réplique, la jeun femme lança un regard noir de haine à leur "hôte". Si Castiel avait eu assez confiance pour parler de ces dons à Neal, Tyraël s'en servait contre lui. Mais avant qu'elle n'ait pu dire quoique ce soit, elle fut emmenée de force dans une pièce à côté.

"Cas' ! Non ! Laissez moi ! Castiel, ne te laisses pas faire ! Ecras...."

Elle ne put terminer sa phrase car Crowley plaqua une main contre sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Lun 14 Avr - 11:58

Un duel opposé les deux pégasiens, l'un au nom de la vengeance, l'autre au nom de la liberté et de la raison. Le cabanon était devenu un champ de bataille où la folie incarnant le mal combattait le bien. Plissant légérement les sourcils, le regard de Castiel n'en fut que plus contrasté. Il était froid, impassible, une lueur meurtrière dans les yeux s'il tentait quoique ce soit. Là était un tout autre Castiel, son côté sombre, vil. Au 'un rire de Tyraël, il pencha la tête sur le côté d'un air mauvais.

"Comme si toi et ton ami allez vous en tirer comme ça."

Suivant le regard de Tyraël qui se posa sur Kylee et son acolyte, il inspira silencieusement en entrouvant la bouche avant d'avoir un petit air désolé. Il présentait ce qui allait se passer et lorsque la lame entailla la fine peau de la jeune femme et que celle-ci se mit à gémir, son sang ne fit qu'un tour. Kylee n'avait rien à voir dans cette vengeance, elle servait juste de point de pression et ceci marché à la perfection sur le jeune homme. Il était pris entre deux feu.. sauver Kylee et utiliser ses pouvoirs au risque que ces personnes soient au courant, où ne rien faire, sachant pertinemment qu'il ne la tuerait pas. Toutefois en voyant son amie gesticuler tout en gémissant "pleaase, sorry, what ?", il ne put regarder une seconde de plus ce spectacle sanglant. Il se rua sur Crowley et meg, près à se battre, mais il fut arrêter dans son élan par une balle en lévitation qui s'ouvrit en micro parasite à trois crochets. Il stoppa son geste comme dans le jeu 1 2 3 soleil et se redressa lentement, la respiration forte, lèvres plissées. Un sentiment de colère était en train de l'envahir, ce qui était rare chez le jeune homme qui était réputé pour être maître de ses émotions. Il ne supportait pas être mis hors jeu, cela ne lui arrivait quasi jamais. C'était comme si Tyraël avait tout anticipé et joué avec un coup d'avance. Non. Il fallait qu'il réfléchisse pour retourner la situation à son avantage.

"Tente encore une fois de la sauver, et je fais exploser cette maison. A ta place, je ne ferai rien de ça, je connais tous les moindres de tes petits secrets. Et oui, mon cher père m'a tout dit. Reste sage, soit un bon fils..."

Les traits de visage de l'Enokien laissèrent filtrer une touche d'interrogation et d'incompréhension. A quoi jouait-il ? Il était vrai qu'à l'époque, il s'était ouvert à Neal mais il n'aurait pas cru qu'il l'aurait dit à son fils... Damn it ! Castiel était dans de beaux draps, lui qui ne voulait pas que son secret s'ébruite par peur d'avoir des chasseurs de primes sur sa tête où encore des personnes souhaitant l'utiliser en lui forçant la main, c'était raté. Pégase était dangereux, surtout pour des personnes sortant de la normalité. Jusqu'à présent Castiel n'en n'avait pas fait les frais et il comptait bien que cela reste ainsi.

"Quoiqu'il ait pu te dire... Sache qu'il l'a fait en te faisant confiance. Comme peux-tu blasphémer sa mémoire de la sorte en utilisant ces connaissances de la sorte, au nom d'une vengeance puérile. Tu n'es pas digne d'être le nouveau chef de ce village, tu souhaites imposer une dictature... (baisse légèrement la tête, le regard emplie d'animosité) Et je ne te laisserais pas faire."

C'est alors que Kylee fut emmener de force de l'autre côté.

"Cas' ! Non ! Laissez moi ! Castiel, ne te laisses pas faire ! Ecras...."

L'Enokien fut dès plus démunis lorsque cette fut embarquée de l'autre côté. Il lui lança toutefois un regard empli d'espoir pour qu'elle puisse se tranquilliser dans la mesure du possible au vu de la situation. Puis ses traits se figèrent à nouveau en basculant son regard sur Tyraël.

"J'espère pour toi qu'il ne lui arrivera rien... sinon je serais obligé d'agir.. avec le secret dont tu te gardes bien de révéler. Agis en homme, et bât toi avec honneur sans artifice."

Sans vraiment attendre de réponse, son regard se posa sur la bestiole en métal flottant tout proche de lui. Il était même obligé d'écarter son cou pour éviter qu'elle ne le frôle. En se concentrant, il voulut utiliser ses dons et faire reculer cette chose, mais il n'y arriva que très peu, voir pas du tout. Comme si elle possédait une sorte de bouclier. Soudain le parasite écarta ses crochets et se rua sur le jeune homme, implantant ses griffes d'acier dans la peau de l'Enokien. Une fois sous la peau, il plia ses crochets pour ne pas que Castiel puisse l'enlever. Sauf que ce processus était vraiment douloureux, imposant une douleur fulgurante dans tout le cou du jeune homme. D'une telle violence qu'il fut déstabilisé au point de tomber au sol, se crispant de douleur.


..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Lun 14 Avr - 12:14

Citation :
"Si vous auriez peut être arrêté de vous morfondre, vous auriez constaté qu'il était tout de même présent.. Il voyait peut être en Castiel des qualités que vous n'aviez pas, mais pour ça faut vous en prendre qu'à vous même. Réfléchissez ! Il y a bien pire dans le monde, vous aviez la chance d'avoir un père aimant, ce n'est pas donné à tout le monde"

Cette Kylee énervait bien Tyraël, dont la haine ne faisait qu'augmenter contre Castiel, rien qu'en le voyant, lui, et son amie qui déblatérait des conneries. Il lui fit bien comprendre à quel point elle ne savait rien de sa vie, mais aussi qu'il se ferait un plaisir de la torturer comme il se doit ; une femme médecin, c'était une abomination ! Alors, sous son ordre, Crowley lui entailla la peau ; le filet de sang qui s'écoulait de sa plaie était assez jouissif, mais pas plus que lorsqu'il tuerait Castiel, car telle était son intention.

Citation :
"Vous êtes malade ! Faites vous soigner !"

"Malade ? Ce n'est rien comparé à ce qui vous attend, miss Knightley. Cependant, j'en ai assez de vos jérémiades. Emmenez-là dans l'autre pièce !"

Crowley et Meg eurent un sourire sadique en emmenant Kylee, mais Tyraël les arrêta d'un geste de la main.

"Ne lui faites rien..."

A cette phrase, tout le monde aurait pu croire que le Pegasien avait un cœur et épargnerait Kylee, mais à la vue de son regard noir et de son sourire sadique, il pensait autrement.

"Je tiens à la torturer personnellement, vous pourrez finir le travail à ma suite."

Les rires des trois compères raisonnaient dans la maison, jusqu'à ce que Crowley et Meg ne soient dans l'autre pièce avec Kylee. Tyraël posa alors son regard sur Castiel, qui visiblement voulait sauver son amie, mais ne pouvait rien faire, cela le frustrait, tout en son être le montrait.

Citation :
"Quoiqu'il ait pu te dire... Sache qu'il l'a fait en te faisant confiance. Comme peux-tu blasphémer sa mémoire de la sorte en utilisant ces connaissances de la sorte, au nom d'une vengeance puérile. Tu n'es pas digne d'être le nouveau chef de ce village, tu souhaites imposer une dictature... (baisse légèrement la tête, le regard emplie d'animosité) Et je ne te laisserais pas faire."

"Castiel Castiel... qu'est-ce que tu pourrais faire ? Après tout, moi aussi j'ai quelques... petits secrets dont tu ignores l'existence. Que veux-tu m'empêcher de faire ? J'ai réussis à te faire venir dans ce traquenard, tu es en position de défense."

Citation :
"J'espère pour toi qu'il ne lui arrivera rien... sinon je serais obligé d'agir.. avec le secret dont tu te gardes bien de révéler. Agis en homme, et bât toi avec honneur sans artifice."

Agir comme un homme ? La colère monta en Tyraël. Il était un homme et agissait comme tel ! Comment Castiel pouvait en douter. Sous l'effet de la rage, le Pegasien activa le dispositif. C'est alors que les crochets se plantèrent dans le cou de Castiel, lui procurant une douleur si fulgurante que l'Enokien tomba à terre, sous le regard victorieux de Tyraël.

"Oups... on dirait que ça fait mal non ?" Agrippe son trench coat "Allez debout enfoiré !"

Une fois debout devant lui, Tyraël lui envoya une droite qui eut pour effet de faire valser sa tête et faire couler du sang de son nez. Castiel devait sûrement se demander comment un Pegasien pouvait avoir une telle force face à lui mais bien vite, un coup de genoux dans l'abdomen coupa le souffle de l'Enokien qui se recula tout en regardant Tyraël alors que le tonnerre et les éclairs jaillissaient de dehors. Ce dernier avait les yeux verts brillants, telles des émeraudes, comme Castiel lorsqu'il utilisait ses pouvoirs. Le Pegasien leva son bras vers son adversaire qui se mit à léviter, puis l'envoya valser contre un mur.

"Tu ne t'attendais pas à ça !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Lun 14 Avr - 13:20

[HJ: non je ne m'attendais pas à me battre contre Green Lantern]

Castiel se tortillait de douleur, c'était comme si on le perforait de dizaines de petites aiguilles. Une sensation fort désagréable qu'il ne souhaitait à personne. Ce dispositif était décidément trop sophistiqué pour ce peuple de fermier. Cela provenait d'un autre monde, ou d'un autre peuple... à savoir lequel. Ce type de forme,.. il en avait déjà vu et espérait que ce ne soit pas ce qu'il pensait. Toujours allongé sur le sol, son agonie s'estompa au fur et à mesure, même si la douleur était toujours vive.

"Allez debout enfoiré !"

Castiel eut l'espace d'un instant des yeux comme des culs de bouteilles sous la puissance de Tyraël. Il était fort, l'adrénaline sans doute. Dès qu'il fut mis sur ses pieds, il fut accueillit par une beigne digne de ce nom qui le fit basculer de quelques pas sur le côté. Secouant sa tête, il regarda en coin son adversaire avant de cracher le sang qui s'écoulait de son nez vers sa bouche. Puis il lui fit face avec un léger sourire dessinait sur ses lèvres. Le genre de sourire qui ne présageait rien de bon. Il lui avait peut être mis une sangsue technologique au niveau de sa jugulaire, mais ce n'était pas quelques tiraillements qui allait le mettre à mal. Alors que Tyraël approchait, il le défia du regard et esquiva un de ces coup, il réussit à lui mettre un crochet bien placé au niveau de la mâchoire. Mais par mégarde il reçu un coup de genoux dans l'estomac qui lui coupa le souffle. Cas se mit à gémir et recula, le visage rouge, il tenta tant bien que mal de reprendre sa respiration, alors que le grondement du tonnerre se fit entendre. Le temps changeait à une vitesse folle, c'était l'une des particularité de cette planète et l'Enokien ne s'en souvenait plus. Mais au lieu de s'attarder sur la pluie et le beau temps, il aurait du faire attention à Tyraël qui, d'un geste du bras, l'envoya valdinguer contre le mur. Castiel tomba lourdement au sol, alors que les cadres au mur tombèrent sur lui. Une photo de Neal apparut dans le champ de vision du jeune homme, et malgré son essoufflement, il jura de venger le deuxième père qu'il n'avait jamais eu. Son fils n'était plus comme avant, quelque chose avait changé... Et pas des moindres, il possédait des dons qu'il n'avait jamais soupçonné durant son séjour ici. Il était partagé entre le fait de sauver sa peau et donc le tuer - car il n'y avait pas d'autre échappatoire - ou de le questionner, car il n'avait jamais rencontré quelqu'un possédant des pouvoirs comme lui. Il s'appuya de ses mains pour se redresser péniblement (you running ou figthing :p) et croisa le regard emeraude de Tyraël. Il fut désarçonné par ce spectacle et n'en cru pas ses yeux.

"Tu ne t'attendais pas à ça !"

"Non... effectivement... j'ai quelques talents également.." lança-t-il d'un rictus mauvais avant de balancer son bras fortement vers le pégasien qui voltigea à son tour à travers la pièce pour attérir sur la table qui se brisa sous son poids.

"Nous sommes quitte" dit-il tout en avançant vers lui qui était en train de se relever. Alors que son bras était le long de son corps, Castiel releva deux doigts vers Tyraël ce qui eut pour conséquence de le redresser plus vite que la moyenne. Il enchaîna sur quelques coups, contré par ce dernier. Castiel tournoya autour de sa proie faisant virevolté les pants de son Trench Coat, il ne quittait des yeux les siens, et utilisa ses dons pour ressentir ses intentions, ce qui lui permit d'esquiver de nombreux coups, peut être trop même... Au moment où il lui envoya une droite, Castiel se baissa et fit un demi tour pour lui envoya son coude dans l'estomac, il se releva et bloqua ses bras. Son visage était proche de celui de son "ami", son souffle était fort, mais déterminé.

"Tu vas continuer à te battre encore longtemps !"

Voyant que Tyraël reprenait le dessus, il serra sa mâchoire et fronça les sourcils pour utiliser ses pouvoirs. Il réussit à le faire reculer jusqu'au mur avant qu'il ne lui prodigue un upercut du diable en trichant avec sa télékinésie, puis il plaqua sa pomme de main sur son front pour lui envoyer des images sombres, comme il l'avait pu le faire avec Kylee.

"Arrête de lutter Tyraël, pour le bien de tous !

Castiel avait le dessus et mélanger les deux dons que lui avait donné la nature. Mais la chance tourna bien assez vite.

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
S.T.A.R.G.A.T.E
¤ Who are you ¤
¤ Who are you ¤

Date d'inscription : 03/12/2007
Messages : 270

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Lun 14 Avr - 19:00

Tyraël sentait l'adrénaline monter en lui, au moment où il envoya son poing en plein dans le visage de Castiel. Ce dernier avait valsé quelques secondes, avant de le regarder tout en crachant un peu de sang sur le côté. Puis, l'Enokien le regarda avec un air de défi ; intéressant, très intéressant même, il voulait se battre, alors que, la plupart du temps, il était pacifiste. Tyraël répondit à son regard pour ce combat qui se voulait être un challenge pour les deux adversaires. Castiel voulait sûrement se battre pour l'empêcher de nuire, mais Tyraël voulait, au contraire, se venger de cet homme qui avait prit tout l'amour de son père, laissant le Pegasien de côté. Il était guidé par une rage sans pareil, ses yeux d'un vert étincelant brillant de mille feux par son désir de représailles contre celui qui lui avait tout prit ! Pendant le combat qui opposait Tyraël à Castiel, le premier Pegasin ne se démonta pas lorsqu'il reçu le poing de l'Enokien dans la mâchoire car, bien rapidement, il l'avait contré en lui balançant un coup de genoux dans l'abdomen. Toujours en position de force, Tyraël leva une nouvelle fois son bras et fit valser Castiel contre un mur, où des cadres tombaient en fracas, ce mélangeant aux coups de tonnerre de dehors.

Ne voulant pas gagner aussi facilement, il attendit que son adversaire puisse se relever pour voir sa petite surprise. Castiel n'était plus le seul à posséder des pouvoirs et ça, Tyraël le lui fit bien comprendre.


Citation :
"Non... effectivement... j'ai quelques talents également.."

Sans qu'il ne puisse le voir venir, Tyraël vola dans les airs également et tomba lourdement sur une table qui se fracassa également. Alors qu'il prenait appui sur ses mains pour se relever, le Pegasien tourna lentement la tête vers l'Enokien et lui lança un regard sombre, mauvais et emprunt d'une envie de tuer. A son tour, il cracha du sang avant d'être brusquement relevé par les pouvoirs de son adversaire. Avec fureur, Tyraël lança un cri rauque tout en se lançant à corps perdu vers Castiel. Coups de poing, de genoux, de coude, tout y passait mais aucun de ses coups n'atteignaient son ennemi, ce qui le plongea dans une rage qui le consumait de l'intérieur. Lors d'un moment d'inattention, Tyraël reçu un coup dans l'estomac, le faisant gémir de douleur alors qu'il se reculait, mais rapidement, Castiel le bloqua, les bras derrière son dos alors qu'il se débattait comme un forcené.

Citation :
"Tu vas continuer à te battre encore longtemps !"

"Je n'aurai de repos que lorsque tu seras mort Castiel !"

Tyraël se servit de ses dons pour envoyer une majeure partie de sa force dans ses bras, afin de pouvoir se dégager. Au même moment, Castiel avait utilisé ses pouvoirs pour le faire reculer, et lui envoyer un uppercut digne de ce nom. Le sang coulait de la bouche du Pegasien, mais aussi de ses arcades, son nez, tout y passait mais il n'en avait cure. C'est alors que son ennemi plaqua la paume de sa main sur son front et lui envoya des images plus sombres les unes que les autres ; Tyraël se voyait face à son père, et bien vite, Castiel prenait place aux côtés de ce dernier, ce qui le rendit jaloux et en colère. Le Pegasien serra les poings en hurlant de rage.

Citation :
"Arrête de lutter Tyraël, pour le bien de tous !

Tyraël continuait de se débattre contre Castiel et, peu à peu, il commençait imperceptiblement à reprendre le dessus.

"Jamais... tu m'entends ? Jamais ! Je vais te tuer Castiel ! Pour tout ce que tu m'as fait !"

De sa force mentale, Tyraël activa le dispositif qui s'était planté dans le cou de l'Enokien. Au milieu de cet appareil, une fine aiguille sortit, afin de se planter dans la peau de son adversaire, qui aussitôt recula, un peu dans les vapes. Il venait de recevoir une petite dose d'héroïne, le rendant légèrement... inapte à utiliser ses pouvoirs. Tyraël, souriant, en profita pour lui donner un uppercut aussi puissant que celui de l'Enokien tout à l'heure. Ce dernier tomba à terre et peinait à se relever. Le Pegasien l'aida à l'aide de ses pouvoirs et le fit retomber lourdement sur une chaise. A l'aide de son pouvoir de télékinésie, il attacha solidement son ennemi grâce à des cordes solides. Puis, il lui envoya plusieurs coups de poing en plein visage.

"Allez Castiel, c'est pas une petite drogue qui va t'abattre !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Castiel
♦ The loyalty is the most precious thing ♦

♦ The loyalty is the most precious thing ♦

Date d'inscription : 28/12/2010
Messages : 493

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Lun 14 Avr - 22:10

Castiel avait toujours cet air impassible et fermé sur le visage, il regardait stoïquement Tyraël, se concentrant sur sa télépathie. Il se nourrissait de ses peurs. En réalité, il n'envoyait pas d'images néfastes, c'était Tyraël qui les créait et les alimentait de par ses souvenirs. Lui ne faisait que les mettre en image, rien de plus. Pendant qu'il contrôlait son esprit, Castiel pouvait reprendre un peu de force et il tenta de la raisonner.

"Jamais... tu m'entends  ? Jamais ! Je vais te tuer Castiel ! Pour tout ce que tu m'as fait !"

A tord, apparemment, il n'avait nullement l'intention de s'arrêter en si bon chemin. Vouer autant de haine à une personne, c'était juste... inconcevable pour le jeune homme. Il devait avoir un énorme vide dans sa vie pour avoir imaginer un tel scénario et être obnubilé par lui. Alors qu'il descendit sa main vers son cou pour en finir, tout en continuant de lui envoyer des images, il ne se rendit pas compte qu'il reprenait le dessus. Pis encore Tyraël utilisa ses pouvoirs pour activer le dispositif. Sous la percée de l'aiguille, le jeune homme cessa tout acte à l'encontre du pégasien. Il se recula tout en plaquant une main contre cette saloperie de dispositif, yeux écarquillés et lèvres pincés sous la douleur. En réalité, il était plus hébété qu'autre chose, ne réalisant pas ce qu'il se passait. Toutefois le produit injecté fit effet très rapidement, au bout de quelques secondes, il se sentit patraque et étourdi. Il redressa la tête vers Tyraël, mais sa vision se dédoubla alors que tout tangué autour de lui. Il eut un petit rire avant de reculer encore d'un pas pour s'affaisser sous son poids. Sa tête se claqua au sol et il fixa le plafond un instant avant de vouloir reprendre le dessus. Ce dernier avait du le droguer ! Et s'il voulait vivre, il fallait qu'il se tire de là, sinon il allait le tuer, pour sûr. Toutefois, il fut vite soulever par une force invisible et avachi sur une chaise où des morceaux de corde s'enroulèrent autour de ses poignets. Tête penchée, sa respiration était saccadée, essoufflée, les nausées ne disparaissaient pas et il sentait qu'à l'intérieur de lui, il y avait comme quelque chose qui l'excité comme l'exténué. Le mélange des sensations était fort désagréable pour l'Enokien. C'est alors qu'il fut redressé par les cheveux, Castiel mit du temps à fixer des yeux, ceux de Tyraël, bouche entrouverte. C'est alors qu'il se mangea à nouveau plusieurs droites. Que cela le défoule ! l'avantage d'être stone, c'est qu'on ne ressentait plus la douleur des coups. Tyraël n'aurait peut être pas du utilisé cette drogue..

"Allez Castiel, c'est pas une petite drogue qui va t'abattre !"


A cette réflexion, il redressa péniblement la tête dans une petite rotation modérée, comme s'il voulait fixer sa position, mais avec difficulté. C'est alors qu'il eut un petit rire. Oui sa réflexion l'amusait énormément, sans vraiment savoir pourquoi.

"Non... c'est toi qui va le faire..., mais il va falloir..... que tu frappes... plus fort (respiration lente en roulant des yeux, puis souris). J'ai comme l'impression... que tu ne mets pas toute ta force..." dit-il avec un trait ironique.

Nouveau petit rire incontrôlable. Son esprit divagué et était au ralentit, mais il tentait de rester concentrer ! Il le fallait. C'est alors qu'il se mit à faire un tour d'horizon et s'attarda sur la fenêtre avant de faire un signe de tête vers elle.

"Je ne me souvenais plus comme.... comme le temps était.. changeant ici. On peut se balader sous le soleil... en toute confiance.. et être pris par surprise..."

Durant sa phrase dite au ralentit, son regard naviguait à travers la pièce pour trouver quelque chose qui pourrait l'aider. C'est alors qu'il vit un couteau de chasse accroché au mur. Se focalisant dessus, il tenta de le faire bouger, mais c'était comme si il était déposséder de toute force de concentration. Cette sensation était horrible. Gonflant légèrement ses joues, il contracta les traits de son visage comme pour se concentrer et parvint à le détacher du crochet. Le couteau tanguait dans les airs, alors que Tyraël regardait par la fenêtre.

".. par la grêle... par contre je ne savais pas.. que ses habitants pouvaient changer aussi radicalement.."

Alors qu'il se retournait vers lui, Castiel plongea son regard vers lui, le regard fatigué et peinant à rester fixe. Toute trace d'animosité était parti, laissant place à un Castiel quelque peu amorphe sous les effets secondaires de la drogue. Tout en parlant, il se concentrait sur le couteau par force mentale, mais cela était dur, cela se voyait par les rictus sur son visage.

"Comment... comment je n'ai pu remarquer tes dons auparavant... Nous étions comme des frères.."

Alors qu'il se lançait dans un semblant d'explication, Cas dériva son attention vers le couteau qui avait continué d'avancer dans les airs, puis d'un geste vif de la tête, il l'envoya à travers la pièce, perçant l'air. Malheureusement sa capacité à être précis était altéré et le couteau se planta dans le mur au lieu de toucher sa cible. Et merde ! Voyant son échec, il tenta le tout pour le tout et baissa sa tête pour rassembler l'ensemble de ses forces psychique encore disponible pour l'arrêter. L'ensemble des meubles se mirent à trembler, les cadres sur les murs, les casseroles tintèrent, certaines tombèrent au sol, des assiettes volèrent et une poutre au plafond craqua (elle aura de l'importance dans le prochain poste). Cela lui demanda une tel concentration qu'il sentit une puissance l'envahir.. le genre de sensation qu'il avait ressentit une seule fois... lorsqu'il avait sauvé Kylee. Toutefois il sentait ses forces le quitter beaucoup plus vite que la dernière fois. Non, il n'y arriverait pas. Il tenta de déloger le couteau, mais ce dernier arriva faiblement jusqu'au niveau de Tyraël avant de tomber au sol juste devant lui. Puis tout tremblement cessa. Castiel lui était suffoquant et une suée s'était emparé de lui. Il redressa son visage tant bien que mal et tenta de parler alors que quelques gouttes de sang s’échappèrent de son nez.


Sa tête lui tournait en plus des nausées... il n'aurait pas dut faire ça.. il fallait attendre qu'il reprenne un minimum de force et que l'effet de la drogue de dissipe. Il avait foiré lamentablement. Il eut un renvoi contenu la respiration forte.

"Qu'est-ce que tu m'as fait ?" demanda-t-il plus pour lui même qu'autre chose. Jamais il n'avait eu ses pouvoirs dans un tel état de chaos. En même temps, il n'avait jamais essayé la drogue et les effets sur ses dons. Quoiqu'il en soit sa vision se troubla et ses yeux virèrent au blanc avant de se fermer, tête basculant à l'avant. Castiel était dans les vapes et n'avait pas écouté les explications de Tyraël sur le pourquoi de ses dons. Deux possibilités s'offraient à lui, le tuer dans son sommeil, ce qui ne serait pas digne d'un homme, où alors il reprenait là où ils s'étaient arrêtés avant que Castiel ne s'évanouisse. Quoiqu'il en soit, sa petite démonstration sur sa puissance télékinétique devrait mettre en garde Tyraël sur l'étendu de ses pouvoirs. Il était loin de faire le poids si l'Enokien y mettait toute sa force.. et encore lors de sa démonstration Cas n'était pas à la hauteur de ses capacités, rien ne remplacé l'expérience...

..................................................


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1065
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation Mar 15 Avr - 10:01

Malgré le regard de soutien de Castiel et son fin sourire, Kylee n'était en rien rassurée. Elle aurait préféré rester dans la même pièce que son ami, être mise à l'écart ne présagé rien de bon en général, tant pour elle que pour lui, surtout que Tyraël avait mentionné qu'il viendrait s'occuper d'elle par la suite. Kylee gesticula tellement que l'homme au nom de Crowley, dut la ceinturer tout en mettant une main contre sa bouche. Cela la décolla du sol, alors qu'elle se débattait comme une forcené. Meg ferma la porte et s'appuya contre, un air desespéré sur le visage.

"Crowley fait la lui boucler, son ton m'agace... Et tu sais comment je suis quand je suis énervée" dit-elle en penchant la tête sur le côté. Ce dernier la regarda en lançant un "agaçante aussi ?" avant de se concentrer sur Kylee.

"Si Mademoiselle voudrait bien se calmer... Sinon, tu vas nous obliger à commencer le travail avant notre ami situé de l'autre côté avec ton ange protecteur. D'ailleurs.. je ne donne pas cher de sa peau.. Tyraël a relativement changer depuis deux semaines.."

Kylee fut bien obligé de l'entendre déblatérer ses conneries auxquelles elle ne comprenait rien, tout ce qu'elle voulait c'était qu'il la lache et venir en aide à Castiel. Alors sans vraiment réfléchir, elle réussi à dégager un tantinet sa bouche et vint mordre la main de Crowley. Ce dernier eut un cri et la relâcha avant de lui mettre un revers de baffe.

"Ouhh.."

Les cheveux de Kylee volèrent avant qu'elle ne s'écrase contre le lit une place non loin. La jeune femme fit abstraction de la douleur et se retourna vivement, assise sur le lit.

"Maintenant tu vas rester bien sage, si tu ne veux pas que je m'occupe de toi !"

Il se dirigea vers une chaise non loin de la fenêtre et s'assit tout en regardant sa main. Még eut un petit ricanement.

"Tu veux un mouchoir ?" dit-elle avec humour.

"Ferme-là !"

Kylee observa la scène d'au loin.. Ces deux là étaient comme chien et chat à se chercher mutuellement et n'avait pas vraiment l'air de meurtrier, ils jouaient juste un rôle et étaient influencés par leur leader.. Sans lui, la doctoresse n'était pas sûr qu'ils lèveraient le pouce. Restant en alerte son regard se fixa sur la fenêtre du dehors où la pluie frappait tambour battant. C'était étrange, mais elle était persuadée qu'il y avait encore 10 minutes, il y avait grand soleil au dehors. Peu importe, des bruits de combats se firent entendre de l'autre côté de la porte avant qu'un grand fracas ne déchire le silence. Kylee se releva de sur le lit, mais Meg lança rapidement comme l'éclair un couteau qui vint se planter sur la table de nuit.

"Ma jolie, il me semble que l'on t'as dis de ne pas bouger." fit-elle en se dirigeant vers elle. Kylee resta debout alors que tout son corps se contractait sous la colère et l'impuissance. Si Castiel venait  à mourir, elle s'en voudrait vraiment, même si le remord ne serait de longue durée, car elle y passerait rapidement par la suite.

"Assis ! (la pousse violemment pour qu'elle tombe sur le lit, alors que de son autre main, elle reprend le couteau). La prochaine fois je vise entre tes deux yeux."

Puis elle reprit sa position initiale, alors que d'autres fracas, essoufflement et coups se firent entendre de l'autre côté. Il n'y avait rien de plus stressant ! De temps à autre, elle put entendre Castiel et Tyraël, mais bien vite se fut le calme plat. Le coeur de la jeune femme qui battait la chamade, loupa une pulsation, et ses yeux paniqués se rivèrent sur la porte. Oh non ! Etait-il ?... non... Malgré qu'elle soit forte, ses yeux se mirent à briller légèrement alors que sa mâchoire était crispée. Soudain, elle sentit sous ses pieds une onde de choc. Fine au départ avant de s'intensifier, le lit se mit à vibrer et les cadre de la pièce tombèrent un à un. De l'autre côté, elle put entendre de la vaisselle cassé, et le toit du cabanon croquer. Et ça, ce n'était pas l'orage de l'orage au dehors, il s'agissait de quelqu'un.

"Wow... Tyraël a fait des progrès dis donc... J'aurais dû me doper chez les Wraiths également. Il a vraiment eut des couilles pour pactiser avec eux pour le village."

Quoi ? Comment ça ? Tyraël était de mèche avec les wraiths ? Et apparemment ils s'étaient servi de Tyraël pour faire une expérience. Son cerveau tourna à plein régime et elle ne mit pas longtemps à comprendre que peut être Tyraël possédait également quelques pouvoirs. Voilà pourquoi, il voulait se confronter en duel avec Castiel.

"C'est sûr que toi, tu ne l'aurais fais. Au delà de ton égoïsme, tu es un sans couilles"
fit-elle en arquant un sourcil.

Crowley lui lança un regard noir, mais n'eut le temps de la réprimander car la fenêtre éclata à côté de lui. Il se retrouva au sol, alors que le vent s'engouffrait dans la pièce. Kylee en profita pour regarder si elle ne pouvait pas prendre quelque chose qui l'aiderait et trouva au sol un bout de verre. Elle le ramassa et prit un mouchoir de sa poche pour faire l’anse, alors que Meg et Crowley étaient occupés à s'entraider. Cachant son arme, elle eut un petit rire fermer.

"Qu'est-ce qui te fait rire ?"

"Moi ? Rien... Juste que d'après ce que je comprends, votre ami a été assez bête pour faire ami-ami avec les wraiths. Ces créatures se servent de lui, juste pour une expérience, il viendront reprendre leur dû.. et votre village en souffrira. Sur ce point vous n'avez pas été très intelligent... Et la raison pour laquelle je ris.. c'est que ce n'est pas.. Tyraël qui a provoqué ce séïsme, mais bel et bien mon ami."

Les deux acolytes se regardèrent, interrogateur. Pour eux, il n'y avait que Tyraël qui possédait des dons, il n'avait jamais fait mention que l'objet de sa vengeance pouvait en posséder également. L'incompréhension se lisait sur leur visage, ce qui rendit satisfaction à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation

Revenir en haut Aller en bas
Du mépris au doute, du sauvetage à la réconciliation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Pris de doute [PV Akira - Johto]
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: A TRAVERS LES GALAXIES :: Autres planètes-
Sauter vers: