Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...

Partagez|

[Fanfic] Confiance trahie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: [Fanfic] Confiance trahie Mer 20 Fév - 22:31

Me voici de retour.


TITRE : Confiance trahie
AUTEUR : Toujours moi
DISCLAMER : Les personnages ne sont toujours pas à moi
COPYRIGHT : MGM all right reserved

Bonne lecture !!! Dites moi ce que vous en penser.

PROLOGUE

Tandis que Leïna qui lui tournait autour, John essayait toujours de se défaire de ses liens. Puis, elle s’arrêta et se mit devant lui. Elle poussa un léger soupir en regardant Sheppard. Elle s’avança vers lui et alla s’asseoir en travers sur les genoux de John, puis elle lui enleva le bâillon. Leïna lui prit le visage entre ses deux mains et l’embrassa langoureusement. Quand elle eut fini, elle regarda John dans le blanc des yeux avec un grand sourire.
« - Alors, tu veux pas que l’on recommence ? dit-elle avec une voix très douce.
- Recommencer peut-être, mais sûrement pas avec toi. »
Furieuse, Leïna se leva et alla jusqu’à la table où elle avait posé la radio tout à l’heure et pris une arme qui était à côté et la pointa vers Sheppard. Celui-ci déglutit quand elle le visa.
« - Alors, je crois que je n’ai plus besoin de toi. Adieu John !. »
Elle arma le revolver et fut prête à tirer.


A SUIVRE........... dans peu de temps

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Jeu 21 Fév - 0:44

CHAPITRE 1

3 mois auparavant

Sur Atlantis, tout était calme comme un matin ensoleillé, les neuf heures venait de sonner. L’équipe de Sheppard avait rendez vous en salle de briefing pour préparer leur prochaine mission avec le Dr Weir. L ’équipe était déjà rentrer et n’attendait plus qu’Elisabeth qui ne tarda pas à arriver.
« - On peux commencer »
Les portes de la salle derrière elle. Elle alla s’asseoir sur un fauteuil et posa son ordinateur sur la table.
« - Pour votre prochaine mission, vous irez sur P3X-518. D’après la base de données des Anciens, il s’agissait d’une planète dirigée par une sorte de colonie princière qui gouverne plusieurs villages sur la planète. Il faudrait que vous essayez de rentrer en contact avec ce peuple et peut-être par la suite, sceller une alliance entre nos peuples, expliqua longuement Elisabeth.
- Juste une petite question : est-ce que l’on sait si ce peuple est un peu avancé technologiquement, demanda McKay. Non parce que j’en ai assez de visiter des planètes où je n’ai rien à faire.
- Rodney ! Arrêtez de vous plaindre, rétorqua Sheppard.
- Mais je ne me plains pas. Je dis juste que…
- Quoi qu’il en soit, le coupa Weir. Allez y et voyez de quoi il en retourne.
- D’accord, acquiesça John. Allez vous préparez et on se rejoins à la Porte. »
Tous le monde se leva et chacun alla se préparer pour la mission tandis que le Dr Weir retourna dans son bureau.

La porte de la planète s’activa. Quand le vortex fut stabilisé, l’équipe de Sheppard apparut. Un magnifique spectacle s’offrit devant eux. La Porte était située au milieu d’un immense jardin rempli de fleurs diverses et variées. Les allées de petits cailloux blancs étaient bien délimitées par de bas buissons bien vert. Sur la pelouse, des parterres de fleurs aux multiples couleurs égayaient le jardin. Au pied du jardin, un village avait été construit en contrebas d’une colline sur laquelle était perché un somptueux palais dans les tons dorés. De loin et avec le soleil qui se reflétait dedans, on aurait presque dit qu’il avait été construit en or.
L’équipe traversa le jardin ainsi que le village qui grouillait de monde, pour aller en direction du palais. Ils furent arrêtés dès l’entrée par deux gardes qui surveillaient la porte principale de l’enceinte qui entourait le palais. L’un d’eux alla chercher son supérieur . Quelques instant plus tard, le garde revint avec un autre homme, d’une carrure moyenne, assez grand, arborant une cicatrice assez grande prêt de l’œil droite.
« - Bienvenue sur Valoris. Je m’appelle Korros, chef de la sécurité du Palais.
- Lieutenant Colonel John Sheppard, Dr Rodney McKay, Teyla Emmagan, Ronon Dex, dit-il en les montrant un à un. Nous sommes des explorateurs et nous parcourons la galaxie pour trouver de nouveaux alliés.
- Dans ce cas, je vais vous emmener auprès de notre chef. Veuillez me suivre. »
Korros partit le premier suivit du groupe. Ils rentrèrent dans le palais. Dans les couloirs, des tableaux et des tapisseries décoraient les mûrs qui étaient dans les tons de rouge. Ils montèrent un escalier, longea encore un couloir et arrivèrent devant un grande porte en bois sculptée, en deux battants. Deux gardes en surveillaient l’entrée. Dès qu’ils virent Korros venir vers eux, ils ouvrirent la lourde porte. Une fois ouverte, cela donnait sur une grande pièce avec de grandes baies vitrées décorées de rideaux couleur or. Au fond de la pièce, on pouvait voir un trône orné de pierres précieuses et couvert de velours rouge.
Devant ce trône, qui était installé sur une estrade se trouvait une jeune femme qui discutait avec un homme qui avait les bras remplis de livres. Korros s’avança vers elle et la salua en se prosternant devant elle.
« - Princesse ? »
La jeune femme congédia l’homme aux livres qui sortit par une petite porte qui était sur le côté. Puis, elle se retourna vers Korros.
« - Voici des explorateurs qui ont traversés le Grand Anneau et qui souhaite vous parler.
- Merci Korros, tu peux t’en aller. »
Il se releva et partit de la salle. Les deux gardes refermèrent la porte.
La jeune femme s’avança vers le groupe d’Atlantes. Elle était assez grande et mince. Ses cheveux mi long de couleur châtains clair brillaient avec les rayons du soleil qui illuminaient la pièce. Elle était vêtue d’une jupe mi-longue et d’un haut en cache-cœur.
« - Bienvenue sur Valoris voyageurs. Je suis Leïna, chef de ce peuple. Je suis heureuse de vous accueillir ici.
- Nous vous remercions de prendre un peu de votre temps pour nous recevoir, entama Sheppard.
- Mais c’est tout naturel Peut-être aimeriez vous que je vous fasses visitez notre Palais comme ça nous aurons le temps de discutez.
- Nous en serions ravis.
- Euh, désolé de vous interrompre. Est-ce que vous possédez un peu plus technologique, interrompit McKay.
- Bien sur, nous en avons un. Vous aimeriez le voir.
- Oui, j’aimerez assez.
- Bien.
Korros ! lança t-elle »
Quelques secondes après, il apparut dans la pièce.
« - Oui, princesse.
- Emmène ce voyageur à notre secteur recherche.
- Bien sur. »
Korros s’avança vers Rodney qui le pria de la suivre.
« - Ronon, Teyla, allez avec lui. Je n’ai pas envie qu’il fasse encore des bêtises. »
Rodney qui avait entendu le Colonel se retourna.
« - Ce n’est pas dans mes habitudes. »
John le regarda en haussant les sourcils.
« - Bon d’accord mais seulement quelques fois.
- Allez Doc, on y va, dit Ronon en poussant McKay vers la sortie. »
Puis, John se retrouva seul avec Leïna qui la rejoigna.
« - Nous allons peut-être commencé par les jardins, lui dit-il Leïna.
- Je vous suit. »
John la laissa passer en premier. Uns fois dans les couloirs, ils prirent la direction de l’extérieur pour aller dans les jardins.

Tandis que Korros faisait visiter le secteur scientifique à Rodney, Teyla et Ronon, Leïna emmena Sheppard dans les jardins qui entourent le palais. Le soleil brillait, ce qui mettait en valeur les espèces de fleurs présentes. Sur le chemin menant aux jardins, ils avaient déjà commencer à discuter de choses et d’autres.
« - Donc, vous venez de la grande cité des Ancêtres ?
- Oui. Nous sommes arriver il y a un peu plus de deux ans. Nous avons trouvé la cité vide et nous nous sommes installer.
- Ca doit être fabuleux de vivre là-bas.
- Oui, c’est vrai. Et vous, si vous me parliez de votre peuple.
- La colonie princière de Valoris existe depuis des siècles. Le pouvoir se passe de génération en génération. Mon père à sa mort, il y a trois ans, m’a légué le pouvoir et depuis, je dirige avec Korros, qui m’aide dans ma tâche.
- A ce que j’ai pu voir, vous avez quand même réussit à vous développer. Vous n’avez jamais eut la visite des Wraiths ?
- Malheureusement si. Ils viennent de temps à autre pour leur sélection. Mais nous avons mis en place des abris dans le village pour que les villageois aillent se réfugier et un tour de guet sur le palais surveille le Grand Anneau pour nous prévenir si des vaisseaux arrivent.
- Vous êtes bien organisés pour la défense.
- J’ai tout mis en œuvre pour que mon peuple soit en sécurité chez eux.
- C’est le principal.
- Et nos plus grands scientifiques travaillent sur la création d’une arme qui permettraient de nous défendre mais nous sommes encore loin du résultat parfais. Nous avons encore beaucoup de travail à faire dessus.
- Et bien, si nous formons une alliance entre nos deux peuple, le Dr McKay se fera une joie de vous aider.
- Nous l’en remercions d’avance. Peut-être que vous voudriez vous visiter le palais à présent.
- Avec plaisir. Je vous suit. »
Ils repartirent en direction du palais. Ils continuèrent de discuter le long du chemin.

Après avoir marché environs dix minutes, ils rentrèrent enfin dans le palais. Leïna lui fit visiter les plus grosses parties du palais. A la fin, ils retournèrent dans la salle du trône. McKay, Teyla et Ronon étaient déjà présent. Ils avaient fini leu visite avant eux.
« - Je crois que nos deux peuples sont fait pour s’entendre. Une alliance sera donc possible.
- Oui, je le pense aussi, renchérit Sheppard. Nous reviendrons avec le Dr Elisabeth Weir. C’est elle qui s’occupe de tous ce genre de formalités.
- Bien sur. Nous l’accueillerons comme il se doit. »
L’équipe de Sheppard salua Leïna pour ensuite partir et rentrer sur Atlantis. Mais au même moment, un garde entra en trombe dans la pièce sans y être inviter.
« -Princesse ! Les rebelles ont investis le Palais !! s’empressa t-il de dire.
- Ce n’est pas possible. Comment sont-ils entrés ?
- Nous ne savons pas. Aucun garde ne les a vu rentrer.
- Il faut vite que nous partions avant qu’il n’arrive jusqu’ici.
- Attendez, vous pouvez pas nous expliquez ce qui se passe ? demanda Sheppard dans la précipitation.
- Venez, je vais vous expliquer en chemin, dit-elle en se dirigeant vers la petite porte qu’il y avait un peu plus loin. Les rebelles cherchent à renverser le pouvoir depuis longtemps. Mon père n’a jamais réussit à les arrêter et depuis que je suis au pouvoir rien a changé. On a tout essayé mais ils ont toujours déjouer nos plans pour les stopper. »
Elle ouvrit la petite porte et vit Korros qui attendait derrière, ce qui la fit sursauter car elle ne s’attendait pas à le voir ici.
« - Ah te voilà ! Est-ce que tous nos hommes sont en place pour repousser les rebelles ?
- Non désolé. Ca ne va pas être possible.
- Quoi ? Mais qu’est-ce que tu racontes ? »
Korros sortit son arme et la pointa sur Leïna. L’équipe de Sheppard pointèrent leurs armes sur lui. Au même moment, des tirs se firent entendre dans les couloirs puis, l’instant d’après, des rebelles entrèrent par la grande porte dans la salle du trône. Ils se mirent en position autour de l’équipe et Leïna en les menaçant avec leurs armes.
« - Mais qu’est-ce que ça veux dire Korros ?
- La colonie princière n’a plu lieu d’être. Les rebelles ont remportés la guerre qui dure depuis des années. J’en aurais mis du temps avant d’y arriver.
- Me dit pas que c’est toi leur chef ?
- Bien sur que si. Je l’ai toujours été, depuis le début.
- Ce n’est pas possible !
- Et si. »
Ensuite, il s’adressa à Sheppard.
« - Posez vos armes et tout se passera bien. »
John hésita un instant mais s’il tentait quoi que se soit, cela aurait terminé dans un bain de sang des deux côtés. Il fit signe à ses coéquipiers de baisser leur arme et ils les posèrent au sol.
« - Voilà qui est mieux. »
Deux hommes ramassèrent les armes au sol.
« - Emmenez les en cellule. Je m’occuperais d’eux plus tard »
Les rebelles les emmenèrent dans la prison du Palais. Avant de quitter la pièce, Leïna se retourna vers Korros et lui dit :
« - Je te le ferais payer Korros. Compte dessus.
- Ne lance pas de parole en l’air, ça ne sert à rien. »
Un garde la prit par le bras et l’emmena de force malgré qu’elle résista pour y aller.
Korros resta seul dans la salle du trône, a profité de son succès.

A SUIVRE ........

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Jeu 21 Fév - 18:54

CHAPITRE 2

Sur Valoris, tout était redevenu calme. La vie avait quasiment repris son cours normal comme si de rien venait de se passer. Dans le princier, des gardes rebelles circulaient dans les couloirs pour surveiller le moindre mouvement suspect.
Au sous-sol du palais, se trouvait les cellules de la prison. L’équipe de Sheppard ainsi que Leïna étaient dans l’un d’elle.
« - Bon si quelqu’un à une idée pour sortir, je suis preneur, dit Sheppard en tournant en rond.
- Ils vont bien finir par venir nous voir et comme ça, nous pourrons discuter avec, continua McKay.
- Les rebelles ne discutent pas. Ils agissent sans vraiment réfléchir. Cela fait déjà plusieurs années que je les affrontent et mon père avant moi les affrontaient déjà. Ils ne pensent qu’à leur bénéfice et pas aux dommage que cela causent, leur conta Leïna.
- Super. On est pas sortit de là alors, renchérit Rodney qui alla s’asseoir un peu plus loin.
- Rodney, soyez pas aussi négatif pour une fois, dit John en soupirant.
- Je ne suis pas négatif, je suis réaliste et puis ce n’est pas… »
McKay ne finit pas sa phrase car quelqu’un venait. La porte de la pièce s’ouvrit. Deux gardes entrèrent, suivit Korros avec deux autres gardes derrière lui. L’un d’eux ouvrit la porte de la cellule. Korros entra.
« - Désolé de vous avoir traité de la sorte mais vous savez en temps de guerre, il faut faire des prisonniers.
- Dire que pendant tout ce temps, je t’ai fait confiance et mon père aussi te faisait confiance. Alors que c’était toi le chef des rebelles. C’est pour ça que nous n’avons jamais pu vous arrêtez.
- Oui c’est vrai. Attaquez l’ennemi de l’intérieur. Il y a rien de mieux pour le détruire.
- Comment as-tu pu faire ça ? lui dit-il en se mettant devant Korros.
- Votre gouvernement avait une politique réservée pour les gens riches, possédant des terres et qu’est-ce que vous faisiez des pauvres villageois ? Vous les exploitiez en les accablant d’impôts pour vous enrichir sur leurs dos. Il est temps que ça change. Et ce temps est enfin venu.
- Pauvre imbécile ! lui lança t-elle en même temps qu’elle le gifla. »
Un des garde intervint en repoussant Leïna vers l’arrière. John la rattrapa avant qu’elle ne tombe sur le sol.
« - Bon, je crois que tous le monde va se calmer et on va discuter calmement, dit Sheppard pour essayer de calmer le jeu.
- Mais je crois que la discussion est close, n’est-ce pas ma chère ? »
Leïna aurait bien voulu lui mettre encore une gifle mais John l’en empêcha.
« - Non, je ne crois pas que ce soit terminer. Ca sera terminer quand j’aurais ta peau, lança t-elle comme une furie. »
Elle était de plus en plus déchaîner contre Korros. Elle se sentait trahie par lui. Elle lu faisait confiance depuis tant d’années qu’elle n’aurait jamais cru qu’il puisse faire ça.
« - A moins que ce ne soit moi qui te tue en premier, dit-il en sortant son arme et en la pointant vers Leïna. Ou alors, peut-être que je tuerais l’un de tes nouveaux amis comme celui-ci par exemple, continua t-il en visant Sheppard cette fois.
- Non ne fait pas ça, s’il te plait, la supplia Leïna.
- Je vais me gêner, dit-il en armant son arme et tira dans l’épaule droite de Sheppard qui tomba à terre. »
Ronon voulut s’en prendre à Korros mais un garde l’en empêchant en le menaçant de son arme.
« - Colonel ! lança Teyla en s’agenouillant vers John pour voir comment il allait. »
Il se tenait l’épaule qui saignait abondamment. Sa respiration était de plus en plus rapide. La douleur était intense.
Leïna regarda John en train d’agoniser sur le sol. Ensuite, elle se retourna et jeta un regard noir vers Korros.
« - Mais tu es vraiment un malade !
- C’est toi qui l’a cherché. Pas moi. Tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. »
John essaya de se relever mais se fut assez difficile. Teyla l’aida.
« - Ecoutez. Je vais vous proposez un marché. Vous gardez Leïna et moi prisonniers mais vous laissez partir les autres, dit Sheppard avec difficultés.
- Non John, ne faites pas ça, lui murmura Teyla. »
Il ne lui répondit pas. Il attendit que Korros lui donne sa réponse.
« - Pourquoi je ferais ça ?
- Parce qu’ils ne vous ont rien fait donc vous n’avez aucune raison de les retenir ici. »
Korros réfléchit un instant. Il avait raison. Les maintenir ici ne lui servirait à rien. Il fit signe à ses gardes d’aller chercher Ronon, Teyla et McKay.
« - Ramenez les au Grand Anneau et faites attention à ce qu’il rentre bien chez eux. »
Les gardes exécutèrent leurs ordres. Les trois Atlantes n’eurent pas le choix et furent obliger de les suivre. Quand ils furent sortis, Korros sortit également et ferma la porte de la cellule.
« - Je reviendrais plus tard, ne vous inquiétez pas. »
Il tourna les talons et sortit de la pièce. Quand il ne restait plus que Leïna et John, ce dernier alla s’asseoir contre le mur parce qu’il ne tenait plus debout. Comme ça, il pouvait se reposer. Leïna s’installa à côté de lui et regarda sa blessure.
« - Ce n’est vraiment pas beau à voir. En plus, vous avez perdu beaucoup de sang.
- Ca va aller. J’ai connu que ça. »
Même après les paroles de John, elle ne se sentait pas plus rassurer sur son état.
« - Pourquoi vous n’êtes pas parti avec vos amis alors que vous auriez pu ?
- Je n’allais pas... vous laissez seule avec Korros. Si vous auriez été seule, il vous aurez tuer dès que nous serions partis.
- J’apprécie ce que vous venez de faire. Je vous en remercie.
- Mais c’est normal. »
John ressentit une vive douleur dans son épaule qui se propagea dans tout le bras ce qui le fit souffrir d’avantage mais il pouvait supporter, du moins, pour le moment.
« - Bon, ils nous restent plus qu’à attendre que mon équipe revienne avec du secours pour que l’on parte d’ici le plus vite possible. »

Tout était calme sur Atlantis, chacun vaquaient à ses occupations quand soudain, la Porte des Etoiles s’activa. Le Dr Weir sortit de son bureau et alla en salle de contrôle pour voir de quoi il s’agissait.
« - Nous recevons le code d’identification du Dr McKay, Madame.
- Déjà ? dit-elle en regardant sa montre. Normalement, il ne devait pas rentrer avant six heures. Baissez le bouclier. »
Le technicien s’exécuta. Quelques instants après, Rodney, Teyla et Ronon apparurent dans la salle sans le Colonel Sheppard. Elisabeth décidé d’aller à leur rencontre, descendit l’escalier central en même temps que la Porte de désactiva.
« - Où est le Colonel Sheppard ? demanda t-elle inquiète au reste du groupe.
- Il est toujours sur la planète, lui répondit McKay.
- Quoi ?
- Oui c’est une longue histoire.
- Pour faire simple, reprit Teyla. Le gouvernement en place a été renversé par un groupe de rebelles qui s’est emparé du Palais. Nous avons été fait prisonnier avec la princesse du village. John a négocié notre libération mais il est toujours là-bas.
- En plus, il a été blessé, continua Ronon.
- Nous devons retourner là-bas, incita fortement McKay.
- Je ne peux pas envoyer une équipe sans savoir ce qui nous attend par delà la Porte.
- La Porte est peut-être gardé maintenant, fit remarquer Ronon.
- Nous utiliserons un Jumper occulté, c’est aussi simple que ça. »
Teyla essaya tout de même d’appuyer les arguments d’Elisabeth.
« - Rodney ! Le Dr Weir a raison. Nous ne pouvons pas nous jeter dans la gueule du loup comme ça. Ils sont peut-être plus nombreux que nous et nous risquons d’être dépasser par les évènements. A mon humble avis, il faut que nous réfléchissons à une mission de sauvetage qui ne se terminera pas dans un bain de sang.
« - D’accord, se résigna enfin McKay.
- Bien. Allons dans mon bureau pour en discuter. Chaque minute compte. »
Tous le monde acquiesça et suivit Elisabeth dans son bureau.

LA SUITE DU CHAPITRE 2 ARRIVE TOUT DE SUITE

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Jeu 21 Fév - 18:55

SUITE CHAPITRE 2

Pendant ce temps, dans les cellules de Valoris, John et Leïna étaient toujours assis contre le mur. John était en sueur ce qui était du à sa blessure. Ses yeux étaient fermés pour qu’il tente de se reposer. Mais la douleur était tellement grande, que cela lui était impossible. Leïna était inquiète pour lui car c’était à cause d’elle qu’il avait été blessé. Elle posa délicatement sa main sur le front de Sheppard, qui rouvrit les yeux.
« -Vous avez de la fièvre. Votre blessure a du commencer à s’infecter.
- Ne vous inquiétez pas, ça va aller, dit-il en se relevant légèrement contre le mur. Il faut que l’on trouve un moyen de sortir d’ici.
- Non, vous, vous ne faites rien. Votre blessure vient juste d’arrêter de saigner. Je n’ai envie de ça reprenne.
- Oui mais ce n’est pas en restant assit qu’on se sortira de là. »
Il alla pour se relever mais sa tête lui tournait trop car il avait perdu beaucoup de sang. Leïna l’aida tout de même à se mettre debout.
« - Vous auriez mieux fait de rester assis.
- Je n’aime pas rester comme ça à ne rien faire. »
Il alla vers les barreaux de la cellule et regarda vers l’extérieur. De son point de vue, il ne voyait qu’une porte en bois fermée. John réfléchit quelques instants à ce qu’il pouvait inventer comme plan pour s’échapper. Soudain, Leïna vint l’interrompre dans ses pensées.
« - Colonel ? Je suis désolé pour ce qui s’est passé. Tout est de ma faute.
- Mais non, ne dites pas ça.
- Pourtant c’est vrai. Si je n’avais pas provoqué Korros, il ne vous aurait pas tiré dessus pour me punir. »
John se retourna et revint vers Leïna.
« - Ecoutez moi. Ce n’est de la faute de personne ; bon à part celle de Korros, ça c’est sur ; mais vous ne devez pas vous sentir responsable de ça. D’accord ? »
Leïna détourna les yeux de ceux de Sheppard. Même après ce qu’il venait de lui dire, cela ne changeait rien. C’était de sa faute. Puis, il revint enfin sur lui.
« - D’accord, lui dit-elle d’un ton très peu convaincu.
- Bien.
Bon, si on veux sortir d’ici, il faut qu’un garde vienne ouvrir la porte, on le neutralise et on part vite fait d’ici.
- Et comment vous voulez faire pour qu’il vienne ?
- Il suffit de l’appeler. Il doit bien avoir un garde derrière la porte. »
John retourna prêt des barreaux.
« - Hey, il y a quelqu’un ? lança t-il assez fort pour qu’on l’entende. »
Il attendit qu’on daigne lui répondre. Quelques instants après, un garde ouvrit la lourde porte en bois et s’avança vers la cellule.
« - Qu’est-ce qu’il y a ? demanda t-il sèchement.
- J’aimerais parler à votre chef. J’ai des choses à lui dire.
- Il est occupé pour le moment.
- Je n’en doute pas mais c’est urgent.
- Je vais voir ce que je peux faire.
- Le mieux si j’étais vous, ce serait de m’emmener directement à lui au lieu de le déranger deux fois. Enfin, je dis ça mais c’est pour vous. »
« - Allez, gobe moi histoire toi !! se dit-il. »
Le garde parut suspicieux face à Sheppard mais il se résigna. Il prit le trousseau de clés qui était accroché à sa ceinture. Ensuite, il ouvrit la porte de la cellule.
« - Allez, sortez ! »
Avant de sortir, John jeta un regard vers Leïna qui n’avait pas dit un mot et qui était rester là, sans bouger, tout au long de la scène. Ensuite, John sortit sous le regard attentif du garde. Quand celui-ci alla pour fermer la porte de la cellule, John lui asséna un violent coup derrière la nuque. En lui donnant ce coup, John ressentit une grande douleur lui parcourir le bras.
« - Ca, ça fait mal ! »
John enjamba le corps du garde et ouvrit à Leïna qui sortit aussitôt.
« - Colonel, votre épaule ! »
John regarda son épaule et vit que sa blessure s’était rouvert et le sang coulait de la plaie.
« - Ca va aller. »
Puis, il prit l’arme et la radio du garde. John et Leïna allèrent vers la porte qui était rester entrouverte. Le militaire passa la tête dans l’entrebâillement et vit personne dans les couloirs.
« - Bon, quel est le meilleur moyen de sortir d’ici le plus vite ?
- On est obligé de remonter au rez-de-chaussée. De là, on a plusieurs possibilités.
- Bon, on y va, on verra en chemin. »
Leïna indiqua quel chemin suivre pour remonter par l’escalier. John monta le premier pour voir si la voie était libre. Quand il en fut certain, il fit signe à Leïna de monter. Ils longèrent les couloirs en croisant de nombreux gardes qui faisaient leur ronde. Au bout d’une dizaine de minutes, ils arrivèrent enfin à une porte de sortie mais malheureusement, elle était surveillée par deux gardes.
« - Ils ont tout prévus ! »
« - Est-ce qu’il y a une autre sortie pas loin d’ici ? murmura John.
- Il doit en avoir un autre un peu plus loin.
- Mais elle va être sûrement aussi gardée. »
John réfléchit à un nouveau plan pour que les gardes s’éloignent de la porte. Soudain, il eut encore une idée. Il prit l’arme et il fit signe à Leïna d’aller se cacher dans un recoin pour pas qu’elle se fasse voir. Quand cela fut fait, Sheppard arma son arme et tira deux fois puis, il alla se cacher aux côtés de Leïna.
En entendant les détonations, les deux gardes allèrent voir ce que c’était donc ils furent obligés de quitter la porte. Quand ils furent assez loin, Sheppard entraîna Leïna vers la porte qu’il ouvrit délicatement pour ne pas faire de bruit.
Une fois sortit, ils atterrirent dans les jardins du Palais. Ils zigzaguèrent entre les parterres de fleurs. Il semblait qu’il n’y avait pas de gardes. Ils accélérèrent le pas une fois arrivé aux limites du jardin. Après ils arrivèrent dans le village qu’ils traversèrent en un rien de temps pour ne pas se faire remarquer. Mais à la sortie du village, des gardes étaient postés et les empêchaient de passer.
« - Là, ça n devient presque énervant, lança Sheppard un peu agaçé. »
Ils regardèrent derrière eux dès qu’ils entendirent des villageois crier. D’autres gardes venaient dans leur direction.
« - Ils ont du s’apercevoir que l’on s’était échappés, continua Leïna.
- Et bien, je vais pas rester là pour leur demander. »
John la prit par le bras et pris une rue perpendiculaire à la rue principale et attendirent que le groupe passe leur chemin, en espérant qu’il ne vienne pas dans la même rue qu’eux.
Dès que le groupe fut passé, ils reprirent leur chemin vers la Porte. Ils avançaient doucement pour ne pas tomber encore sur des gardes. Ils marchèrent quand soudain...
« - Ils sont par ici : lança un garde.
- C’est pas vrai courez !! ordonna Sheppard. »
Ils se mirent à courir, poursuivit par les hommes de Korros qui leur tiraient dessus pour les arrêter. La course poursuite à travers les rues dura un minimum un quart d’heure. Leïna stoppa Sheppard et lui indiqua une maison aux allures abandonnée. Ils entrèrent à l’intérieur et se cachèrent le temps que les gardes s’éloignent.
John alla s’asseoir sur le sol en se laissant tomber. Il se tenait le bras car il avait affreusement mal. La blessure saignait toujours et leur course poursuite n’avait pas arrangée les choses.
« - Je crois que… que je ne vais pas tenir longtemps si on continue comme ça, peine t-il à dire car il avait du mal à reprendre son souffle.
- Nous ne sommes plus loin de la Porte. Je connais un raccourcis pour y accéder plus facilement d’où nous sommes. Nous ne risquerons peut-être pas de tomber sur des gardes.
- Oui, ça serait bien en effet, dit-il juste avant de perdre connaissance.
-Colonel ! »
Leïna alla s’assurer qu’il allait bien. Il s’était juste endormi pour se reposer. Elle posa de nouveau la main son front. Il était bouillant, ce qui n’était mauvais pour lui. Elle le laissa se reposer. Leïna se leva et alla vers la fenêtre pour voir si quelqu’un venait.
Environs une heure après, John revint à lui. A première vue, il n’allait pas vraiment mieux. Leïna était toujours devant la fenêtre en train de guetter le moindre mouvement.
« - Leïna ? dit-il faiblement. »
Elle se retourna en entendant son nom. Elle alla le voir.
« - Vous allez mieux ?
- Pas vraiment mais bon, je vais faire avec. Et vous ça va ?
- Oui si on veux. »
Elle s’arrêta quelques instants, poussa un soupir et repris.
« - Mon peuple est aux mains des rebelles maintenant et je n’ai rien fait pour éviter ça. Je ne mérité pas le titre de chef de mon peuple.
- Votre peuple peut-être fier de vous avoir comme leader. Ils savent que vous avez fait votre possible.
- Oui, j’espère. »
Le réconfort que John venait de lui donner, lui monta droit au cœur. Elle le regarda dans les yeux et lui sourit. John lui rendit ce même sourire.
« - Euh… je crois que nous devrions y aller. On dirait que ça c’est calmé dehors. Ils ont peut-être arrêtés les recherches pour le moment, continua Leïna.
- Oui, allons-y. »
John se releva avec l’aide de Leïna. Ils sortirent en faisant bien attention qu’il n’y ai personne. Ils prient le raccourci que Leïna connaissait et arrivèrent directement aux jardins entourant la Porte. Rien à signaler, il n’y avait personne. Ils avancèrent jusqu’au DHD où Sheppard composa l’adresse d’Atlantis. La Porte s’activa et le vortex s’établi.

Pendant ce temps, sur Atlantis, la Porte s’activa à son tour et le bouclier se baissa.
« - Activation non programmée de la Porte des Etoiles, lança Chuck. »
Le Dr Weir qui était dans son bureau, alla voir ce que c’était.
« - Qui est-ce ?
- Je ne sais pas. Nous n’avons pas de code d’identification mais nous recevons une communication radio.
- Ouvrez un canal !
// - Atlantis, ici Sheppard, est-ce que vous me recevez ?
- John ? Contente de vous entendre.
- Oui moi aussi. Est-ce que vous pourriez baisser le bouclier car ça nous arrangerais.
- Bien sur.//
Baissez le bouclier, demanda t-elle au technicien. »
Chuck désactiva le bouclier. Elisabeth descendit dans la salle de la Porte. Elle arriva au moment que Sheppard et Leïna apparurent. Ensuite, la Porte se désactiva. Quand Weir vit l’état de Sheppard, elle contacta l’infirmerie.
« // - Une équipe médical en salle d’embarquement.//
John, est-ce que ça va ?
- Franchement… je ne sais plus vraiment.
- Une équipe médicale ne va pas tarder.
- J’en suis ravi. »
La tête de John tournait de plus en plus. Soudain, il perdit l’équilibre mais Leïna le rattrapa avant qu’il ne tombe.
« - Non, là je crois que ça ne va pas, en fait, continua t-il. »
L’équipe médicale arriva enfin dans la salle avec un brancard. Les infirmiers allongèrent Sheppard dessus car il ne tenait plus debout et ils l’emmenèrent à l’infirmerie Leïna resta avec le Dr Weir, regardant les infirmiers partir.

A SUIVRE........

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Sam 23 Fév - 2:11

CHAPITRE 3

Sheppard fût transféré d’urgence à l’infirmerie. Le Dr Beckett le prit tout de suite en charge et le soigna. John s’en sortit avec quelques jours de repos à l’infirmeries, le bras en écharpe pendant une semaine et un peu de rééducation par la suite.

Pendant les trois moi qui suivirent, Leïna resta sur Atlantis, ne pouvant plus retourner sur sa planète, toujours aux mains des rebelles. Elisabeth envoya plusieurs équipes munis de Jumpers pour aller rechercher secrètement des membres du peuple de Leïna qui s’étaient réfugiés pour échapper aux rebelles. Les plus grands membres du gouvernement furent ramenés sur la cité et installés comme il se devait.
Pendant ce temps, John fit découvrir la cité à Leïna qui semblait être émerveillée par la beauté de l’endroit et c’était un honneur pour elle de se trouver dans la cité des Ancêtres, qui renfermaient tant de technologies nouvelles pour elle. Tout le temps que ces deux jeunes gens passèrent ensemble ; les rapprochèrent beaucoup, jusqu’à en devenir très proche…

Sur Valoris, deux mois s’étaient écoulés quasiment paisiblement, sans réel conflit. Mais à la fin de ce deuxième mois, ce ne fut plus la même chose. Certains habitants qui étaient du côté de la colonie princière commencèrent à se regrouper pour se concerter sur un moyen de chasser les rebelles du pouvoir. Au bout d’une semaine, un plan avait été établi avec la coopération des Atlantes qui avait été mis au courant de ce vent de rébellion par les différents groupes qu’Elisabeth envoyait pour voir l’évolution de la situation sur la planète.
Leïna remercia le Dr Weir de tant l’aider dans cette mission pourtant dangereuse. Elisabeth envoya plusieurs équipes pour aider les Valoriens lors du Jour J. Mais cette attaque qui devait durer pas plus d’un jour ou deux, dura plus de deux semaines. L’attaque se termina par le siège du Palais princier et le renversement du gouvernement des rebelles. Korros voyant sa fin venir, décida de fuir avec ses troupes par la Porte des Etoiles.
Deux jours après, le calme était enfin revenu et Leïna pouvait enfin revenir sur Valoris pur reprendre sa place. Durant l’attaque, son peuple ne voulait pas qu’elle y participe pour ne pas qu’elle ne soit blessée ou tuée.
Elle alla voir le Dr Weir pour lui annoncer qu’elle repartirait sur sa planète.

Actuellement

Le Dr Weir discutait avec un technicien de chose et d’autre quand Leïna apparut derrière elle.
« - Désolé de vous déranger Dr Weir mais est-ce que pourrais vous parler un instant ?
- Oui bien sur. »
Elisabeth congédia le technicien qui reprit son travail où il l’avait laissé.
« - Leïna, de quoi vouliez vous me parler ?
- Après tout ce qui s’est passé sur ma planète, je pense qu’il est temps que je retourne parmis les miens pour tout remettre en ordre, pour repartir sur de bonnes bases.
- Bien sur je comprend. C’est normal.
Et euh… est-ce que John… euh… je voulais dire le Colonel Sheppard pourrait m’accompagner ? »
Weir sourit à la remarque de Leïna.
« - Je ne vois aucun inconvénient à cela. Vous n’avez qu’à voir avec lui.
- Je vous remercie Docteur. »
Elle salua Elisabeth de la tête puis partit à la rencontre de Sheppard.

Leïna parcourait les couloirs da la cité. Quelques minutes plus tard, elle arriva devant les quartiers de Sheppard. Elle frappa à la porte et attendit une réponse. Elle espérait qu’il soit là .
A l’intérieur, John travaillait sur son ordinateur. Il tapait ses rapports de mission quand il entendit frapper à sa porte. Il se leva de sa chaise, passa sa main devant le détecteur et la porte s’ouvrit.
« - Oh Leïna, dit-il assez surprit. Il ne s’attendait pas à la voir ici.
- Bonjour John. Est-ce que je pourrais te demander un petit service ?
- Mais bien sur. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?
- En faites, je voulais savoir si tu voulais bien m’accompagner sur Valoris. J’ai demandé au Dr Weir et elle est d’accord.
- J’en serais ravi. Donne moi quelques minutes pour me préparer et je te rejoins à la Porte.
- D’accord, je t’attend là-bas. »
Puis, elle déposa un tendre baiser sur la joue de John et partit dans les couloirs. Sheppard la regarda s’en aller puis rentra dans ses quartiers, prit son équipement et ressortit quasiment aussitôt pour se diriger vers la Porte des Etoiles.

Sheppard marchait l long du couloir pour aller dans la salle d’embarquement. Il réajustait sa veste quand McKay l’interpella.
« - Colonel, j’aurais besoin de vous dans mon labo pour… McKay s’arrêta un court instant. Vous partez en mission ?
- Oui mais je n’en aurais pour pas très longtemps.
- Ah oui, j’ai entendu parlé que vous retourniez sur Valoris. Et vous y allez seul ?
- Oui, j’y retourne juste avec Leïna pour l’aider à remettre un peu d’ordre après ce qui s’est passé.
- Ah d’accord. Alors, juste vous et Leïna ! Vous allez bien vous amusez tous les deux. »
Sheppard ne mit pas longtemps à comprendre les sous entendus de McKay. Il le regarda avec un léger sourire et il l’avait l’air amusé.
« - De quoi vous voulez parler Rodney ?
- Non c’est juste que… Vous savez, il y a des rumeurs comme quoi, vous et Leïna… »
John ne répondit pas et chercha quelque chose pour contrer McKay.
« - Dites moi Rodney, vous n’avez pas un dîner avec le Dr Brown ce soir ?
- Euh… si. Mais comment vous le savez ?
- Oh vous savez ce que s’est… les rumeurs. »
Puis, Sheppard repartit vers la salle de la Porte, content de lui. Il affichait un large sourire. Au contraire de McKay qui resta bouche bée au milieu du couloir.

John arriva dans la salle d’embarquement. Leïna l’attendait en compagnie du Dr Weir.
« - J’espère que je ne vous ai pas trop fait attendre mesdames ?
- Non, vous êtes juste à l’heure, lui répondit Weir.
- Bien, alors allons-y, dit-il en direction de Leïna. »
Elisabeth se retourna et leva la tête vers le technicien qui était dans la salle de contrôle.
« - Composez l’adresse. »
Le technicien acquiesça et composa le code. La Porte s’activa.
« - Bon voyage, continua Weir en s’adressant à John et Leïna. »
Tous deux firent un léger signe de la tête, puis ils se dirigèrent vers la Porte. Quand John alla pour la franchir, Elisabeth l’interpella.
« - Colonel ? Contact radio dans six heures.
- C’est noté, dit-il tout en traversant. »
Quelques secondes plus tard, la Porte se ferma.

La Porte de Valoris s’activa. Sheppard et Leïna apparurent de l’autre côté. Les jardins qui entouraient la Porte avaient retrouvé leurs splendeurs d’avant. Le palais avait retrouvé les couleurs de la colonie princière. Les stigmates de la guerre restaient encore visible dans la ville. Au loin, on pouvait encore voir des ruines de bâtiments qui fumaient encore. Ils avançaient tranquillement sur le sentier qui menait au palais.
Une fois entré, ils longèrent couloir qui menait à la salle du trône. A leur passage, les deux gardes qui étaient devant la porte la leur ouvrit. Quand ils entrèrent, un homme les attendait. Il leur tournait le dos. Ils s’arrêtèrent à quelques mètres de l’homme. Leïna se tourna vers Sheppard et lui fit un léger sourire puis, elle lança :
« - John ? J’aimerais te présenter quelqu’un. En faite, tu le connais déjà. Je pense que tu reconnais Korros, dit-elle en même temps que l’homme se retourna.
- Bonjour Sheppard, dit-il avec un sourire en coin.
Sheppard n’en revenait pas. Korros était devant lui. Il aurait préféré ne plus le revoir un jour car il avait vraiment envie de le tuer et cette envie était réciproque pour Korros. John le visa avec son 9mm.
« - Non, ne t’inquiète pas John, c’est mon frère, dit-elle en se plaçant entre l’arme de Sheppard et Korros.
- Est-ce que tu peux m’expliquer ce qui se passe exactement, lança Sheppard qui commençait à être plutôt énervé. »
Leïna et Korros se regardèrent d’un air complice.
« - Et bien, à vrai dire, je n’ai pas vraiment été franche avec toi durant tout ce temps. Mais avant, je crois que tu vas lâcher ton arme. »
Au même moment, deux gardes entrèrent dans la pièce et menacèrent Sheppard avec leur arme. Korros sortit également la sienne. John n’avait pas d’autre choix que de rendre les arme. Il baissa son 9mm que Leïna lui prit. Elle lui prit aussi son P-90 ainsi que son couteau. Ensuite, elle le regarda droit dans les yeux.
« - Je suis désolé John mais ça devait se terminé ainsi. »
Puis, l’un des deux gardes s’approcha vers Sheppard et l’assomma par derrière avec la crosse de son arme. Il tomba à la renverse, inconscient sur le sol. Les deux soldats le ramassèrent.
« - Emmenez le en cellule. Je m’occuperais de lui plus tard. »
Les deux gardes s’exécutèrent et sortirent avec Sheppard.

A SUIVRE.......

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Mar 4 Mar - 0:44

CHAPITRE 4

Sheppard était allongé sur le sol de cellule, inconscient. Peu de temps après, il reprit enfin connaissance. Quand il ouvrit les yeux, il comprit rapidement où il était. IL se redressa en se tenant la nuque qui le faisait souffrir.
« - Bonjour John ! l’interpella Leïna qui était assise sur une petite chaise à l’extérieur de la cellule. »
En la voyant, Sheppard leva les yeux au ciel, soupira et se leva.
« - Je suis vraiment désolé pour tout ce qui c’est passé John.
- Attend ! Je crois qu’on va mettre les choses au claires tous les deux. Premièrement, je crois qu’il n’y a plus de "John" qui tiennent entre nous et deuxièmement, est-ce que tu peux m’expliquer ce qui se passe ?
- J’allais y venir justement. Je n’ai pas vraiment été honnête avec toi durant tout ce temps.
- C’est vrai ? Je ne m’en serais pas douté, essaya t-il de plaisanter malgré son agacement.
- Je n’ai jamais fait partie de la colonie princière de Valoris.
- T u fais partie des rebelles, alors ?
- Oui.
- Alors, pourquoi toute cette mascarade autour de ce faux coup d’Etat des rebelles et donc cette fausse guerre ?
- John, tu ne connais pas toute l’histoire de cette planète.
- Et bien, j’écoute. Dit moi la vérité pour une fois.
- La vérité ? La voici.
Tout a commencé il y a environs deux ans. Le peuple de Valoris était un peuple uni, sans aucun problème. Mais lorsque le pouvoir est passé dans les mains de l’héritier au trône de la colonie princière, tout a changé. Le peuple était délaissé et devenait très endetter suite aux taxes qu’il nous imposait.
- Donc, vous avez décidé de monter votre propre clan.
- Oui. C’est mon père qui en a été l’instigateur. Nous étions une vingtaine au départ. Quand le Palais a été au courant de nos agissements, nous avons été expulsés de la ville et obligés de nous réfugier dans les alentours. Pendant des mois qui suivirent, mon père a organisé de multiples actions contre le gouvernement pour le déstabiliser mais sans grand succès.
- Mais vous avez réussit à la force d’essayer.
- Oui en effet. Il y a six mois environs, nous avions préparé notre plan des semaines auparavant. Et cette fois, ça a fonctionné. Le Palais a été prit par la force et tout le gouvernement a été exécuté. Mais malheureusement, cette victoire, mon père ne la connaîtra pas. Il a été tué par les gardes quand nous essayons d’entrer. Après la victoire, notre clan m’a nommé chef à la place de mon père.
- Très belle histoire mais ça ne me dit toujours pas pourquoi vous avez continuez à faire croire à la colonie princière vu que vous les avez tous exterminés.
- Au début, nous nous sommes vite rendu compte que les autres peuples nous rejetaient après ce qui était arrivé et tout ce qui était relations et commerce commençaient à décliner. Donc, nous avons fait croire qu’une nouvelle colonie princière avait été mis en place.
- Avec toi à sa tête. Mais pourquoi nous avoir fait croire à un faux coup d’Etat de la part des rebelles quand nous sommes venus la première fois qui je dois bien le dire, était bien organisé. Et aussi, le coup de la guerre pour reprendre le pouvoir. Ca s’était magnifique. Je n’avais jamais vu ça auparavant.
- Au départ, ce n’était pas prévu. Mais quand nous avons appris que vous veniez de la cité d’Atlantis, la grande cité des Anciens, nous avons sauté sur l’occasion. Nous désirions connaître beaucoup de choses sur eux. Les Anciens étaient des êtres puissants, dotés d’une technologie avancée. Nous voulions avoir tous ces renseignements sur eux. Donc, nous avons organisé ce renversement de pouvoir pour que vous soyez capturés et que vous nous livriez des informations.
- Comment tu as fais pour organiser tout ça ? Enfin, je veux dire, on est rester ensemble tout le temps sur Valoris.
- Ca, c’est mon petit secret que tu ne sauras pas. Ce ne serait plus un secret si je te le disais.
- Mais pourquoi faire tout ça ? Si nous étions devenus de vrai alliés, peut-être que vous auriez eut ces informations.
- Oui mais un jour ou l’autre, vous auriez appris qui étions vraiment et la donne n’aurait été la même. »
John commença à faire les cent pas dans la cellule.
« - Franchement, je n’arrive pas à y croire.
- Tu voulais la vérité John. Je te l’ai donné.
- Et je suppose que ton séjour sur Atlantis a bien arrangé les choses concernant ta quête d’informations !
- Essaie de me comprendre, j’ai fait ça pour mon peuple.
- Pour ton peuple ? Je n’y crois pas. Dire que j’ai faillis y rester pour toi.
- Ca, ce n’était pas prévu aussi.
- Tu sais, à t’écouter parler, rien n’était prévu. »
Sheppard tournait comme un lion en cage. Il ne tenait pas en place ce qui était dû à sa colère envers Leïna. De son côté, elle s’en voulait de tout ce qu’elle faisait ou tout ce qu’elle a pu faire auparavant. Mais elle savait qu’elle devait le faire pour son peuple. Dans la cellule, Sheppard continuait de tourner en rond mais soudain, il s’arrêta, regarda Leïna et s’approcha des barreaux.
« - Et moi dans l’histoire, j’interviens quand ? Car je ne pense pas que tu ne m’ai kidnappé pour le plaisir.
- Bien sur que non. Comme tu l’as dit, mon séjour sur Atlantis m’a bien servi mais pas assez. Je n’ai pas eu accès à certaines choses. Le Dr McKay m’a gentiment expliqué qu’il avait pris soin d’installer un code pour avoir accès à la base de données des Anciens, limitant ainsi l’accès à certaine personne qui ne font pas vraiment partie de la cité.
- Maintenant je comprend mieux. Tu veux juste que je te donne mon code d’accès.
- En effet.
- Et tu crois vraiment qu’en me kidnappant, j’allais te le donner ? C’est pathétique !
- Ecoute John. Plus vite, tu me donne ce code, plus vite tu retourneras sur Atlantis et tu n’entendras plus jamais parlé de nous. Tu me donne ce code ton code, je vais chercher mes informations et tu es libre. Je pense que c’est un marché correct ?
- C’est vrai que le choix est plutôt tentant mais… je ne te donnerais jamais ce code.
- Réfléchit bien avant de parler.
- C’est déjà tout réfléchit, tu peux me croire. Tu n’auras rien.
- Comme tu voudras. C’est ton choix. Mais tu m’obliges à te forcer la main. »
Leïna se dirigea vers la, porte de la pièce puis elle l’ouvrit.
« - Korros ! »
L’homme apparut avec deux gardes armés.
« - Emmène le et va t’amuser un peu avec.
- Ca sera avec grand plaisir. »
Korros fit signa us deux gardes d’aller chercher Sheppard. L’un d’eux ouvrit la cellule tandis que l’autre poussa John vers l’extérieur. Quand ils arrivèrent au niveau de Leïna, ils s’arrêtèrent.
« - Je suppose que ta décision est toujours la même John ?
- En effet et elle ne changera pas.
- Comme tu voudras.
Emmenez-le ! ordonna t-elle aux gardes. »
Les deux gardes sortirent avec Sheppard. Korros leur emboîta le pas mais Leïna l’interpella.
« - Korros ! Je veux ce code par n’importe quel moyen.
- Bien entendu. »
Puis il sortit de la pièce. Leïna resta seule quelques minutes puis sortit à son tour.

Leïna remonta des sous-sols pour aller à la salle du trône où Sheppard avait été emmené. Elle longeait les nombreux et interminables couloirs qui parcouraient le Palais. Pendant qu’elle marchait, elle pensait à plusieurs choses qui lui traversait la tête. Du genre, les actions qu’elle faisaient, comme faire torturer quelqu’un auquel elle tenait beaucoup pour obtenir des informations. Cette pensée lui fit froid dans le dos. Elle n’aurait jamais pensé faire ça un jour. Etre obliger de faire ça à Sheppard qui avait tant fait pour elle et le remercier ainsi. Mais se qu’elle faisait, elle le faisait pour son peuple. C’est ce qu’elle se disait. Mais ça lui faisait très mal au fond d’elle. Après cinq minutes, elle arriva en bas de l’escalier qui menait au trône. Mais elle ne monta pas tout de suite. Elle hésitait. Elle était partagée entre ses deux consciences. L’une qui disait d’arrêtez ce qu’elle faisait et l’autre qui lui disait de continuer.
« - Allez, tu fais ça pour ton peuple !!!! »
A cette pensée, Leïna se ressaisit et monta les escaliers, marcha dans le petit couloir et arriva devant les deux grandes portes. Les gardes qui étaient normalement postés devant n’y étaient plus. Elle ouvrit seulement un battant de la porte pour passer et le referma après.
A milieu de la pièce ; John était là, assit sur une chaise, les mains attachées derrière le dossier. Korros avait déjà commencer à le torturer en le frappant. Dès qu’il vit Leïna, il s’arrêta de cogner, au grand soulagement de Sheppard. Il alla la voir vers l’entrée et lui chuchota.
« - Il n’a toujours rien dit et je ne sais pas si on obtiendra quelques choses de sa part..
- Il finira par nous le dire.
- Nous perdons notre temps, dit-il en commençant à s’énerver légèrement.
- Calme toi Korros. Nous avons du temps devant nous. Profitons-en.
- Comme tu voudras. »
Après leur petite conversation, ils revinrent tous deux vers Sheppard qui commençait à reprendre des forces. Korros resta derrière lui tandis que Leïna se mit devant.
« - Tu vois quand je te disais que je serais obliger de te forcer la main. Tu vois le résultat.
- Je ne crois pas que c’était une bonne idée car tu vois, plus on me torture, moins je dis de choses intéressantes.
- Peut-être mais vu que la manière douce ne marche pas, je suis en droit d’essayer la plus forte.
- Tu peux toujours essayer mais ça ne marchera pas mieux.
- D’accord, comme tu voudras. »
Leïna fit un léger signe de la tête à Korros. Il esquissa un sourire en coin avant de sortir son couteau.
« - Mais moi personnellement, j’aurais préféré la manière douce, continua t-elle. »
En même temps, Korros passa la lame sous la gorge de John.
« - Alors dit moi John, tu préfères pas tout me dire au lieu de mourir aussi bêtement ?
- Non désolé, je préfère y rester. »
Korros commença à enfoncer sa lame ce qui créa une entaille d’où laquelle s’échappait du sang. John grimaça de douleur.
« - Je ne m’arrêterais pas là si tu ne dis rien.
- Oui ça, je m’en doutais.
- John, s’il te plait, dit moi.
- Mais il faut que je te le dise combien de fois, je ne te dirais rien. »
Trouvant le ton de Sheppard un peu trop agressif, Korros décida de la calmer un peu en lui enfonçant d’avantage le couteau.
« - Il commence vraiment à m’énerver celui là ! se dit Sheppard. »
« - John, je commence à en avoir marre de toi !
- Ca tombe bien, moi aussi.
- Oh s’il te plait, arrête tes sarcasmes. J’ai en assez entendu pour aujourd’hui.
- Tu sais ce qui serait le mieux pour que tu ne les entendent plus, c’est que tu laisses partir.
- Ca te ferais trop plaisir mais tu peux toujours rêver. »
Elle fit un autre signe de la tête à Korros qui lâcha Sheppard et rangea son couteau et revint devant lui.
« - Moi je sais comment faire taire ses plaisanteries, dit-il en s’adressant à Leïna. »
Il lui envoya deux droites pour le calmer un peu. John avait la lèvre inférieur qui saignait et sa pommette gauche était ouverte et saignait aussi.
« - Moi je trouve que vous pouvez mieux faire, ironisa John pour l’agacer un peu plus.
- C’est vrai, je peux mieux faire. »
Il lui décrocha une nouvelle droite un peu plus violente que les deux premières.
« - Et là, c’est mieux ? lança Korros, amusé par la chose. »
Après ce coup, John vit trente six chandelles. Il repris ses esprits et lança une nouvelle pic envers Korros.
« - Oui, c’est déjà mieux, mais peut-être encore mieux faire. »
Là, c’était de trop. Korros en avait vraiment assez de lui. Il alla lui asséner un nouveau coup, lorsque Leïna l’en empêcha.
« - Non arrête !! lui ordonna t-elle. »
Korros se ravisa et se recula . Leïna alla vers John et lui tourna autour.
« - Bon John, on ne va pas continuer comme ça pendant des heures.
- Moi, je suis plutôt enclin à arrêter tout de suite si tu veux.
- Alors, dit moi ton code et on arrête là.
- Ah non ça je ne peux pas. C’est pas de la mauvaise volonté mais je ne peux vraiment pas. »
Malgré que John luttait pour ne pas perdre connaissance après tous les coups qu’il avait reçu, il avait encore du répondant.
« - D’accord.
Korros je te le laisse. Fait ce que tu veux. Tu as le champ libre.
- Merci. »
Leïna fit semblant de s’en aller en laissant les deux hommes en tête à tête. Elle alla vers la porte mais ne sortit pas tout de suite. Elle se retourna et regarda silencieusement Korros qui avait repris ses coups plus fort les uns que les autres.
« - Bon, reprenons où l’on s’en était arrêté la dernière fois.
- Vous savez quoi ? Allez vous faire voir !! lui balança Sheppard. »
Comme il fallait s’en douter, Korros l’a très mal prit. Il lui envoya une violente droite. Si violente, que John, déjà faible, perdit connaissance sous le coup.
Leïna qui était toujours dans la pièce ne pus s’empêcher de dire quelque chose.
« - Korros ! Ne vas pas nous le tuer tout de suite, sinon le ne nous servira plus à rien. - Je te jure ce n’est pas l’envie qui me manque.
- Laisse le tranquille pour le moment. Ramène le en cellule. Pendant ce temps, je vais retourner sur Atlantis pour voir si je ne trouve pas un moye d’entrer dans la base de données.
- D’accord comme tu veux mais la prochaine fois que je l’ai en face, je vais le massacrer.
- Pas tout de suite, nous verrons plus tard. »
Sur ceux, elle le salua puis sortit. De son côté, Korros alla chercher deux gardes derrière l’autre porte de la salle. Ils se mirent au garde à vous devant et attendirent les ordres.
« - Ramenez le en cellule ! leur ordonna t-il. »
Les deux gardes s’exécutèrent directement. L’un détacha Sheppard tandis que l’autre l’attrapa. Ensuite, ils l’emmenèrent et sortirent de la salle par la grande porte.
Korros les regarda s’en aller. Il en avait assez de Sheppard qui ne voulait rien dire. Il n’avait qu’une seule envie : c’était de le tuer comme ça, il en serait débarrasser mais Leïna avait encore besoin de lui et s’il le tuait tout de suite, sa sœur lui en voudrait et qu’elle lui ferait payer par la suite. Il préféra se calmer. Il se dirigea vers la sortie pour aller prendre l’air, pour se changer les idées.

Sur Atlantis, tout était calme. Chacun vaquait à ses occupations. Soudain, la Porte s’activa et le bouclier se leva.
« - Activation extérieur non programmée, fit un technicien. »
Le Dr Weir sortit de son bureau et se dirigea vers la salle de contrôle.
« - Nous recevons le code d’identification de Valoris, Madame, continua le technicien
- Baissez le bouclier. »
Il s’exécuta instantanément.
Weir descendit l’escalier central qui menait vers la salle de la Porte. Quelques secondes après la désactivation du bouclier, Leïna traversa la Porte.
« -Dr Weir, heureuse de vous revoir.
- Leïna, déjà de retour ? Je ne pensais pas vous revoir de si tôt.
- Je venais juste pour récupérer mes dernières affaires et aussi dire au revoir à quelques personnes.
- C’est normal, Je comprend. »
Weir s’arrêta un instant puis fit remarquer quelque chose à Leïna.
« - Le Colonel Sheppard n’est pas venu avec vous ?
- Euh non… Il a voulut rester sur Valoris pour nous aider temporairement.
- D’accord donc dès qu’il aura finit, renvoyé le nous, dit-elle en plaisantant.
- Mais bien sur, dit Leïna même en sachant que cela n’arriverait jamais. Je n’y manquerais pas. »
Leïna salua Weir puis partit dans les couloirs.

LA SUITE DU CHAPITRE 4 ARRIVE TOUT DE SUITE

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Mar 4 Mar - 1:08

SUITE CHAPITRE 4

Leïna parcourait les couloirs de la cité à la recherche du Dr McKay. Elle était quasiment sur de la trouver dans son laboratoire. Après avoir marché quelques minutes dans ces longs couloirs, elle arriva enfin dans les laboratoires et bien sur, elle ne s’était pas trompé, elle y trouva Rodney qui était en train de travailler sur de nombreux travaux en cours. Tellement qu’il était absorbée dans ses calculs, qu’il n’aperçut pas Leïna qui venait d’entrer. Elle s’avança doucement vers lui mais il ne la remarqua toujours pas.
« - Dr McKay ? l’appela t-elle d’une voix assez douce. »
A l’instant même où on l’appela, Rodney eut un léger sursaut. Il ne s’attendait pas à voir quelqu’un devant lui.
« - Oh Leïna ! Vous m’avez fait peur. Désolé, je ne vous avez pas entendu entrer. Mais que faites-vous ici, je croyais que vous étiez retourner sur Valoris avec Sheppard.
- Oui, c’est exact mais je suis venu chercher mes dernières affaires ainsi que vous dire au revoir car je ne pense plus revenir sur Atlantis. Mon peuple a besoin de moi donc je vais retourner vivre sur ma planète.
- Et bien, j’espère pour vous que tout ira bien et que cette fois, vous n’aurez pas de problèmes avec ces rebelles.
- Oh non je ne pense pas Dr McKay. Dès à présent, je pense que nous vivrons en paix.
- Tant mieux pour vous alors. »
A peine eut-il le temps de finir sa phrase, qu’il reprit son travail où il l’avait laissé.
« - Euh Dr McKay, est-ce que je peux vous demander une petite faveur avant mon départ ? demanda t-elle d’une voix douce.
- Mais bien sur Leïna.
- Ca peux vous paraître bizarre mais depuis mon arrivée, j’ai toujours voulu parcourir la base de données des Ancêtres. Mais malheureusement, comme vous le savez, les invités ne sont pas autorisés car ils n’ont pas de code pour y accéder. Donc, je pensais que vous accepteriez juste pour quelques instants.
- Oh pour juste une fois, on peux déroger à la règle. »
Quand McKay prononça cette phrase, la visage de Leïna s’illumina. Elle allait enfin pourvoir avoir les informations qu’elle recherchait. McKay laissa de côté son travail qu’il avait commencé pour aller sur un autre ordinateur. Il commença à entrer son code quand soudain… le haut parleur de la cité lança un appel.
« // - Le Dr McKay est demandé d’urgence au laboratoire N°2.// »
A cette annonce, Rodney s’arrêta de taper son code et leva la tête vers Leïna.
« - Je suis désolé mais ça sera peut-être pour une prochaine fois si vous revenez sur Atlantis.
- Je n’y manquerais pas Dr McKay. »
Rodney salua Leïna, prit son ordinateur portable puis sortit de son labo. Leïna laissa échapper un long soupir qui laissait paraître son agacement. Elle était tout prêt du but. Se résignant, elle sortit du labo de McKay et se dirigea vers ses quartiers pour aller chercher ses affaires pour faire croire qu’elle était venue pour ça.

Dans la cellule, John était inconscient sur le sol. Le dernier coup que lui avait infligé Korros lui avait fait perdre connaissance. Quelques temps après, il commença à revenir à lui. Le réveil fut difficile. Il souffrait d’un horrible mal de crâne et ses multiples entailles et coupures au visage n’arrangeait pas les choses. Quand il eut les idées un peu plus claires, il se leva mais fut prit d’un léger vertige qu’il réprima aussitôt.
Soudain la porte de la pièce s’ouvrit. John s’approcha des barreaux pour voir qui venait. Mais quand il vit qui s’était, il fit aussitôt demi tour et alla s’asseoir au fond de la cellule. Ensuite, Korros arriva enfin et se stoppa devant la grille.
« - Vous êtes revenu pour encore le torturer ou juste pour faire la causette, plaisanta Sheppard.
- Non, juste pour parler.
- Et bien, j’en ai de la chance pour une fois.
-Vous savez Sheppard, plus vous ne dites rien, plus je serais obligé de vous torturez. Et ce n’est pas que ça me dérange au contraire mais c’est du temps perdu inutilement. Plus vite vous nous direz ce que l’on veut, plus vite tout ça sera fini.
- C’est bizarre mais j’ai quand même du mal à vous croire quand vous dites ça.
- Nous sommes peut-être des rebelles mais nous tenons toujours nos promesses.
- Content de l’entendre. Je suis déjà un peu plus rassurer mais ce n’est pas pour autant que je vous dirais quelques choses. »
Korros essaya de garder son calme malgré qu’il bouillonnait à l’intérieur. Ce n’était pas dans son genre de discuter. Il avait plutôt l’habitude de frapper pour faire parler. Il préférait la manière forte à la manière douce qui l’ennuyait.
« - Leïna ne s’arrêtera pas là. Tant qu’elle n’aura pas ce qu’elle veut, elle vous gardera ici. C’est quelqu’un de très décidé.
- Oui ça j’avais remarqué. Mais, c’est gentil de la repréciser.
- Mais ce n’est pas grave, moi j’ai tout mon temps pour vous faire avouer ce que nous voulons. Et plus c’est long et douloureux, plus j’aime ça, dit-il avec un regard de psychopathe. »
Sur ces mots, John se releva et s’approcha des barreaux.
« - Et bien, continuez à vous amusez sur moi mais si j’arrive à sortir d’ici, je n’aimerais pas être à votre place car si je vous retrouve c’est moi qui m’amuserais.
- Alors, espérons que vous en sortiez jamais d’ici.
- C’est pas ce que je compte faire, je vous rassure.
- Bon, c’est pas que je m’ennuie mais vu que vous ne dites toujours rien, je préfère m’en aller. Ce sera mieux ainsi. En espérant vous revoir bientôt pour que je puisse vous achever car ce n’est pas l’envie qui me manque.
- Moi de même. »
Puis Korros partit sans ajouter un mot et en claquant la porte derrière lui. John, quant à lui, poussa un soupir de soulagement quand Korros fut partit. Il réfléchit quelques instants sur la manière de sortir d’ici le plus rapidement possible car dès que Leïna serait de retour et surtout si elle n’avait pas obtenu ses informations, il risquait encore de passer un sale quart d’heure avec son cher ami Korros. Il alla se rasseoir au fond de la cellule et continua de réfléchir.

Après avoir fait un léger détour dans ses anciens quartiers pour aller chercher ses dernières affaires, ce qui normalement était son but principal, Leïna retourna dans la salle de contrôle. C’est là qu’elle vit le Dr Weir qui travaillait dans son bureau. Elle décida d’aller la rejoindre pour lui dire au revoir. Elle frappa à la porte et attendit une réponse.
« - Dr Weir, est-ce que je peux rentrer ?
- Bien sur, dit-elle en terminant juste son travail. Quand elle eut fini, elle poussa son ordinateur et s’accouda.
- Je vous en prie, asseyez-vous, continua t-elle en lui indiquant une chaise devant son bureau.
- Non c’est gentil mais je crois que je vais rentrer sur ma planète. Je venais vous dire au revoir et vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour mon peuple. »
Ces dernières paroles sonnèrent faux venant d’elle mais le Dr Weir ne pouvait pas le savoir. « - Vous savez, nous n’avons as fait grand-chose.
- Vous avez tout de même héberger généreusement une partie de peuple sur votre cité et vous nous avez aidé à reprendre le contrôle de ma planète, c’est déjà beaucoup.
- C’était tout naturel de faire ceci. Vous n’avez pas à me remercier.
- Mais je le fais quand même. »
Elle s’arrêta quelques instant est repris.
« - Bon, je crois que je vais y aller. Il se fait déjà tard. Au revoir Docteur. Mes derniers compagnons encore ici pourront partir demain car il y a encore quelques petits derniers détails à régler ?
- Mais bien sur, pas de problème. Au revoir Leïna et à bientôt j’espère.
- Moi aussi j’espère et même avec ce foutu code, pensa Leïna
- Mais bien Docteur, dit-elle avec un large sourire.
- Et si vous avez besoin de quelque chose ou si vous avez un soucis , contactez nous.
- En effet, j’ai un problème avec Sheppard qui ne veux rien me dire.
- Merci c’est gentil.
- Je vais vous accompagner, lança Weir en se levant de son fauteuil. »
Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers la salle de contrôle. En passant, Elisabeth interpella Chuck.
« - Composer l’adresse de Valoris.
- Bien Madame. »
Il s’exécuta et composa l’adresse. La Porte s’activa et la connexion avec la planète fut établie. Elisabeth et Leïna avaient descendu l’escalier central qui menait à la salle de la Porte. Elles s’arrêtèrent devant.
« - A bientôt Dr Weir, dit-elle en la saluant de la tête.
- A bientôt. »
Puis Leïna traversa la Porte qui se ferma peu de temps après.

Après son retour sur Valoris, Leïna alla directement voir Sheppard en cellule. John était adossé au mur juste en face des barreaux de la cellule. Il la regarda arriver d’un pas assez pressé et elle paraissait un peu énerver voire en colère.
« -Alors, à ce que je vois, tu n’as pas obtenu ce que tu désirais, plaisanta t-il.
- J’y était presque mais ce cher McKay a été appelé avant qu’il me le donne.
- C’est bien dommage, continua t-il. »
Leïna n’était pas d’humeur à plaisanter. Elle en avait assez d’entendre les sarcasmes de Sheppard.
« - Donne moi ce code tout de suite Sheppard ! ordonna t-elle »
John fut vraiment surpris par le ton prit par Leïna. Il se leva et se rapprocha des barreaux.
« - Et sinon quoi ? Tu vas encore me faire torturer comme la dernière fois ? Désolé de te décevoir mais ça n’a pas vraiment été fructifiant pour toi, je te rappelle.
- Tu crois franchement que ça m’amuse de te faire ça. Allez, s’il te plait, donne le moi et on en reparlera plus jamais, dit-elle avec son plus beau sourire.
- Non, désolé. »
Le large sourire de Leïna s’effaça de son visage pour laisser apparaître de l’agacement.
« - Bien. Comme tu voudras. Tu ne me laisse pas le choix. »
Leïna partit en direction de la porte qu’elle ouvrit.
« - Korros ! appelle-t-elle. »
Il apparut quelques secondes après.
« - Il est à toi et cette fois, je veux des résultats.
- Bien sur. »
Il fit signe à ses deux sbires d’aller chercher Sheppard en cellule. Ils s’exécutèrent sur le champ. Ils le sortirent de cellule et l’emmenèrent dans la salle du trône. Une fois le groupe sortit, Korros salua Leïna et suivit les autres. Leïna reste au même endroit quelques instants pour réfléchir un peu.

LA SUITE DU CHAPITRE 4 ARRIVE TOUT DE SUITE

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Mar 4 Mar - 1:09

SUITE ET FIN CHAPITRE 4

Sheppard avait été ramené dans la salle du trône comme précédemment. Les gardes le rattachèrent sur la chaise puis ils sortirent le laissant seul avec Korros.
« - Ah Colonel, vous m’aviez manqué !
- C’est bizarre parce que vous, vous ne m’avez pas manqué du tout.
- Vous savez, votre humour commence à me taper sur les nerfs.
- Dans ce cas, je vais faire en sorte de continuer. »
En guise de réponse, Korros lui envoya une droite en plein visage ce qui lui entailla de nouveau la lèvre inférieur.
« - Ca aussi, ça m’avait manqué de vous frapper.
- Moi, pas vraiment. »
Il alla pour lui en mettre encore une autre mais Leïna rentra au même moment.
« - Korros arrête !! Vas-y doucement. Tu vas nous l’achever trop vite. »
Korros se ravisa malgré qu’il avait encore envie de le frapper à mort. Il recula un peu et laissa Leïna se mettre devant John.
« - Bon, je crois qu’il faut qu’on parle tous les deux, die calmement Leïna.
- Vas-y, je t’écoute. De toute façon, je n’ai que ça à faire. »
John essayait de se détacher. Mais ce n’était pas chose faciles car ses liens étaient bien serrés. Il fit attention de ne pas se faire voir.
« - Pourquoi tu ne veux rien dire. Je ne te demande pas grand chose. Juste quelques lettre et quelques chiffres.
-Non mais franchement, je ne sais pas comment te le dire. Tu n’auras rien alors arrête de me le demander sans arrêt.
- Mais ça ne te coûte rien.
- Réfléchit cinq minutes. Je ne vais pas donner l’accès à une base de données qui renferme une tonne d’information plus importante les unes que les autres, à une bande de rebelles. Autant y donner aux Wraiths, ça reviendrais au même. »
Leïna se sentit vraiment offensé par la comparaison émise par Sheppard. Dans un accès de colère, elle le gifla violemment.
« - Je t’interdis de dire ça !!
- Pourquoi ? Tu comptes m’en empêcher ?
- Peut-être pas elle, mais moi oui, intervint Korros en sortant son arme et la pointant vers Sheppard, prêt à tirer.
- Non attend ! lui dit-elle en lui baissant son arme. On va déjà se calmer. Ce sera mieux.
-Mais c’est vous qui êtes énervés. Moi, ça va, renchérit John qui étaient en train de jouer avec les nerfs de ses deux tortionnaires. »
Leïna le regarda en lui jetant un regard noir rempli de colère et de haine.
« - Tu sais John, ce n’est pas en jouant à ce petit jeu que tu vas te sortir d’ici, loin de là. Et aussi, si tu crois…
Au même instant, on entendit le grésillement d’une radio. C’était celle de Sheppard que Leïna avait gardé sur elle. Au bout de quelques secondes, on entendit la voix du Dr Weir.
« // - Colonel Sheppard ? Ici Weir. Est-ce que vous me recevez ?// »
Leïna prit la radio.
« -On dirait que le Dr Weir s’inquiète de ton absence prolongée.
- Oui et si je ne lui répond pas, elle va encore plus s’inquiétez la connaissant. Laisse moi lui parler.
- J’ai plutôt une autre idée, lui dit-elle en souriant. Korros ! Bâillonne le !
- Non, ça c’est une mauvaise idée, poursuivit Sheppard.
- Je ne t’ai pas demandé ton avis. »
Leïna fit un léger signe de la tête à Korros. Il sortit un bâillon de sa poche et le plaça sur la bouche de Sheppard, l’empêchant de parler. Leïna le regarda avec un léger sourire alors que lui, lui renvoya un regard noir. Ensuite, la voix du Dr Weir se fit réentendre.
« // - Colonel ! Ici Weir. Est-ce que…
- Dr Weir. Ici Leïna, la coupa t-elle.
- Oh Leïna ! Où est le Colonel Sheppard ?
- Le Colonel est…// »
Elle chercha quelque chose à dire pour ne pas éveiller les soupçons.
« // - Il vérifie nos installations souterraines et sa radio de doit sûrement pas passer. Moi-même je n’arrive pas à le joindre.
- D’accord. Dès que vous le voyez, dites lui de revenir sur Atlantis car on a besoin de lui.
- Je n’y manquerais pas.
- Weir terminé. // »
La communication s’arrêta là. Leïna alla poser la radio sur une table non loin d’où elle était. Puis, elle se retourna vers John.
« - Bon, je crois qu’on va être tranquille maintenant. »
John laissa un regarda noir envers Leïna.

Pendant ce temps, sur Atlantis, la Porte des Etoiles se désactiva. Dans la salle de contrôle, le Dr Weir resta assez perplexe depuis la fin de sa conversation avec Leïna. Pour Elisabeth, quelque chose n’allait pas quelque chose clochait. Au même instant, Teyla arriva dans la salle de contrôle. Elle vit le Dr Weir et remarqua que quelque chose la tourmentait.
« - Dr Weir ? Quelque chose ne va pas ?
- A vrai dire, je ne sais pas. Mais je crois qu’il y a un problème sur Valoris avec Leïna.
- Et qu’est-ce que ça serait à votre avis ?
- Ce que je trouve étrange, c’est quand j’ai voulu parler avec le Colonel, Leïna m’a dit qu’il était occupé et quand elle est revenu sur Atlantis il y a de ça quelques heures, elle est revenue seule et connaissant Sheppard, il serait revenue avec. Quelque chose ne tourna pas rond. Il a du arrivé quelque chose au Colonel. »
Puis, elle appuya sur son oreillette et contacta le Major Lorne.
« - Major Lorne, ici Weir.
- Je vous écoute Docteur.
- Je veux que vous rassembliez une équipe qui sera prête à partir sur Valoris dans moins d’une demi heure.
- Bien Madame. »
Puis, elle se retourna vers Teyla.
« - Appelez ça de la paranoïa ou juste de l’intuition, mais prenez McKay et Ronon et partez avec l’équipe du Major Lorne. Si le Colonel a vraiment des ennuis…
- Il ne reste plus une seconde à perdre.
- Exact. Allez-y !
- Bien. »
Teyla salua Elisabeth et sortit de la salle de contrôle pour aller prévenir Ronon et McKay, puis pour ensuite, aller se préparer pour partir. Tandis qu’Elisabeth retourna dans sons bureau

Sur Valoris, Leïna était assez satisfaite de son mensonge envers le Dr Weir pour qu’elle soit un peu tranquille pour la suite de sa mission. Puis, elle se retourna vers Korros qui était à côté d’elle.
« - Korros, laisse nous s’il te plait ! »
Il aurait préféré rester mais il se résigna et quitta la pièce sans rien dire.
« - Bon, maintenant qu’on est que tous les deux, on va pouvoir discuter tranquillement. Du moins, c’est moi qui va te parler pour le moment sans que tu m’interrompes pour une fois. »
Elle commença à tourner autour de Sheppard, tel un prédateur guettant son proie. De son côté, il essaya toujours de se détacher. Ses liens commençaient à se desserrer tout doucement.
« - John, je ne te comprend pas. Il y quelques jours de cela, tu m’aurais tout avouer sans rien que je te demande et là, tu ne veux plus rien me dire. Bon, je veux bien que les choses ont un peu changer. Mais tu te souviens ce qu’on a vécut tous les deux pendant ces trois mois. On était bien. On en se cachait rien. Souviens toi de tous ces moments merveilleux qu’on a vécu. Tu n’aimerais pas qu’on revivent les mêmes ? »
John ne releva pas une seule fois les yeux vers Leïna quand celle-ci lui remémora tous ces souvenirs. Il avait deviner ce qu’elle essayait de faire : le prendre par les sentiments. Mais il n’était pas dupe. Il n’allait pas se laisser avoir encore une fois par elle. Tandis que Leïna qui lui tournait autour, John essayait toujours de se défaire de ses liens. Puis, elle s’arrêta et se mit devant lui. Elle poussa un léger soupir en regardant Sheppard. Elle s’avança vers lui et alla s’asseoir en travers sur les genoux de John, puis elle lui enleva le bâillon. Leïna lui prit le visage entre ses deux mains et l’embrassa langoureusement. Quand elle eut fini, elle regarda John dans le blanc des yeux avec un grand sourire.
« - Alors, tu veux pas que l’on recommence ? dit-elle avec une voix très douce.
- Recommencer peut-être, mais sûrement pas avec toi. »
Furieuse, Leïna se leva et alla jusqu’à la table où elle avait posé la radio tout à l’heure et pris une arme qui était à côté et la pointa vers Sheppard. Celui-ci déglutit quand elle le visa.
« - Alors, je crois que je n’ai plus besoin de toi. Adieu John !. »
Elle arma le revolver et fut prête à tirer.

A SUIVRE...............

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Mar 4 Mar - 1:11

CHAPITRE 5

« - Tu ne le feras pas.
- Ah bon et pourquoi ça, demanda t-elle tout en continuant de pointer son arme vers Sheppard.
- Parce que je sais pertinemment que tu ne le feras pas. »
Leïna regarda Sheppard dans les yeux. Elle avait les larmes au bord des yeux et la main qui tenait l’arme tremblait. Elle ne savait pas si elle devait appuyer sur la gâchette. Elle fut obliger de se retourner car elle ne pouvait plus soutenir le regard de John. Elle devait se reprendre, ne pas laisser paraître sa faiblesse.
« - Donne moi une bonne raison de ne pas tirer.
- Parce que tu as encore des sentiments pur moi. »
Elle se retourna en vitesse et vit que John était devant elle. Il avait réussi à se détacher de ses liens. Leïna fut surprise de le voir devant elle. Tellement surprise, qu’elle ne vit même pas que John lui avait prit son arme.
« - Oui c’est vrai, laissa t-elle échapper entre deux sanglots. »
John la prit dans ses bras pour la réconforter même après tout ce qui c’était passé durant cette journée. Elle commença à pleurer mais elle se calma rapidement avant de lui dire :
« - Tu sais John, tu m’as appris quelque chose quand on était sur Atlantis. Toujours avoir deux armes sur soi. »
Sheppard ne mis pas longtemps à réagir. Il s’empressa de lâcher Leïna et recula de quelques pas en brandissant son arme. Au même moment, Leïna eut le temps de sortir son autre arme de sa botte et visa John.
« - On est à égalité maintenant, lança Leïna.
- Oui, je crois. »
Soudain, la radio se mit à grésiller et laisse entendre la voix du Major Lorne.
« //Colonel Sheppard , ici le Major Lorne. Nous venons d’arriver sur Valoris et nous nous dirigeons vers le Palais. Quel est votre position ? A vous.// »
Puis la radio se coupa.
« - Eh bien, tes amis vont bientôt arriver. Tout est fini. J’aurais préféré une autre fin que celle là.
- Tu peux encore changer la fin. Lâche cette arme et là, tout sera vraiment fini cette fois.
- Je ne peux pas abandonnée comme ça. Non, pas si prêt du but.
- Tu n’as jamais été prêt du but.
- C’est vrai ? Et de la faute à qui ? dit-elle dans un accès de colère. Tout ce que tu avais à faire, c’était de me donner ce foutu code et après, tu pouvais repartir tranquillement.
- Tu sais, je peux toujours repartir tranquillement sur Atlantis, si tu veux.
- Non. Maintenant c’est trop tard. Je vais devoir te tuer et sans te mentir, ça ne m’enchante guère mais je suis obligée.
- Tu n’es pas obliger de faire ça.
- Si je le suis. Et tout ça, c’est de ta faute. J’ai échoué à ma mission. »
John soupira. Il était vraiment triste de voir Leïna dans cet état.
« - Au risque de me répéter, pose cette arme ou sinon je risque de faire quelque chose que je regretterais par la suite.
- Pourquoi ? Tu vas me tirer dessus ? Ben vas-y, dit-elle en écartant les bras pour laisser le champ libre à Sheppard pour qu’il tire. Rien ne t’en empêche. Alors, qu’est-ce que tu attends ? »
Sheppard fixa Leïna droit dans les yeux. Il ne pouvait pas lui tirer dessus. Du moins pas comme ça.
« - C’est bien ce que je pensais. Tu n’as pas le cran de la faire. Et bien moi, je ne vais pas hésiter. »
Leïna ramena son arme en direction de Sheppard et s’apprêta à tirer mais John tira le premier. La détonation se fit entendre dans toute la pièce qui en résonnait encore. Leïna esquissa un léger sourire en coin en direction de John, avant de regarder son torse. Du sang coulait sur le haut de sa tunique, puis, elle releva la tête et éclata de rire, ce qui surprit Sheppard.
« - Tu l’as fait… je… je pensais vraiment pas que tu oserais le faire, dit-elle juste avant de lâcher son arme qui tomba au sol. »
John qui tenait toujours en joue Leïna, baissa son arme et s’avança d’un pas vers elle. Leïna porta sa main à sa blessure. Du sang coulait d’entre ses doigts. Sheppard avait de la pitié pour elle et ça se voyait sur son visage et en même temps,il s’en voulait de se qu’il avait fait. Soudain, Leïna tomba à terre mais elle était toujours consciente. John jeta son arme à terre, accourut et s’agenouilla auprès d’elle.
« - Laisse moi te ramener sur Atlantis. On va bien te soigner là bas.
- Non John, ce n’est pas la peine. C’est bien fini cette fois.
- Non, ne dit pas ça.
- Pourtant… c’est la vérité. »
Leïna essaya de reprendre sa respiration mais c’était difficile vu son état.
« - John…
- Quoi ?
- Je voudrais te dire… juste une chose.
- Vas-y, je t’écoute, dit-il en lui prenant la main.
- Je suis désolé.. de ce que j’ai pu te faire subir…et… pardonne moi. »
C’était fini. Le souffle de Leïna se tue. Ses yeux étaient encore grand ouvert et fixait le plafond. John, quant à lui, serrait fort la main de Leïna et ferma les yeux.
Derrière la porte qui menait à la salle du trône, on entendit des bruits de pas. Soudain, la porte s’ouvrit, laissant apparaître l’équipe de Lorne.
« - Mon Colonel, est-ce que ça va ? demanda le Major. »
Sheppard ne répondit pas. Il se contenta de rouvrir les yeux et regarda le visage sans vie de Leïna.
« - John, l’appela Teyla d’une voix douce. »
Mais là encore pas de réponse. John lâcha la main de Leïna et alla lui fermer les paupières. Puis, il se releva tout en la regardant. Il resta statique quelques secondes. Ses yeux commençaient à se remplir de larmes mais il n’en laissa échapper aucune.
« - Je te pardonne, dit-il d’une voix plutôt étranglée. »
Il prit une grande respiration et se retourna vers l’équipe qui n’avait pas bouger depuis son arrivée, et se dirigea vers eux. Sans s’arrêter et sur un ton assez neutre, il leur lança :
« - Allez, on rentre. »
Sans rien dire, ils suvirent Sheppard et rentrèrent directement sur Atlantis.

A SUIVRE........

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7047
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie Mar 4 Mar - 1:12

EPILOGUE

Le soleil commençait à se coucher sur Atlantis. De légères vagues venaient s’échouer sur les bords de la cité.
John était passer à l’infirmerie juste après son retour de Valoris. Puis, il décidé d’aller prendre un peu l’air sur le balcon situé à côté de la salle de contrôle. Il s’accouda à la rambarde et commença à admirer le délicieux couché de soleil qui s’offrait à lui et se perdit dans ses pensées.
Quelques temps après, la porte qui menait au balcon s’ouvrit et laissa apparaître Elisabeth. Elle s’approcha de Sheppard qui ne l’avait pas remarqué.
« - John ? dit-elle très doucement. »
En entendant son prénom, Sheppard sortit de ses pensées. Il tourna la tête vers Weir et lui fit juste un léger sourire.
« - Est-ce que vous allez bien ? continua t-elle.
- Oui ça va, lui répondit-il sans grande conviction. »
S’en suivit un long silence qui permettait d’entendre le bruit des vagues. Puis, Weir reprit.
« - Tous les Valoriens qui restaient sur la cité ont été renvoyés sur leur planète.
- Parfais, lui répondit John sans décrocher l’horizon du regard. »
Elisabeth comprit vite que Sheppard n’avait pas très envie de parler.
« - Bon, je vous attend dans mon bureau pour le débriefing.
- Oui je sais, j’arrive tout de suite. Mais je voudrais rester un peu pour le moment, si ça ne vous dérange pas.
- Bien sur que non, je comprend. »
Puis elle commença à se diriger vers la porte et s’arrêta un moment.
« - Vous savez… si vous avez besoin de parler…
- Merci, c’est gentil. »
Elisabeth lui envoya un sourire puis reprit son chemin vers la porte. Quand elle fut arrivée sur le seuil, Sheppard l’interpella.
« - Vous savez….quand je lui est tiré dessus, je n’ai eu aucune hésitation à le faire alors que j’aurais du, normalement avec tout ce qu’on avait vécut ensemble avant.
- Vous l’avez peut-être fait parce que vous n’aviez pas le choix. C’était elle ou vous.
- J’avais vraiment confiance en elle. Je ne sais pas comment j’ai pu me laisser avoir comme ça.
- On dit souvent que l’amour rend aveugle.
- Oui, ça doit être probablement ça. Mais le pire dans tout ça, c’est que tout ce qu’elle a pu me faire… je lui ai pardonné.
- Si vous l’avez fait, c’est que vous ne lui en vouliez pas vraiment alors. »
Sur ces mots, Weir rentra dans la salle de contrôle laissant John, seul sur le balcon, en train de repenser à ce que venait de lui dire Elisabeth.

THE END !!!! A LA PROCHAINE !!!!

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Fanfic] Confiance trahie

Revenir en haut Aller en bas
[Fanfic] Confiance trahie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» Ma vie, mon monde, mon destin. [FanFic]
» Forum Fanfic et Art Fantasy.
» L'enfer n'est rien face à la femme qu'on a trahie ( PV Darren O'Connor, Sean Fitcher)
» Fanfic de Levy-Chan =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: BASE DE DONNÉES :: 2008-
Sauter vers: