Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣

Partagez|

La honte de la défaite [PV Edward]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Miliani
Who am I : a Devil or an Angel ?

Who am I : a Devil or an Angel ?

Date d'inscription : 13/12/2012
Messages : 386

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: La honte de la défaite [PV Edward] Mer 27 Déc - 1:45

La honte de la défaite
Ft. Edward Griffin


Suite de Sauvetage à hauts risques


Une semaine auparavant ...

Carson attendait patiemment non loin de la Porte des Etoiles avec appréhension. Elisabeth avait demandé une équipe médicale en urgence dans la salle d'embarquement pour réceptionner les blessés d'une équipe de sauvetage. L'un d'entre eux était dans un état critique, et le médecin se tenait prêt à intervenir à côté d'un brancard. Des militaires se trouvaient de part et d'autre de la Porte, armes levées, prêts à tirer si du danger arrivait. Puis, les Atlantes commencèrent à revenir, et certains blessés furent pris immédiatement en charge. Jusqu'à ce que le Docteur Griffin arrive à son tour, portant dans ses bras le corps d'une jeune femme inconsciente. Sans doute la blessée grave au vu de ses blessures. Sans attendre, Carson ordonna à son équipe d'approcher avec le brancard, et ordonna à Edward de poser l'amazone dessus. Pendant que les infirmiers poussaient le brancard pour retourner rapidement à l'infirmerie, le médecin examinait le corps de sa patiente, et notamment ses constantes. Des constantes très mauvaises.


"Le pouls est très faible. Elle a perdu beaucoup de sang, elle fait une hémorragie. Mettez là sous assistance respiratoire tout de suite. Il lui faut une perfusion en urgence".

Si Griffin n'avait pas essayé de la soigner avec des compresses, Miliani serait morte depuis longtemps, vidée de son sang. Carson appuya alors sur sa radio pour prévenir l'infirmerie.

//Préparez le bloc opératoire immédiatement//

Miliani était mourante, et Carson faisait tout pour éviter de penser qu'il allait la perdre vu son état critique. Il n'allait pas abandonner. Arrivé à l'infirmerie, il ordonna à ce que l'amazone soit emmenée directement au bloc, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. A peine arrivé dans la salle, le coeur de Miliani s'arrêta de battre. Carson entreprit alors un massage cardiaque.

"On est entrain de la perdre. Le défibrillateur, vite".

Une infirmière chargea l'appareil, avant de le tendre au médecin, qui s'empressa d'envoyer une décharge au corps de la jeune femme. Mais rien ne se passa, aucune pulsation cardiaque n'apparut. Une seconde décharge lui fut envoyée. Puis une troisième et une quatrième. L'écossais ne voulait pas arrêter, il continua même si la situation devenait de plus en plus désespérée. Le coeur de Miliani devait rapidement repartir s'il ne voulait pas que des lésions cérébrales apparaissent. Finalement, après une bonne minute, le défibrillateur fit enfin effet, et le coeur reparti. Certes faiblement, mais Carson obtint un pouls régulier. Sans attendre, il continua ce qu'il avait commencé, à savoir l'opération de la jeune combattante. Sa vie était entre ses mains.

Trois heures plus tard, Carson avait enfin terminé de soigner Miliani, qui était dans un piteux état. Hormis la grave blessure à l'abdomen causée par son épée, la jeune femme avait des côtes fêlées, de nombreux hématomes sur le corps dus aux coups qu'elle s'était pris, des entailles au visage, notamment à la lèvre, la joue et l'arcade, et même un oeil au beurre noir. Ses mains portaient également les stigmates d'un dur combat, et son corps et ses muscles étaient fatigués. Cependant, ce qui préoccupait le plus le médecin était l'hémorragie importante qu'elle avait eu. La guerrière avait perdu beaucoup de sang, et sa guérison allait être lente. Son organisme était bien trop épuisé, et Carson n'eut pas d'autre choix que de la plonger dans un coma artificiel pour éviter qu'elle souffre si elle devait se réveiller prématurément. Pendant une semaine, Miliani fut placée en soins intensifs, sous respirateur artificiel pour l'aider, endormie pendant que son corps se soignait lentement.


Aujourd'hui ...

Voilà plusieurs jours que Miliani se trouvait à l'infirmerie, depuis son retour catastrophique entre la vie et la mort. Les hématomes et les entailles sur son corps commençaient à s’atténuer, bien que toujours visibles. Sa blessure la plus grave guérissait lentement, mais la jeune femme était plus forte et résistante qu'elle n'y paraissait. Carson avait décidé la veille de ne plus mettre la guerrière sous respirateur, et la sortir du coma afin qu'elle puisse se réveiller tranquillement. Ce que Miliani fit en quelques heures, déboussolée, souffrant au moindre geste qu'elle faisait, car son corps était encore meurtri. Bien qu'elle soit sous sédatif, la douleur était quand même là, et la jeune femme n'était pas prête de sortir de l'infirmerie. Jennifer Keller fut chargée de s'occuper d'elle, pour ne pas la froisser. Inutile que Miliani pique une crise parce qu'un homme lui donnait les soins. La doctoresse expliqua à l'amazone ce qui s'était passé depuis son retour sur Atlantis et sa présence à l'infirmerie, en soins intensifs. Miliani écouta sans dire un mot, sans protester, sans chercher à fuir cet endroit. Elle n'aurait pas pu de toute manière, encore trop affaiblie par sa blessure grave. Mais surtout, c'était son âme qui était blessée. Ainsi que sa fierté.

Laissée seule, la jeune femme passait des heures en silence, à scruter le plafond sans bouger. Elle mangeait à peine, et ne réagissait pas quand quelqu'un lui parlait. Au fond d'elle, Miliani avait honte car elle avait perdu. Certes, elle s'était bien battue contre plusieurs wraiths, des heures durant à être traquée et à survivre. Mais cela importait peu. Elle était une guerrière, sa vie était tournée vers le combat. Et elle n'avait encore jamais perdu une bataille. C'était la première fois qu'elle échouait, qu'elle perdait. Et en plus, un mâle lui avait sauvé la vie. C'était trop insupportable pour l'amazone, elle aurait préféré mourir plutôt que de supporter ce double affront. La défaite était trop dure pour elle, car selon sa culture, perdre était un signe de faiblesse. Miliani se mura dans le silence à ressasser sa chute.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Edward J. Griffin
I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

I'm a Genius Billionaire Playboy Philanthropist

Date d'inscription : 03/06/2008
Messages : 341

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: La honte de la défaite [PV Edward] Mar 9 Jan - 23:26


Ce jour allait être à marquer dans les annales. Edward avait bel et bien jouer les héros. De plus, il avait jouer les héros envers la femme qu'il détestait le plus dans cette galaxie. Il allait sûrement neiger demain.

Le scientifique n'avait pas trainer au moment de passer la Porte des Étoiles. Il n'avait qu'une hâte, c'était de rentrer chez lui et être enfin débarrasser de ces maudits Wraiths. De l'autre côté du vortex, une équipe médicale au complet les attendait, sûrement avertit par un des Marines qui était avec lui. A son arrivée, Carson ne mit pas longtemps à demander à Edward de déposer la jeune femme sur le brancard pour qu'il puisse s'en occuper avant qu'elle ne passe l'arme à gauche, ce qu'il fit rapidement. En un rien de temps, le cortège disparut de la salle d'embarquement. Edward aussi fût pris en charge par les médecins restant. Il avait quelques petits bobos à faire soigner mais il pouvait s'estimer heureux que Miliani ai été là sinon, il aurait eut plus de choses à faire se faire soigner ou plus rien du tout car il serait mort. Si la jeune femme s'en sortait, le Britannique allait devoir se forcer pour aller lui présenter des remerciements. En temps normal, c'était une chose très compliquée pour lui à sortir de sa bouche mais dire ce genre de chose à une femme qui ne pense qu'à une chose, c'est le tuer, cela allait être encore beaucoup plus difficile. Bon après tout, on pouvait penser qu'elle ne se remettrait jamais d'une telle blessure. Personne à remercier et il pourrait continuer sa vie comme avant... Non mais quoi !! Comment penser une telle chose ! Elle venait tout de même de lui sauver la vie. Si elle n'était pas intervenu, il serait probablement dans le même état que son subalterne. Sa conscience ne put s'empêcher de lui coller une baffe mentale devant tant de méchanceté.

Le cosmologiste redescendit sur terre quand une infirmière vint le soigner avec l'antiseptique qui pique. Un pansement par ci, une piqure par là et un examen pour voir si tout était en ordre, il put enfin être relâché des griffes de son infirmière. Avant de quitter l'infirmerie, il tenta tout de même de prendre des nouvelles de l'Amazone mais elle était toujours au bloc, donc impossible de savoir quoi que ce soit. Il allait devoir attendre et pour le moment, il allait avoir des compte à rendre car bon nombre de personnes avaient péri aujourd'hui et il allait devoir donné une explication au Docteur Weir, ce qu'il fit. Désormais, il pouvait aller se reposer après avoir été rassurer sur l'état de l'Amazone qui avait bel et bien réussis à survivre à ses blessures. Edward était rassuré par cette nouvelle et avait décidé de laisser son envie de meurtre sur elle de côté pour le moment. Il allait pouvoir dormir sur ses deux oreilles.

Une bonne semaine avait fini par passer. Edward avait repris ses activités comme si de rien n'était. Sans le dire à personne, il s'était parfois rendu au chevet de Miliani pour voir comment elle allait mais la regarder dormir était loin d'être une chose passionnante. Mais aujourd'hui, était un jour particulier. Miss Belle aux Bois Dormants était de retour parmi les vivants. Les médecins avaient juger qu'il était temps de la réveiller et que son état s'était grandement amélioré même si cela serait encore difficile pour elle de courir après Edward pour le trucider. Pour se faire, le scientifique avait prit avec une lui un petit paquet remplis de choses comestibles que Miliani allait surement aimer. Après sa journée de travail, il prit la direction de l'infirmerie, non sans une certaine appréhension. Comment allait-elle réagir en le voyant ? Il se lança tout de même, arrivant devant la porte des soins intensifs.

Elle était là, allongée sur son lit, ne bougeant pas, les yeux fixés droit vers le plafond. A première vue, elle n'avait pas encore dû remarquer sa présence. Dans pas lent, il s'approcha de son lit et pour une fois, il n'avait pas peur de s'en prendre une.


"Hey, salut toi. En forme ?"

L'humour n'était peut-être pas la bienvenue à ce moment précis. Il déposa le paquet qu'il avait en main sur une tablette juste à côté.

"Je t'ai apporté quelques cookies... bon tu ne dois pas savoir ce que c'est. Ce sont des gâteaux avec des pépites de chocolat. Tu vas adorer ça, c'est délicieux. Ça n'aide pas à guérir mais si tu as faim, tu pourras te jeter dessus."

Et puis, si elle n'en voulait pas, Edward se ferait une joie de les manger à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
La honte de la défaite [PV Edward]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quel sport faite vous?
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» J'ai honte
» Avez -vous honte parfois ?
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Médical :: Soins intensifs-
Sauter vers: