Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
Suite au changement de design, des petits détails sont encore en cours de changement.
Désolé de ce désagrément

Partagez|

Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel] Mar 2 Sep - 18:02

En ce début d’après midi, le soleil était au zénith, la chaleur de l’été contrasté avec une douce brise faisant virevolter les cheveux ondulés de Jenny, attachés en queue de cheval. Cette dernière avait prévu le coup pour être venue à deux reprises pour étudier cette technologie lantienne. La première fois, habillée de son uniforme traditionnel, elle avait cru se liquéfier sur place face avec ces 30° à l’ombre. Une fois mais pas deux, la scientifique était maintenant parée, vêtue d’un t-shirt blanc et d’un short dans les tons kaki. Il ne manquerait plus que le transat pour parfaire son bronzage, mais trêve de plaisanteries, elle avait du boulot. Ses mains agrippées à son sac à dos  contenant l’ensemble de son matériel, elle foulait les hautes herbes de la colline. De temps à autre, Jenny regardait sur son PAD histoire de ne pas se tromper de direction. A environ 3 km de la porte, une forêt s’étendait à perte de vue et la station de recherche était basé à 2 km au Nord-Ouest. Cette planète abritait des fermiers, alliés des Atlantes, en échange d’une partie de leurs récoltes, des médicaments leurs étaient fournis. Un peuple pacifique basé au Sud en partant de l’anneau ancestral. Il n’y avait donc aucuns dangers apparents, même si elle se doutait que John avait dû ordonner qu’elle soit accompagnée d’un militaire, dès qu’il avait su qu’elle s’autorisait quelques missions off world dans son état… Enfin,… Jenny appréciait cette tranquillité et écoutait le gazouillis des oiseaux et des sauterelles autour d’eux, cela avait quelque chose de relaxant... Les enlèvements, les tortures physiques et psychologiques, elle avait assez donné ! Son plus gros cauchemar était enfermé à double tour dans les bas fonds de la Cité et c’était bien mieux ainsi, tout comme le fait que Kolya était théoriquement mort. Mais ça c’était une autre histoire. Ce sal**ard était comme les mauvaises herbes.

De temps à autre, elle se retournait pour voir son co-équipier.. Son visage lui était familier, elle avait du le croiser plus d’une fois, mais ils n’avaient jamais vraiment échangé de conversation. Bien, l’occasion se présentait en ce moment même. Jusqu’à présent, ce dernier n’avait pas vraiment ouvert la bouche et Jenny était trop concentrée à flâner. Qu’à cela ne tienne, il allait découvrir le caractère taquin de la jeune femme qui n’en loupait jamais une pour plaisanter, mais avant, il fallait faire un peu connaissance. Se retournant, elle commença à marcher en marche arrière, toujours ses pouces accrochés aux lanières.


« Lieutenant Blackburn… Blackburn.. Ce n’est pas courant comme nom.. »

Lorsqu’elle eut son attention, elle lui fit un petit sourire.

« Cela fait combien de temps que vous êtes sur la cité ? J’ai l’impression de vous connaître de vu… Ce qui en soit signifie que vous êtes là depuis un petit moment. »

En écoutant sa réponse, elle sut qu’elle avait tapé juste.

« Oh, je vois.. Vous êtes plutôt un garçon discret dans votre genre, je vous ai rarement croisé en salle de détente. Seriez-vous un de ces rares militaires sérieux  à qui les bières – à mon avis en date limite, vu le temps de trajet en Dédale – ne tente pas ? ça où les soirées Poker ?» lança-t-elle d’une touche d’humour, s’arrêtant avant de reprendre sa marche à ses côtés.

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel] Mar 23 Sep - 10:23

Cela faisait un an que Gabriel était arrivé dans cette galaxie, et il était très loin d'en avoir fait le tour. Pourtant, il avait vu bien plus de choses que le commun des mortels. Protéger la cité, apprendre le pilotage, mener des expéditions sur d'autres planètes, rencontrer des peuples vivants à des années lumières que la planète Terre, etc. Il y a quelques années, le jeune homme n'aurait jamais pensé que d'autres vies étaient possible à ailleurs. Et pourtant, il en avait eu un aperçu pendant la bataille de l'Antarctique où il avait pu constater que non seulement les terriens n'étaient pas seuls dans l'Univers, mais qu'il n'y avait pas non plus que des espèces pacifiques. Voilà la raison de sa présence dans la Galaxie de Pégase, il avait besoin de changer d'air et de découvrir de nouveaux horizons. Atlantis lui procurait tout ce dont il avait besoin, à cela s'ajoutait l'adrénaline à chaque mission qu'il menait, ignorant ce qui pouvait lui arriver. Pendant un an, Gabriel avait du faire ses preuves car il était novice. Longtemps, il était resté confiné sur la Cité, mais il avait fini par effectuer ses premières missions. Des missions pas vraiment dangereuses pour évaluer ses réactions et son instinct de survie. Quelques fois seulement, il avait été confronté au danger comme par exemple secourir une équipe qui avait des problèmes, ou encore défendre Atlantis d'une attaque imminente. Il n'avait pas encore vu tous les ennemis de cette Galaxie, notamment les Wraiths, mais il finirait par leur tomber dessus un jour ou l'autre. Peu à peu, le Colonel Sheppard remarqua les talents dont le militaire pouvait faire preuve, et il lui donna de plus en plus de responsabilités. Toutefois, c'était bien la première fois qu'il menait une équipe en mission. Certes, il était le seul militaire accompagnant un représentant de la branche des scientifiques en expédition sur une planète totalement inoffensive. Mais c'était un début. A croire que Sheppard avait confiance en ses talents pour protéger cette personne, même si aucun danger ne devait arriver.

Voilà pourquoi Gabriel se trouvait à marcher sur un sentier de P4X-957 en compagnie de Jenny Sheppard, la femme du Colonel. ll ne la connaissait pas vraiment, il l'avait seulement croisé plusieurs fois comme au mess par exemple, mais il ne lui avait jamais parlé. Gabriel était quelqu'un de solitaire, ses tourments passés le hantaient sans cesse et l'empêchaient d'avoir une vie normale. Il préférait rester seul et ne pas trop se mêler aux autres, sauf quand il effectuait ses entrainements avec les autres soldats pour s'améliorer. C'était sûrement pour cette raison que le militaire ne connaissait pas beaucoup la jeune femme qui le précédait sur le chemin qu'ils suivaient tous les deux. Gabriel ne fit pas vraiment attention à elle, de toute façon. Il était là pour l'escorter et la protéger pendant leur séjour à la base de recherche, alors il le faisait. Silencieux, il regardait autour de lui, tenant fermement son P-90, prêt à intervenir en cas de danger. Il n'avait pas du tout prévu que la scientifique se retourne et lui adresse la parole. Surpris, Gabriel la regarda, un peu perturbé par la question. Il ne s'y était pas du tout attendu, car connaissant sa façon de vivre, peu de personne cherchait une conversation avec lui.


"Heu ... effectivement, ce n'est pas courant. Et vous Docteur ? C'est Sheppard, c'est ça ? L'épouse du Colonel ?"

Jenny lui demanda par la suite depuis combien de temps il était sur Atlantis. C'était normal de poser ce genre de question à Gabriel, vu qu'il pouvait se montrer très discret, peu de gens étaient capables de se souvenir du jour de son arrivée.

"Je suis arrivé il y a un an. Je pense me souvenir de vous, j'ai du vous voir de temps en temps au mess ou dans les couloirs".

Pendant qu'il parlait, Jenny le rejoignit pour marcher à ses côtés, essayant de comprendre pourquoi il était si discret. Gabriel regarda d'abord autour de lui pour jeter un coup d'oeil, s'assurant qu'il n'y avait pas de soucis. Puis il reporta son attention sur la jeune femme, puis sur la route, gardant son sérieux en toute circonstance.

"Non, je ne sors pas beaucoup. Les soirées poker et l'alcool ne sont pas pour moi. Je préfère aller en salle d'entrainement ou encore rester dans mes quartiers tranquillement. C'est pour ça qu'on ne s'est pas souvent croisé".

De temps en temps, Gabriel jetait un oeil à son propre PDA, mais il n'y avait rien en vue. Tout était calme. Ils continuèrent leur chemin, ils allaient bientôt arriver à la base scientifique.

"Vous pouvez me réexpliquer ce qu'on recherche, exactement ? Je sais seulement qu'il y a de la technologie lantienne sur cette planète. Mais à part m'envoyer ici pour votre protection, on ne m'a pas expliquer grand chose".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel] Mer 8 Oct - 19:47

Citation :
"Heu ... effectivement, ce n'est pas courant. Et vous Docteur ? C'est Sheppard, c'est ça ? L'épouse du Colonel ?
"

Ooh quel doux son qu'était sa voix. Une voix de velour. Jenny eut un sourire triomphant et acquiesçât d'un signe de tête à son appellation. En même temps il était facile de faire le rapprochement, surtout que cette dernière n'hésitait pas à passer dans le bureau de John pour un fait ou autre, alors qu'il était en réunion avec ses subalternes. Pour ça, Jenny était un brin impolie, mais lorsqu'elle le faisait cela concernait presque à chaque fois Mégane.. et vu que les réseaux portables étaient encore indisponible sur la Cité, il fallait bien faire à l'ancienne. Aller sur place. La jeune femme l'écouta lui annoncer que cela faisait presque un an qu'il était sur la Cité. Ah oui ? Déjà ! Il n'avait vraiment pas pointé son nez, même lors de l'unique jour de repos par semaine où tout les Atlantes se réunissaient au mess pour tergiverser, jouer, boire, créer des liens. C'est alors qu'elle décida de le taquiner, mais il répondit d'une façon très calme et sérieuse:

Citation :
"Non, je ne sors pas beaucoup. Les soirées poker et l'alcool ne sont pas pour moi. Je préfère aller en salle d'entrainement ou encore rester dans mes quartiers tranquillement. C'est pour ça qu'on ne s'est pas souvent croisé".

Seigneur... Jenny avait l'impression de parler avec quelqu'un qu'elle connaissait bien... c'était... comment, ah oui ! Castiel. Gabriel était comme lui ! Discret, un peu en marge pour des raisons qui devaient lui être propre, mais il avait en effet ce point commun avec lui. Jenny quant à elle pensa l'espace de quelques secondes que sa nouvelle quête serait de le dérider et de le faire sortir un peu, comme elle avait pu le faire avec son ami Pégasien. Certes cela n'avait pas été une mince à faire, mais Castiel lui en était reconnaissant maintenant. Continuant à marcher, les deux compères arrivèrent à la lisière de la forêt. L'air y était plus humide, les branches ombragés le passage et donner un peu d'air frais dans cette fournaise.

"Vous me faîtes penser à l'un de mes amis.. Lorsqu'il est arrivé ici, il était comme vous.. enfin non, il était carrément pire que vous. Avec lui, l'expression avoir un balai dans le..... (elle resta interdite, mais n'osa dire la suite, au vu du regard de Gabriel).. Bref cette expression prenait tout son sens. Il va mieux maintenant même s'il a toujours quelques attitudes asociales. Vous devriez échanger un verre un de ces jours" dit-elle d'un clin d'oeil, alors qu'ils avançaient. Jenny jeta un coup d'oeil à son PDA, la zone de recherche était à 1,5 km de là.

Citation :
"Vous pouvez me réexpliquer ce qu'on recherche, exactement ? Je sais seulement qu'il y a de la technologie lantienne sur cette planète. Mais à part m'envoyer ici pour votre protection, on ne m'a pas expliquer grand chose".

Jenny réprima un léger rire en se mordillant la lèvre inférieure. S'il savait....

"Et bien en fait... vous avez tout dis. C'est un site lantien qui a émit une source d'énergie il y a peu. Les anciens avaient plusieurs micros bases de recherche à travers les différentes planètes de Pégase. Les recherches sont aléatoires, c'est ça que l'on doit découvrir. Même si mes collègues qui sont déjà venus, on put grâce à un algorithme décrypter les codes d'accès pour découvrir qu'il s'agit de recherches médicales. On est juste là pour que je puisse les télécharger.. bon il faudra que je traduise un peu de l'Ancien pour ne pas attraper de virus. Ils aimaient protéger leurs données de la sorte."

Voilà ça, c'était le grossomodo, elle n'allait quand même pas lui dire que John avait décidé de lui faire perdre son temps parce qu'elle était enceinte et que -selon lui- il ne fallait prendre zéro risque. Surtout que cette planète était répertorié pour être accueillante et prospère à l'échange. Non pas qu'elle avait honte de dire son état, mais elle préférait le garder pour elle pour le moment, surtout qu'elle ne connaissait pas très bien le jeune homme à ses côtés. 15 minutes plus tard, ils étaient sur le site.

"Here we go !" lâcha Jenny avant de gravir le petit talus de terre pour accéder à la zone de recherche.

"Ca risque d'etre long, désolé si..."

Elle n'eut le temps de terminer sa phrase qu'une flèche fusa à côté d'elle pour se planter dans la roche. Estomaquée, elle n'en crut pas ses yeux. Comment une flèche pouvait-elle fendre la pierre ? Elle devait être bien aiguisée ! En se retournant, elle vit Gabriel aux aguets qui s'était rapproché vivement d'elle. Une autre flèche se planta dans le sol devant eux.


"Oh mon... "

Et là, une troisième flèche vint blesser au bras Gabriel qui recula sous la force du tir. Jenny le réceptionna tant bien que mal et fut d'avis de partir loin d'ici en courant à travers bois. C'est d'ailleurs ce qu'elle fit après un regard entendu au jeune homme. Elle regarderait sa blessure au bras plus tard, pour le moment il fallait se servir de ses jambes !!

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel] Jeu 20 Nov - 23:07

Gabriel fronça les sourcils en dévisageant Jenny au vu des paroles de cette dernière, lorsque la jeune femme parla d'un ami à elle qui avait eu comme lui beaucoup de soucis asociaux. Il ignorait de qui la scientifique pouvait parler. Il était vrai que, comme il restait en retrait en ne se mélangeant à personne, Gabriel ne connaissait pas beaucoup de monde sur la Cité, à l'exception des personnes importantes comme la dirigeante d'Atlantis, ou encore l'équipe choc de SGA, ainsi que l'équipe des médecins qui l'avaient déjà soigné à plusieurs reprises lors de ses entrainements houleux.

"Peut être, je verrais bien. Je n'ai pas l'habitude de boire un verre avec les autres. J'aime être seul".

L'ami de Jenny était peut être devenu plus sociable avec le temps, mais Gabriel ne le sera pas avant longtemps. Son passé continuait à le hanter, et c'était pour cette raison qu'il aimait la solitude. Le relationnel avec les autres ne l'intéressait pas. Le militaire ne savait que souffrir en silence, ne jamais parler de ses problèmes à quiconque, et ne jamais tisser des liens avec des personnes qui pouvaient disparaitre de sa vie. Les pertes de sa soeur et de sa mère avaient très profondément blessé Gabriel, et ce dernier se mura à nouveau dans le silence, détournant le regard pour surveiller les environs.

Gabriel continua de marcher aux côtés de Jenny, sans un mot, préférant l'écouter lui expliquer la raison pour laquelle ils étaient venus sur cette planète, jusqu'à arriver enfin à destination. Tout ça était trop technique pour le militaire, qui se contenta de hocher simplement la tête, avant de finalement s'arrêter pour laisser la scientifique travailler. Cependant, leur mission allait être interrompue lorsqu'un flèche se logea dans la pierre à quelques centimètres de Jenny. Alerté par le bruit, Gabriel leva son arme, prêt à tirer, et balaya la zone devant lui, cherchant le danger qui les menaçait. Une seconde flèche fusa près d'eux, et le militaire vint se placer entre la jeune femme et leur visiteur. Les yeux de Gabriel inspectaient les moindres détails du paysage, à l'affut du plus petit signe du danger pour tirer. Mais il ne remarqua rien. Le silence pesait, plus rien ne se passait pendant ce qui semblait être des minutes, alors que quelques secondes venaient de s'écouler.


"Il ne faut pas rester ici, on devrait se mettre à ..."

Gabriel n'eut pas le temps de terminer sa phrase, lorsqu'une flèche l'atteint au bras gauche, juste sous l'épaule, le faisant reculer sous l'impact. Heureusement que Jenny le retenait, sinon il serait tombé à la renverse. La pointe aiguisée tailladait sa chair de l'intérieur, le militaire serrait les dents pour retenir un cri de douleur. Quelque soit la personne qui avait tiré cette flèche, il avait l'intention non pas de blesser, mais de tuer. La scientifique l'incita alors à quitter les lieux, Gabriel ne se le fit pas dire deux fois, il fallait fuir leur assassin. A moins qu'il y ait plusieurs personnes à leur poursuite. Alors qu'il suivait la jeune femme vers la forêt, le militaire aperçu une silhouette se dessiner dans le paysage, se déplaçant rapidement. Un homme, un seul, visiblement armé et trop évolué pour venir de ce monde, vu les vêtements et les armes qu'il portait. Gabriel finit par tourner le dos à l'assaillant, serrant son arme dans sa main droite, et continua de courir en gardant son bras blessé contre lui. Heureusement qu'il était droitier, mais faire feu avec le P-90 dans son état allait être difficile. Il verrait bien comment il se défendrait. Pour l'heure, il fallait seulement fuir.

Courir dans la forêt était bénéfique pour les Atlantes. Les arbres allaient ralentir leur poursuivant, sauf si ce dernier était doué pour la traque. Gabriel et Jenny continuèrent de courir le plus longtemps et le plus vite possible pour mettre de la distance avec l'assassin. Après une dizaine de minutes, le militaire stoppa sa course, imité par Jenny, et regarda autour de lui pour observer les lieux. Ils étaient arrivés à une paroi rocheuse, trop escarpée pour l'escalader, ils allaient devoir la contourner pour tenter de trouver un endroit où se mettre à l'abri. Derrière eux, le chemin était silencieux. Gabriel inspecta les alentours du regard, écoutant le moindre craquement de branche, ou autre signe qui trahirait la présence de l'inconnu. Mais rien. Ils étaient seuls, pour le moment.


"On peut ... s'arrêter ... là ... quelques instants ... Il n'est ... pas ici".

Gabriel émit un gémissement à cause de la douleur de son bras, la flèche étant toujours logée dans sa chair meurtrie et ensanglantée. Il lâcha son P-90 et s'assit par terre. Son premier réflexe était d'arracher la flèche comme un barbare, et il empoigna la tige en bois, avant de tirer d'un coup sec. Il retint un cri pour ne pas trahir leur présence, même s'il souffrait, appuyant sa main sur la blessure pour stopper le flot continue de sang. Jenny vint s'agenouiller près de lui, et commença à lui prodiguer les premiers soins, tandis que le militaire continuait d'inspecter autour d'eux, la mâchoire serrée. Il avait déjà connu bien pire qu'une flèche dans le bras, mais qu'est ce que ça faisait mal.

"J'ai vu un homme ... qui nous suivait. Je crois ... qu'il est seul ... et il nous traque. Je ne pense pas ... qu'il vient de cette planète ... mais j'ignore ... d'où il peut venir".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel] Mar 6 Jan - 21:42

Après la pluie de flèche, les deux jeunes gens n'avaient comme choix que de fuir. Certes c'était lâche, mais c'était mieux que de ressembler à une passoire. Ces derniers devaient être en hauteur... mais où ? La forêt était beaucoup trop dense ! Mais à en croire la pluie de flèches, il n'y avait pas un, mais DES brigands. Jenny courut derrière le jeune homme aussi vite qu'elle le pouvait. Encore heureux qu'elle n'était pas enceinte de 5 mois car ça aurait été beaucoup plus difficile. Au bout de 3 minutes la scientifique commençait à perdre haleine, mais se fit violence pour continuer. De temps à autre elle observait son PAD. La source d'énergie était maintenant à plus d'un kilomètres de leur position. Une bien belle distance face à leurs ennemis. Ils continuèrent par prudence jusqu'à une paroi rocheuse haute de facilement 20 mètres. Il fallait la contourner... Jenny commença donc à pas rapide, mais se retourna en entendant Gabriel.

"On peut ... s'arrêter ... là ... quelques instants ... Il n'est ... pas ici".

Aïe... sa blessure commençait à le tirailler plus que de nature, quoi de plus normal ? De mauvais souvenirs lui parvinrent en mémoire, à savoir les multiples fois où elle et John s'étaient retrouvés en position de détresse lorsqu'ils effectuaient encore des missions ensemble. Au moins dans ce malheur, c'est qu'elle savait comment enlever une flèche pour l'avoir déjà fait.

"Ils ne sont pas ici" le corrigea-t-elle. "Il n'y avait pas qu'une seule flèche à la fois... sans doute des braconniers voulant voir si un butin réside sur le lieu d'implantation de recherche lantienne.. Laissez moi donc faire pour votre... votre blessure" dit-elle en montrant du doigt la dite flèche. Sauf qu'elle n'eut le temps de le rejoindre que ce dernier l'empoigna pour l'arracher barbarement ! Sérieusement ? Estomaquée, elle se figea avant de grimacer. Ah ces militaires... toujours à vouloir se montrer dur à cuir ! Laissant tomber son sac sur l'épaule, elle s'agenouilla et fouilla dedans pour trouver des lingettes désinfectante.

"Je peux ?"

Après accord, elle ouvrit sa veste pour la faire descendre sur son épaule et observa la plaie. Moche sur le coup, mais pas si horrible que cela. Elle prit donc entre ses doigts le trou former dans son t-shirt et agrandit l'ouverture pour avoir un meilleur accès et y déposa la lingette désinfectante.

"Désolé.... Il faut recoudre.. mais je n'ai pas les outils, je ferais donc avec les moyens du bord."

Elle fouilla dans son sac pour sortir une compresse de gaze, elle y déposa un désinfectant et posa la compresse sur sa plaie avant d'arracher avec ses dents du scotch de pharmacie. Jenny faisait cela des plus consciencieusement pour éviter de le faire souffrir inutilement. On aurait presque dit le travail d'une infirmière à quelques détails près.

"Vous avez de la chance... c'était facile à rattraper.. mais la prochaine fois, éviter de tirer sur des objets contondants enfoncer dans votre chair... ça serait mieux pour vous." lança-t-elle avec un sourire en coin qui voulait dire "je sais que j'ai raison, cherche pas". Oui la canadienne l'infantilisait pour le coup et non il n'avait pas besoin de ça, mais l'instinct maternel qu'elle avait été fortement développé et pas qu'avec sa fille.

Citation :
"J'ai vu un homme ... qui nous suivait. Je crois ... qu'il est seul ... et il nous traque. Je ne pense pas ... qu'il vient de cette planète ... mais j'ignore ... d'où il peut venir".

"Rassurant" répliqua-t-elle en haussant un sourcil et de se mettre à épier les alentours.

"Mais je maintiens ce que j'ai dis, je suis sûr qu'ils sont plusieurs... même si je ne sais pas ce qui est le plus rassurant, un mercenaire ou bien un groupe de dégénéré ?"

Elle secoua la tête et se redressa.

"Je vais vous chercher une plante qu'un de mes amis pégasien m'a montré il y a peu, elle a des vertus apaisante face à la douleur. J'en ai vu à quelques mètres. Ne bougez pas j'arrive..... et c'est un ordre" fit-elle l'air on ne peut plus sérieux, tête légèrement penchée. La jeune femme prit le 9mm qui était attaché à sa cuisse et le lui montra pour qu'il soit tranquillisé, puis elle s'engouffra dans la forêt à la recherche de sa plante médicinale. Au final, cette plante était un peu plus loin que prévu, Gabriel n'était plus dans son champ de vision. Elle se décida de se hâter, faisant attention à chaque bruit autour d'elle. Jenny souffla un bon coup pour se déstresser et s'agenouilla pour cueillir quelques plantes qu'elle mit dans son sac. Malheureusement lorsqu'elle entendit un craquement de branche derrière elle, ce fut déjà trop tard. Son coeur manqua un bond et elle se retourna vivement pour voir un homme au sourire carnassier. Le regard de la jeune femme descendit sur son bras. Il tenait un arc assez évolué. Jenny poussa un petit glapissement et se retourna pour fuir, mais percuta un autre homme aux fringues tout autant militaire...du moins ça y ressemblait beaucoup. Sans prévenir, il lui fit une clé de bras et Jenny se retrouva dos contre son torse avec un couteau sous la gorge.

"Si tu cris ma jolie, je me ferais un plaisir d'écorcher ta peau" lança-t-il en appuyant un peu plus sa lame contre sa carotide.

"Qui êtes-vous ?"

"Des chasseurs de primes, des mercenaires ... appellent nous comme tu le souhaites."


Depuis quand des chasseurs de primes travaillaient ensemble ? Etait-ce la crise pour tout le monde ? Mais pour le moment il fallait gagner du temps.

"Je ne suis pas seule, faîtes bien attention à vous.."

"Si tu parles de ton ami qui s'est pris l'une de mes flèches, il ne sera bientôt plus une menace, notre collègue est partit s'occuper de son cas"

A cette réplique, Jenny serra les dents et agrippa le bras du gros baraque qui la maintenait pour se débattre. Pour réponse, il écorcha sa joue et lui mis un revers de main pour la calmer.

"Et voilà... on a perdu un peu de ta valeur.. Quelqu'un à promis une douce récompense pour toi, seulement si tu es en vie.. Alors évite de me chauffer je suis un brin... impulsif." dit-il en s'agenouillant vers Jenny qui était au sol, il l'a saisit à la gorge et pressa. La jeune femme sentit le peu d'air entrer dans ses poumons et se débattit. Mais les griffures, coup de pieds ou autre ne faisait que l'affaiblir. Une série d'image sinistre lui vint en mémoire avant que ce dernier ne lui assène un violent coup à la tempe ce qui la fit sombrer dans l'inconscience.

"C'est sûr qu'elle va perdre de la valeur... calme toi !"

"La ferme robin des bois et aide moi à la porter jusqu'au campement. Klaus, ne devrait pas tarder à nous rejoindre."

Jenny se fit donc transporter comme un vulgaire sac à patate sur l'épaule de son mercenaire malintentionné jusqu'à un campement de fortune et temporaire.

(hj: encore désolé du délai de réponse, je m'engage à te répondre dans la semaine à ton prochain post. Chose promis, chose dues :s)

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel]

Revenir en haut Aller en bas
Belle journée... pour se faire canarder [PV Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» Par une belle journée ensoleillée...
» Un cadeau pour me faire pardonner ? [Sirillë]
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: A TRAVERS LES GALAXIES :: Autres planètes-
Sauter vers: