Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
Suite au changement de design, des petits détails sont encore en cours de changement.
Désolé de ce désagrément

Partagez|

The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Acastus Kolya
Genii's warrior

Genii's warrior

Date d'inscription : 03/11/2007
Messages : 244

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?:

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Mer 15 Déc - 19:03

Un rire roque éclata après cette petite pique lançait par la scientifique. Koyla, qui jusqu'à présent était resté tapis dans l'ombre, vint au grand jour auprès de tout ce petit monde.

"Mais c'est que notre petite scientifique et également psy lors de ses heures perdues ? Cependant tu n'avais pas tord sur une chose *regard vers Sylas* Vous parlez beaucoup trop... Mettez lui donc ces électrodes et cette ceinture qu'on en finisse."


Il eut un sourire jaune avant de se déplacer au centre de la pièce qui était éclairée par le néon. Il laissa un peu de suspens avant de commencer.


"Bien *frotte ses mains l'une contre l'autre* Vous vous demandez certainement à quoi vous êtes relié ? C'est un détecteur de mensonge. Les patchs sur vos poitrines respectives, détecteront les accélérations cardiaques. Et cette machine spécialement programmé pour, enverra une décharge électrique de X watt - cela dépendra de notre bon vouloir - non pas à la personne qui aura menti mais à celle d'en face. Autant dire que j'espère que vous n'avez pas de vilain secret entre vous car cela pourrait coûter cher à votre partenaire. Je pourrais appeler cet amusement: "La vérité de l'amour""

Mauvais sourire.


"Vous pigez mes petits ? Cela sera assez instructif et distrayant pour nous."


Puis Koyla claqua des doigts et un sbire amena 2 seaux d'eau roupie et glacée (ca va pas arranger nos plaies). Acastus se pencha et prit l'un de seau pour se tourner vers John.


"L'electricité passe mieux avec ça.. Dommage que vous n'ayez plus de T-Shirt on aurait pu jouer à qui serait la plus belle en T-Shirt mouillé"


Et vlan un seau d'eau de jeté un ! Puis il se tourna vers Sylas.


"Je vous laisse vous amusez.. *désigne le seau d'eau* Je vais aller mettre en route la machine et mettre sur 50 joules pour commencer"


(hj: vilain koko !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sylas Danaé
Not Crazy, Just Insane

Not Crazy, Just Insane

Date d'inscription : 16/12/2007
Messages : 368

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Ven 11 Mar - 22:24

    Jenny avait vraiment le don de l'énerver. Mais d'un autre côté, sa grande remarque l'amusa. A la force, Sylas ne faisait plus vraiment attention aux remarques cinglantes de la jeune femme. De toute façon, elle faisait à ça exprès pour l'énerver. Alors, pourquoi lui faire ce plaisir. Le jeune homme ne prêta pas attention à ses dires et laissa la parole à Kolya. Sylas resta un peu en retrait pendant que le Genii donnait les explications au couple. Il s'en délectait d'avance. Après tout, c'était son jeu aussi. Mais rien qu'à voir la tête de leurs deux victimes, cela amusait d'avance le jeune homme.

    Par la suite, Kolya fit appeler un sbire qui leur apporta deux sauts remplis d'eau glacée assez douteuse vu la couleur qu'elle avait. Pendant ce temps, Sylas avait finit de s'occuper de la scientifique. Le Genii prit un de saut d'eau avant d'aller le verser sur le tête du militaire. Le second allait être pour sa bien aimée. Quel plaisir, il allait prendre de la voir dans un t-shirt lui collant à la peau, laissant apparaître ses formes généreuses. Alors que le Commandant alla régler la machine, Sylas prit le saut d'eau avant de le verser sur la tête de la scientifique avec un large sourire satisfait. Adieu le brushing.

    Une fois tout en place, Kolya laissa le Genesien commencer la partie. Sur le coup, il n'avait pas de question précise dans la tête. Mais bon, cela allait arriver au fur et à mesure. Sylas s'approcha lentement de la jeune femme avant de commencer à lui tourner autour, cherchant une question adéquate qui pourrait les mettre dans l'embarra et qui la forcerait à mentir un minimum pour que son amant de se prenne une bonne décharge.


    "Bon, par quoi vais-je bien pouvoir commencer ? Ah oui je sais. J'ai toujours voulut savoir de qui de nous deux *jette un regard vers Sheppard*, embrasse le mieux ? C'est vrai après tout. Vu le nombre de fois que nous nous sommes rencontrés et que nous avons échangé plusieurs baisers, j'aimerais savoir si je dois m'améliorer ou pas."

    Et oui, Sylas adorait poser des questions qui ne servaient strictement à rien, mais après tout, il était là pour s'amuser avec sa victime favorite. Il attendit patiemment la réponse de la scientifique pour enchainer sur autre chose.

    "Intéressant tout cela. Sinon encore une petite chose qui me travaille depuis un certain temps. J'aimerai savoir si ton cher amant, t'as toujours tout dit ce qu'il avait été obligé de faire pour te retrouver et sauver ta petite gueule d'ange... Je suis sur que non. Car tu peux dire de moi, que je suis sadique, sans cœur, mais ton amant qui est juste là avec sa tigresse qui l'accompagne, ne valent pas mieux. Dire que tu vis avec ça. Je te plains de vivre avec un psychopathe enfoui en lui. C'est pire qu'un qui se l'avoue. Tu vas surement me dire que vu que c'était sur moi et que c'était bien fait mais il ne vaut pas mieux que moi. Je t'épargne les détails. Il le vaut mieux pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Mer 23 Mar - 13:00

Jenny fixa toujours du regard Sylas, elle était affaiblie et son état physique lui crié de s’endormir. Mais Jenny avait beaucoup trop peur de ce qu’il pourrait arriver si elle s’assoupissait, elle préférait de loin assister à ce qui allait suivre, même si elle savait que cela n’allait pas être de toute gaité.

Lorsque Sylas lui versa le seau d’eau froide, ce dernier s’amusa à faire des commentaires d’ado en chaleur. Cependant la jeune femme n’y fit pas attention. Cette eau glacée lui fit avoir un énorme frisson, déjà qu’elle était fiévreuse à cause de ses plaies qui étaient infectés, le changement de température n’était pas très agréable et la réveilla. D’autant plus que cette eau roupie était douteuse, et ravivait la douleur qui s’était passée au niveau de ses blessures. Puis Koyla mis sa machine de guerre en route. Sylas se mit alors à roder, on voyait à son regard qu’il cherchait un bon truc pour la mettre mal à l’aise, mais il fallait avouer qu’il était un peu long sur les bords pour trouver. Cependant à force de tourner autour d’elle tel un rapace, un sentiment d’anxiété l’envahit. Néanmoins Sysy ne la toucha pas, il s’amusait juste à titiller ses nerfs déjà bien fatigués.

A sa première question elle crût s’étouffer, elle fusilla du regard le génésien avant de s’attarder sur John qui se posait des questions vraisemblablement.


« Disons que j’ai connus meilleur… il a juste profité de moi quand j’étais ensanglantée et à moitié consciente. Mais ne t’inquiètes pas, tu es» tourne le regard vers Sylas « 1000 fois meilleur que lui, tu peux me croire, il n’y a rien d’intéressant à retenir sur sa prestation, à part qu’il a vraiment un comportement de cinglé, tu ne serais pas un peu nécrophile sur les bords ? »

elle eut un semblant de sourire malsain, avant d’arrêter, sa lèvre arrachée la rappelant au bon souvenir.

S’il continuait ainsi, tant mieux, les coup de jus se ferait rare, Jenny se demandait comment cela faisait de se faire électrocutée. Ce n’était pas son passe temps favoris et Koyla l’avait déjà régler à un haut niveau, du moins pour la scientifique.

Citation :
« Interéssant tout cela. Sinon encore une petite chose qui me travaille depuis un certain temps. J’aimerais savoir si ton cher amant, t’as toujours tout dit ce qu’il avait été obligé de faire pour te retrouver et sauver ta petite gueule d’ange… Je suis sûr que non. »

**Ca fait plus d’un an qu’on s’était pas croisés, à mon plus grand bonheur et durant tout ce temps tu rumines sur ça, mais t’as vraiment rien d’autre à penser, espèce de con. T’as vie et si pourrîtes que ça ?**

Citation :
« Car tu peux te dire de moi que je suis sadique…… je te plains de vivre avec un psychopathe enfoui en lui. C’est pire qu’un qui se l’avoue… Je t’épargne les détails il vaut mieux pour toi»

Mais qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Elle se doutait qu’il avait du remuer ciel et terre pour la retrouver à chaque fois, mais ce que disait Sylas l’interrogée. D’un autre côté s’il l’avait menacé et donner quelques bonnes beignes là où ça faisait mal, ça n’était que vengeance, mais Jenny ne savait pas ce que son mari avait fait.

« Tu lis en moi comme dans un livre ouvert, s’il t’as fait souffrir, ce n’est pas moi qui va pleurer sur ton sort, espèce de sale conn*rd »

Jenny se donnait du courage pour éviter que la machine ne capte son doute, mais les battements de cœur ne pouvaient se contrôler. Après un petit blanc elle annonça.

« Ne t’inquiètes pas je sais tout ce qu’il a pu te faire… »


Cependant même si d’apparence physique on pouvait la croire, à l’intérieur ce n’était pas ça, la machine de Koyla se mit à biper et un cri de douleur se fit entendre. Jenny tourna la tête vivement vers John, inquiète et culpabilisant de n’avoir pas dupé la machine.

« Bande de…. Vous n’avez vraiment que ça à foutre ! Des secrets tous le monde en a !! Ca ne va vraiment pas dans vos têtes détraquées !! »

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Acastus Kolya
Genii's warrior

Genii's warrior

Date d'inscription : 03/11/2007
Messages : 244

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?:

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Lun 28 Mar - 13:03

Koyla se délectait vraiment de la scène, il trouva l’anecdote du baiser amusante, mais il était presque sûr qu’avec cette question, il ne marquerait pas des points de vie en moins sur la personne de Sheppard. Par contre la deuxieme remarque fut assez intéressante, son compagnon s’améliorait… Lorsque John se fit électrocuter, il sourit avant d’applaudir de nouveau.

« And the winner iisss… le Dr Sunrise ! pour sa merveilleuse participation.. Sachez Melle que les insultes font augmenter le degrés d’électrocution »


Sur ce il monta la machine à 75 watt et s’approcha de John.


« Un commentaire sur ce coup de jus, non ? quel dommage, nos spectateurs n’auront pas la chance de savoir ce que l’on peut ressentir… Bien à mon tour ! »


Sur ce il se mit à faire des allé retour avant de s’arrêter, comme ayant une brillante idée derrière la tête.

« Sylas nous a parler de vos exploits sur sa personne… et apparement vous êtes un petit cachotier… Est-ce que vous lui avez déjà parler de nos séances à nous ? »

Il savait qu’il allait commencer à le titiller directement où sa faisait mal. Koyla touchait à sa fierté et aussi à ses démons internes. Il se doutait que John n’était pas du genre à raconter ce genre d’histoire au couché, mais c’était l’occasion de l’humilier un peu plus et de l’affaiblir psychologiquement, du moins il l’espérait.

« Oh vous pouvez me regarder avec ces yeux là, car oui votre petite garce va tout savoir sur nous.. commençons par une série de question :

    - Sait-elle que lors de notre dernière rencontre vous savez celle là où je vous ai enfermé durant quelques jours dans cette pièces sombre… Où des bruits venaient de nulle part, où la lumière vous éblouissez et vous empêcher de dormir ? Vous vous souvenez à quel point vous avez régresser, je vous ai traîner jusqu’à votre cellule, avant de vous asséner le coup final.. Alors répondez à Jenny… Confirmez vous que ce jour là, vous m’avez imploré et que surtout vous avez versé de si… attendrissante larmes ? dit-il en se foutant presque pas de lui.

    - Et souvenez vous du jour où j’ai failli vous couper la main… C’est d’ailleurs une séance que je regrette j’aurais du vous la couper vraiment au lieu de vouloir jouer et de vous la laisser pendante… Quoiqu’il en soit ce jour là j’ai appris des choses intéressantes.. Je suis sûr que Sylas va apprécier ce détail croustillant. Se tourne vers lui. Cher ami savez vous que cet homme ici présent n’a pas vraiment été de bonne mœurs ? Je me demande pourquoi elle traine encore avec.. Ca aurait été moi je l’aurais déjà tué. Ce queutard a été voir ailleurs, il a polinisé d’autre femme… Alors voici ma question suivante :

    - C’était juste pour le cul ou vous éprouviez des sentiments pour l’autre ?


Koyla essayait de le coincé petit à petit pour que Jenny se prenne une décharge mais aussi pour qu’elle souffre psychologiquement. De plus John serait peut être honteux d’avoué ses démons passés, quoiqu’il en soit il se doutait qu’il allait s’obliger à mentir pour rester crédible, car Koyla savait qu’il n’aimait pas parler de sa vie privé. Et c’est ainsi qu’il l’aurait !

« Je suis sûr qu’elle était sauvage au lit, tout ce que Jenny ne peut vous donner, vous l’avez eu par elle. Allez répondez à la question.»


Et là l’effet escomptait eut lieu. Koyla eut un rire.

« C’est bien ce qu’il me semblait… ».

Puis il se mit à tourner autour de lui, cherchant une autre question. Ce jeu était vraiment jouissif pour le genii, décidément il innovait toujours.

« Et à part ça, il n’y a jamais eu de dérapage ? Vous voyez de quoi je veux parler n’est-ce pas ?.. un homme, une femme égal .. petite chose à emmerde, non ? Répondez….. (blanc) Réponds où j’augmente la décharge. On est curieux que voulez vous ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7054
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Jeu 31 Mar - 21:57

    Remontons un peu dans le temps si vous voulez bien. Après que les deux tourtereaux se soient fait attaché solidement et que Kolya expliqua les règles du jeu juste avant qu'il l'arrose comme à son habitude avec un saut d'eau, Sylas commença la partie. Avec sa première question, le militaire ne risquait pas grand chose mais quand la deuxièmes arriva, son visage changea de couleur. John avait fait promettre à Teyla qu'ils ne parleraient des événements passés avec Sylas, à personne et encore moins à Jenny. Ça sentait le coup de jus à plein nez. John commençait à connaître la jeune femme. Elle allait surement faire sa rebelle et lui dire qu'elle était au courant alors que cela n'était pas la vérité. Le pilote avait minimiser les choses quand il avait évoqué le sujet avec elle. Et ce que John avait craint, arriva. Jenny mentit et la machine ne fut pas dupe. Après avoir laissé quelques bips agités, la machine envoya une décharge au militaire, qui ne pu s'empêcher de laisser échapper un long cri de douleur. Sheppard souffrait le martyr. L'électricité parcourait son corps déjà endolorit par tous les coups qu'il avait pu recevoir depuis le début, mais également ses blessures. Alors que le pilote récupérait de la décharge qu'il venait de se prendre, il entendit le Genii s'adresser à la jeune femme après ses jolis vers à son égard. Mais en guise de cadeau, il augmenta la puissance de sa machine avant de venir s'intéresser au militaire. Qu'allait-il bien pouvoir lui sortir pour son tour ? Bonne question. Mais lorsque la première chose tomba, le militaire se raidit. Oui, bien sur qu'il racontait tout en détail à Jenny. Le militaire lança un regard assassin envers son geôlier qui allait certainement prendre son pied à tout dévoiler à Jenny. Bien sur qu'il se souvenait ce moment. Cela allait être très difficile à oublier. Cela lui avait valu quelques séances chez le psy après ça pour essayer de surmonter le traumatisme.

    "Ça vous plait d'humilier les gens comme ça. Ça doit vous faire jubiler même. Je suis très loin d'être un psychologue mais à mon avis, vous auriez vraiment besoin de consulter quelqu'un car le sadisme, ça se soigne bien. Vous voulez que je vous fasses plaisir ? Alors très bien. Oui ce jour là je vous ai supplié d'arrêter mais les petites larmes attendrissantes, vous m'excuserez, j'ai un peu du mal à m'en souvenir. Mais bon, vu comment vous m'aviez fait un lavage de cerveau, je ne me souvient peut-être pas de tout en détail."

    Puis, vint le tour de la deuxième question. La prochaine fois, il ferait mieux de se taire car ce jour là, il l'avait ouvert un peu de trop pour lui sortir une telle chose sur lui et sa vie privée. Maintenant, il pouvait s'en mordre les doigts. Mais rien qu'à l'écouter, l'on pouvait comprendre; rien qu'en écoutant le son de sa voix, qu'il prenait un pied phénoménal à raconter cette histoire. Après tout, l'on est sadique ou on ne l'ai pas. Il ne fallait pas faire les choses à moitié sur ce coup là. Mais quand il termina son récit pour Sylas, la question fatidique tomba.

    Kolya_ « C’était juste pour le cul ou vous éprouviez des sentiments pour l’autre ? »

    Kolya avait du la chercher pendant un petit moment sa question afin que le militaire soit bloqué et ne sache pas quoi répondre. Cette histoire avec Larrin avait déjà causé pas mal de tord au couple et remettre ça sur la table n'allait pas être la meilleure chose à faire. Mais le Genii en avait rien à faire. Il était là pour les faire souffrir physiquement et psychologiquement, rien que son plaisir personne. John était coincé sur ce coup là. Il ne pouvait pas dire à la vérité à ce tortionnaire de malheur. Mais en mentant, il prenait le risque de faire souffrir Jenny. De toute façon, que ça soit par un coup de jus ou remuer le couteau dans la plaie, cela revenait au même pour la jeune femme, si on y regardait à plus près.

    "C'était... juste pour le sexe."

    Biiiiip, mauvaise réponse et Jenny en reçu les conséquences. Elle reçut la décharge en pleine face. Le visage crispée de la jeune femme sous l'électricité fit mal au cœur au militaire. C'était de sa faute. Mais Jenny s'en vouloir autant après le mensonge qu'elle avait sortit à son tour pour essayer de duper Sylas et cette foutue machine de malheur.

    "Bon ok, c'est bon, j'avais des sentiments pour elle !! essaya de se rattraper le militaire."

    Mais le mal était déjà fait pour la scientifique. Maintenant, il s'en voulait d'avoir sortit un mensonge pour quand même sortir la vérité à la fin. Par la suite, Kolya enchaina sur uen autre question encore plus personnelle. Il les avait bien travaillée avec de les kidnapper et de les mettre en scène dans son nouveau jeu.

    Kolya_ « Je suis sûr qu’elle était sauvage au lit, tout ce que Jenny ne peut vous donner, vous l’avez eu par elle. Allez répondez à la question.»

    "Au risque de vous décevoir, ce n'est pas du tout le cas. Ça se voit que vous ne connaissez pas Jenny."

    Non mais John craquait où quoi de dire de genre de chose. De toute façon, il n'allait pas encore raconter un bobard pour que la scientifique s'en prenne encore une. Alors à quoi bon mentir une nouvelle fois.

    Kolya_ « Et à part ça, il n’y a jamais eu de dérapage ? Vous voyez de quoi je veux parler n’est-ce pas ?.. un homme, une femme égal .. petite chose à emmerde, non ? Répondez….. »

    Kolya gardait décidément le meilleur pour la fin. La chose qui faisait le plus mal. Même si Jenny était au courant depuis bien longtemps, elle avait préféré oublier cette chose et bien l'enfouir en elle. Et cela pouvait se comprendre. Mais il ne pouvait plus mentir. Enfin, il pouvait mais il n'avait pas envie que Jenny se prenne une décharge de plus. Mais dans un premier temps, il ne préféra rien dire mais bon, Kolya n'était apparemment pas d'humeur à attendre une réponse.

    Kolya_ « Réponds où j’augmente la décharge. On est curieux que voulez vous ! »

    Le militaire releva le regard vers le Genii avant de s'attarder très longtemps sur Jenny, la fixant droit dans le yeux. Cela allait faire du mal à la jeune femme t'entendre mais il ne voulait pas que la jeune femme se prenne une décharge de plus, même si cela le rendait malade d'avance d'avouer des secrets très personnels à ces deux dégénérés.

    "De toute façon, que je vous le dise ou non, vous allez augmenter la puissance."

    John aimait bien jouer avec le feu mais à trop jouer avec, il allait finir par se bruler. Mais bon, peut-être que cette fois, Kolya était dans un bon jour et que s'il lui disait la vérité, il ne toucherait pas d'avantage à sa machine, mais il pouvait toujours rêver. Après encore quelques secondes de réflexion et en voyant que le Genii se rapprochait dangereusement de la machine, il se lança à contre cœur, après un long soupir.

    "Ok, il y a eut... un petit incident suite à ça. Voilà, vous êtes contents de présume."

    La bombe a été lancé. Kolya mais également l'autre dégénéré de Sylas, pouvaient maintenant ses délecter de l'annonce qu'il venait de faire. Mais, ils ne devaient pas en savoir d'avantage et il fallait espérer que cette réponse les contenteraient.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Sylas Danaé
Not Crazy, Just Insane

Not Crazy, Just Insane

Date d'inscription : 16/12/2007
Messages : 368

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Dim 3 Avr - 22:27

    Sylas prenait également son pied à écouter des dires de Jenny, autant fausses soit-elles. Au moins, Sheppard s'était prit une bonne châtaigne l'espace de quelques instants. Mais, Sylas avait été déçu qu'elle n'ai pas mentit sur le fait qu'il embrassait comme un pied par rapport à son mari. C'est sur, il ne pouvait pas s'entrainer très souvent. Les filles qui se laissent embrasser comme ça, cela ne courraient pas les rues, même si la version Pégasienne des péripatéticiennes existaient quand même, mais bon rien de ne valait une petite Jenny, en rogne contre son méchant geôlier. Cela donnait un peu de piquant à tout ça. Enfin bref, revenons à nos moutons. Par la suite, ce fut au tour de Kolya de poser quelques questions intéressantes au militaire. Le Genii avait bien expliquer quelques-unes de ses rencontres avec le militaire mais pas trop en détail. La suite de la conversation fut des plus intéressantes quand le Genii évoqua l'infidélité. Sujet trèèès fascinant. Alors comme ça le preux chevalier n'était pas très fidèle avec sa damoiselle. Franchement, cela ne se faisait pas quand même. Mais le meilleur arriva quand Sheppard mentit. Quel jubilation pour le Genesien de voir la scientifique se prend une décharge si violente soit-elle. Dommage que le voltage ne soit pas plus élevé pour le moment.

    La conversation se continua entre les deux hommes. Pendant ce temps là, Sylas réfléchissait. Et oui, ça lui arrive. Il réfléchissait à d'autres questions plus intéressantes sinon, Kolya lui ferait encore la remarquer. Le jeune homme n'était pas du genre à aimer se prendre des remarques en pleine tête de la sorte mais bon, d'un certain côté, il avait raison. Une fois le spectacle terminé, Sylas fit de nouveau son entrée sur scène. Le Genesien s'avança vers le militaire, l'air très amusé.


    "Je ne pensais pas que vous étiez de ce genre là. Vous semblez si attaché à elle pourtant. Vous formez un petit couple charmant. Mais apparemment, elle n'est pas complètement à votre goût si vous avez été voir ailleurs. Enfin bref. Vous êtes un raté pour résumé."

    Puis, Sylas retourna vers la jeune femme qui avait reprit des repris des couleurs après le coup de jus qu'elle venait de se prendre. Le Genesien allait pouvoir s'amuser à son tour à jouer sur la corde sensible du couple. Une fois à côté d'elle, il se mit à son niveau avant de la regarder droit dans les yeux, une mine faussement désolé, imitant une légère moue pour feindre la compassion à son égard.

    "Pauvre petite Jenny. Trompée par l'homme qu'elle aime. J'aimerai savoir ce que tu as ressentit quand tu as appris cette grande nouvelle. Je ne pense pas que tu es sauté de joie avec une telle chose. Le père de ton enfant qui a été voir ailleurs alors que toi, tu attendais sagement qu'il rentre le soir, après une dure journée de travail, alors que lui était en train de copuler avec une autre, peut-être juste à côté de toi et que tu ne le savais pas."

    Un sourire sadique naquit sur les lèvres de Sylas devant la mine décomposée de la jeune femme. Tant de souvenirs si douloureux devaient lui revenir en mémoire. Quelle joie cruelle de la part du jeune homme. Mais après tout, c'était son passe temps préféré.

    "Je ne pense pas que ça dérangera monsieur si je fais ça..."

    Sans prévenir, Sylas se releva, avant de se pencher vers la jeune femme et vint scelle les lèvres de la jeune femme avec les siennes dans un balai buccale qui ne déplut pas à Jenny. Non je plaisante bien sur. Une fois son baiser terminé, il se retourna vers le militaire qui n'avait pas l'air très heureux de voir sa bien aimée de se faire embrasser par le grand méchant loup.

    "Après tout, vous avez bien été voir ailleurs. Jenny a le droit de faire la même chose et je me dévoue gentillement pour elle. Je sais, ne me remercier pas."

    Puis, Sylas vint se reconcentrer vers la jeune femme, son jouet. La suite des questions ne mit pas longtemps à arriver. Kolya avait laissé le sujet, autant continuer sur la même lancée.

    "Dit moi pendant que nous sommes en plein dans les relations amoureuses. Tu as déjà eut des fréquentations autre qu'avec lui ?"

    Il attendit patiemment la réponse de la jeune femme même s'il se doutait un peu de la réponse qu'elle allait lui donner. Une femme comme la scientifique n'avait pas du rester bien longtemps seule.

    "Et tu l'as déjà trompé ? Après tout, cela ne serait que légitime que tu es été voir ailleurs. Je pense pas que tu l'ai gardé après que tu es su qu'il a été poliniser ailleurs. C'est toujours dur une rupture. Alors tu as peut-être été aller trouver des bras réconfortants. Une oreille qui a su écouter quand tu en avais besoin. Et d'une chose en entrainant une autre... des accidents peuvent arriver."

    Sylas aimait jouer avec la jeune femme et il s'en donnait à cœur joie. Après tout, il était là pour ça. Il faisait que très rarement dans la dentelle. Et peut-être qu'il allait encore apprendre quelques choses de très intéressants à propos de cette sainte nitouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Dim 10 Avr - 21:28

Jenny aurait dû se taire car Mister Acastus augmenta la décharge à son insu. Puis cet hypocrite se lança dans des tirades qui ne faisait admirer que lui. Cependant de fil en aiguille, il arriva à ses fins. Décidément c'était une belle ordure. Il arrivait toujours a appuyer là où ça faisait mal et pour une fois il y faisait une pierre deux coups. Ca devait bien l'amuser de les humilier comme ça et de retourner le couteau dans la plaie. Surtout pour Jenny qui avait encore du mal à digérer cette histoire. Par moment elle en pleurait encore, notamment lorsqu'elle passait une mauvaise journée et que ses vieux démons remontés à la surface. Et le fait de savoir que ce malade connaissait sa vie privée, lui donnait envie de vomir. Mais Koyla était un fin manipulateur et expert pour briser les gens à sa manière. Ainsi donc elle n'était pas si étonnée que ça, qu'il soit au courant. De toute manière avec Sylas c'était un peu le même chose par rapport à sa fille. Ces deux sadiques s'étaient bien trouvés, ils pouvaient échanger des infos sur le cas "Famille Sheppard". Encore heureux qu'ils ne savaient pas qu'ils étaient mariés... Car avec autant d'intimité, Jenny pourrait aisément les demander parrain et marraine pour Mégane...

Kolya_ « C’était juste pour le cul ou vous éprouviez des sentiments pour l’autre ? »

Alors là, il allait vraiment trop loin, Jenny lança un regard assassin à son tortionnaire, pour ensuite se rabattre sur John. Dans un mélange d'amertume, de tristesse et d'énervement, elle se mordilla sa lèvre. Lorsqu'elle remarqua qu'il mettait du temps à répondre, elle détourna le regard. Non... c'était trop dur, déjà que ces vieux démons remontaient à la surface, si en plus il mentait alors que Jenny savait pertinemment qu'il avait eu des sentiments pour cette clo******, ça serait le top. Elle tenta de se calmer en maîtrisant sa respiration. Mieux valait car cela ferait trop plaisir à Sylas qui était non loin. Mais John tenta de se convaincre que non et lança cette maudite phrase.... Jenny n'avait pas assez souffert psychologiquement avec ça, qu'il fallait que cette histoire la blesse physiquement. Sentant l'électricité parcourir ses membres déjà douloureux pour ensuite ne plus savoir respirer sur le moment, elle poussa un cri vite coupé. Ce cri fut remplacer par une grimace de douleur.. Il fallut à Jenny près de 2min pour reprendre son souffle.


John_ "Bon ok, c'est bon, j'avais des sentiments pour elle !! essaya de se rattraper le militaire."

Sur le coup, Jenny aurait eu envie de l'étrangler si ces bracelets ne la retenait pas. Elle n'en pouvait plus. La scientifique était à bout nerveusement, et physiquement et John la poignardait de nouveau. Son regard en disait long, mais à voir John baisser les yeux et de lire ce qu'elle voyait sur son visage, elle comprit qu'il s'en voulait... mais le mal était déjà fait. Une vielle rancoeur était remontée. Mais cette rage interne, lui servait pour ne pas sombrer psychologiquement. C'était le but de la manoeuvre de ces deux zuaves, mais elle s'y refusait elle luttait de toutes ses forces, par n'importe quel moyen qui pourrait l'aider.

Kolya_ « Et à part ça, il n’y a jamais eu de dérapage ? Vous voyez de quoi je veux parler n’est-ce pas ?.. un homme, une femme égal .. petite chose à emmerde, non ? Répondez….. »

Outch ! Jenny sentit une décharge d'adrénaline partir droit en direction de son coeur. Ca s'était le bouquet ! Kolya gardait décidément le meilleur pour la fin. Il avait fallu plusieurs mois chez le psychologues pour venir à bout de cette trahison et incompréhension totale de la part de la jeune femme. A cela s'ajoutait une thérapie de couple pour pouvoir passer au dessus. Sans compter le temps incalculable qu'il avait fallu à la jeune femme pour pouvoir lui pardonner et pouvoir avancer. La rage qu'elle sentait à l'intérieur d'elle, s'estompa d'un coup, comme le vent pourrait balayer un tas de feuille. C'était beaucoup trop personnel, mais le compte à rebourd avait été lancer. John devait répondre. Lorsqu'il lança un regard vers la scientifique, cette dernière le baissa, pour le remonter vers la suite. C'était étrange mais durant un lapsus de temps, elle avait l'impression de communiquer avec John. Les deux jeunes gens communiquaient par regard et chacun des deux se comprenaient. Cependant Jenny n'aimait pas ce qu'elle voyait, le militaire avait une certaine lueur dans ses prunelles... Et Jenny ne voulait plus se reprendre une décharge. De toute manière ces tortionnaires en savaient déjà beaucoup, autant satisfaire leur curiosité malsaine. Car un coup de plus et Jenny sentait qu'elle ne pourrait tenir.

John_"De toute façon, que je vous le dise ou non, vous allez augmenter la puissance."

Mais il était fou, Jenny lança un regard de détresse envers son cher et tendre, mais ce dernier finit par avouer.

John_"Ok, il y a eut... un petit incident suite à ça. Voilà, vous êtes contents de présume."

Voilà c'était dis.... Ca faisait mal mais, Jenny savait qu'elle allait refoulé les sentiments qu'elle pouvait ressentir à cet instant précis. Elle murmura un "merci" silencieux vers John avant de fermer les yeux et de relever la tête pour pousser un long soupir. Elle sentait ses prunelles se remplir petit à petit, mais il ne fallait pas qu'elle craque maintenant, ça serait beaucoup trop jouissif pour ses geôliers. Cependant le repos fut de courte durée, car Sylas repris le flambeau de plus belle. Jenny ravala sa salive, même si des sillons discrets se dessinaient sur ses joues. Rouvrant les yeux, elle eut un bref sourire même si le coeur n'y était pas vraiment, quand Sylas traita John de raté. Puis il vint à ses côtés.

Citation :
"Pauvre petite Jenny. Trompée par l'homme qu'elle aime. J'aimerai savoir ce que tu as ressentit quand tu as appris cette grande nouvelle. Je ne pense pas que tu es sauté de joie avec une telle chose. Le père de ton enfant qui a été voir ailleurs alors que toi, tu attendais sagement qu'il rentre le soir, après une dure journée de travail, alors que lui était en train de copuler avec une autre, peut-être juste à côté de toi et que tu ne le savais pas."

Jenny avait envie d'exploser, ses poils hérissaient au fur et à mesure des paroles prononçaient par ce dégénéré. Elle mordit ses lèvres d'une telle force qu'elle se fit mal, mais elle se retenait de lui sortir ses 4 vérités et d'exprimer sa rancoeur, au risque de faire un très gros ulcère. Au final, Jenny se sentit faillir, elle avait l'impression qu'il était en train de la creuser de l'intérieur avec une petite cuillère. Déjà que c'était dû à lui, toutes les blessures qu'elle avait sur le corps, il fallait qu'il continu son travail de l'intérieur. Ces mot faisait mal et faisait échos. Pour finir la scientifique ne sortit qu'un "Ferme là ! Ferme là, avec ta pu**in de grande gue*le à la con !" Wooooww, ce que ça pouvait faire du bien par moment !! et ça sortait vraiment du coeur ! Haineuse, elle rassembla le peu de salive qui lui restait et lui cracha dessus, mais cela ne l'atteignit pas à son grand regret, car Mr s'était écarté. Jenny ne supportait pas son sourire narquois, elle avait envie de le démolir. Cependant elle n'eut le temps de réagir par la suite que ce dernier se pencha vers elle pour l'embrasser de manière malsaine. Qu'est-ce que ça pouvait être répugnant, elle se sentait plus un objet qu'un être humain à ce moment précis. Incapable de bouger et affaibli, elle ne pouvait se défendre. Elle ne put que ressentir les sensations néfastes de ce forcené buccal. Des gémissements vinrent briser le silence alors que ses mains attachées tapaient le bout de l'accoudoir. Lorsqu'il retira sa langue de sa bouche, Jenny eut comme réflexe presque automatique de cracher. Durant un petit bout de temps elle resta là, penchait sur le côté, reprenant ses esprits et tentant de rester forte. Il y allait vraiment pas de main morte ! Un jour il le payerait et ce jour là, ça fera très mal.

Citation :
"Après tout, vous avez bien été voir ailleurs. Jenny a le droit de faire la même chose et je me dévoue gentillement pour elle. Je sais, ne me remercier pas. Dit moi pendant que nous sommes en plein dans les relations amoureuses. Tu as déjà eut des fréquentations autre qu'avec lui ?"

Jenny ne répondit pas de suite, elle s'était enfin redressée sur sa "chaise" et regardait John, honteuse, de n'avoir su repousser Sylas quelques instants plus tôt. Mais John la rassura d'un seul regard. Malheureusement ce malade réitéra sa question, elle devait répondre... Bon ça allait être facile, car Jenny allait se baser sur le fait qu'elle avait eu d'autre rencontre avant John.

"Bien sûr que... oui.. Tu crois que je n'ai eu que lui dans ma vie, là tu te... goure royalement" dit-elle en lui lançant un regard prend ça dans ta face du m'auras pas sur ce coup là. Cependant, il cibla un peu plus sa question par la suite:

Citation :
"Et tu l'as déjà trompé ? Après tout, cela ne serait que légitime que tu es été voir ailleurs. Je pense pas que tu l'ai gardé après que tu es su qu'il a été poliniser ailleurs. C'est toujours dur une rupture. Alors tu as peut-être été aller trouver des bras réconfortants. Une oreille qui a su écouter quand tu en avais besoin. Et d'une chose en entrainant une autre... des accidents peuvent arriver."

Et là elle comprit où il voulait en venir. Il traçait son chemin progressivement et le pire c'est qu'il arrivait à tourner de manière, à ce que, la vérité jaillissent au grand jour. Un grand silence eut lieu, Jenny regarda John un certain temps. Sa conscience fulminait pour essayer de se sortir de ce traquenard mais Sylas l'avait coincé elle était au pied du mur. Voyant que John commençait à s'interroger, elle détourna le regard ailleurs. Ses pulsations de coeur augmentèrent.

**Ben allez dis le, toute manière on est dans les confidences et puis vous avez subit tellement de truc, qu'il va certainement oublier une fois qu'il aura récupéré ses heures de sommeil qui lui manque
- ah oui tu crois ça toi !
- Eh oui, et puis de toute manière, il n'a pas à te faire la leçon, tu étais majeur et vacciné à cette époque, qui plus est tu étais cé-li-ba-taire !
- .... Oui c'est vrai tu as raison.. mais..
- Y a pas de mais, il a su le faire lui aussi, sauf que c'était pire car c'était quand il était avec toi, tu ne crois pas que tu t'es assez pourri la vie, Ryan t'as tendu la main, il a été un véritable amis et a su te redonner goût à la vie... et non seulement par... ce qu'il s'est passé une certaine nuit.
- Je lui ai toujours caché car je voulais que cette histoire finisse, j'ai voulu mettre toutes les chances de mon côté.
- Et tu as bien fait, mais il a été une étape dans un tournant de ta vie que tu ne peux nier ! Faut pas culpabiliser, dis toi qu'il a fait pire, bien pire et que s'il t'aime vraiment, il aura peut être du mal à accepter la nouvelle comme tout homme, mais il finira par comprendre et l'oubliera. Il n'aura même pas à pardonner car tu n'étais plus avec lui.. c'est juste une question de compréhension.. oh pis c'est plus le moment de tergiverser, faut que tu réponde car il va se prendre un coup de jus
- personnellement je me demande si le coup de jus ne serait pas meilleur
- Tu préfères qu'il se prennent une décharge et que tu l'achève en disant pourquoi t'as menti ou le dire directement ?
- ¤blanc¤ **

Jenny rouvrit les yeux, elle n'avait aucune expression sur le visage, elle resta neutre, mais blanchissait à vu d'oeil, appréhendant comme John allait réagir et ce qu'il lui dirait par la suite.

"Tout d'abord... je ne dirais pas ce terme.., car comme tu l'as si gentillement deviné *connard*, j'ai coupé les pont, j'étais donc seule, et un... un... ami m'a soutenu dans cette.... ce moment de ma vie. Et non uniquement pour ce que tu insinues !..."

Jenny rouvrit sa bouche pour ajouter quelques choses, mais elle se retint. La bombe venait d'être lâchée, il fallait juste espérer que les répercussions ne soient pas trop dures. La scientifique dériva ses yeux sur John, mais ne tarda pas, préférant s'attarder sur le sol. Elle était mélangée entre différents sentiments; la culpabilité; la honte d'avoir divulgué cette information privée à ces deux gugusses; le soulagement d'avoir enfin sortit ça au grand jour. Même si une multitude de question se posait à elle, sa bonne conscience l'aider à se déculpabiliser. Sylas devait bien rigoler de cette situation, il avait du prendre son pied mais maintenant le secret avait été dévoiler....Jenny espérait sincèrement que ce jeu s'arrête au plus vite, car le couple était en train d'en pâtir plus que de leur dus.

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7054
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Lun 20 Juin - 13:33

    Le militaire s'en voulut quand Jenny se prit une décharge par sa faute. Quelle idée aussi il avait eut. L'on ne l'y reprendrait plus. Puis, la conversation continua avec de belles révélations pour les deux tordus. Par la suite, John avait penser que devant tant de révélations de sa part, Kolya reprendrait le flambeau pour encore plus l'enfoncer, mais ce ne fut pas le cas. C'est Sylas qui reprit la parole à son plus grand désarrois. Le militaire avait envie que l'on laisse Jenny tranquille désormais. Mais Sylas n'était pas de cet avis. Il enfonça même d'avantage le clou. A ce moment, John aussi aurait bien voulut lui faire la tête au carré. Mais le pire survenu quand Sylas se pencha sur la jeune femme pour l'embrasser sans retenue. Le sang de John ne fit qu'un tour. Le militaire serra des dents et essaya de respirer profondément pour ne pas lui sortir ses quatre vérités.

    "Après tout, vous avez bien été voir ailleurs. Jenny a le droit de faire la même chose et je me dévoue gentillement pour elle. Je sais, ne me remercier pas. Dit moi pendant que nous sommes en plein dans les relations amoureuses. Tu as déjà eut des fréquentations autre qu'avec lui ?"

    Comment pouvait-il comparer la relation qu'il avait eut avec Larrin et ce semblant de baiser forcé. Puis, Sylas se ré intéressa à la scientifique avec des questions, tout comme l'avait fait Kolya, assez personnel. Par chance, jenny esquiva sans difficulté la première. Heureusement pour elle, qu'elle n'avait pas eut que lui dans sa vie et si elle avait prétendu le contraire, même sans se prendre de coup de jus, John aurait su qu'elle mentait, vu comment elle s'y prenait au lit... une vraie tigresse... bon je m'écarte, revenons à nos moutons. Quand jenny eut finit de répondre de la question, il était trop tard, le piège de Sylas s'était refermé. Désormais, il pouvait poser LA question qui allait bouleverser les choses.

    "Et tu l'as déjà trompé ? Après tout, cela ne serait que légitime que tu es été voir ailleurs. Je pense pas que tu l'ai gardé après que tu es su qu'il a été poliniser ailleurs. C'est toujours dur une rupture. Alors tu as peut-être été aller trouver des bras réconfortants. Une oreille qui a su écouter quand tu en avais besoin. Et d'une chose en entrainant une autre... des accidents peuvent arriver."

    Le militaire pensait qu'il n'avait pas de soucis à se faire et que la scientifique répondrait "non" assez rapidement, mais ce ne fut pas le cas. A l'écoute de cette question, Jenny changea de littéralement de couleur et son rythme cardiaque accéléra. Sur le moment, john ne comprit pas pourquoi tant d'hésitation, mais il ne mit pas longtemps à comprendre par la suite, sans même que Jenny ouvrit la bouche. La scientifique hésité très longuement avant de dire enfin quelque choses.

    "Tout d'abord... je ne dirais pas ce terme.., car comme tu l'as si gentillement deviné *connard*, j'ai coupé les pont, j'étais donc seule, et un... un... ami m'a soutenu dans cette.... ce moment de ma vie. Et non uniquement pour ce que tu insinues !..."

    Devant cette réponse, le militaire ferma les yeux quelques instants avant de les rouvrir sur jenny. Leurs regards se croisèrent avant que la scientifique finisse par regarder le sol. Dire que Jenny ne lui avait jamais dit. Certes elle avait le droit d'aller voir ailleurs sans lui rendre de compte, si elle le désirait. Il n'était plus ensemble à cette époque. Mais cette révélation lui faisait tout de même un pincement au cœur. Il comprit que cela avait du être encore plus dur pour la jeune femme quand elle avait apprit sa relation avec la Pégasienne. Elle était libre mais John ne pensait pas qu'elle l'aurait remplacer si vite après leur rupture. C'est quant il avait du quitter la cité qu'elle avait du se rapprocher de cet homme, qui avait prit sa place. Il fallait espérer qu'il ne soit plus sur Atlantis. Non pas que John irait le réduire en bouillit, pour lui avoir prit l’espace d'un temps sa bien aimée, mais cela lui ferait très étrange de croiser cette homme là tout les jours. peut-être qu'il l'avait déjà fait sans le savoir.

    Maintenant, il ne restait plus qu'à attendre la réaction des deux abrutis ici présents. Après cette journée, ils en rigoleraient encore, de temps de révélations sur le compte de leurs deux Atlantes préférés.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Acastus Kolya
Genii's warrior

Genii's warrior

Date d'inscription : 03/11/2007
Messages : 244

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?:

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Mer 22 Juin - 13:47

Lorsque Sylas reprit la main, Koyla ne put que se délecter de ce spectacle. Il avait vraiment eu l’idée du siècle avec ce jeu tordu digne des réalisateurs de Saw. Lorsque Sylas entassa la scientifique, il esquissa un léger sourire. Cependant le meilleur moment vint lorsque ce dernier embrassa à pleine bouche la jeune femme. Oh pitié ! Il y avait des coins chambres, s’il avait une pulsion malsaine, mais pas sûr que Sheppard apprécie. Déviant son regard vers l’amant de Madame, Koyla ne put que contempler, le visage cripsé par la colère et la douleur de voir sa cher et tendre se faire nettoyer le gosier de la sorte.. Du moins c’est ce qu’il en déduisait en l’entendant gémir. Le genii s’approcha de John et lui tapota l’épaule alors que Sylas terminé avec grâce son baiser.


« Qu’est-ce qu’il y a ? Sylas à raison, il faut bien la mettre à égalité cette petite, surtout qu’elle n’en n’est pas à son premier baiser avec lui… Vous savez victime et tortionnaire font bon ménage, qui sait si elle n’a pas déjà eu des.. attouchements lorsqu’elle était inconsciente, si fragile entre ses mains de bourreau, mh ? »


Puis voyant que sa réplique ne faisait pas du tout rire John, il soupira avant d’avoir une idée.

« Oh je sais, vous êtes jaloux ? il ne faut pas voyons, notre histoire à nous est bien plus sérieuse… on se complait dans la souffrance…. La douleur (coup de poing dans la machoire)… la tristesse… la mort. On les bat à plat de couture…. Et pour prouver mon humble loyauté (s’approche du visage de John bien amoché xD), je vais vous faire cette fleur…. Un peu de tendresse dans ce monde de brute… C’est bien ça l’expression »

Et là, l’inimaginable se produisit, Koyla vint sceller ses lèvres contre celle de John. Il était encore bien imbibé pour oser faire ça à l’etre qu’il excécrait le plus en ce monde. Cependant Acastus relativiser, bien que c’était tout aussi dégoutant pour lui, ça le saurait encore bien plus pour John… Et cette idée l’amusée. Après quelques secondes et un passage de langue forcé pour le dégouter encore plus. Koyla se décola de lui.

« voilà, il n’y a plus de jaloux…. »
dit-il d’un regard mi amusé. Se reconnectant sur Sylas, il continua de découvrir les révélations croustillantes de Jenny. Jusqu’au moment fatidique. A ce moment là, Koyla poussa un fin rire, regardant tour à tour les deux tourtereaux. Et bien qu’est ce qu’on pouvait en apprendre comme chose.

« Ouuh est bien on dirait que l’on a pas été le seul homme de Madame…. Votre fierté doit en prendre un coup non ? »
dit-il en souriant de plus belle. Décidément, Koyla avait encore les effets secondaires de la pinte pégasienne, qu’il s’était mis avec Sylas. Qu’est-ce qu’il pouvait dire comme connerie… mais après tout on a qu’une vie et il faut s’amuser lorsque l’occasion se présente… Juste que les jeux d’Acastus était un peu… décalé.

« Bon trêve de plaisanterie…. Sylas avez-vous quelque chose à ajouter ?..... Non, bien… qu’on les remette en cellule… la deuxième partie de notre jeu arrivera dans une heure. »


Puis sur ce, il fit signe à ses geôliers de libérer les deux amants pour les remettre dans leur cellule, Koyla sortit suivi de près par Sylas. Une heure plus tard les sbires deux deux acolytes arrivèrent au niveau des cellules, mais les prisonniers n’étaient plus là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sylas Danaé
Not Crazy, Just Insane

Not Crazy, Just Insane

Date d'inscription : 16/12/2007
Messages : 368

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Mer 22 Juin - 21:46

    Sylas s'éclatait comme un enfant de huit ans qui venait d'avoir un nouveau jouet. Il avait bien de rencontrer Kolya. Avec lui, il avait plus de possibilité d'amusement avec sa victime préféré. Il en frétillait, rien que d'écouter les révélations de la jeune femme. Des révélation de plus croustillantes les unes que les autres. Sylas ne pensait pas que Jenny était une petite polissonne comme ça, du genre à aller voir ailleurs. Pendant un petit moment, Kolya se ré intéressa à John, en lui offrant une petite beigne en cadeau. Mais le clou du spectacle, fut quand le Genii jeta son dévolu sur le militaire, en lui roulant la galoche du siècle. Sur le coup, en les regardant, Sylas eut une expression de dégout sur le visage, mais en même temps, cela le faisait bien rigoler. Par la suite, les révélations continuèrent par chance. Tant de choses intimes qu'ils auraient préféré garder secret pendant très longtemps, qui avait été mis à jour pour les deux tortionnaires. mais leur petit jeu devait malheureusement prendre fin. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses. de toute façon, leur calvaire était loin d'être terminé. Kolya leur réservait encore bien des surprises.

    « Bon trêve de plaisanterie…. Sylas avez-vous quelque chose à ajouter ?..... Non, bien… qu’on les remette en cellule… la deuxième partie de notre jeu arrivera dans une heure. »

    Sylas fit un simple geste de la tête pour dire qu'il n'avait plus rien à ajouter avec la jeune femme. La première partie du jeu était terminé et la deuxième promettait d'être tout aussi amusante. Pendant que les sbires de Kolya détachaient leurs deux prisonniers pour les ramener en cellule, Sylas partit en compagnie de son ami pour discuter de tout de qu'ils avaient apprit tantôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7054
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Mer 22 Juin - 23:11

    John détestait Kolya mais quand il s'approcha de lui, quand Sylas eut finit son baiser avec la scientifique, il le haïssait encre plus.

    « Qu’est-ce qu’il y a ? Sylas à raison, il faut bien la mettre à égalité cette petite, surtout qu’elle n’en n’est pas à son premier baiser avec lui… Vous savez victime et tortionnaire font bon ménage, qui sait si elle n’a pas déjà eu des.. attouchements lorsqu’elle était inconsciente, si fragile entre ses mains de bourreau, mh ? »

    A cette remarque, John lança un regard haineux à son interlocuteur. Le pilote aurait bien voulut être détaché pour lui régler son compte. C'est vrai après tout. Kolya devait être un vrai pétochard pour ne jamais l'affronter en face à face. Il fallait toujours qu'il soit attacher ou enfermer. Le Commandant devait surement avoir des fantasmes sexuels assez particuliers. Bon revenons à nos moutons.

    « Oh je sais, vous êtes jaloux ? il ne faut pas voyons, notre histoire à nous est bien plus sérieuse… on se complait dans la souffrance…. La douleur (coup de poing dans la mâchoire)… la tristesse… la mort. On les bat à plat de couture…. Et pour prouver mon humble loyauté (s’approche du visage de John bien amoché xD), je vais vous faire cette fleur…. Un peu de tendresse dans ce monde de brute… C’est bien ça l’expression »

    Quel douce attention il avait à son égard. Cela faisait longtemps qu'il ne lui avait pas démonté le visage avec ces poings. Mais ce qu'il suivit, le pilote était très loin de l'avoir prévu. Il aurait préféré se prendre une bonne rouste. Kolya lui roula littéralement une pelle. En plus, il y a mit le langue le salaud. Sur le coup, John fut tellement surpris de ce geste, qu'il ne réalisa pas sur le moment ce qui était en train de se passer. Mais lorsque les lèvres du Genii quittèrent celles du militaire, il eut presque envie de vomir.

    **- Je crois que je vais rendre mon petit déjeuner.
    - Attend au moins qu'il soit à côté de toi. Au moins, il ne sera pas perdu pour tout le monde.
    - Je vais lui gerber sur ses pompes. Ça lui fera un petit souvenir de moi.**

    Franchement, il était bourré pour faire de genre de chose. C'était surement cela. Il sentait l'alcool à plein nez. Pas besoin d'être devin pour le deviner. Le pilote n'avait pas penser que sa première expérience avec un homme serait avec son pire ennemi.

    « Voilà, il n’y a plus de jaloux…. »

    "Vous embrasser comme un pied Kolya. Normal, vous ne devez pas avoir beaucoup d'entrainement, vu votre tête. peu de femmes vous court après."

    Mais Kolya ne répondit pas à sa remarque et se fut bien dommage. Il était plutôt occupé à se re-concentrer sur Sylas et les nouvelles révélations qui allaient arrivées.

    « Ouuh est bien on dirait que l’on a pas été le seul homme de Madame…. Votre fierté doit en prendre un coup non ? »

    Sa fierté non, mais la confiance qu'il avait mit en Jenny, oui. Ils ne devaient plus avoir de secret l'un pour l'autre. Peut-être qu'elle avait oublié de lui dire avait-il pensé. Mais bon, cette hypothèse tomba rapidement à l'eau. ce n'était pas le genre de chose qui était facile à oublier.

    "Elle est majeure et vaccinée, elle fait ce qu'elle veux, lui répondit t-il sèchement, sans même prendre la peine de le regarder."

    « Bon trêve de plaisanterie…. Sylas avez-vous quelque chose à ajouter ?..... Non, bien… qu’on les remette en cellule… la deuxième partie de notre jeu arrivera dans une heure. »

    Enfin, ce n'était pas trop tôt. le couple pouvait désormais souffler une fois que leurs deux geôliers quittèrent la pièce. Les sbires du Genii s'empressèrent de les détacher et de les ramener dans leur cellule. Ils ne leur restaient plus qu'une petite heure avant que tout ça recommence. Il fallait sortir d'ici et très rapidement. Mais, il n'était pas très facile de se concentrer pour avoir une idée brillante, vu l'atmosphère pesante qui régnait dans la pièce. Personne n'avait ouvert la bouche depuis leur retour en cellule. Jenny essaya bien d'entamer la conversation sur le sujet sensible, mais elle se fit rapidement rembarrer par John. Le temps n'était pas à parler de leur soucis amoureux. Il y avait des choses plus importante à penser.

    Le temps défila doucement. Mais trop rapidement pour le militaire et son cerveau un peu embrouiller par le manque de sommeil et tout ce qu'il avait enduré. Mais John ne voyait pas 36 solutions pour sortir de là rapidement. Il fallait agir très vite quand les gardes allaient revenir les chercher dans quelques instants. Le pilote expliqua succinctement le plan à Jenny. En gros, elle avait juste à rester derrière lui le temps qu'il en finisse avec les deux sbires.

    Le temps était enfin arrivé. Des bruits de pas se firent entendre derrière la porte. John entraina Jenny à se cacher derrière l'ouverture de la porte en attendant. Des cliquetis se firent entendre dans la serrure et un garde entra dans la pièce. John aperçut l'autre qui attendait sur le pas de la porte Quelle ne fut pas leur surprise de trouver la pièce vide. Sans prévenir, le militaire referma la porte sur le nez de l'autre afin de s'en prendre à celui qui avait eut l'imprudence de rentrer. Après lui avoir asséné quelques coups bien placées, il asséna le coup fatal en faisant craquer les cervicales de son adversaire. Entendant la porte de rouvrir avec fracas avec l'autre garde qui avait reprit ses esprits, le militaire se saisit de l'arme du mort afin d'achever l'autre en lui tirant plusieurs fois dessus. Certes, ce n'était pas des plus silencieux, mais au moins, il y avait du résultat. Rentrant le corps du deuxième dans la cellule, il prit également son arme avant de la donner à Jenny. Maintenant, il devait vite sortir car les coups de feux avait du alerter les autres gardes qui étaient dans les parages ou même nos deux maitres de cérémonie. Prenant également une radio pour être au courant des dernières news de leurs compagnons qui se baladaient un peu partout, le couple sortit rapidement de leur cellule à la recherche d'une sortie. Étant dans un vieil entrepôt qui tombait un peu en miette, trouver une sortie ne devait pas être sorcier.

    Zigzaguait dans les différents couloirs, il finirent par trouver une porte sans trop de difficulté et sans avoir personne qui ne les coursait après. Encore une chance. Se trouvant face à une porte un peu rouillé sur les bords, le militaire prit toutes les précautions possible pour essayer de l'ouvrir en silence. une fois cela fait et après avoir vérifié qu'il n'y avait aucun danger dans les proche environs, ils sortirent rapidement et s'éloigna du complexe.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com
avatar
Jenny Sheppard
Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Co-admin / 2nd Section Scientifique Unchained as a Volcano, Soft as a Dove

Date d'inscription : 03/09/2007
Messages : 6703
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Jeu 23 Juin - 20:29

Jenny qui avait toujours son regard posé sur le sol, le releva avec bien du mal lorsque koyla se moqua de John, en insinuant qu’elle était une trainée et que cela devient bien lui faire mal d’avoir eu cette petite révélation croustillante. A cet instant précis, Jenny ne savait pas ce qu’il pensait d’elle et cela l’angoissé. Lorsqu’il sortit sèchement qu’elle « était majeure et vaccinée », la jeune femme ravala sa salive avec difficulté tellement sa gorge était nouée. Ces bâ*ards avaient vraiment eu ce qu’ils voulaient… ils l’avaient épuisé physiquement, s’en était pris à son fiancé et l’avait achevé psychologiquement. Il lui faudrait bien quelques semaines pour remonter la pente… Du moins s’ils s’en sortaient cela faisait 2 jours et demi qu’elle était là et à part John les secours n’étaient pas arrivés. Quelle idée de changer de planète aussi…Complètement vidée, Jenny n’opposa aucune résistance lorsque les gardes la détachèrent de cette foutue chaise. Elle était contente que ce calvaire soit fini, mais ne se sentait pas bien du tout, elle se sentait honteuse alors qu’il ne fallait pas, elle rentrait dans le jeu de ces tirants. Et puis ne pas savoir ce qu’ils les attendaient encore, n’arrangeait pas les choses.

De retour en cellule, jenny alla contre l’un des 4 murs et se laissa tomber, restant assise là, le regard un peu dans le flou. John quant à lui était comme un lion en cage. Pensant que c’était par rapport à ce qu’ils s’étaient passés, elle tenta d’entamer la conversation, mais ce dernier coupa court… En réalité il cherchait un plan pour s’évader… ben di donc, il avait encore de la ressource… Jenny elle n’en n’avait plus. Lorsqu’il lui expliqua le plan, la jeune femme acquiesçât d’un signe de tête même si elle vint à faire part de ses inquiétudes. C’était du 50/50… mais il fallait tenter… Lorsque les gardes arrivèrent, John re claqua la porte contre celui qui était derrière et alla s’occuper de l’autre qui était rentré. Jenny quant à elle bloqua la porte le temps que John fasse son affaire… (mdr). Mais elle ne put la tenir longtemps et fut quelque peu projeter lorsque l’autre garde fracassa la porte pour pénétrer dans la cellule. John géra de nouveau avec moins de difficulté… en effet avoir une arme a feu était beaucoup plus simple que de tuer quelqu’un à main nue. Puis récupérant l’autre arme, John la lui donna. Tout deux s’engagèrent alors dans les couloirs glauques que composé cet entrepôt désaffecté. La scientifique resta en arrière, couvrant les jolies fesses de son fiancé… Du moins s’il voulait toujours le rester après cette annonce. Cinq minutes plus tard, ils trouvèrent une sortie et pas l’ombre d’un sbire à l’horizon, quelle chance, il fallait espérer que leurs maîtres de cérémonie ne découvrent pas l’évasion avant qu’ils soient à un minimum 100m loin du complexe.

Une fois dehors, le visage de la jeune femme se cripsa… cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas vu la lumière du jour… Cependant le fait de voir les arbres et d’entendre les oiseaux lui donner ce sentiment de liberté, si appréciable à ressentir. John l’entraîna dans les bois, Jenny jeta plusieurs coup d’œil en arrière pour être sur qu’il n’y avait personne qui les suivaient, mais toujours rien à l’horizon. Après avoir marcher rapidement durant 200mètres, la radio se mit à grésiller.


//Commandant ! Talmir et Oswal se sont fait descendre, leurs armes ne sont plus sur eux…
- Répetez un peu ça ?
- J’ai dis….
- Ferme là, espèce d’abrutis, j’ai bien entendu….. A TOUTES LES EQUIPES, JE VEUX LES RETROUVER MORT OU VIF…. N’hésitez pas ! Ils ne doivent pas être loin…. Je veux du renfort au niveau de la porte des étoiles… et que ça saute !!//



Et bien, ils étaient dans de beau drap… Le couple continua sur sa lancé, John arrivait à trouver la force d’accélérer malgré sa blessure à l’abdomen, mais Jenny - qui avait certainement une septicémie depuis le temps dû à sa blessure au niveau de sa cuisse - ralentissez au fur et à mesure. Une douleur lancinante la parcourait de haut en bas. Au final elle finit par trébucher à cause d’un monticule de terre, sa jambe ne répondait plus vraiment et des tremblements la parcouraient.

« John… on devrait bientôt y être, va chercher des secours, moi je vais tenter de me planquer, pour ne pas qu’ils me trouvent… j’ai… trop mal et je vais te ralentir »


A ce moment là…

// Il y a des traces en direction du Nord Ouest, assez fraiches, on continue sur cette lancée//


A cette réplique Jenny releva un regard dénué d’émotion.


« Move on »

..................................................

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7054
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S] Ven 24 Juin - 23:41

    Enfin libre. Après presque deux jours de captivité, cela faisait un bien fou de revoir la lumière du soleil. Mais ce n'était pas encore l'heure de la bronzette. Il était temps de rentré à la maison une bonne fois pour toute. Mais sans code d'identification, difficile de passer le bouclier de la porte. Une case par le site Alpha allait être obligatoire. De toute façon, il n'en était pas encore là. Il ne devait pas trainer. Les Geniis avaient découvert leur disparition. Bientôt, la forêt allait grouiller de gardes, partis à leur poursuite. Le militaire accéléra la cadence malgré sa blessure qu'il avait au flanc. A la force, il ne la sentait plus. Ce n'était pas très bon signe. Mais il ne devait pas fléchir pour le moment. Pendant qu'il avançait, il ne fit plus attention à la scientifique. Il la pensait toujours derrière lui. Ce qui était effectivement le cas, mais elle n'allait pas aussi rapidement que lui. Sa blessure à la jambe la ralentissait fortement. Tellement fortement, qu'elle termina sa course à terre, en trébuchant sur une grosse motte de terre.

    « John… on devrait bientôt y être, va chercher des secours, moi je vais tenter de me planquer, pour ne pas qu’ils me trouvent… j’ai… trop mal et je vais te ralentir »

    Le militaire accourut vers la jeune femme pour l'aider à se relever, quant la radio se mit à grésiller de nouveau, laissant échapper un nouvelle appel.

    // Il y a des traces en direction du Nord Ouest, assez fraiches, on continue sur cette lancée//

    « Move on »

    Que c'était mignon, Jenny voulait jouer les héros, en se sacrifiant pour que son bien aimé aille chercher des secours pour qu'ils reviennent la chercher par la suite. Très facile quand on ne sait pas sur quelle planète on est et quant on connait encore moins les coordonnées pour y aller. John n'était pas du genre à laisser quelqu'un derrière lui et encore mois si s'était une femme. Si les Geniis la reprenait, elle ne resterait pas longtemps en vie. S'accroupissant pour relever la jeune femme, il passa le bras de cette derrière autour de son cou, pour l'aider à marcher comme il le pouvait.

    "Je suis venu jusqu'ici pour te ramener sur Atlantis. Je ne vais pas te laisser là si près du but. Tu vas t'appuyer sur moi et on va continuer à avancer. On a un peu d'avance sur eux."

    Sur ces mots, le couple se remit en marche. Après encore une quinzaine de minutes de marche, ils arrivèrent en vue de la Porte des Étoiles, mais deux gardes leur barraient encore la route. Surement deux gardes qui avaient été poster là au cas où. Les renforts ne devaient pas encore être arrivés. Délaissant Jenny pour qu'elle couvre un minimum ses arrières, le militaire se rapprocha le plus possible de ses cibles tout en restant un minimum caché derrière les arbres. Ne pouvant plus aller plus loin, il devait faire avec. Mettant en joug le premier garde, il le descendit sans trop de mal. L'autre n mit pas longtemps à réagir pour aller se mettre à couvert. Mais John fut plus rapide que lui. Ne jamais tourner le dos à son adversaire. John vint lui loger une balle entre les deux omoplates. Il tomba raide mort. Rapidement, il retourna chercher Jenny et se dirigea vers la Porte. Après avoir entendu les coups de feu, les autres gardes avaient du accélérer la cadence. et ce fut le cas. Alors que la scientifique composa l'adresse du site Alpha, les premiers sbires apparurent autour de la clairière où était la Porte. Une fois le vortex activé, le militaire poussa la jeune femme à traverser, tout en répliquant aux quelques tirs qui les visaient sans les atteindre. Quand le couple eut traversé, le vortex se coupa. Les Geniis n'allaient plus leu courir après maintenant.

    Une fois sur le site Alpha, les deux jeunes gens se sont rapidement rendu au camp des Atlantes avant de pouvoir enfin rentrer sur Atlantis.


    --->


..................................................

Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.max2forum.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S]

Revenir en haut Aller en bas
The Blood Party: Sadist's men |VS| Atlantis [PV: J - K - S]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
» [1500 pts] blood axes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: A TRAVERS LES GALAXIES :: Autres planètes-
Sauter vers: