Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣

Partagez|

Thérapie obligatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Azkadelia A. Tyandas
Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Date d'inscription : 27/10/2013
Messages : 303

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Thérapie obligatoire Sam 6 Fév - 15:27


    Zone Médicale, Bureau du Psychologue, Cité d'Atlantis


    Je me trouve tranquillement dans mes quartiers à lire un bon livre que j'avais acheté avant mon départ de la Terre. Pour dire qu'il est assez vieux comme livre et il m'arrive d'en racheter lorsque je retourne sur Terre. Comme tout le monde, j'ai quelques fois des permissions et même si je n'ai plus personne à aller voir sur Terre, j'y retourne pour des besoins non urgent mais qui me permet de ne jamais tomber en panne de quelque chose. L'avantage aussi, c'est qu'en étant à des centaines d'années lumières, les salaires s'accumulent et donc, personne n'y touche. Du coup, de fil en aiguille, mon compte en banque est assez chargé et pour le plus grand plaisir de la banque. Niveau loyer, j'ai rien puisque j'ai tout vendu en partant et quand je suis en permission, je me prends un hôtel puisque ce sont des vacances pour moi. Par ailleurs, je quitte toujours les États-Unis afin de voir d'autres pays, d'autres cultures mais je suis tombée sous le charme  de la Nouvelle-Zélande et l'Irlande. Ces deux pays ont des paysages hors normes et me ressourcer là-bas est toujours un régal. Mais j'ai encore un petit moment avant de penser à mes prochaines permissions. Ici l'année 2016 vient de se montrer et on avait la fête entre nous sur la Cité et des cadeaux ont été échangés comme si on était encore sur Terre. Bien qu'on soit militaire pour la plupart, on reste des êtres humains malgré tout.

    Reprenant mes esprits, je lève les yeux vers le réveil et je soupire. C'était l'heure... L'heure de quoi ? Et bien, je devais suivre une thérapie auprès du psychologue et c'était une des conditions de l'US Air Force pour que je garde mon poste et que je reste ici. De ce fait, je m'y rends régulièrement afin de ne pas tomber en disgrâce de mes supérieurs. Il faut dire que j'ai fais des bêtises et que je paye cher mais c'est ainsi dans l'armée. Deux cours martiales et une seule condamnation. La deuxième m'a coûté mon grade de Major et c'est amplement mérité. J'en suis bien consciente. Refermant mon livre, je laisse mon marque pages et je me lève de mon hamac. Je déteste les chaises alors j'ai fais installé un hamac. Je préfères me reposer là-dedans mais c'est au goût de chacun. Surtout en ce moment, mon lit est un vrai foutoir que j'ai la flemme de ranger. Je souris en voyant ça et je me dis qu'heureusement, je ne suis plus à l'académie sinon je me serais pris une sacrée ristourne. Cependant, je vais devoir ranger ça et je le ferais en revenant de mon rendez-vous.

    Arborant la tenue noire avec les bandelettes noires, je prends ce qui me sert de clés et mon badge d'identification. Je ne tiens pas à ce qu'on usurpe mon identité. Non pas que je sois méfiante mais les derniers événements sont tout sauf rassurant. Rangeant le tout dans des poches de veste (surtout à l'intérieur), je verrouille mes quartiers avant de prendre le chemin de la zone médicale. J'avais troqué mes rangers contre des baskets pour marcher dans les coursives. Je savais exactement où j'allais et depuis toutes ses années, je connais les chemins presque par cœur que je pourrais y aller les yeux fermés. Je croise des collègues au passage que je salue avec le sourire. Cette fois, j'avais laissé ma chevelure détaché car je ne suis pas vraiment en service et je le serais cette nuit si on peut parler de jour et de nuit sur Atlantis. Gardant le sourire, je me remémore les dernières séances et je reconnais qu'avec le temps, j’arrive à me confier à lui alors que je n'y arrivais pas avant. Il mérite bien son poste car il me et vraiment à l'aise...

    Arrivant dans la zone médicale, je salue tout le monde avant de me rendre au bureau du Docteur Grayson. Taylor Grayson pas l'autre. C'est le psychologue que je vais voir pas le linguiste. D'ailleurs, je l'ai croisé à plusieurs reprises dans les couloirs sans véritablement faire attention à lui et j'ai entendu beaucoup de bruit de couloirs sur le linguiste. Mon frère m'en parle souvent et il prend un malin plaisir à le considérer comme un rival... S'il s'y met aussi, ils sont mal barrés ses deux là et cela risque encore de mal finir. Souriant à cette pensée, je laisse mes mains dans les poches avant d'approcher du bureau. Prenant une grande inspiration, je toque trois fois avant d'entrer après avoir entendu le « entrez » du psychologue. Je ne suis pas du genre à entrer comme ça même si cela fait un petit moment que je vais le voir. Passant d'abord la tête, je garde le sourire en le voyant à son bureau

    « - Bonjour Docteur Grayson. Je peux entrer ? »

    Je préfères demander. Il peut être occuper avec des rapports ou des trucs dans ce goûts là. C'est pas parce qu'il est dans un bureau qu'il ne fait rien. L'administratif a aussi son importance surtout dans un programme comme celui-là. Finalement, après son accord, je finis par entrer dans le bureau. Me retournant, je ferme la porte derrière moi avant de faire face au psychologue. M'approchant de lui, je lui serre la main. Avec le temps, on en est venu à parler de banalités mais on est tous coincés ici alors on prend des nouvelles souvent et ils nous arrivent de parler d'autre chose rien que par l'envie de parler simplement et hors du cadre patient-médecin.

    « - J'espère que vous allez bien, Docteur ! »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taylor A. Grayson
Psychologue déjanté

Psychologue déjanté

Date d'inscription : 04/03/2015
Messages : 198

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire Mar 8 Mar - 0:27


« Thérapie obligatoire »


  A ta santé JackEncore une fois, Taylor s'était levé aux aurores pour affronter une nouvelle journée de consultations.  Après tout, c'était son métier mais il était vrai qu'en ce moment, il en entendait de toute les couleurs. Il se demandait encore comment il arrivait à ne pas perdre la tête à son tour. Peut-être était-ce du fait qu'il ne soit jamais aller sur le terrain et qu'il ne pouvait que imaginer les choses que l'on lui racontait. S'il devait lui arriver des choses pareilles, il devrait lui aussi aller consulter un confrère. Mais aujourd'hui, il avait son cas particulier. Cet chère Lieutenant Azkadelia Tyandas. Un cas à part. Un cas que l'USAF lui imposait afin de faire son suivit psychologique suite à quelques "désagréments" en mission pour le SGC. D'un côté, il trouvait son cas intéressant mais aussi, triste à écouter. Il savait que dans son métier, il ne devait pas s'attacher à un cas en particulier mais celui-ci, il lui était impossible de ne pas montrer de compassion. Il était un professionnel et il devait le rester.

Toute la journée, les cas se succédèrent, allant du cas classique de terreur nocturne au cas un peu plus profond à étudier. En fin de journée, alors que le soleil commençait doucement à décliner, son dernier patient de la journée n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez. En attendant son arrivée, Taylor en profita pour allumer sa petite chaîne hi-fi, posée sur une étagère. De la musique classique sortit des enceintes. Une musique reposante pour le psychologue, qui lui faisait penser à autre chose qu'à ses cas difficiles.

  A ta santé JackMais cela ne dura qu'un court instant avant d'entendre que l'on frappait à la porte de son bureau. Son dernier rendez vous de la journée venait d'arriver. Il invita son visiteur à entrer alors qu'il se releva sa chaise pour éteindre sa musique. Une tête connue franchit l'encadrement de la porte.

« Allez-y. Entrez Lieutenant et installez vous. »

Le psychologue serra la main de la jeune femme quand elle s'approcha de lui avant de prendre son bloc note qui trônait sur un coin de son bureau et se dirigea vers les deux fauteuils qu'il utilisait lors de ses consultations. Azkadelia l'imita sur le fauteuil d'en face tout en parlant de tout et de rien.

« Je vais bien, merci. Mais c'est plutôt à moi de vous poser cette question là. Comment allez-vous aujourd'hui ? »

Toujours rester professionnel, même à partir d'une discussion tout ce qu'il y a de plus banale. Non pas que Taylor avait hâte de finir sa journée de travail mais il savait qu'avec elle, il ne fallait pas perdre de temps et qu'il y avait encore beaucoup de travail à faire avec elle.
 
© Asaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Azkadelia A. Tyandas
Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Date d'inscription : 27/10/2013
Messages : 303

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire Ven 25 Mar - 0:54


    Zone Médicale, Bureau du Psychologue, Cité d'Atlantis


    Le bureau est simple et sans aucune prétention. C'est peut-être pour ça que je m'y sens bien. Ou alors une autre raison mais depuis quelques temps, j'étais plutôt contente de venir discuter avec quelqu'un autre que militaire. En fait, le ressenti n'est pas du tout le même quand on s'adresse normalement à des civils qu'à des militaires. Un militaire vous regardera presque toujours de haut tandis que le civil sera se montrer plus délicat. Mais en ce jour, je n'affiche aucun air supérieur auprès de mon thérapeute. Depuis le temps que je le consulte, j'ai appris à le voir autrement. Bien que je ne comprenne pas le principe d'un psychologue ou psychiatre, je fais ce qu'on me dit. Car oui, Atlantis, c'est toute ma vie et ma famille et une séparation risquerait de faire des dégâts. Avec le temps et les années, je me suis habituée à tout et je traîne dans ses immenses couloirs depuis des lustres. Je me rappelle encore de mon arrivée sur la cité et j'avais été accueillie par la dirigeante de la cité ainsi que le Colonel Sheppard mais cela remonte à pas mal d'années maintenant. Depuis, je me suis enracinée dans cette cité sans jamais rien demandé à personne. La journée aurait pu être longue mais je n'avais pas eu grand chose à faire. Cela m'arrive très rarement mais je n'avais pas spécialement envie de faire mon travail. Au diable, Sheppard et de toute façon, je suis en arrêt maladie après ce qui s'est passé il y a quelques jours. Il arrive que j'ai besoin de couper et cela ne m'arrive que très rarement. Arrivant dans le bureau de mon thérapeute, je souris en entendant de la musique classique. Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé mais en musique de fond, cela s'écoute sans problème. Je le vois alors éteindre sa chaîne hi-fi et je suis un peu gênée quand même. Il voulait peut-être s’aérer l'esprit avant de commencer la séance... Je l'observe simplement avant de lui de laisser ma voix se faire entendre dans le bureau médical.

    « - Vous pouvez laisser votre musique si vous voulez ! »

    Il paraît que cela apaise les esprits mais il est vrai qu'il doit en voir de toutes les couleurs. Après lui avoir serrer la main, je les joins devant moi tout en gardant mon sourire et cette journée à glander m'avait aussi permis de prendre un peu de recul même si cela n'est pas suffisant parfois. Après, c'est juste de la surveillance car l'US Air Force ne voulait pas me voir retomber et j'en avais accepté toutes les conditions et ces rendez-vous en font partie alors pas trop de choix. Quand il faut y aller, faut y aller. Sous l'invitation du psy, je viens m’asseoir sur les fameux fauteuils... Je les surnomme les fauteuils aux milles confidences car beaucoup de personne viennent s’asseoir là où je me trouve. Mais je n'y porte que peu d'attention. Cependant, bien souvent, je rêve d'être une petite souris pour entendre tout ce qui se dit ici... Il faut dire que je suis une grande curieuse et cela n'a pas changé malgré les années. Croisant les jambes l'une dur l'autre, je reste calme et souriante. Je suis de très bonne humeur et cela se voit.

    « - Je vais beaucoup mieux et le fait de faire autre chose que la routine m'a fait le plus grand bien aussi. J'ai profité de mon repos pour aller nager, lire et écouter ma musique habituelle mais cette fois, je n'avais personne sur le dos. »

    Au moins, je suis honnête et je n'aime pas avoir des personnes sur le dos mais je dois tout de même des comptes à mes supérieurs et ce sera ainsi tant que je serais sur cette cité mais je n'ai jamais eu à me plaindre des conditions que j'ai ici. Il y a parfois des coups de blouse. Je porte encore quelques marques mais cela semble se dissiper. Forte heureusement. Bien que je reconnaisse les bienfaits de ce repos, dans le fond, je suis quelqu'un qui travaille beaucoup et qui aime son métier. J'avais hâte de reprendre quand même mais j'avais aussi cette envie de profiter un peu plus de ça. C'est malhonnête mais quand on est debout de très bonne heure tous les jours, croyez-le ou non mais on a envie de souffler de très nombreuses fois. Je laisse mon regard glisser sur les formes de mon thérapeute avant de reprendre la parole.

    « - Mais dans le fond, j'ai hâte de reprendre le service... »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taylor A. Grayson
Psychologue déjanté

Psychologue déjanté

Date d'inscription : 04/03/2015
Messages : 198

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire Mer 27 Avr - 14:26


« Thérapie obligatoire »


A ta santé JackTous les jours qui passaient, Taylor voyaient passer toutes sortes de patients. Mais il fallait bien avouer que pour certains cas assez cocasses, le psychologue avait du mal à garder son professionnalisme, même s'il ne laissait rien paraître en face d'eux et encore heureux. C'était son métier et il l'acceptait. Dommage qu'à l'université, on n'apprenne pas à gérer ce genre de situations car les attaques de Wraiths zombies adorateurs de cervelle humaine n'était pas au programme du diplôme. Mais son dernier cas de la journée, n'était heureusement pas du même acabit. Il avait à faire à un cas un peu plus classique mais tout aussi compliqué. Cela faisait déjà un bon moment que le médecin suivait la jeune femme, même si c'était un cas qu'on lui avait imposé. Chaque cas était un nouveau défi pour lui car chaque cas était différent.

A son arrivée, Taylor l'invita à entrer et à s'installer sur un des fauteuils présents dans la bureau tandis qu'il coupa la musique qu'il avait allumé juste avant même si la militaire estimait qu'il pouvait la laisser. Pour ce cas spécifique, il préférait être concentré sur une seul chose à la fois. Entendre une douce mélodie pourrait le perturber et lui faire rater des éléments importants dans les parole de la jeune femme. Quand elle fut enfin installer, la séance pouvait enfin commencer, même si ce n'était que des banalités.

« Je me doute que votre envie de reprendre du service est forte mais prenez le temps afin de vous reposer comme il le faut. Avoir du temps libre sur Atlantis n'est pas une chose facile alors profitez du temps que vous avez sous la main. La preuve, vous venez de me dire que cela vous fait le plus grand bien. Échapper à son quotidien est une chose que beaucoup de personne aimeraient pouvoir faire. »

A ta santé JackTaylor était à l'écoute. Depuis quelques temps, la jeune femme était en « repos forcé » suite à une très mauvaise mésaventure. Ce n'était un secret pour personne sur la cité même si l’enquête sur ce qui lui était arrivé, n'avait pas encore aboutit. Mais ce n'était la sujet du jour. Taylor avait prévu un autre sujet de discussion beaucoup plus douloureux pour la jeune femme et sur lequel, il aimerait bien revenir même si cela avait déjà été évoqué lors de précédentes séances.

« Sinon pour aujourd'hui et comme je vous l'avais dis à notre dernière entrevue, j'aimerai revenir sur plusieurs sujets de votre passé que nous avons déjà évoqué auparavant, en commençant par la perte de votre mari. »


Taylor savait qu'il devait prendre des gants sur ce sujet là. Un sujet extrêmement sensible et douloureux pour la jeune femme même si les années avaient passé. Mais il se devait de le faire pour l'aider à avancer et la soigner du mieux qu'il le pouvait.
© Asaëlle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Azkadelia A. Tyandas
Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Co-Admin / [ x ] Angel Or Devil ?

Date d'inscription : 27/10/2013
Messages : 303

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire Dim 2 Oct - 17:59


    Zone Médicale, Bureau du Psychologue, Cité d'Atlantis


    Oh que oui. Je ne sens à l'aise dans le bureau de mon thérapeute. Il faut dire que je suis tout de même suivie depuis que mon pétage de plomb , car c'est comme ça que l'U.S Air Force l'appelle, s'est produit. Je me rappelle encore de cette période trouble de ma vie. Mais j'ai appris à vivre avec ce regret qui n'en est plus un aujourd'hui. Comme quoi, cela me sert aussi, qui l'aurait crû. Cependant, je ne le dis à personne et je sais que la chef de l'expédition reçoit des rapports réguliers de mon suivi. Mais pour le moment, elle ne met le sujet sur le tapis et je l'en remercie sans cesse. Si j'ai accepté de quitter la terre, ce n'est pas pour qu'on me juge sur mon passif à des milliers d'années lumière de ma planète natale. Mais ici, je savais que je n'étais pas jugée sur mes actes passés et j'avais une crainte la première fois que je suis arrivée ici. Cependant, avec les années, j'ai compris que si on fait son travail, on ne risque pas grand chose. Il est vrai que je pars régulièrement en mission et je ne m'ennuie jamais. C'est quand même dingue que cela n'arrive qu'à des milliers d'années lumière de la Terre. Cependant, je suis tout de même heureuse de me trouver ici, loin de mon passé, loin de mes ennuis et loin de ceux qui ont essayé de me faire tomber... Repartir de zéro, c'est peut-être ce que j'avais besoin à l'époque et il semblerait que je me sois épanouie ici, sur cette cité mythique qui fait le bonheur d'un scientifique un peu trop foufou pour moi mais qui n'est pas aussi vilain qu'il tend à montrer. Mais après tout, je n'y porte jamais une grande attention vu que je ne dépends pas de son service. Bien que j'ai un diplôme en ingénierie civile et spatiale, je suis bien à ma place actuelle.

    Prenant place sur le fauteuil qu'il m'avait indiqué, je reste souriante et je suis de bonne humeur. Preuve que le repos m'est aussi utile et c'est même une nécessité lorsqu'on fait un métier aussi dangereux. Enfin, ce n'est pas le métier de militaire qui est dangereux mais c'est le fait de la défendre à des années lumières qui l'est. Surtout lorsqu'on se frotte à des ennemis dont on ignore tout. Comme ce fut le cas des Wraiths, c'est proche humanoïde suceur de cervelle avec la capacité de réveiller les morts récents... Dit comme ça, cela fait frissonner mais j'ai l'habitude de les combattre fermement depuis toutes ses années. Depuis toutes ses séances, j'ai aussi l'habitude de parler de banalités comme des évenements qui ne l'est pas. Je le regarde simplement mais avec un sourire sur le visage tandis que je lui avoue que j'avais quand même hâte de reprendre mon poste. Mais n'est encore fait vu que je dois passer par la case « visite médicale » et je déteste ça. Cependant, ce qu'il dit et entièrement vrai et j'hoche la tête.

    « - Je ne peux qu'être d'accord mais lorsqu'on est habituée à un certain rythme, il devient difficile d'en avoir un autre ! »

    C'est tout aussi vrai. Personnellement, j'ai toujours du mal à changer de rythme et j'apprécie me lever à une certaine heure, qui est généralement aux alentours de six heures du matin où je déjeune avant de me rendre en salle d'entraînement pour faire ce que je dois faire quotidiennement. Après, c'est un bon jogging dans les coursives de la cité avant de regagner mes quartiers pour une bonne douche. La plupart du temps, je suis à huit heures trente déjà prête à partir vers les différentes tâches de la journée. Après, chacun à son propre rythme mais c'est celui que j'ai gardé toute ma carrière. Après, je peux organiser ma journée comme je le veux à condition de faire ce qui doit être fait. Cependant, depuis mon congés maladie à la suite de ma mésaventure à peu tout mis en l'air. Mais cela n'est pas grave car cela m'a permis de souffler. Je reste attentive et il annonce alors le sujet du jour qui lui fait perdre le sourire. Ah... je dois le reconnaître mais c'est un morceau de passé qui m'est encore douloureux encore aujourd'hui. Mais je sais qu'il aimerait que je continue à vivre au lieu de m'enfermer dans cette histoire qui ne cesse de me rappeler que je suis responsable de son assassinat. Je joins alors mes mains sur mes genoux et je les fais gigoter. Je savais qu'il fait ça pour m'aider mais je grimace quand même.

    « - Cette partie de ma vie est... encore sensible mais... que voulez-vous savoir ? Par où commencer ? »

    Je suis un peu perdue lorsqu'on parle de ça. C'est encore très douloureux mais pour moi, c'est encore ancrée dans mon cœur comme si on m'avait gravé sa date de décès sur le cœur voire même sur mon âme et que je suis condamnée à épier mes péchés... Je ne suis pourtant pas une religieuse mais cela me rappelle un peu une sanction divine. Mais le souci, c'est que cela me fera toujours souffrir et j'en ai bien conscience. Penchant ma tête sur le coté, je ne savais pas par où commencer. Tout est arrivé si vite que je n'avais pas vu que mon frère ainé lui avait tout calculé. Je ne serais pas là s'il ne m'avait pas sauvé la vie... Je me suis battue pour lui et c'est sur la Cité que je l'ai revu à mon arrivée. En fait, je crois que je suis moi-même compliquée.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Taylor A. Grayson
Psychologue déjanté

Psychologue déjanté

Date d'inscription : 04/03/2015
Messages : 198

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire Ven 25 Nov - 22:35


« Thérapie obligatoire »


A ta santé JackParfois, Taylor détestait sont métier. Certes, il savait très bien que ce qu'il faisait, était pour le bien de ses patients. Il était là pour les aider à aller mieux, à se sentir mieux aussi, mais quand il était obligé d'appuyer sur un point plus que sensible, il se haïssait. Mais dans le cas du Lieutenant, il était obligé. L'USAF l'obligeait plus ou moins a insisté sur certains sujets avec elle. Devant leur faire des rapports réguliers, il était bien obligé à se plier à leurs exigences. Les hauts gradés voulaient des résultats sur son cas. Aujourd'hui, il souhaitait revenir sur le points le plus douloureux dans la vie de la jeune femme. Taylor connaissait son histoire sur le bout des doigts et cela ne lui plaisait guère de devoir recommencer ça avec elle. Voir sa douleur sur son visage était une chose qu'il ne supportait pas. C'était ce qu'il n'aimait pas dans son métier : affronter la douleur profonde de ces patients.

"Je sais très bien que c'est une partie de vie sur laquelle il vous est difficile de revenir et c'est malheureusement pour ça que nous allons devons nous attarder dessus. Il faut que nous arrivions à vous faire passer un cap, a accepté ce qui est arrivé sans que vous vous sentiez responsable de tout cela. C'est ce qui vous empêche toujours d'aller de l'avant. C'est ce qu'il faut qu'on essaye de travailler ça ensemble."

A ta santé JackLa nervosité de la jeune femme était plus que visible. Il était franchement difficile de voir autre chose. Son comportement avait littéralement changé en un éclair. A chaque fois que ce sujet revenait sur la table et même si ce dernier était juste évoqué, Azkadelia se renfermait sur elle même. Elle commençait à comprendre que cela était pour son bien et non pour la faire souffrir d'avantage. Elle devait s'ouvrir mais ça, elle ne le comprenait pas encore.

"Aujourd'hui, j'aimerai qu'on revienne sur le jour de sa disparition. Que nous reprenions tout depuis le début. Plus vous en parlerez, mieux vous vous sentirez même si l'effet ne se verra pas de suite. Tout se fait avec le temps. Je ne vais pas vous mentir et vous le savez déjà mais votre sentiment de culpabilité ne s'en ira probablement jamais. Mais on va essayer de l'atténuer pour que vous alliez de l'avant."

Taylor préférait mettre les choses à plat tout de suite. Il n'était pas là pour lui faire croire à toutes sortes de chimères ou lui montrer que la vie était tout belle, toute rose. Ce genre de chose n'existait que dans les histoires pour enfants où les méchants étaient tous punis à la fin mais la réalité était souvent tout autre. Il y avait des nuances de blanc, de noir et de gris. Il fallait bien avouer que la jeune femme n'avait pas eut une vie très simple. Le sort avait, en quelque sorte, choisit de s’acharner contre elle. Personne ne pouvait choisir sa destinée.

"Vous pouvez prendre tout votre temps, lança t-il. Il ne fallait pas la brusquer dès le départ.

© Asaëlle
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thérapie obligatoire

Revenir en haut Aller en bas
Thérapie obligatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» recensement des primes [obligatoire]
» Thérapie de groupe... [Groupe Pro-Sinya]
» Blocage obligatoire
» Travail de fin d'étude kinésithérapie
» Recensement obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Médical :: Bureau du psychologue-
Sauter vers: