Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
Suite au changement de design, des petits détails sont encore en cours de changement.
Désolé de ce désagrément

Partagez|

Libéré, délivré ? [OneShot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sylas Danaé
Not Crazy, Just Insane

Not Crazy, Just Insane

Date d'inscription : 16/12/2007
Messages : 368

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Libéré, délivré ? [OneShot] Mer 24 Mai - 1:43


Les jours se suivaient et se ressemblaient pour le Génésien. Que faire enfermer entre quatre murs ? Une être normalement constitué dans sa tête, tournerait en rond, cherchant certainement un moyen pour s'échapper mais ce n'était pas le cas de Sylas. Depuis sa brutale altercation avec Sheppard et sa tigresse de femme, il s'était tenu à carreaux. Le Docteur Weir avait tout de même veillé à ce qu'il reçoive des soins car il n'allait pas le contredire, il avait morflé. A croire que les Atlantes faisaient tout de même attention à leurs prisonniers. Même si résident à long terme était un mot un peu plus approprié à la situation vu qu'il était retenu ici depuis plusieurs mois maintenant. Nourri, logé et plus ou moins blanchi avec une "literie" qui laissait franchement à désirer. Même l'auberge miteuse de sa planète natale était plus confortable et la vieille mégère qui tenait ça, vous accueillait avec un peu plus de convivialité. Mais revenons un peu à nos moutons.

Depuis quelques jours, Sylas ne dormait presque plus. Ses nuits étaient en proie à de sombres pensées. Elles tournaient dans sa petite tête sans qu'il puisse les arrêter. Sa dernière rencontre avec Jenny l'avait complètement chambouler en quelques sortes. Il passait le plus clair de son temps assis sur son banc, les yeux dans le vague, un sourire machiavélique sur le bout des lèvres, apparaissant de temps à autre. C'était très souvent, qu'à ce moment là, des pensées noires que la décence nous interdit de rapporter, lui traversaient l'esprit. Depuis toujours Jenny était la chose qui l'obsédait le plus. Dès leur première rencontre, quelque chose était né entre eux. Une sorte de jeu du chat et de la souris. Depuis qu'il était retenu prisonnier, c'était devenu la chose qui occupait ses journées. Tout bon psychologue le diagnostiquerait fou à lier. Mais le problème avec la folie chez une personne, c'est qu'elle était très souvent difficile à cerner et à prouver. Sylas était un cas à part entière.

Mais aujourd'hui, ses pensées funestes furent perturbées. Qui osait ? Ce qu'il ne savait pas encore, c'est que ses pensées venaient d’être perturbé pour son bien. Des baisses de tenion se firent sentir. Les lumières se mirent à clignoter alors qu'un bruit sourd se fit entendre, comme si quelque chose venait de se désactiver alors que la porte de le cellule venait de s'ouvrir. Etait-il en train de rêver ou alors, on lui faisait une mauvaise blague ? Peu importe, il fallait agir de suite car si la porte venait à avoir l'idée de se refermer, ses chances de liberté allaient s'envoler. Au pire si c'était un piège, il reviendrait juste à la case départ. D'un geste vif, il s'élança en dehors de la cellule. Bizarrement, aucun militaire ne vint à sa rencontre. Personne n'avait encore dû remarquer ce dysfonctionnement. La première étape était passée. La seconde risquait d'être plus compliqué car même si les militaires qui étaient en faction devant la porte n'avaient rien remarquer, ils étaient bel et bien là. S'il sortait comme si de rien n'était, il se ferait épingler de suite. Il fallait un effet de surprise. De toute façon, il n'y avait pas cinquante façons de les faire venir.

Soudain, la lourde porte vint à s'ouvrir. A croire que le Génésien était sous une bonne étoile aujourd'hui. Sylas se cacha juste derrière, attendant de voir qui apparaitrait. Un militaire franchit le pas de la porte, un plateau à la main. Ah ce n'était pas trop tôt, il avait faim. Mais là n'était pas la question, c'était le bon moment pour agir. Tel un prédateur, il sauta sur sa proie, lui envoyant le plateau en pleine tête pour le désorienter et lui prendre son arme de poing, tout ça pour achever le second militaire qui venait vers lui d'une balle en pleine tête. Un de moins. Pas le temps de se reposer sur ses lauriers, le premier militaire avait repris ses esprits et tentait de maitriser le Génésien, sans véritable succès. Sylas lui fracassa littéralement la tête contre le mur à plusieurs reprises avant qu'il ne s'écroule. A voir la ténacité des Atlantes, Sylas commençait à presque avoir honte d'avoir été capturé par des rigolos pareils. Planquant les deux cadavres dans un recoin de la pièce, il en profita pour se saisir du couteau tactique. Beaucoup plus discret pour une élimination tout en douceur.

Désormais, il ne rêvait plus que d'une chose : retrouver sa Jenny adorée, chose qui n'allait pas être une mince affaire dans cette immense cité. Mais peu importe. Le plus important maintenant, c'était surtout de ne pas se faire repérer en espérant aussi que personne ne remarque son absence. Il avait tant de chose à faire sur cette cité...
Revenir en haut Aller en bas
Libéré, délivré ? [OneShot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Distribution] Hoopa : Libéré, Délivré !
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» Libération donne des leçons de déontologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Tactique :: Cellule-
Sauter vers: