Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...

Partagez|

Sauvetage à hauts risques [PV Miliani]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mar 19 Mai - 0:21


De l'eau avait coulé sous les ponts depuis la dernière mission catastrophique d'Edward avec sa rencontre avec sa grande amie Miliani. Certes, désormais il était obligé de vivre dans le même lieu qu'elle du fait de son bannissement mais au moins, comme la cité était gigantesque, il ne la croisait pas à tout les recoins de couloirs, vu que Elizabeth avait décidé de la laisser sortir de cage. Autant lâcher un lion affamé à la recherche de son plat favori. Mais pour le moment, Edward avait autre chose en tête. Dans moins de deux heures, il serait sur une autre planète, loin de son démon. Une mission qui apparemment, avait besoin de ses services. Être prévenu à la dernière minute sans savoir de quoi il en retournait, horripilait le cosmologiste. Mais il devait se plier aux exigences de la hiérarchie. Après un très rapidement briefing, il fut embarqué avec un autre de ses confrères, tout juste arrivée sur la cité et fraîchement diplômé avec deux Marines qui allaient les encadrer.

Une fois en tenue et arrivé à bon port en salle d'embarquement, un des techniciens de la Porte des Étoiles composa les coordonnées de la planète et tout le petit groupe s'engouffra dans le vortex qui les transporta des milliers de kilomètres plus loin dans la galaxie.

Le groupe arriva de l'autre côté de la porte et quel ne fut pas leur surprise d'arriver de nuit. Selon la base de données, les journées ne dureraient que quelques heures et les nuits forcément très longues étaient d'une beauté à toute épreuve. C'est pour cela qu'Edward avait été sollicité pou cette mission et il était vrai que le voyage en valait le détour. Mais avant de commencer quoi que ce soit, le groupe décida de prendre contact avec les habitants de cette planète. Le village était située par très loin de la porte. La lumière des feux éclairaient les ruelles, remplies de commerçants et d'acheteurs en tout genres. Apparemment, vivre la nuit n'était pas un problème pour la population locale. Les deux militaires plus habitué à ce genre de protocole, se mirent en quête du chef de village. Un villageois fort accueillant, leur en indiqua la chemin. Le leader, un homme plutôt jeune les accueillis chaleureusement. Un discussion commença entre le groupe et le chef de village qui ne voyait pas d'un mauvais œil le fait que les Atlantes se prêtent à des expériences sur leur ciel étoilé.

Mais alors que les négociations s'étaient transformées en apéritif de bienvenue, des cris se firent entendre dans les ruelles. Des gens couraient dans tous les sens, comme cherchant à s'enfuir. Le chef du village sortit en trombe de sa maison, suivit par l'équipe d'Atlantes. Ils ne mirent pas longtemps à comprendre ce qui se passait. Les Wraiths étaient de la partie et étaient bien décidés à faire une sélection. Pourquoi chacune des missions d'Edward se terminaient par un fiasco. A croire qu'il avait la poisse pour ça. Alors que les Marines jouaient les gros durs pour repousser les Wraiths au sol, ils ne virent pas le Dart en approche qui les emporta grâce à leur faisceau. Edward se retrouva seul avec son jeune collègue mort de trouille, seulement armé de son 9mm.


« J'espère que tu sais courir vite car là, c'est le moment ou jamais. »

Le cosmologiste prit son collègue par la bras, l’entraînant dans les ruelles du village qui commençait à ressembler à un champ de bataille. Il devenait de plus en plus difficile de trouver un endroit sécurisé pour éviter les Wraiths, à la recherche de nouvelles victimes. Edward n'était vraiment pas fait pour ce genre de chose. Il préférait de loin rester devant son ordinateur dans son labo. Mais à ce moment précis, il fallait qu'il pense à sauver sa peau et son collègue aussi. Se n'était pas dans ses habitudes de prendre son courage à demain, mais il n'avait pas le choix. Alors que les deux confrères se dirigeaient vers la Porte des Étoiles que l'on voyait au loin, ce qui devait arriver, arriva. Un garde Wraith sortit d'un recoin sombre et envoya le cosmologiste valser un peu plus loin et alla s'en prendre au petit nouveau. Le pauvre ne fit pas de vieux os. Il hurla à la mort lorsque le Wraith le vida totalement de ses forces sous les yeux d'Edward qui revenait à lui petit à petit. Voir ce genre de chose n'était pas une chose agréable. Il ne pouvait plus rien faire pour son collègue. Mais alors que le Wraith jeta le cadavre du jeune homme un peu plus loin, il se dirigea vers Edward, toujours à terre. Il rampa pour reprendre son arme tombée à quelques mètres et s'acharna sur le garde en lui tirant plusieurs balles dans le corps avant qu'il ne tombe à terre. Le corps du scientifique battait à tout rompre. Il ne demandait qu'à exploser une bonne fois pour toute car cela faisait beaucoup pour seulement quelques heures passées sur cette planète. Avant de reprendre sa course pour fuir, il se dirigea vers ce qui restait de son collègue. Cela lui donnait presque envie de vomir mais cela ne devait pas l'arrêter. Avec beaucoup de dégoût, il fouilla le corps à terre pour se munir de son 9mm et son chargeur supplémentaire.

« Je suis désolé », lâcha t-il en direction de son défunt co-équipier. Mais pour le moment, il n'était pas encore sortit de l'auberge. Il devait reprendre son chemin car d'autres gardes venaient vers lui. Mais à croire que le sort s'acharnait vraiment contre lui. Des Wraiths gardaient le seul accès pour revenir sur Atlantis.Il ne pouvait pas dire combien il était car seul la lueur de la lune éclairait la Porte. Pour le moment, il n'avait pas d'autre choix que de fuir dans la forêt pour se cacher en attendant que les monstres quittent la planète et surtout qu'ils arrêtent de le suivre.

« Bon sang mais c'est pas vrai, vous allez me lâcher ! »

Edward était devenu le gibier et il devait courir le plus rapidement possible car les Wraiths étaient sur ses talons. Voyant de moins en moins bien, il dut se munir de sa lampe torche dans son gilet tactique pour voir où il mettait les pieds, quitte à ne pas passer inaperçu aux yeux des méchants derrière lui.

Il sprinta entre les arbres, essayant de ne pas se prendre les pieds dans des racines ou des ronces. Mais à la force de regarder ses pieds, il ne fit pas attention à sa tête. Le soucis avec les arbres, c'est que ça possède des branches et parfois, des branches basses... Edward ne vit pas la branche qui se profilait devant lui et se la mangea littéralement en pleine tête. Il n'eut pas d'autre choix que le finir à terre une nouvelle fois, complètement sonner par la violence du choc. Résultat des courses, il venait de s'ouvrir le crane mais il ne devait pas rester là, à attendre qu'on vienne lui faire un bisou magique sur le front.


« Je commence vraiment à en avoir marre de cette journée de merde. »

Il se releva et tenta de retrouver son arme qui par chance était tombé vers lui mais sa lampe torche avait finit plus loin. Le faisceau clignotait ce qui laissait présager rien de bon et en effet, ce n'était pas bon. La lampe avait fini sa course dans une nappe d'eau et c'est bien connu, l'électricité et l'eau ne font jamais bon ménage. Edward avait envie de se pendre devant tant de déboires mais pas envie de finir comme nourriture des Wraiths. Ayant perdu du temps sur ses poursuivants, il n'eut pas d'autres choix que de courir encore plus rapidement. S'il arrivait à revenir vivant de cette mission, plus jamais il ne remettrait au lendemain le fait d'aller faire son jogging. Cela lui aurait fait de l’entraînement. Profitant de la pénombre, il pu mettre de la distance avec les Wraiths qui eux aussi étaient ralentit par la noirceur de la nuit. Il devait profiter de cette avantage. Rapidement, il dénicha en épais bosquet qui pourrait lui servir de cachette, le temps que ses poursuivants passent devant lui sans le voir. Se faisant tout petit, il rentra dans l'épais feuillage sans faire de bruit et resta silencieux, serrant son arme fort contre lui, près à dégainer si besoin est. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à attendre, priant pour ne pas être découvert. L'attente risquait d'être longue et tout espoir de voir des secours arriver, était mince...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mer 20 Mai - 1:22

C'était une journée calme. Une journée très calme même. L'hiver rude était passé, je n'avais encore jamais eu aussi froid. Et maintenant, la douceur revenait peu à peu, tout comme les beaux jours. Heureusement, car si cette saison avait duré plus longtemps, je serais devenue folle. Je pouvais profiter du retour de ce beau temps, et depuis quelques jours, j'étais enfin débarrassée de mon escorte. Je pouvais me promener dans la Cité seule, vu que ma conduite était presque exemplaire. C'était bien la première fois que je restais si longtemps sans frapper un mâle, et c'était pourtant très dur à supporter. Je restais souvent seule pour éviter toute tentation, mais quelques fois, je n'avais pas le choix, comme les deux ou trois fois où j'avais fait partie des explorations sur d'autres planètes. Je n'étais peut être pas encore une habitante d'Atlantis à part entière, mais j'avançais peu à peu vers ce statut. La solitude était ma meilleure alliée pour apprendre à me contrôler, comme en cet instant précis. Seule, je me trouvais sur un balcon, observant l'immense océan qui me donnait le tournis. Cette vaste étendue d'eau, il y en avait absolument partout. Et pas le moindre signe de terre à l'horizon. Cette eau me dérangeait beaucoup étant donné que je ne savais pas nager. Mais bon, il ne fallait pas que je m'en approche, et le problème était réglé. Du haut du balcon, j'étais bien à l'abri. Jusque que quelqu'un vienne me déranger.

Une jeune femme essoufflée vint à ma rencontre, me disant qu'elle me cherchait partout. Et oui, je n'avais pas d'oreillette ni de radio comme tout le monde. La pauvre venait de faire la Cité en long en large et en travers pour me trouver. Elle m'annonça que la dirigeante voulait me voir pour une mission très urgente. Fronçant les sourcils de curiosité, je la suivis jusqu'à la salle de briefing où se trouvait le Docteur Weir, ainsi que deux guerriers mâles. Je ne connaissais pas ces deux mâles. Il y avait beaucoup d'équipes parties en exploration, la Cité était très calme, il n'y avait plus grand monde. La mine grave, Elizabeth me prit de m'asseoir, puis elle prit la parole.


"Il y a 4 heures, une équipe composée de deux militaires et deux scientifiques a été envoyée sur P4X-419 pour une mission diplomatique. Nos hommes devaient nous contacter il y a près d'une heure, mais ils ont eu du retard pour une raison inexpliquée. Nous avons tenté d'établir une communication, mais personne n'a répondu. Je redoute une attaque, et j'ai donc décidé d'envoyer une seconde équipe pour aller les chercher, et voir ce qui se passe sur cette planète".

Chacune des personnes présentes dans la salle se regardait.

"La plupart des membres des équipes SGA étant déjà sur d'autres missions, j'ai du faire appel au Capitaine Travis et Sergent Spencer pour y participer. Je sais que vous avez fait peu de missions offworld, mais je n'ai pas le choix. Comme troisième équipier, vous serez aidés par Miliani qui sait très bien se battre au cas où il y ait une attaque. Vous pouvez aller vous préparer, départ de la mission dans 20 minutes".

C'était bien ma veine. Accompagner 2 mâles en mission. Quelle déception pour moi. Levant les yeux au ciel, je dus me résigner à cette tâche car on avait visiblement besoin de moi. Me levant en même temps que les autres, je saluais le Docteur Weir. Puis, sans attendre mes futurs coéquipiers, je quittai la salle et me dirigeai vers mes quartiers. Mes armes y étaient stockées, je préférais les garder à proximité plutôt que de les laisser à l'armurerie de cette Cité, je n'avais pas vraiment confiance. Ma tenue habituelle était parfaite pour partir en mission, surtout si je devais me battre, inutile de m'habiller autrement. J'attachai une ceinture autour de ma taille, supportant de chaque côté un fourreau contenant mes épées. Puis, je glissai une dague sous ma ceinture, et je plaçai mon carquois rempli de flèches ainsi que mon arc dans mon dos. Pour être plus à l'aise dans la manipulation de mon arme à distance, je m'attachai les cheveux en queue de cheval, cela éviterait tout problème. Une fois prête, je quittai mes quartiers, et rejoignis mon équipe en salle d'embarquement. Refusant une radio, j'ouvris la marche, arc en main, parée à tirer, puis je traversai la Porte des Etoiles, suivie par mes deux compères.

Ma venue sur cette planète ne fut pas celle que j'avais imaginé. A peine arrivée qu'un étrange faisceau me frôla, et pour en éviter d'autres, je dus me mettre à l'abri derrière un rocher qui se trouvait non loin de la Porte des Etoiles. Les deux guerriers firent de même, se mettant à couvert car quelqu'un nous tirait dessus. Armée de mon arc, je regardai rapidement qui étaient nos ennemis. L'obscurité était importante, et je vis des silhouettes étranges que je n'avais jamais vu. L'un des militaires lança un message radio par la Porte des Etoiles, répondant à ma question.

"Atlantis, ici le Capitaine Travis. Nous sommes attaqués, je répète, nous sommes attaqués. Des wraiths nous attendaient, ils nous tirent dessus. Aucun signe de l'autre équipe et il fait trop sombre pour voir quoi que ce soit. Nous devons ..."

Le Capitaine Travis ne put terminer sa phrase qu'il disparu dans un faisceau lumineux venant du ciel, ou plus précisément d'un petit vaisseau qui traversa la pénombre. Il ne restait plus que le Sergent Spencer et moi même. Je tirai plusieurs flèches vers mes ennemis, mais sans succès, ils ne voulaient pas mourir. Voilà donc les fameux wraiths dont les Atlantes m'avaient parlé plusieurs fois ? Des êtres abjectes, puissants, et très difficiles à tuer avec une arme à feu car ils étaient résistants ? Je devais changer ma tactique. Je plaçai une flèche dans la gorge de l'un de ces monstres, ce qui le fit trébucher. Je finis par l'achever d'une flèche dans la tête, mais il y en avait plein d'autres. De partout. Nous allions être rapidement encerclés si nous restions là.

Derrière nous, la Porte se désactiva. Nous étions maintenant seuls, livrés à nous même. Le jeune Sergent était terrorisé, il ne devait pas souvent quitter la Cité. Et le voilà maintenant qui luttait pour sa survie. En vain. Car au moment où il fit feu devant lui, un wraith surgit à ses côtés, brandissant son fusil au bout duquel se trouvait un genre de baïonnette qu'il planta dans le torse du pauvre militaire. Ce dernier tomba sur le sol, du sang coulait de sa bouche. Agonisant, il tourna la tête pour me regarder, et murmura un audible "Fuyez" avant de rendre son dernier souffle. J'étais à présent seule, et si je restais là, j'allais finir comme les deux mâles. Sans réfléchir davantage, je quittai le rocher et je me mis à fuir, sentant mes ennemis me poursuivre. Heureusement que j'avais l'âme d'une chasseresse, et l'agilité d'une gazelle, je pus courir aussi vite que le vent. Lentement, alors que je continuai à courir, j'entendis les pas derrière moi devenir de moins en moins audible. Je semais peu à peu mes poursuivants. Au loin, je vis un village en feu et en ruine, et sur le chemin, je tombais sur le cadavre d'un homme. M'arrêtant car j'estimai qu'il n'y avait pas de danger immédiat, personne ne me suivait pour le moment, j'examinai le corps. Si ce dernier n'avait pas eu les vêtements d'Atlantis, je n'aurais jamais deviné que cette personne faisait parti d'une équipe SGA de son vivant. Le corps était desséché, il n'y avait plus aucune chair. Mais que lui était-il arrivé ? Voilà ce qui était arrivé à l'équipe, ils devaient être tous morts. Entendant un bruit derrière moi, je poursuivis mon chemin pour m'éloigner. Cependant, malgré la pénombre, je distinguai des traces de pas sur le sol, qui se dirigeaient vers la forêt. Apparemment, des traces humaines. Y avait-il un survivant ? Je devais en avoir le coeur net.

Quittant la zone de combat, je m'enfonçai à mon tour dans la forêt, suivant les traces de pas. Ce ne fut pas difficile pour moi, j'avais de l'expérience dans la chasse et la traque des animaux. Un humain ne serait pas difficile à trouver. Tout en avançant, je replaçai mon arc dans mon dos, et je dégainai mes épées. Si je devais me battre entre ces arbres, les lames seraient plus maniable qu'une arme à distance. Je marchai de longues minutes, suivant les traces de pas. Puis, ce qui ressemblait à une chute au sol, avant que le chemin ne continue. A l'affût du moindre bruit, je dus m'arrêter car j'avais entendu un craquement de branche derrière moi. Retenant mon souffle, j'observai l'obscurité, mais rien ne se passa. Je repris ma route, la garde de mes épées serrées dans mes mains, prête à agir à la moindre attaque. Le silence était de plus en plus intense à mesure que je m'enfonçai dans la forêt, et pourtant, j'avais une étrange sensation d'être observée et suivie. Puis, j'entendis un souffle. Un souffle rapide. Celui d'une personne qui avait probablement couru. Le survivant ? Peut être. Et d'après mes recherches, ce bruit venait d'un buisson. Sûre de moi, je m'avançai et écartai les branchage. Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant de qui il s'agissait. Même à des milliers de kilomètres d'Atlantis, il fallut que je tombe sur la seule personne que je ne voulais pas voir. Le seul mâle qui me tapait vraiment sur le système. Celui que j'avais peine à réprimer l'envie d'étriper. Le Docteur Edward Griffin en chair et en os, armé faiblement, essoufflé, et visiblement apeuré.


"Toi ?!"

Le Docteur Weir m'avait bien caché qu'il s'agissait d'aller au secours d'Edward, sûrement parce qu'elle savait que j'aurais refusé la mission. Sans aucun doute, je n'avais pas envie de risquer ma vie pour lui. Et voilà que maintenant, je devenais sa bienfaitrice qui volait à son secours. J'étais vraiment maudite. Mon regard fusilla le scientifique, et je fus partagée entre une envie de l'abandonner à son sort, et de l'achever moi même. Seulement voilà, j'étais sur cette planète pour secourir d'éventuels survivants, et Edward était un survivant. Je n'avais pas d'autre choix que de tout faire pour le ramener. Je n'avais pas de chance.

Avant de prononcer un mot de plus, un nouveau craquement me surprit et me fit tourner la tête. Je me retrouvai alors devant un wraith qui m'avait lui même suivi à travers la forêt, et qui avait décidé de m'attaquer. Sans réfléchir davantage, je me lançai dans ce combat qui paraissait inégal, entre une créature puissante et féroce contre une guerrière aguerri et violente. Sans peur, je n'hésitai pas à l'attaquer, fouettant l'air de mes lames, tailladant sa chair, tout en esquivant ses coups. Mon agilité m'aida beaucoup, je pus rapidement passer dans son dos, le planter avec mon épée, puis repartir au combat. De temps en temps, je fermai le poing pour lui asséner un coup au visage ou lui lançai un coup de pied au thorax afin de le désorienter ou de le repousser. Le combat dura plusieurs minutes, et le wraith semblait être parti perdant. Certes, je reçus moi même quelques coups qui m'envoyèrent quelques fois au sol. Une pommette ouverte, ce n'était rien. J'avais la rage, et quand j'étais dans cet état, rien ne semblait pouvoir m'arrêter. Je n'étais pas la guerrière la plus farouche et la plus respectée de mon village pour rien. Edward ne m'avait jamais vu comme ça. Aussi combative et téméraire, aussi courageuse et agile. Une guerrière dans toute sa splendeur. Une puissante guerrière. Une amazone. Après un combat acharné, je finis par avoir raison de mon adversaire beaucoup plus coriace que moi. Après l'avoir déstabilisé une dernière fois, j'enfonçai l'une de mes lames dans la gorge, la traversant. Le wraith agonisa et tomba sur le sol, se vidant de son sol. Mes lames étant maculées de sang, je finis par me redresser, essoufflée de mon combat. Mon ennemi m'avait donné du fil à retordre, mais j'avais gagné. Reprenant peu à peu mon souffle, je finis par chercher Edward du regard. Et non, je ne l'avais malheureusement pas oublié. Je le fixai tout en essuyant le sang de ma blessure à la joue, puis je commençai à m'éloigner, continuant de m'enfoncer dans la forêt.


"La Porte est bien gardée, on ne peut pas y retourner. Suis moi si tu veux vivres" lui ordonnais-je sans même lui demander s'il allait bien, vu que je m'en fichais royalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Dim 28 Juin - 23:25

Comme prévu, l'attente fut longue. Edward priait presque de ne pas se faire rattraper par les Wraiths qui étaient derrière lui. Mais apparemment, sa technique de se cacher dans les buissons fonctionnait à merveille. Les Wraiths qui étaient à ses trousses lui passèrent devant comme si de rien n'était. Et c'était une véritable chance. Mais s'il sortait tout de suite, la course poursuite recommencerait de plus belle alors autant attendre ici.

Il fallait qu'il réfléchisse à comment se sortir de là. Seul, il n'a aucune chance de s'en sortir vivant. Il fallait attendre que les Wraiths daignent bien quitter cette planète pour qu'il puisse retourner vers la Porte des Étoiles et rentrer. Le moindre bruit provenant de cette forêt faisait sursauter le scientifique. Ce qui lui arrivait était tout juste digne à faire partir d'un scénario d'un film d'épouvante. Une forêt bien sombre, la nuit noire, des gros méchants et des bruits suspects qui provenaient de partout et de nul part en même temps. Plus jamais Edward ne regarderait un film dans ce genre pendant les soirée cinéma sur la cité.

Les minutes qui suivirent, furent exténuantes. Le cosmologiste hésitait presque à cligner des yeux pour être sur de n'avoir personne devant lui quand il rouvrirait les yeux après une nanoseconde, serrant son arme de plus en plus fort, empêchant presque de le sang de circuler correctement dans ses mains. Edward était loin d'être connu pour son courage mais plutôt pour son arrogance et son ego surdimensionné mais surtout pas pour son courage.

C'est alors que venant d'un peu plus loin, des bruits de pas se firent entendre. Ne voyant pas grand chose devant lui, il pensait que les Wraiths étaient revenu pour trouver d'éventuels survivants à manger par la suite. Mais quand il vit la personne qui apparut devant lui, il fut presque déçu de ne pas se retrouver nez à nez avec ces fameux Wraiths.


"Toi ?!"

Miliani en chair et en os. Qui avait osé lâché cette folle dans la Galaxie. Il fallait espérer que le Dr Weir ai finit par la mettre à la porte de la cité mais il ne fallait pas trop compter là dessus. Atlantis avait du envoyer une équipe de secours et il fallait qu'on la choisisse elle, alors qu'il y a des dizaines de militaires qui attendent pour partir en mission. Mais il fallait se faire une raison, c'était elle et c'est tout. Le scientifique se releva et sortit de son buisson pour faire face à l'Amazone.

« Bizarrement, je me suis dis la même chose en te voyant. »

Mais, la jeune femme n'eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit à la remarque du scientifique. Un Wraith était encore dans les parages et s'en prit à la jeune femme. Edward eut un mouvement de recul tandis que Miliani se battait avec son agresseur. Il avait beau mettre en joug la créature avec son arme mais s'il tentait de tirer, vu son habilité, il aurait plus de chance de descendre Miliani et se retrouverait seul avec le Wraith. Quoi que tuer Miliani, cela voudrait dire une vie tranquille sur Atlantis... Non il ne fallait pas penser à ça pour le moment. A cet instant, l'Amazone se battait toujours avec ce Wraith. A la voir ainsi, elle faisait presque peur, enfin... plus que d'habitude pour le cosmologiste. Il savait qu'elle pouvait être violente, il en avait fait souvent les frais mais jamais à ce point là. Le combat était d'une rare violence. Désormais, Edward y réfléchirait à deux fois avant de trop pousser la jeune femme. Au bout de quelques minutes, elle eut raison du Wraith qui termina à terre, gisant dans son sang. Il resta sans voix sur le résultat final. Miliani avait morflé mais elle avait tout de même finit par l'emporter.

"La Porte est bien gardée, on ne peut pas y retourner. Suis moi si tu veux vivres"

Edward ne se fit pas prier pour la suivre même s'il s'agissait de Miliani. S'il avait pu se sauver lui même il l'aurait fait depuis longtemps mais maintenant qu'elle était là, autant continuer avec elle. Il pouvait lui faire confiance car cela faisait 15 minutes qu'il se côtoyait et elle n'avait pas tenter de le tuer. Les deux compères s'avancèrent dans la forêt noire et étrangement, Edward n'avait pas encore ouvert la bouche mais cela n’allait pas durer.

« Petite question : tu es venu seule ou rassures moi qu'il y a des Marines qui nous attendent, je ne sais où pour nous sortir de là ? »

Il aurait pu remercier la jeune femme de lui avoir sauver la vie en tuant le Wraith et en venant le chercher au plein milieu de la forêt, mais rien... rien de gentil ne sortit de la bouche du scientifique. Cela n'était pas son genre. Il fallait espérer que Miliani le prenne bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Dim 19 Juil - 18:05

L'ironie était à son comble. La personne que je devais sauver en cet instant était celle que je désirais tuer par dessus tout. Je n'avais hélas pas le choix, je m'étais engagée à ramener l'équipe en danger. Ce n'était pas ma faute si ce mâle en faisait parti, et je devais le sauver. Ma réaction fut un mélange de choc et de consternation, et d'après les paroles d'Edward, ce dernier venait de ressentir la même chose en me voyant. Pas le temps de rajouter autre chose car un ennemi nous avait découvert. Je dus me battre corps et âme pour l'achever, le wraith était vraiment très coriace et très fort. Heureusement qu'il n'y en avait qu'un seul, sinon je n'aurais pas donné cher de ma peau. Après un combat très violent, je finis par remporter la victoire, sous les yeux surpris du scientifique. Ce dernier devait être effrayé de m'avoir vu ainsi. Tant mieux, si ça pouvait le faire réfléchir aux nombreuses fois où il m'avait exaspéré et où il avait failli passé de vie à trépas. Le combat avait peut être été d'une rare violence pour lui, mais pour moi, c'était la routine. J'avais livré beaucoup de batailles dans ma vie, le sang avait coulé, les os s'étaient brisés. La violence régnait autour de moi, il n'y avait que guerre, sang et mort pour pouvoir un jour espérer vivre en paix. Un combat comme celui là ne m'était pas étrangé.

Une fois le wraith mort, je baissai mes lames, tenant fermement les poignées dans mes mains. J'étais prête à réagir au moindre signe d'un nouveau danger. Nous n'étions pas en sécurité ici, il fallait partir. Edward était armé comme je l'avais souvent vu chez les habitants de cette cité, même si cette arme n'était pas très efficace à mon goût par rapport à d'autres portées par les guerriers d'Atlantis. Mais au moins, il était armé. Si nous étions séparés, il pourrait se défendre. Quoique ... en fait, j'étais persuadée qu'il ne tiendrait pas plus d'une minute face à l'un de ces ennemis. Je n'avais pas le choix, je devais rester tout le temps avec lui, au risque de le tuer moi même. Non non, je ne devais pas penser à ça. Le ramener en vie, c'était ma seule mission. Cependant, on ne m'avait pas dit dans quel état. Peut être avec un bras cassé ou une jambe amputée, ça comptait ? Blessé, mais en vie, on ne pourrait rien me dire, non ? Finalement, s'il était blessé, je devrais le trainer pendant tout le chemin, mieux valait qu'il reste en un seul morceau. Hélas.

Je m'enfonçai dans la forêt, m'éloignant du chemin par lequel j'étais venu. Il fallait s'éloigner le plus possible de la Porte des Etoiles. Les wraiths savaient que nous étions là, ils ne nous laisseraient pas en paix avant un très long moment. Marchant aussi silencieusement que possible dans le noir, mon ouïe était attentive au moindre bruit suspect. Je voyais peut être un peu plus dans la nuit qu'Edward, mais pas au point de pouvoir m'orienter avec facilité. Je comptais sur mes oreilles pour reconnaître le moindre bruit qui nous entourait. Si j'avais été seule, j'aurais été indétectable, moi, une excellente chasseresse. Mais c'était sans compter sur le mâle qui me collait aux basques et qui ne pouvait pas rester silencieux plus de quelques minutes. Ce dernier posa une simple question qui me fit soupirer. Furieuse, je stoppai ma course et me retournai pour le fusiller du regard.


"Tais toi, bon sang !!! Tu veux qu'ils nous repèrent et qu'ils nous tuent ?"

Je retins mon souffle en regardant autour de moi, tout en levant mes épées, prête à agir. Heureusement, aucun son ne se fit entendre. C'était le silence absolu. Et très pesant. Soulagée, je reportai mon attention sur Edward, toujours aussi furieuse de son comportement suicidaire.

"Tu tiens vraiment à mourir. Nous sommes poursuivis, nous devons rester le plus silencieux possible, et toi, tu fais quoi ? Tu oses parler comme si de rien n'était. Si tu as un désir de mort, je ne te retiens pas, va-t-en, nos chemins se séparent là. Car moi, je n'ai pas envie de mourir. Maintenant, silence !"

Le fait qu'Edward ne m'ait pas du tout remerciée d'être venue le chercher et d'avoir tuer le wraith ne m'échappa pas. Cependant, j'étais tellement énervée contre lui que je ne fis aucune remarque à ce sujet. Quoi de plus normal venant d'un mâle, ils ne remerciaient jamais personne. Inutile que je perde mon temps. Sans attendre, je poursuivis mon chemin, sans répondre à la question du scientifique. J'espérais qu'il ait compris la leçon, et qu'il se taise pendant un moment, jusqu'à ce que nous trouvions un lieu sûr.

Nous nous enfoncions de plus en plus loin dans la forêt sombre et lugubre. De temps à autre, un rayon de la pleine lune passait à travers les arbres pour éclairer notre chemin, mais les ténèbres régnaient en maîtres. J'avançai silencieusement, m'arrêtant quelques fois, écoutant le moindre bruit autour de moi. Un craquement de branche me fit me mettre sur mes gardes, mais rien ne se passait. Peut être un animal. Puis, je reprenais mon chemin lorsque j'estimais qu'il n'y avait pas de danger. Nous avions peut être semé nous poursuivants. Pour le moment. Après une bonne heure de marche, nous arrivâmes à une falaise qui se dressait devant nous. Un petit sentier la longeait, et je l'empruntais aussitôt, Edward me suivant de près. Je n'étais pas fatiguée, mais je pensais que le mâle avait peut être besoin de repos. S'il s'écroulait maintenant, mes affaires ne s'arrangeraient pas. Voyant une petite crevasse dans la falaise, je m'y dirigeai pour l'examiner. Parfait, un trou dissimulé dans la roche, nous serions en sécurité ici pour quelques temps. Je rangeai mes épées dans leur fourreau, et désignai la crevasse à Edward.


"On va se reposer là quelques instants."

Je pris mon arc cette fois-ci, flèche bandée, et je m'assis sur un rocher, à l'entrée de la caverne pour avoir une vue sur la forêt et le sentier. Plus aucun bruit ne se fit entendre, pas même les objets volants des wraiths, leurs petits vaisseaux, qui étaient si nombreux autour de la Porte des Etoiles. Soudain, un grondement si fait entendre, suivit d'un deuxième quelques secondes plus tard. Un orage se rapprochait, mais il était encore loin. Levant les yeux, je vis le ciel étoilé qui commençait peu à peu à disparaître sous les nuages. Nous étions seuls. Seul le tonnerre brisait ce silence angoissant. J'étais toujours à l'affût du moindre danger, prête à agir rapidement, mais je me détendis un peu. Si une attaque devait avoir lieu, ça ne serait pas tout de suite. Je pus enfin répondre à la question posée par Edward, et qui aurait pu nous coûter la vie.

"Je ne suis pas venue seule. Enfin, pas au début. Nous étions trois, deux mâles guerriers de ton monde et moi même. Il n'y avait personne d'autre de disponible. L'un d'eux a été emporté à notre arrivée dans un étrange faisceau lumineux qui venait d'un vaisseau. L'autre a été tué peu de temps après. Les ennemis étaient trop nombreux, j'ai pris la fuite. Puis, je suis tombée sur une piste avec des traces humaines. Je l'ai suivi ... et je suis tombée sur toi".

Cela me faisait bizarre de tenir une conversation à peu près normale et neutre avec un mâle, et en particulier avec Edward. Etrangement, j'étais calme. Mais cela me fit un peu peur, et me déstabilisa. Je n'étais jamais à l'aise lorsque je devais tenir une conversation avec un mâle, même après tous ces mois passés sur la cité. Pendant que je répondais à Edward, mon regard était resté braquer sur la forêt, scrutant les ténèbres à la recherche du moindre indice qui révélerait la présence d'ennemi. Mais rien. La conversation me perturbait, aussi je devais rajouter un détail qui changerait tout et qui remettrait la situation entre nous à sa place. Me tournant vers Edward, j'ajoutai d'un ton sec :

"Bien sûr, ta dirigeante ne m'avait pas dit que tu faisais parti de l'équipe à sauver. Si j'avais su qu'il s'agissait de toi, je n'aurais pas quitté la cité pour venir t'aider. Elisabeth savait parfaitement que j'aurais refusé cette mission si elle m'avait dit la vérité".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Lun 10 Aoû - 20:49


"Tu tiens vraiment à mourir. Nous sommes poursuivis, nous devons rester le plus silencieux possible, et toi, tu fais quoi ? Tu oses parler comme si de rien n'était. Si tu as un désir de mort, je ne te retiens pas, va-t-en, nos chemins se séparent là. Car moi, je n'ai pas envie de mourir. Maintenant, silence !"

Le seul moyen de faire taire Edward était soit de le bâillonner avec 3km de gros scotch ou alors, le tuer. Pour sur, Miliani choisirait très volontiers la seconde option. Quand le scientifique ouvrit la bouche, l'Amazone le fusilla sur place, le sermonnant de la plus façon qu'il soit. Mais d'un coté, elle avait raison, c'était triste de l'avouer. S'il continuait à parler de la sorte, les Wraiths finiraient par les retrouver et ils finiraient tout deux au repas du soir de ces créatures. Mais comme à son habitude, il ne put s'empêcher de rajouter quelques choses avant de se taire pour de bon cette fois ci.

« Juste pour te signaler, pour le moment, c'est toi qui fait le plus de bruit à me crier dessus. Moi, j'ai juste poser une question. »

Par moment, il fallait se demander si Edward avait un cerveau ou alors, était-il juste suicidaire pour provoquer la jeune femme de la sorte. A croire qu'il aimait ça se faire frapper. Mais par chance, Miliani n'en fit rien. Le duo poursuivit son chemin en s'enfonçant dans la foret noire, seulement éclairé par quelques rayons de la lune qui arrivaient de temps à autres à passer à travers les branches des arbres. L'Amazone était passée la première. C'était elle la guerrière par Edward. Elle serait plus efficace face à un ennemi que lui, et elle l'avait déjà prouvé. Toujours derrière elle, il tenait toujours aussi fermement son arme, à l’affût du moindre bruit. Mais le soucis avec Edward, s'est qu'il était un casse pied professionnel mais il était très loin d'être un homme courageux. Quand un bruit se fit entendre dans la forêt, il sursauta comme une jeune fille. Il n'avait qu'une hâte, s'était rentré sur Atlantis et finir le restant de ses jours dans son laboratoire, enfermé à double tour et ne plus jamais retourné en mission. Après analyse de la situation, enfin... une fois que Miliani avait analysé la situation, aucun danger n'était dans les parages. Ils purent continuer leur route... une longue route qui dura une bonne heure. Edward n'était pas un sportif et la marche était loin d'être une chose qu'il affectionnait particulière. Ajouté à cela la peur, le cosmologiste commençait vraiment à fatiguer. Mais par chance, Miliani dit les mots magiques.

"On va se reposer là quelques instants."

Il ne se fit par prier et pour une fois, il n'ajouta rien, de peur de froisser une nouvelle  fois la jeune femme et qu'elle finisse par décider de reprendre la route. Elle lui montra une sorte de grotte, creusée dans la roche. Il entra donc dans la grotte et alla s'asseoir sur le sol, s'adossant contre la paroi, face à la jeune femme. Désormais, il pouvait souffler généralement alors que Miliani surveillait l'entrée avec son arc. A ce fameux arc, il n'avait pas laissé de bon souvenirs au scientifique. L'une de ses flèches avait finit sa course dans sa cuisse gauche. Rien que d'y repenser, il en avait encore mal.

Tout deux restèrent là, sans un bruit. A l'extérieur, aucun bruit ne se faisait également entendre. Seul  les grondements d'un orage proche se firent entendre et rompaient le silence pesant. Edware ne tenta même pas t'entamer une conversation car il savait très bien comment cela allait finir s'il faisait trop de bruit. Ce fut l'Amazone qui entama un sujet de conversation.


"Je ne suis pas venue seule. Enfin, pas au début. Nous étions trois, deux mâles guerriers de ton monde et moi même. Il n'y avait personne d'autre de disponible. L'un d'eux a été emporté à notre arrivée dans un étrange faisceau lumineux qui venait d'un vaisseau. L'autre a été tué peu de temps après. Les ennemis étaient trop nombreux, j'ai pris la fuite. Puis, je suis tombée sur une piste avec des traces humaines. Je l'ai suivi ... et je suis tombée sur toi".

Edward écouta son récit. Quel soit venue seul ou qu'elle est perdu son équipe en chemin, revenait au même pour Edward. Ils n'étaient que deux, dont un qui ne savait pas vraiment se battre. Ils étaient vraiment dans de beaux draps. Il allait devoir faire avec. Miliani n'était pas la seule à avoir perdu son équipe. Alors que Edward allait lui répondre, elle continua sur sa lancée. Par chance, car il n'avait pas envie de parler de sa propre équipe et de son pauvre collègue, mort sous ses yeux.

"Bien sûr, ta dirigeante ne m'avait pas dit que tu faisais parti de l'équipe à sauver. Si j'avais su qu'il s'agissait de toi, je n'aurais pas quitté la cité pour venir t'aider. Elisabeth savait parfaitement que j'aurais refusé cette mission si elle m'avait dit la vérité".

Le Britannique leva les yeux au ciel. Edward n'avait demandé à personne de venir le chercher même si c'est vrai que seul, il n'aurait pas fait long feu dans son petit buisson.

« Elle ne fait pas ça pour t’embêter. Ce n'est pas son genre. Mais si elle n'avait que toi sous la main, elle n'a pas eu le choix et elle te connais, donc elle sait que tu n'aurais jamais accepter si tu avais su que c'était moi. Mais bon, depuis le temps qu'on se connaît, tu devrais commencer à m'apprécier, non ? »

Il lui afficha un large sourire sur ses lèvres, certes un peu forcé, mais un sourire quand même. Le jour où Miliani serait amené à l'apprécier, les poules auront des dents et les cochons auront des ailes. Ce jour là, n'était pas près d'arriver de si tôt.


« Sinon, autre petite question : tu as prévu quoi pour nous sortir de là ? Les Wraiths ne vont pas rester ici 500 ans quand même, ils finiront bien par partir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Sam 22 Aoû - 19:03

Dans quelle galère m'étais-je fourrée ? Non pas parce que je me trouvais sur une planète remplie de wraiths qui traquaient les derniers humains qui leur échappaient, sans plan de sauvetage, avec une grande chance de mourir. Non pas ça. Mais parce que j'étais devenue la gardienne d'un mâle que je détestais, qui me suivait comme un gentil petit chien obéissant, et qui faisait tout pour trahir notre présence et ameuter nos poursuivants. Il m'énervait, il m'agaçait, il me donnait envie de l'achever sur place, alors qu'il savait très bien que je ne pouvais pas le faire. Ma mission était de le ramener en vie, et il le savait parfaitement bien. Cela devait l'amuser de jouer avec mes nerfs. J'avais espéré que me voir me battre avec une telle violence l'aurait fait réfléchir concernant son attitude agaçante à mon égard, mais visiblement, il n'avait pas du tout retenu la leçon. Et il continuait de parler malgré mon ordre pour qu'il se taise. Il voulait vraiment se faire tuer. Et il continuait à me provoquer. Je le fusillai du regard, serrant les poignées de mes épées dans mes mains en imaginant qu'elles se refermaient autour de son cou. Cependant, je ne fis rien d'autre, je me contrôlai pour ne pas le frapper, ou pire. Sans rien ajouter, je poursuivi mon chemin, me fichant complètement si Edward me suivait ou non. Un miracle venait d'arriver : il s'était arrêter de parler. Enfin. Je pus me concentrer sur le chemin à prendre, et sur les bruits suspects qui nous entouraient pour identifier tout danger potentiel. Jusqu'à ce qu'enfin, après une bonne heure de marche, je trouvai un endroit pour se reposer un peu. Certes, ce n'était pas l'endroit idéal pour passer la nuit, mais au moins, Edward pouvait se reposer un peu avant de continuer la marche.

Surveillant l'extérieur depuis l'entrée, j'observais l'obscurité, arc en main, prête à m'en servir si un danger surgissait. Alors que le silence envahissait l'atmosphère, brisé de temps à autre par le grondement d'un orage qui approchait peu à peu, je répondis à la question d'Edward concernant sa présence sur cette planète, et ce qui s'était passé à mon arrivée. Et surtout le fait qu'Elisabeth m'avait caché un détail très important de la mission. Ce à quoi le scientifique répondit, ouvrant la bouche pour la première fois depuis un moment. Quelle horreur, il était tellement mieux quand il se taisait. Enfin, presque. Les paroles d'Edward me firent soupirer et secouer la tête d'exaspération.


"Moi, apprécier un mâle ? Et surtout toi ? Jamais de la vie, plutôt mourir".

Je n'osais pas regarder Edward, tout simplement parce qu'il me mettait mal à l'aise. J'ignorais pourquoi je ressentais ça sous le regard d'un homme, ce n'était pas normal, et je n'aimais pas du tout ça. Et je ne comprenais pas pour quelle raison il avait dit une chose pareil. Il devait pourtant savoir que les Amazones haïssaient les mâles, surtout moi. J'avais de quoi les détester vu mon passé, mais ça il l'ignorait. Et ce n'était pas un scientifique humain arrogant, exaspérant et enquiquineur qui allait tout remettre en cause. Je réfléchis à ses autres paroles concernant Elisabeth. Il était vrai que la dirigeante n'avait sûrement pas eu le choix dans l'envoi des personnes sur cette planète, et qu'elle avait du faire appel à moi parce qu'elle connaissait mes talents pour le combat et la violence, deux choses qui devenaient des atouts dans une mission de sauvetage. Elle ne voulait pas prendre le risque que je refuse cette mission, d'où sa discrétion sur l'identité de la personne à sauver. Très fourbe de sa part, mais également très intelligent, je devais le reconnaître. Edward me sortit de mes pensées en me posant une simple question : qu'allaient-ils faire pour se sortir de ce mauvais pas ? Bien qu'il était énervant, il soulevait un détail très important. Il était vrai que la mission avait mal tourné, et du coup, j'ignorais quoi faire à part nous permettre de rester en vie le plus longtemps possible. Toujours sans le regarder, je lui répondis :

"Je n'en sais rien. On était censé venir et voir pour quelle raison vous ne donniez aucune nouvelle, mais les wraiths nous ont attaqué dès notre arrivée. Ils ont fait un carnage, et je n'ai trouvé aucun survivant à part toi. J'ai échappé à leur attaque de justesse. Notre seule chance, c'est de fuir jusqu'à ce que ton peuple envoie d'autres guerriers, ou du moins tente de nous contacter avec votre radio pour lui expliquer la situation".

Le ciel s'illumina un instant, suivi d'un grondement de tonnerre bien plus fort que les précédents. En quelques secondes, la pluie commença à tomber. Heureusement que nous étions abrités dans cette grotte. Assise sur un rocher à l'entrée, je pus observer les alentours sans être mouillée. Mais s'il fallait continuer notre chemin, nous allions rapidement être trempés. L'avantage avec cette pluie, c'était que l'eau ferait disparaître nos traces, et rendrait la traque plus difficile pour nous poursuivants.

"J'ai lu certains de vos rapports d'expédition concernant les wraiths, et visiblement, ils ont une dent contre vous. Ils savent qu'il y a des survivants qui leur ont échappé, et ils doivent savoir que tu es un Atlante. Quelque chose me dit qu'ils ne sont pas prêts de partir. Ils vont continuer à nous traquer jusqu'à ce qu'ils nous capturent. Ou plutôt qu'ils te capturent et qu'ils me tuent, je ne leur suis d'aucune utilité, je ne viens pas de ton monde".

Etrangement, mon ton s'adoucit légèrement, et je tournai la tête pour regarder Edward.

"Je ne les laisserais pas te capturer, je te protègerais. Ma mission est de te ramener en vie, et c'est ce que je vais faire. Même si je dois mourir pour ça".

Mais qu'est ce que je faisais ? Pourquoi me montrais-je aussi "gentille" ? Non non non, je ne devais pas montrer de gentillesse ou de compassion pour un mâle. Il était ma mission, point final. Pas de "je te protègerais" qui pourrait laisser supposer que son sort m'importait vraiment. Ou encore moins laisser entendre que je pourrais me sacrifier pour mener ma mission à bien. Déjà qu'il me mettait mal à l'aise à me regarder tout le temps au lieu de baisser les yeux, alors il était inutile d'avoir des sentiments ... aussi humains pour un mâle. Je devais me reprendre. Un détail dans mes précédentes paroles me fit alors reprendre mes esprits, et froncer les sourcils : la radio. J'espérais qu'Edward avait sa propre radio pour contacter Atlantis, car moi, je n'avais pas ce dispositif. Je n'aimais pas le porter, je l'avais toujours refusé. A tort me direz-vous, mais peu importait.

"Tu as une radio, j'espère ? A part ton arme, qu'as-tu d'autre sur toi qui pourrait nous être utile ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Ven 20 Nov - 14:22


Il est vrai que le jour où Miliani apprécierait un homme, les Wraiths seront devenus végétarien. Mais quand Miliani apprécierait Edward, là, ce n'est pas pensable, même si pour le moment, le scientifique trouvait ça agréable qu'elle n'était pas la première à vouloir sa mort. Il ne fallait pas désespérer. Elle finirait par le supporter. Elle faisait déjà de grands efforts pour cela. Mais pour le moment, le plus important était de trouver une solution pour se sortir de ce pétrin. Mais attendre tout simplement qu'Atlantis envoie une nouvelle équipe de sauvetage pour venir sauver l'équipe de sauvetage qui devait venir sauver Edward... on était pas couché.

« On peut attendre un moment, c'est ça le problème. D'ici là, les Wraiths nous seront tombés dessus. Mais je ne pense pas qu'il sache que je viens d'Atlantis. Leur seul but, c'est juste de nous bouffer pour leur repas du soir. Ne croit pas qu'ils vont se contenter juste à moi. A moins qu'ils aient le ventre plein avant de passer à toi. »

Il est vrai qu'il ne faisait pas de demi mesure quand il s'agissait de nourriture. Mais alors que le cosmologiste laissait son regard se perdre dans l'obscurité de la forêt, l'Amazone reprit la parole. Si Edward avait su, il aurait ouvert beaucoup plus ses oreilles.

"Je ne les laisserais pas te capturer, je te protégerais. Ma mission est de te ramener en vie, et c'est ce que je vais faire. Même si je dois mourir pour ça".

Edward n'en revenait pas. Avait-il rêvé ? Mais non il était bien réveillé. Miliani venait de lui dire qu'elle le protégerait quitte à y laisser la vie. Il ne pu s'empêcher de détourner la tête vers la jeune femme et d'écarquiller les yeux en entendant cela. Heureusement qu'il était assis, sinon il serait tombé sur le sol. Depuis qu'ils se connaissaient, c'était bien la première fois que l'Amazone était « gentille » avec lui. Elle avait sûrement du recevoir un choc de trop sur la tête en se battant avec les Wraiths tout à l'heure. Il ne voyait que ça comme comme explication. En temps normal, le scientifique l'aurait chambrer sur ça, mais là, rien ne vint. Edward appréciait ce que l'Amazone soit là pour lui. Mais bon, il ne fallait pas qu'il se voile la face. Miliani restait Miliani, la femme qui chercher désespérément à le tuer. Histoire de changer de voix, elle reprit la parole.

"Tu as une radio, j'espère ? A part ton arme, qu'as-tu d'autre sur toi qui pourrait nous être utile ?"

Edward fouilla dans toute les poches de son gilet tactique pour voir ce qui pouvait bien leur servir mais le soucis, c'est qu'il n'était qu'un scientifique. Il ne se baladait pas avec des pains de C4 dans les poches.

« Oui je l'ai mais désolé de te décevoir, je n'ai pas grand chose. Je suis ne suis qu'un scientifique. Oui je te dis ça avant que tu dises que je ne suis qu'un homme donc forcément inutile, enfin tu vois ce que je veux dire, ta rengaine habituelle. Sinon j'ai ça si tu veux.

D'une de ses poches, Edward sortit une barre céréalière et la donna à Miliani. Oui, à lui aussi il lui arrivait d'avoir des élans de gentillesse même si cela n'était pas souvent.

« Tu ne m'en voudras pas, mais j'ai besoin de dormir quelques heures. Tu ne réveilles s'il y a quelque chose. Je te remplacerai après. »

Il se leva de sa place et se dirigea un peu plus vers le fond de la grotte sans oublier de rajouter une petite remarque avant de s'installer contre une des parois.

« N'essaie pas de me tuer pendant mon sommeil, ça serait gentil. »

Aussitôt assis contre la paroi, il s'endormit comme un gros bébé, les bras croisés, le menton tombant sur sa poitrine se laissant porter par Morphée, qui l'avait accueilli dans son royaume.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mar 24 Jan - 16:31

Sauvetage à hauts risques
Ft. Edward Griffin


Je n'en revenais toujours pas de ce que je venais de dire. Cela me mettait mal à l'aise. Et pourtant, c'était la vérité, malgré moi. Ma mission, c'était Edward. Mon rôle était de le ramener vivant sur la Cité. S'il mourrait, j'aurais failli à ce pourquoi j'avais été envoyée sur cette planète, même si pour cela, je devais protéger l'être qui m'exaspérait le plus au monde. Ce mâle qui était assis près de moi, entrain de regarder le matériel dont il disposait dans ses poches. Une radio, c'était déjà bien. Pour le reste, il n'y avait rien d'utile malheureusement. A sa remarque, je levai les yeux au ciel. Comment avait-il su que j'allais dire qu'il était inutile ? Il partait en mission sans rien, c'était aberrant. J'avais encore du mal à faire la différence entre un militaire et un scientifique. Le militaire, celui qui savait se défendre un minimum. Le scientifique, celui qui ne savait rien faire. Comme dans ce cas présent. Si je n'étais pas là, que serait-il advenu de ce mâle ? Mort depuis longtemps, sans aucun doute.

Cependant, Edward fit quelque chose qui me surprit autant que lui avait été surpris par mes précédentes paroles. Il me tendit une barre de céréales, et visiblement sans arrière pensée. Méfiante, les sourcils froncés, je restai d'abord immobile quelques secondes, avant de finalement prendre le sachet. Cela devait être naturel pour le scientifique car il ne fit aucun autre commentaire, et continua à faire ce qu'il était entrain de faire. Mes yeux se posèrent sur la barre de céréales, avant de revenir sur lui. Que devais-je faire ? Comment réagir ? Ce fut bien la première fois qu'un mâle m'offrait quelque chose, qui plus est quelque chose d'utile. J'hésitai à nouveau, et je finis par serrer l'objet dans ma main.


"Merci".

C'était difficile à dire, et ce fut un murmure qui traversa mes lèvres. Par la suite, Edward se déplaça un peu plus loin dans la grotte, à l'abri, pour dormir un peu, tout en me demandant de ne pas le tuer dans son sommeil. Quelle idée. Quoi que, ce serait tentant, en effet. Pourquoi devais-je le ramener en vie ? Quelle torture. Tandis que le scientifique s'enfonçait dans le sommeil, je repris ma surveillance, concentrée sur ce qui se passait à l'extérieure, dans la nuit noire.

La pluie tomba de plus en plus fort, l'orage fut maintenant au dessus de nous. Les éclairs et le tonnerre se succédèrent rapidement. L'avantage c'était que les wraiths allaient avoir un peu de mal à nous retrouver avec ce temps, ce qui nous laissait un répit. Même s'il était court, c'était une bonne chose à prendre. Cela nous permettrait de nous reposer un peu avant de poursuivre notre cavale. Je finis par manger la barre de céréales, mais plus le temps passait, plus je me disais que cela n'allait pas nous permettre de survivre. Il fallait autre chose à manger. Quelque chose de plus consistant. J'attendis une bonne heure que la pluie s'arrête pour prendre ma décision. Edward dormait, ce fut le moment d'agir. Mon arc tenu fermement dans mes mains, je me levai et je disparus dans la forêt sombre. Je me mis en chasse, aussi silencieuse qu'un prédateur qui traque sa proie. Mes talents furent mis à rude épreuve dans cet environnement hostile, mais je continuais d'avancer. La survie de ce mâle dépendait de moi. Quant à moi, si j'étais trop faible à cause de la faim, comme réussirais-je à le protéger ?

Pendant près d'une heure, je poursuivis ma tâche. Mes sens en alerte pour repérer une proie à chasser ou un éventuel danger, je finis par trouver mon bonheur. Au loin, malgré l'obscurité, je vis une petite créature semblable à un opossum terrien. Après avoir analysé la situation, je bandai mon arc et lui décocha une flèche silencieuse qui le tua sur le coup. Aucune souffrance. Et un repas servi. Avec rapidité, je m'emparai de ma prise, puis je fis demi tour vers la grotte, non sans m'assurer que tout danger était écarté entre Edward et moi.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mer 1 Fév - 15:13


Pour la première fois de la journée, Edward pouvait enfin se reposer. Dire que ce matin en se levant, il pensait partir pour une simple mission d'exploration et qu'il reviendrait tout aussi rapidement qu'il était partit, mais non. Il trouvait là. Retranché dans une grotte, à l'abri de la pluie, espérant que les Wraiths ne retrouvent pas leurs traces. L'orage allait sûrement effacer toutes traces de leur passage. Ils finiront peut-être par s'en aller d'eux même. Du moins, il fallait l'espérer. Pour le moment, Edward préférait s'offrir quelques heures de sommeil juste au cas où il devrait encore fuir face à une horde de Wraiths qui ne cherchaient qu'à vouloir le dévorer. Adosser contre la paroi de la grotte, il ne mit pas longtemps avant de rejoindre les bras de Morphée qui les lui tendait. Désormais, il était apaisé. Tous ses soucis s'étaient envolés l'espace d'un moment. L'espace de quelques minutes, quelques heures peut-être mais ça, Edward en le savait pas.

Quand il rouvrit les yeux, la pluie avait cessé de tomber. La nuit était encore belle et bien présente, mais il manquait quelque chose qu'il ne remarqua pas de suite. Ce ne fut que quand il fut pleinement réveillé qu'il comprit. Miliani avait disparu. Où est-ce qu'elle avait pu bien passé ? Un sentiment d'agacement et de peur s’immisça en lui. Peur qu'elle l'ai abandonné à son propre sort et d'agacement car si elle avait décidé de l'abandonner quelques temps, elle aurait pu au moins le prévenir et qu'il ne se retrouve pas dans cette situation. Que faire maintenant ?


"Elle me pourrira vraiment la vie jusqu'au bout"
, se dit-il plus pour lui que pour autre chose. Avec les quelques balles qui lui restaient, il n'irait pas bien loin s'il osait s'aventurer dans la forêt, en pleine nuit avec des Wraiths rôdant dans les parages. Pourquoi avait-elle quitter la grotte en plein milieu de cette nuit sombre ? Pourquoi sans rien lui dire ? Et si elle avait des problèmes ? Tant de questions qui venaient assaillir le scientifique. S'inquièterait-il pour elle ? Non c'était impossible. Pas elle. Il s'inquiétait juste pour le fait que si elle ne revenait pas, il avait peu de chance de s'en sortir vivant, c'était la seule chose qui pouvait expliquer son inquiétude envers l'Amazone. Rien d'autre. Edward décida d'aller s'aventurer vers le fond de la grotte. Peut-être avait-elle décidé d'aller voir ce qu'il y avait au fond, mais rien. Le cosmologiste grogna intérieurement. Il avait devoir de risquer à l'extérieur.

Arme et lampe torche en main, il devait se décider à suivre un chemin. Mais surtout, il devait trouver un moyen de se souvenir de son trajet. Si en plus, il trouvait le moyen de se perdre, il serait vraiment un poids mort pour la jeune femme. Ca lui prouverait une nouvelle fois que les hommes ne servent strictement à rien. Ce devrait même lui faire plaisir d'un autre côté. Avançant, à l'affût du moindre bruit, il scruta les environs. Au moindre petit bruit suspect, il irait se cacher comme il savait si bien le faire. Dans cette forêt dense, la visibilité était quasi nulle et même le faisceau lumineux de la lampe ne l'aidait guère.


"Où es-ce que tu te caches bon sang ? J'ai pas que ça à faire," dit-il tout bas alors que des craquements se firent entendre un peu plus loin. Il couru rapidement sa lampe avant de se mettre à l'abri derrière un tronc d'arbre. Jetant un petit coup d’œil, il vit un Wraith, seul, arpentant la forêt. S'il ne faisait pas de bruit, la créature finirait par passer et elle continuerait sa route. Jetant à nouveau un coup d’œil et... plus rien. Comme si le Wraith avait disparu. D'un côté, il n'allait pas s'en plaindre mais disparaitre ainsi n'était pas habituel. Le Britannique poussa un soupir de soulagement mais sa tranquillité n'était qu'un écran de fumée. Il ne se sentait pas seul et pour cause, le Wraith se trouvait devant lui, à quelques mètres. Courir fût la meilleure solution qu'il pu trouver à ce moment là. Il zigzagua entre les arbres, les troncs tombés au sol mais les racines, ça il ne pouvait pas les éviter dans le noir. Il trébucha sur la racine d'un arbre, ce qui le plongea au sol, laissant son ennemi gagner du terrain. Se retournant sur le dos, il tira en direction de la créature. Trois balles logées dans le torse mais cela n'eut que l'effet de l'agacer d'avantage. Réitérant son geste, il tenta de lui tirer une nouvelle fois dessus mais les balles lui manquaient. La poisse. Se remettant sur ses jambes, il reprit sa course au plus vite mais cela ne servit pas à grand chose. Le Wraith enragé rattrapa sa proie et la mit à terre. Edward était prit au piège, maintenu à terre par le poids de son adversaire. Il n'eut d'autre choix que de se débattre s'il voulait reste en vie même si cela était plutôt mal partit...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Lun 6 Fév - 0:25

Sauvetage à hauts risques
Ft. Edward Griffin


Je me dépêchai de revenir à la grotte aussi vite que je le pus. Par chance, aucun wraith ne se trouvait sur mon chemin, ni n'avait découvert notre cachette. Cependant, en entrant dans la grotte, je constatai la disparition d'Edward. Où était-il passé, celui là ? Comme si mon rôle était de le chercher partout. Je fis quelques pas jusqu'au fond de la grotte, dès fois que j'y découvre un scientifique apeuré et terré dans un coin. Mais non, aucune trace du mâle. Ce dernier était visiblement partit je ne savais où. Etait-il à ma recherche ? Impossible, pas dans cette nuit noire. Il allait se perdre. Soupirant bruyamment de frustration contre lui, je fus obligée de partir à sa poursuite avant qu'il ne s'attire des ennuis. Super. La prochaine fois, je dirais "non" à toutes les missions de sauvetage sur lesquelles Weir m'enverrait, surtout si Griffin était absent de la cité à ce moment là. Je n'avais pas du tout envie de recommencer à lui sauver les fesses sur une autre planète. Déjà que là, je n'étais même pas sûre de le ramener vivant vu qu'il décidait de faire n'importe quoi en s'enfuyant. Comme si lui pouvait me retrouver moi, le mâle inutile contre une chasseresse et guerrière expérimentée. Quelle plaisanterie.

Posant ma proie sur le sol, je quittai la grotte et me mis en quête de traces de pas. Dans la boue, cela ne serait pas trop difficile. Et le ciel me vint en aide. Les nuages se dissipèrent un peu, laissant les rayons lunaires éclairer la forêt. Parfait. Silencieuse, je continuai de suivre la piste du mâle qui n'était pas du tout prudent. Si je pouvais remonter sa piste grâce à ces traces, les ennemis pouvaient le faire aussi. Et ils le feront certainement. Il ne fallait pas traîner. A mesure que je m'enfonçais dans la forêt, j'écoutai le moindre son, analysant tout ce que j'entendais pour savoir à quoi j'avais à faire. Soudain, les traces se dirigèrent vers un arbre. Elles étaient fraîches. Pour quelle raison Edward se serait-il caché derrière ce tronc ? Pour se dissimuler ? Avait-il vu quelque chose ? En approchant de l'arbre, je retins ma respiration. D'autres traces se trouvaient sur le sol, plus grandes que celles d'un humain. Probablement un wraith. Le scientifique avait donc fait la rencontre de l'un de ces prédateurs. C'était très mauvais. Etait-il encore en vie ? Je l'ignorais, et cela me rendit furieuse. Comment allais-je le sauver s'il avait été fait prisonnier ?


"Espèce d'idiot, tu ne pouvais pas rester sagement à l'abri ?" dis-je pour moi même.

Les dents serrées, je réfléchis à la situation. Après tout, si Edward avait été capturé, je ne pouvais sans doute plus rien faire pour lui, non ? Je soupirai car je dus me rendre compte d'une chose : je ne pouvais pas le laisser comme ça. Je devais tenter quelque chose, même si c'était très risqué pour moi. Mon arc toujours dans mes mains, une flèche prête à partir, je poursuivis mes recherches. Les traces de pas s'éloignèrent de l'arbre, et d'après mes analyses, je constatai que le mâle et le wraith étaient partis en courant. Combien de temps Edward allait-il tenir avec ce monstre derrière lui ? Je n'eus pas le temps de réfléchir davantage que plusieurs coups de feu retentirent dans la nuit. Rapidement, je courus vers la source de ce bruit, l'arme des Atlantes. Après quelques minutes à peine, j'arrivais juste à temps. Le scientifique était allongé sur le sol, et le wraith se tenait au dessus de lui, l'empêchant de se relever. La créature leva la main pour tuer Edward, comme son congénère l'avait fait avec ce militaire, à la Porte des Etoiles. Je devais agir rapidement.

Avec cette vélocité qui me caractérisait si bien, je levai mon arc, bandai la flèche avant de la tirer. L'arme fonça droit sur la main du wraith et vint la transpercer de part en part, l'empêchant ainsi de se servir de cet étrange orifice destiné à se nourrir. La créature hurla à la fois de douleur et de surprise, elle ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver. Sans attendre, je fonçai derrière mon adversaire sans qu'il me voit, avant qu'il puisse agir. Sortant un couteau de ma ceinture, je sautai sur son dos pour lui monter dessus, sans me soucier un seul instant du poids supplémentaire qui pesait sur le pauvre Edward. Avant que ma victime ne réalise mon action, je plantai la lame dans sa poitrine. Hélas, ce ne fut pas assez pour le tuer. Alors, j'employai les grands moyens vu que j'avais l'avantage. Attrapant sa tête, je la tournai d'un coup sec. Un horrible bruit de craquement retentit au moment où ses cervicales furent brisées.

Le corps sans vie du wraith tomba sur Edward qui ne risquait plus rien désormais. Du moins pour le moment. Je me relevai, et sans aider le scientifique, je repris une posture de défense, aux aguets. La créature n'était peut être pas seule, je devais m'assurer que rien d'autre n'allait nous tomber dessus. Par chance, je n'entendis aucun bruit. Excepté Edward, comme d'habitude. Sans m'assurer s'il allait bien, je me tournai vers lui. Visuellement, il n'avait pas l'air blessé, c'était suffisant pour moi.


"On doit partir, tout de suite".

Sans attendre, je repris le chemin en sens inverse d'un pas précipité. Quelques minutes plus tard, nous atteignirent la grotte. Endroit qui n'était hélas plus sécurisé. Un wraith s'était approché tout près, d'autres allaient sûrement venir, maintenant que toute la planète avait été alertée par Monsieur Griffin, spécialiste des emmerdes. Je m'emparais de mon gibier avant de me retourner vers le mâle.

"Cet endroit n'est plus sûr, grâce à toi. Il faut reprendre la route".

Sans attendre de réponse, je partis dans la forêt, marchant d'un pas rapide. Silencieuse et en colère, j'espérais que le scientifique ne dise rien. Il avait intérêt s'il voulait rester en vie. Il venait de nous mettre en danger, inutile de continuer à palabrer s'il tenait à ne pas mourir. Nous marchâmes pendant une bonne demi heure avant de trouver un autre abri. Une autre grotte, plus petite que la première, mais loin de la Porte des Etoiles. Nous serons en sécurité pour le moment. Toujours sans dire un moment, je commençai à rassembler quelques branches sèches que je trouvais par ci par là. Les entassant, je parvins à faire du feu. L'ennemi était trop loin, et la forêt trop épaisse pour apercevoir la lueur des flammes. Aucun risque pour l'instant. M'asseyant, je pris le gibier que j'avais chassé, ainsi que mon couteau. Tout en m'occupant de le préparer pour le manger, je fusillai Edward du regard.

"Tu as failli nous faire tuer, mâle. Tu es content de toi ?"

La façon dont je tailladais la chair de l'animal démontrait clairement que j'étais furieuse, et que j'aurais sans doute préféré taillader autre chose qu'une pauvre proie innocente pour quelque chose de plus gros qui marchait sur deux jambes, à quelques mètres de moi.

"Pourquoi a-t-il fallu que tu quittes cette grotte ? Tu ne pouvais pas attendre sagement que je revienne ? C'est trop difficile pour toi de patienter sans rien faire ? Au lieu de ça, tu te balades dans une forêt sombre et tu t'attires des ennuis, comme toujours".

Je soupirai une nouvelle fois, en terminant de préparer le repas que je mis sur une fine branche.

"Le docteur Weir m'a dit une fois que tu étais quelqu'un d'intelligent. Si elle savait à quel point elle avait tord. Tu es vraiment stupide".

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Lun 6 Fév - 10:02


Edward se pensait perdu. Quoi de plus normal, il était face à un Wraith, sans arme et ayant des compétences au combat qui devaient avoisiné les deux sur vingt. Oui, il pouvait se l'avouer, il était très mal barré comme on dit familièrement. Que faire maintenant ? Attendre la mort était une bonne idée mais pas sans combattre un minimum. Enfin, le combat était une chose vite dite. Il ne pouvait qu'essayer de repousser le Wraith qui était sur lui, du moins, l’empêcher d'abattre sa main qui lui aurait retiré quelques années de sa vie. Cette maudite Amazone n'était jamais là quand il fallait. Plus jamais on ne le reprendrait à aller se prendre en forêt en plein milieu de la nuit, même si on le payait. Quelle idée stupide! Maintenant, il était là et il allait mourir. Mais c'était sans compter sur l'intervention divine qui venait de se produire. Ah non, pas si divine que ça en faite. Une flèche vint se loger dans la main du Wraith qui émit un grognement de douleur. Miss Robin des Bois était dans les parages. Il ne pouvait pas dire mieux. L'amazone apparut et sauta littéralement sur le Wraith. Le scientifique se retrouva avec un poids supplémentaire sur le corps car il ne fallait pas se mentir, la jeune femme faisait son poids. Mais il n'allait pas s'en plaindre car elle envoya le Wraith dans l'autre monde. Le corps sans vie de la créature s'écroula sur lui alors que l'Amazone se releva, sans l'aider. Il fallait vraiment tout faire soit même ici. Venant de la jeune femme, cela n'était pas étonnant car elle n'était pas du genre à aider quelqu'un et encore moins le cosmologiste. Edward se dégagea donc seul, en repoussant le corps inanimé du Wraith qui gisait maintenant sur le sol à côté de lui. Il ne fut même pas debout et remis de ses émotions que Miliani avait reprit la route. Couvert de boue, il suivit la jeune femme sans rien dire, comme un enfant prit en faute. Bon ok, il avait merdé sur ce coup là mais pas besoin d'en rajouter une couche. Mais d'un autre côté, cela devait tellement faire plaisir à l'Amazone que Edward soit un poids mort et elle ne manquait pas de lui rappeler. Il préféra ne rien dire face aux attaques qu'il recevait en pleine tête. Il n'aurait jamais raison. Il suivit sans discuter Miliani à travers la forêt à la recherche d'un nouvel endroit pour se reposer, ce qu'elle trouva. Elle avait le nez pour cela. Une nouvelle grotte s'offrait à eux. Tout deux s'y installèrent. Tandis que l'Amazone tentait de faire un feu, Edward resta dans son coin, le plus loin possible d'elle. Le Docteur Weir avait vraiment raclé les bas fonds de la cité pour l'envoyer elle, en mission de sauvetage. Il ne manquerait pas de lui rappeler que la prochaine fois qu'il se trouvait dans le pétrin, qu'on le laisse mourir au lieu de se faire sauver par cette sauvageonne. Après un long moment de silence, Miliani décida de rouvrir les hostilités.

"Tu as failli nous faire tuer, mâle. Tu es content de toi ?"

Le Britannique leva les yeux au ciel tout en poussant un long soupir d'agacement. A ce moment précis, il aurait préféré se faire dévorer par ce Wraith, au moins, il n'aurait plus à entendre de voix agaçante, qui ne savait dire que des méchancetés à son égard. Que répondre à cela de toute façon. De plus, vu la façon dont elle s'acharnait contre la pauvre bête qu'elle avait entre les mains, il n'était pas sur de vouloir se frotter à elle pour le moment, du moins, tant qu'elle aurait un couteau entre les mains.

"Je ne voudrais pas dire, mais c'est plutôt qui y avait une forte chance de se faire tuer, pas toi. Alors arrêtes de te plaindre !"

Rien à faire, il ne pourrait jamais s'empêcher de lui envoyer des piques en pleine tête. Tout ce qu'il voulait, c'était rapidement partir d'ici et continuer à éviter l'Amazone ne plus possible quand il serait de retour sur Atlantis. Mais à croire que sa remarque n'empêcha pas la guerrière de continuer sur sa lancer de remontrances.

"Pourquoi a-t-il fallu que tu quittes cette grotte ? Tu ne pouvais pas attendre sagement que je revienne ? C'est trop difficile pour toi de patienter sans rien faire ? Au lieu de ça, tu te balades dans une forêt sombre et tu t'attires des ennuis, comme toujours... Le docteur Weir m'a dit une fois que tu étais quelqu'un d'intelligent. Si elle savait à quel point elle avait tord. Tu es vraiment stupide".

Là s'en était de trop pour lui. Le scientifique se leva d'un bond, furieux, bien décidé à en découdre avec la jeune femme même s'il savait qu'il allait le regretter par la suite. Il se positionna devant la jeune femme qui préparait un semblant de repas.

"Maintenant ça suffit ! Ça fait plusieurs heures que je t'entends te plaindre de moi donc on va mettre les choses au claire une bonne fois pour toute. Oui je suis intelligent mais pas de la façon dont tu aimerais que je le sois. J'ai découvert plus de choses que toi pendant toute ta vie. Tu sais te battre, très bien pour toi mais moi je ne sais pas, tu m'en excuseras car je n'ai pas le temps d'apprendre cela. Si tu n'étais pas parti sans prévenir de la grotte tout à l'heure, je ne serais pas aller te chercher. La moindre des choses quand on s'en va en plein milieu de la nuit alors qu'on est entouré de bestioles qui veulent nous bouffer, c'est de le dire. Je ne pouvais pas savoir ce qui t'étais arrivé. Je commence à te connaitre maintenant et si tu le pouvais, tu m'abandonnerais comme si de rien n'était car tu me détestes mais je te rassure, ce sentiment est partagé au cas où tu ne le saurais pas. Donc ce qu'on peut faire maintenant, c'est ne plus s'adresser la parole jusqu'à ce qu'on puisse partir d'ici car ça me fera vraiment des vacances car ce que je peux voir, c'est que tu es incapable de dire des choses gentilles. Je vais te montrer comment on fait. Merci ! Merci de m'avoir sauver une nouvelle fois la vie. Tu vois, ce n'est pas compliqué de dire un mot comme ça."

Sans en rajouter, il tourna les talons et alla s'asseoir un peu plus loin dans la grotte. Loin de la jeune femme car il savait que de telles paroles n'allaient pas rester sans suite avec elle. Elle ne devait certainement pas supporter qu'on lui dise de telles choses.

"Dire que c'est moi qui a découvert ta planète... J'aurai mieux fait de me pendre ce jour là", bougonna t-il dans sa barbe comme un enfant de 5 ans qui boudait. Elle allait l'entendre mais peu importe. Il avait craché tout ce qu'il avait sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Lun 6 Fév - 22:16

Sauvetage à hauts risques
Ft. Edward Griffin


Décidément, Edward m'insupportait au plus haut point. Il n'avait visiblement toujours pas compris que s'il tenait à sa vie, il valait mieux qu'il se taise. Un mâle obéissant devait arrêter de parler, sinon il était inutile, il fallait s'en débarrasser. Mais lui, non. Il osait me répondre, il osait me parler, il osait m'attaquer verbalement. Quel inconscient. D'autres étaient morts pour moins que ça. Le voir debout face à moi, pendant que je préparais le repas, me mit encore plus en colère. Ma main tenant le couteau tremblait un peu, je n'avais qu'une seule envie : enfoncer la lame dans sa chair pour qu'il arrête de parler. Je le fusillai du regard pendant qu'il terminait son petit laïus, qu'il se plaignait d'être une pauvre victime qui était partie à sa recherche dans une forêt sombre. Voilà l'erreur qu'il avait commise. Partir dans une forêt sans préparation, chercher volontairement les ennuis. Quel idiot. Puis, il m'accusa de vouloir l'abandonner si j'en avais envie. Oh que oui, s'il s'avait vraiment, je l'aurais fait depuis longtemps. A un détail près qu'il ne pouvait pas imaginer. Ou du moins, pas sans plonger dans ses pires cauchemars. Avant que je ne puisse répondre, le scientifique partit se terrer dans son coin, à une grande distance de moi, au fond de la grotte. D'un côté, tant mieux, au moins je n'aurais plus à le supporter à une telle distance. D'un autre côté, je n'allais pas laisser passer cet affront. Un mâle qui osait me parler ainsi méritait que sa langue soit coupée, non ? Et Edward le méritait largement. S'il avait été encore sur ma planète, il y aurait eu le droit. A moins que la mort l'ait emporté avant.

Edward finit de ruminer dans son coin en disant qu'il aurait du se pendre plutôt que de découvrir la planète des Amazones. Alors là, oui, j'étais on ne peut plus d'accord avec lui. Il aurait pu se pendre, cela m'aurait évité d'être bannie de mon village à cause de lui. De quoi renforcer davantage ma fureur à son égard. Après avoir placé le gibier au dessus du feu pour qu'il cuise, je nettoyai mon couteau, mais sans le ranger. Ma main serrée autour du manche, je me levai et je me dirigeai vers Edward, non sans afficher mon regard noir dans sa direction.


"Comment ose-tu me parler, mâle !"

Je vins me placer face à lui, le regardant de toute ma hauteur, avant de pointer le couteau dans sa direction. Avait-il peur que je ne le blesse ou que je le tue en cet instant ? Oh j'espérais que oui. Pourtant, je n'entrepris aucune action dangereuse à son encontre. Dommage d'ailleurs.

"Premièrement, je te rappelle que tu dormais et que tu avais besoin de repos. Pourquoi t'aurais-je réveillé ? Je n'ai que faire de te tenir au courant de tout ce que je fais. Et deuxièmement, en ne me voyant plus sur place, quelle idée a traversé ton esprit soit disant brillant pour te pousser toi, un mâle qui ne sait rien faire pour survivre dans un monde hospitalier, à partir dans une forêt la nuit, sans point de repère, sans connaissance pour le combat, et à peine armé, à la poursuite d'une guerrière comme moi qui sait s'en sortir toute seule ? Si tu étais vraiment intelligent, tu aurais compris que tu devais rester dans cette grotte si tu voulais rester en vie, au lieu d'aller vers ce que tu ne connais pas".

J'agitai à nouveau le couteau devant Edward, et tout en me penchant en avant, la lame se rapprocha également de son visage. Rien ne pouvait prévoir ce que j'allais faire en cet instant. Je dus me contrôler pour ne pas agir, d'ailleurs. Même si l'envie me poussait à le faire. Au contraire, je me contentai de la parole. Pour le moment.

"Tu dis que tu me connais ? Alors là, je ne crois pas. Tu ne me connais pas, et tu sais pourquoi ? Parce que si j'avais voulu t'abandonner, je ne serais pas partie comme ça. Je t'aurais d'abord égorgé dans ton sommeil. Je t'aurais tué pour être enfin débarrassée de toi. Là, j'aurais été satisfaite, et j'aurais pu m'enfuir et trouver un moyen de retourner sur ta cité en expliquant que j'étais arrivée trop tard pour te sauver. Aucun risque que tu reviennes, un mâle en moins autour de moi, c'est formidable. Alors, tu vois que tu ne me connais pas aussi bien que tu ne le penses. Si j'étais toi, je ferais attention à ce que je dirais à l'avenir, si tu ne veux pas que je mette ce plan à exécution. Et cette fois, tu sais que je pourrais le faire sans hésiter, quitte à trahir ma mission".

Après de longues secondes de tension palpable, où mon regard noir accrochait celui d'Edward, je finis par me redresser et je rangeai mon couteau. De quoi rassurer temporairement le scientifique. Je continuai de le dévisager de toute ma hauteur.

"Je n'ai pas à te remercier, ni à montrer la moindre once de gentillesse pour toi. Tu n'en vaux pas la peine. Maintenant, tais toi, mange et dors. On part dans quelques heures, tu as intérêt à être reposé si tu ne veux pas que je parte sans toi".

Sans attendre de réponse de la part d'Edward, je fis demi tour et j'éteignis le feu, une fois le repas prêt. Je découpai un morceau de viande pour moi, avant d'aller me poster en hauteur sur une paroi, à l'abri, d'où j'avais une vue dégagée sur l'extérieur. Je mangeai tranquillement, puis je pris mon arc, à l'affût du moindre danger qui pouvait nous tomber dessus, sans accorder un seul regard au scientifique.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mar 21 Fév - 23:52


Il s'en doutait ou plutôt, il le savait. Parler ainsi à l'Amazone risquait de lui coûter la vie la connaissant. Mais lui parler ainsi, lui avait fait le plus grand bien. Au moins, il venait de lui déballer tout ce qu'il avait sur le cœur. Il n'allait quand même pas se laisser insulter de la sorte par cette grande blonde à l'air supérieur. Alors qu'il pensait être enfin tranquille dans son coin sans qu'on vienne le déranger, il se trompait lourdement. Il vit une véritable tornade arriver sur lui. Elle s'arrêta devant lui, pointant son couteau dans sa direction. Que comptait-elle faire ? Le découper en morceaux ? Non pas tout de suite du moins. Elle attendrait certainement qu'il dorme et il finirait certainement à la place de l'animal qu'elle venait tout juste de dépecer. S'il osait bouger ce n'est qu'une oreille, elle risquait de la lui couper rapidement. Il préférait de loin attendre qu'elle ai fini son speech.

Comme prévu, il s'en prenait plein la tête. Il avait beau avoir un QI au dessus de la moyenne, mais il aurait dû y réfléchir à deux fois avant de l'ouvrir. Que répondre à tout cela ? De toute façon, elle aurait toujours le dernier mot. Edward ne put quitter le couteau des yeux. Elle serait presque capable de lui enfoncer dans l’œil. Il n'écouta son monologue que d'une oreille. D'un côté, elle avait raison, même si cela était triste à dire. Il avait été totalement inconscient de partir à sa recherche en plein milieu de la nuit. C'est sur qu'il ne recommencerait plus de si tôt, du moins, quand il s'agissait d'aller la chercher elle.

Continuant sur sa lancée de remontrances, elle s’arrêta un instant sur une chose qui lui remonta plus ou moins le moral. Si elle avait vraiment voulu le tuer, il serait déjà mort. Quelle chance il avait dans ce cas là d'être encore en vie. Mais après tout ce qu'il venait de lui dire, il n'avait peut-être pas intérêt à fermer les yeux car il se retrouverait égorger pendant son sommeil. Mais une chose est sur et sur laquelle il était d'accord avec l'Amazone, c'est que la prochaine fois qu'il l'ouvrirait, il réfléchirait à deux fois avant de prononcer le moindre mot. Après encore quelques minutes à se faire engueuler comme un gamin, Miliani décida encore de ranger son couteau au plus grand plaisir d'Edward qui pouvait enfin respirer un bon coup, même si ses yeux noirs étaient toujours rivés sur lui.


"Je n'ai pas à te remercier, ni à montrer la moindre once de gentillesse pour toi. Tu n'en vaux pas la peine. Maintenant, tais toi, mange et dors. On part dans quelques heures, tu as intérêt à être reposé si tu ne veux pas que je parte sans toi".

Cela le démangeait mais il n'en fit rien. Pas la peine d'en rajouter une couche, même si elle le méritait. Pour quoi se prenait elle en lui parlant comme ça ? Edward rêvait du jour où elle retournait enfin sur sa petite planète pour ne plus qu'il entende parler d'elle. Le cosmologiste s'en voulait de ne plus avoir de balles dans son pistolet. Cela lui aurait été utile pendant sa petite sieste si elle venait à péter une durite pendant ce laps de temps. Maintenant, que l'Amazone s'était éloigné du Britannique, il pouvait enfin souffler. Le silence s'installa entre les deux protagonistes. Cela était mieux ainsi. De loin, il la regarda dégusta le morceau de viande qu'elle s'était découpée. Elle lui donnerait presque faim mais rien qu'à voir l'animal cuit au dessus des braises, cela ne lui donnait guère envie de gouter. Même si les Anglais étaient réputés pour manger des choses étranges, Edward n'était pas près pour gouter cela. Il préférait ce reposer. De plus, il ne sentirait pas la faim en dormant.

Finissant par clore les yeux, il finit par s'endormir de nouveau, laissant l'Amazone seule, espérant qu'elle n'allait pas le quitter comme la dernière fois. Il sombra rapidement dans le néant, quelques minutes, quelques heures, ça il ne le savait pas. Il fut réveillé par un bruit agaçant. Des grésillements. Sa radio !! Il se réveilla en sursaut. Une voix saccadée sortit de son oreillette. La grotte devait surement empêcher le signal de passer. Edward s'avança en dehors de la grotte, passant devant Miliani par la même occasion. Il fallait espérer qu'elle ne lui plante pas une flèche dans les fesses. La ligne était plus que saturée. Il réussit tout de même à comprendre qu'il s'agissait une équipe d'Atlantis. Envoyer une équipe de secours pour aider l'équipe de secours qui devait aider la première équipe venue sur cette planète. La chose la plus logique du monde. Mais ce qu'il comprit aussi, c'est qu'ils n'étaient pas seul.


//... Porte des Étoiles... feu ennemi.//

Le message était assez clair. Les Wraiths surveillants la Porte les avaient cueilli à leur arrivée. Ils devaient surement tenter de les contacter au cas où quelqu'un pourrait venir les aider si une des équipes de la planète étaient encore en vie. Edward ne pourrait pas faire grand chose avec un 9mm déchargé mais il ne pouvait pas les laisser se faire tuer sans rien faire.


"Une de nos équipes est en train de se faire attaquer par les Wraiths à la Porte des Étoiles. Ils ont du envoyer une nouvelle équipe en ne te voyant pas revenir."


Avec le jour qui se levait, ils leur seraient beaucoup plus facile de retrouver leur chemin. Miliani devait certainement savoir dans quelles directions il fallait partir pour retourner à la Porte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 383

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Dim 19 Mar - 22:54

Sauvetage à hauts risques
Ft. Edward Griffin


Mon long monologue glacial et menaçant eut au moins le mérite de clouer le bec d'Edward. Ce dernier ne décrocha pas un seul mot jusqu'à ce qu'il s'endorme. J'appréciais beaucoup ce silence et ce calme, il fallait que j'en profite. Avait-il eu peur cette fois ci ? Je l'espérais de tout coeur, car il m'exaspérait vraiment. Je devrais le menacer plus souvent, tiens. Si ma mission n'avait pas été de le ramener en vie sur Atlantis, je l'aurais éventré moi même depuis longtemps. Pendant que le scientifique se reposait, je scrutai les alentours après mon repas. J'avais pensé à éteindre le feu, inutile d'être repéré. Heureusement, personne ne vint à notre rencontre. Le temps passa, les heures défilèrent, et je pus apercevoir les toutes premières lueurs du jour. Le soleil n'était pas encore levé quand quelque chose attira mon attention derrière moi, au niveau d'Edward.

Le scientifique se leva en sursaut, et quitta la petite grotte dans laquelle nous avions trouvé refuge. Il semblait écouter quelque chose, et en le regardant faire, je constatai qu'il avait son oreillette en place. Il devait entendre quelqu'un l'appeler, comme j'avais vu d'autres le faire depuis mon arrivée sur Atlantis. Puis, le mâle se tourna vers moi, et m'expliqua qu'une équipe de la cité était à la Porte des Etoiles, et se trouvait sous le feu ennemi, exactement comme lors de mon arrivée sur cette planète. Et s'ils n'étaient pas lourdement armés, ils allaient se faire massacrer. Sans attendre, je me levai d'un bond et rangeai mon arc dans mon dos. Il fallait faire vite.


"En route alors".

Sans attendre de réponse, je me mis à courir en m'enfonçant dans la forêt. Je commençai à être fatiguée, il me fallait un peu de repos, mais ce n'était pas le moment. Heureusement que j'avais un excellent sens de l'orientation, je savais par où se trouvait la Porte des Etoiles. Je me mis à courir à grandes foulées, il fallait se dépêcher. J'ignorais si Edward me suivait ou s'il était perdu, mais sur le moment, je m'en fichais un peu. Notre seule issue de secours se trouvait là bas, et ils allaient peut être mourir. Décidément, ces humains n'étaient pas très résistants. A plusieurs reprises, je fus obligée de ralentir mon allure pour que le scientifique me rattrape. Ca serait vraiment trop stupide pour lui s'il se perdait maintenant.

Alors que nous nous rapprochâmes de la Porte des Etoiles, j'entendis des coups de feu. Il fallait aller encore plus vite. Accélérant ma foulée, je ne me préoccupais plus d'Edward, et je pris mon arc avec une flèche. Arrivant à la clairière, je pus constater que les Atlantes étaient venus en nombre, mais ils se faisaient submerger par les wraiths et les darts qui filaient dans le ciel. Tout en me dirigeant vers le groupe d'humains, je décochai flèche après flèche pour ralentir les monstres qui les menaçaient. Cependant, au bout d'un court moment, je n'eus plus de flèche à envoyer. Mon arc ne me servait donc plus à rien. Tant pis, j'irais au corps à corps pour terrasser mes ennemis. Un cri derrière moi attira mon attention, et tandis que je me retournai, je pus constater que le scientifique m'avait enfin rejointe. Avec un wraith qui l'attaquait. Après l'avoir fait tomber au sol, il fut sur le point de le vider de sa force vitale. Aussitôt, je fis demi tour et je courus vers Edward et son assaillant, une épée dans chaque main, le regard noir braqué sur ma cible.


"LACHE LE TOUT DE SUITE !" criai-je à l'intention du wraith.

La créature délaissa le mâle et me regarda arriver en courant vers lui. Il se redressa et vint à moi. Un nouveau combat s'engagea entre nous deux, un combat violent et brutal pendant lequel chacun d'entre nous frappait l'autre pour l'affaiblir. J'étais presque à bout de forces, mais je ne devais pas flancher, je ne devais pas abandonner. La vie d'Edward et la mienne en dépendaient. Un second wraith se joignit au combat, puis un troisième. Ils étaient trop nombreux, et je me battis avec toute la rage que je pouvais contenir. Je me battis de toutes mes forces, et grâce à ma persévérance, je réussi à enfoncer une lame dans la gorge de l'un de mes ennemis, qui s'écroula aussitôt à terre. Plus que deux combattants qui s'acharnaient sur moi. L'un des militaires venus à notre secours dut avoir une fenêtre de tir car il tira sur l'un des deux wraiths à bonne distance. La créature fut blessée, et je finis par l'achever d'un coup d'épée. Cependant, ce geste me fit baisser ma garde face au troisième wraith qui en profita.

Ce dernier me frappa au visage si fort que je m'écroulai sur le sol, mes épées m'échappèrent. Du sang coulait sur mon visage meurtri et blessé, mais je n'en avais que faire. Epuisée, j'eus du mal à me redresser, mais j'y parvins avant de me lancer au combat contre le wraith en utilisant seulement mes poings et mes pieds. Un combat vraiment difficile, et vu mon état, je ne faisais pas le poids. Toutefois, je l'épuisais également. Je me battis de toutes mes forces, mais en vain. Le wraith prit alors l'avantage en me frappant dans le ventre, me coupant ainsi le souffle. Pliée en deux pour retrouver ma respiration, je me vis pas immédiatement son geste. Ce ne fut que lorsque je me redressais que je compris ce qui allait se passer sans pouvoir l'empêcher. Tout se déroula en deux secondes. La créature avait profité de ma vulnérabilité pour s'emparer de l'une de mes épées, et enfonça alors la lame dans mon flanc gauche. La douleur me fit crier, je sentis le métal me transpercer de part en part, le sang chaud coulant sur ma peau. Gravement blessée, je m'écroulai sur le sol, pendant que le wraith se rapprocha en lâchant l'arme. Il se plaça au dessus de moi, et leva sa main, prêt à frapper ma poitrine pour aspirer ma vie. Epuisée et me sentant partir, je n'eus pas la force de le repousser. J'allais mourir sur ce champs de bataille, c'était terminé.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 333

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani] Mar 21 Mar - 23:41


Edward n'aura jamais autant couru dans toute sa vie que pendant cette journée qui n'en finissait pas. Désormais, il fallait courir directement vers le danger. C'était vraiment le monde à l'envers. Ils avaient toux deux passés des heures à fuir et les Wraiths et maintenant, il fallait aller à leur rencontre. La prochaine fois qu'on lui confirait une mission, il se portera malade à coup sûr pour rester tranquillement sur Atlantis, à regarder les étoiles depuis son laboratoire. A peine eut-il mit Miliani au courant de la situation près de la Porte des Étoiles qu'elle s'était déjà mis en chemin. C'était leur seule chance de retourner sur la cité après tout. Il fallait la saisir au vol. Edward n'eut d'autres choix que de se mettre en marche, courant après la jeune femme qui avait déjà filer à la vitesse de la lumière. Le seul petit problème pour lui, c'est qu'il était très loin d'être un marathonien. Rapidement, Miliani le distança à travers la forêt. Elle fut même obligé de l'attendre par moment car il serait quand même dommage qu'il se perde de nouveau dans les bois depuis sa dernière mauvaise rencontre.

Plus le cosmologiste courrait, plus il sentait son cœur dans sa poitrine. Il pouvait presque croire qu'il allait exploser mais il ne devait pas reposer pour le moment. Les bruits de tirs se faisaient entendre de plus en plus clairement. Mais de toute façon, que pourrait-il faire ? Il n'avait plus d'arme et se battre à main nu contre un Wraith, ses chances de survie allaient descendre à 0%. Sur place, les combats faisaient rage et Miliani était de la partie bien entendu. Edward n'eut pas d'autres choix que de rester planquer dans un coin, derrière un arbre, regardant tout ce qui se passait devant lui. D'un côté, cela l’embêtait grandement de ne rien faire. Dire que tout ça était à cause de lui. Il aura fallut deux équipes pour venir chercher un seul homme. Beaucoup de bazar pour pas grand chose.

Mais le seul petit problème, c'est qu'à la force de regarder devant lui, une ombre avançait grandement vers lui par l'arrière. Un Wraith avançait en sa direction. Un craquement fit se retourner le scientifique rapidement alors qu'un Wraith lui faisait face. A croire qu'il était un véritable aimant à emmerdes aujourd'hui. Le créature posa sur l'épaule du scientifique afin de l'envoyer valser un peu plus loin. Edward atterrit au sol, tout en poussant un cri plus de douleur que d'autres choses. Sonner par sa chute, le monstre en profita pour prendre le dessus. Comme la dernière fois, il manqua presque de se nourrir de lui mais c'était sans compter une nouvelle fois aussi, le secours de Miliani. Dès que le créature l'entendit, il délaissa le scientifique qui était bien content, il n'allait pas le nier. Courageux comme jamais, il retourna se cacher, détalant rapidement presque à quatre pattes, derrière un bon gros tronc d'arbre, ne quittant pas du regard, le combat que Miliani était en train de mener. Le seul problème, c'est que d'autres Wraiths venaient à la rescousse du premier. Elle en élimina un puis un second, mais le troisième eut raison d'elle. Un combat à mains nus s'en suivit mais même une guerrière expérimentée comme elle n'aurait pas le dessus face à une créature aussi massive. Edward devait quelque chose mais quoi ? Faire diversion ? Il serait étonnant que le Wraith s'intéresse à lui. Mais à la force d'être dans ses pensées, il ne fit rien et le pire arriva pour la jeune femme. Après s'en être prit plein la tête il fallait bien le dire, le Wraith en profita pour l'embrocher avec sa propre épée.

Edward resta bouche bée devant ce qu'il venait de voir. Même s'il était loin d'être le meilleur ami de l'Amazone, il ne pouvait pas rester là sans rien faire, à regarder le Wraith lui ponctionner ses années de vie car c'est ce qu'il allait faire. Une proie aussi facile, il n'allait pas s'en priver. Il devait agir avant qu'il ne soit trop tard. Pour une fois, il devait prendre son courage à quatre mains et se lancer car le Wraith se plaçait au dessus d'elle pour abattre sa main. S'il s'approchait rapidement, il pourrait agir vite. Le Wraith était surement trop occupé à se lécher les babines devant le repas qu'il allait avoir. Edward savait quoi faire. Il se mit à courir, ramassant au passage le second sabre de la jeune femme qui était au sol avant de s'avancer d'un pas tout aussi rapide vers le Wraith. Rassemblant toutes ses forces, il planta avec violence l'épée dans la nuque du monstre. Un craquement sinistre se fit entendre. Pour être sur de l'avoir achever, il tourna l'épée dans la blessure qu'il venait de lui infliger.


"Ca ne se fait vraiment pas de frapper une femme même si on a envie quand on la voit", lança t-il au Wraith, en parlant de Miliani, alors qu'il le poussa du pied pour le dégager de la lame afin qu'il ne tombe pas sur l'Amazone par la même occasion. Quoique, elle l'avait bien fait quand elle était venu l'aider la dernière fois... Peu importe. Edward venait de tuer son premier Wraith. Il fêterait ça avec un bon verre de bourbon quand il rentrerait sur Atlantis. Mais pour le moment, il lui restait une petite chose à faire.

Au loin, les militaires venaient à bout petit à petit des Wraiths restants mais pour Edward, il allait devoir se transformer en médecin de fortune. Certes, il avait un doctorat en poche, mais pas de médecine et c'était bien ce qui lui fallait actuellement. Le scientifique s'agenouilla auprès de la guerrière. En voyant la blessure, il grimaça. Ce n'était vraiment pas beau à voir. La lame avait dû la transpercer de part en part. Fouillant dans les diverses poches de son gilet tactique, il trouva quelques bandages qui pourraient lui servir afin d'arrêter l'hémorragie.


"Je te préviens ça va faire mal mais je te préviens aussi que si tu me frappes parce que tu as mal, je te laisse là."

Certes, il n'allait pas le faire même si cela était tentant. Il n'était pas si méchant que cela. Faisant de son mieux, il appliqua sa compresse de fortune sur la blessure en appuyant fort même si cela devait provoquer d'horribles douleurs à Miliani mais c'était pour son bien.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sauvetage à hauts risques [PV Miliani]

Revenir en haut Aller en bas
Sauvetage à hauts risques [PV Miliani]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» Aska femelle croisée lhassa apso 7 ans SAUVETAGE (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: A TRAVERS LES GALAXIES :: Autres planètes-
Sauter vers: