Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...

Partagez|

Quartiers de Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Mer 25 Mai - 4:33

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Ven 27 Mai - 15:42

Spoiler:
 


..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Jeu 9 Juin - 4:10

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Ven 10 Juin - 14:44

Spoiler:
 

---> Parti voir Jarvis

..................................................

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Dim 7 Aoû - 18:47

Un mois s'était écoulé depuis que Noah était allé parlé à Jarvis, croyant que ce dernier tournait autour de Luna, et donc, un mois que cette dernière lui en avait voulu de lui avoir menti ce jour-là, pour qu'elle n'ai pas à s'inquiéter. Le médecin s'était senti très mal, d'autant plus qu'il avait fallu se faire pardonner auprès de la jeune femme qui ne lui avait pas adressé la parole depuis plusieurs jours... le jeune homme avait beau multiplier ses excuses, lui envoyer une multitude de fleurs, rien n'y faisait, elle ne venait même plus dormir dans ses quartiers. Ce fût alors, sous les conseils très avisés de Jarvis, que Noah avait préparé un pique-nique aux chandelles, sur l'un des balcons de la cité, où la vue était imprenable... Jarvis avait su que Sheppard avait fait la même chose, il y a plus de 4 ans. Le Tok'ra avait amené Luna sur ce fameux balcon, où Noah l'attendait avec un énième bouquet de fleurs, énorme, rien que pour elle. Le début de la soirée n'avait pas été très prometteur, elle lui en voulait, mais, de fil en aiguille, la confiance se réinstallait, jusqu'à ce qu'elle soit totale. Le médecin avait retrouvé sa Lulu ! Bien évidemment, la soirée se termina au lit, mais sagement.

Depuis, ils ne se quittaient plus. Cette première dispute avait déjà renforcé leur lien ; les séances d'entraînement s'étaient multipliés entre eux, ainsi que les grasses matinées le dimanche dans les bras l'un de l'autre ! Sans oublier... le plaisir durant ces moments au lit. Ils en avaient essayé des choses pour que Luna puisse s'habituer au corps de Noah, mais aussi à son propre corps. Et il s'avérait qu'il l'avait surprise quelques semaines après son... initiation au plaisir...


Spoiler:
 

Par ailleurs, Luna avait pris place durant les missions dans l'équipe où se trouvait Noah. Ce dernier angoissait souvent au début, mais en voyant comment la jeune femme s'en sortait, il s'était détendu au fil des missions... jusqu'à il y a de cela quelques jours. Non, ce n'était pas Luna qui était en danger, mais Noah. Pourtant, le peuple était pacifiste... mais un malentendu et hop ! La mission partait à la dérive ! Un des villageois s'était éloigné et avait surpris le médecin par derrière et, malheureusement, le couteau vint se loger dans son omoplate... autant dire que Luna s'inquiétait ! Par la suite, ils avaient réussis à revenir sur Atlantis et Noah avait été pris en charge de suite. Rien n'avait été touché, mais ce n'était pas une toute petite blessure. Résultat, repos forcé ! C'est ainsi, qu'en ce moment-même, le médecin se reposait dans ses quartiers, même s'il n'avait plus tellement mal à son omoplate. Luna était avec lui, refusant de partir en mission sans lui ; dans ses bras, elle sur son torse, lui un bras autour de ses épaules, il caressait distraitement son bras, finalement heureux d'être là avec sa bien aimée, même s'il aurait préféré avoir ce repos dans d'autres circonstances, ce qui aurait évité à Luna des cauchemars et crises d'angoisse... il déposa un léger baiser sur le haut du crâne de cette dernière, tout en continuant ses caresses.

"Ça va ma belle ? Tu m'as l'air bien silencieuse..."

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Lun 8 Aoû - 5:10

Et oui, mentir à une femme amoureuse sur la raison de son absence, ce n'était pas très malin. Connaissant son premier amour, Luna s'était inquiétée de ne pas avoir eu de nouvelles de Noah. A son réveil, ce fameux jour, elle s'était retrouvée seule, jusque là rien d'anormal, elle savait que son amant était parti. Mais, après s'être préparée, elle était allée à l'infirmerie, sans y trouver son bien aimé. Inquiète, elle avait essayé de prendre contact avec lui, mais allez savoir, elle n'y était pas parvenue. Retournant dans leurs quartiers, la jeune femme avait patienté encore et encore, jusqu'à ce qu'enfin, le médecin revienne. Ce dernier lui avoua alors qu'il s'était trouvé au laboratoire, qu'il lui avait menti, et Luna n'avait pas apprécié. Elle avait eu confiance en lui, et son amour avait osé lui mentir. Surtout qu'il aurait très bien pu lui dire la vérité, elle ne se serait pas mise en colère pour sa démarche. Se sentant comme trahie, la petite runneuse n'avait plus voulu voir Noah, elle l'avait fui, et elle allait même dormir dans ses propres quartiers. Plusieurs jours passèrent sans que Luna ne lui pardonne, malgré ses nombreuses excuses, ou les fleurs qu'il lui offrait. N'en faisant qu'à sa tête, la jeune femme continua de le repousser. Jusqu'au jour où Jarvis l'emmena quelque part, lui disant qu'il devait lui montrer quelque chose. Sans se douter de ce qu'il cachait, la petite runneuse le suivit, jusqu'à arriver à un balcon où l'attendait son bien aimé, un bouquet de fleurs en main, ce dernier ayant préparé un repas romantique. Une fois le Tok'ra partit, Luna s'était installée un peu à contre coeur, boudant toujours, pendant que Noah lui présentait une nouvelle fois ses excuses. Finalement, après avoir discuté longuement, la jeune femme s'apaisa peu à peu, avant de venir dans ses bras pour l'embrasser tendrement. Elle avait souffert pendant plusieurs jours, et goûter à nouveau à ses lèvres était si agréable. Lui pardonnant, ils prirent ensemble leur diner, avant d'aller dans les quartiers du médecin pour y terminer leur nuit romantique.

Cette dispute les avait rapproché, et même quelques semaines après, Luna se sentait toujours aussi bien avec Noah. Elle avait emménagé dans ses quartiers, et elle ne le quittait plus. Même en mission, elle restait souvent à proximité de son amant, faisant tout pour l'accompagner quand l'équipe se séparait. Il fallait dire qu'elle était aussi forte qu'un militaire pour protéger un membre de l'équipe médicale, sans oublier que Noah savait également se défendre. Plus les jours passaient, et plus Luna apprenait à vivre en couple, et agir en jeune femme amoureuse qui désirait un homme. Elle ne s'était pas encore offert à l'homme qu'elle aimait, mais elle avait appris des techniques qu'elle n'avait jamais pensé faire avant. Y allant doucement, elle avait réussi à force à combattre sa nudité et celle du médecin, n'hésitant plus à toucher, à caresser et même à goûter à la virilité de son compagnon. Un jour, alors que Noah dormait encore, Luna s'était glissée sous les couvertures, se faufilant jusqu'au bas ventre de son bien aimé, voyant que celui-ci devait faire un beau rêve, vu la réaction de son corps. La jeune femme entendit la voix du médecin, sentant bien qu'il se demandait vraiment ce qu'elle faisait. Mais, elle l'empêcha de continuer en passant sa main sur son boxer, réveillant peu à peu l'objet de ses désirs qu'elle commençait à connaitre peu à peu. Puis, elle retira le sous vêtement, avant d'enserrer cette épée de chair entre ses lèvres, ayant eu le courage d'effectuer ce geste. C'était la première fois qu'elle agissait ainsi, et elle était hésitante, lui ayant offert de simples petits baisers auparavant. Cependant, elle savait que Noah allait apprécier cette attention, et elle en tira elle même du plaisir. Combattant son attitude hésitante, Luna se mit à glisser ses lèvres lentement de haut en bas, puis elle accéléra peu à peu, jusqu'à avoir un rythme effréné, accompagnant ses mouvements avec sa main. Sans avertissement de la part de son compagnon, la jeune femme continua ses gestes jusqu'au bout, avant de se reculer brutalement, s'étranglant en toussant lorsqu'il s'était libéré en elle. Elle ne s'y était pas attendue, mais elle avait réussi ce qu'elle voulait faire. Reprenant peu à peu son souffle après avoir toussé, elle se laissa faire quand ce fut au tour de Noah de s'occuper d'elle pour lui donner le même plaisir, et elle finit par oublier cet incident fâcheux, avant de s'endormir profondément, heureuse, contre son bien aimé.

Ce fut le début de parties sexuelles étranges, effectuées dans divers lieux, à chaque fois que Luna et Noah se retrouvaient seuls, ou en avaient envie. La jeune femme prenait peu à peu confiance en elle, et elle adorait s'occuper de son amant de cette façon. Les seuls endroits où ils devaient rester sages, c'était lorsqu'ils étaient tous les deux en mission. Jusqu'à présent, tout s'était bien passé ... jusqu'à il y a 5 jours. Un différend dans une simple mission diplomatique avait failli causé un drame. Noah fut la victime d'un villageois qui le poignarda dans le dos. N'ayant pas pu le protéger, Luna s'était mise dans une telle rage qu'elle s'était jetée sur le villageois pour le frapper encore et encore, croyant avoir perdu l'amour de sa vie. Un militaire avait été obligée de venir les séparer, et il avait rassuré la petite runneuse sur le médecin, lui disant qu'il était en vie. Retournant rapidement sur Atlantis, elle suivit Noah jusqu'à l'infirmerie, où elle patienta un moment avant de pouvoir retrouver l'homme qu'elle aimait. Les jours suivants, elle ne voulait plus aller en mission, ou faire quoi que ce soit. Elle restait avec Noah pour s'occuper de lui. Bien qu'il l'ait rassuré plusieurs fois, la jeune femme se sentait toujours aussi coupable, ses talents de runneuse auraient du la prévenir du danger, elle aurait du protéger davantage celui qu'elle aimait, et qu'elle avait cru perdre. Elle faisait souvent des cauchemars où elle revoyait cette scène, et elle se maudissait, continuant à être inquiète. Restant à ses côtés pour changer son pansement, lui apporter les repas, ou même l'aider à prendre une douche, où ils devaient quand même rester sage à cause de l'état de faiblesse de Noah qui devait se reposer encore un peu, Luna restait allongée contre lui, comme en cet instant. La tête posée sur son torse, sa main posée sur le ventre de son compagnon qu'elle caressa doucement par dessus le tissu de son tee shirt, pendant que le médecin glissait ses doigts sur son bras, la petite runneuse fixa un point fixe devant elle, silencieuse, plongée dans ses pensées. La voix de Noah la ramena à la réalité, tout comme le petit baiser qu'il déposa sur sa tête.


"Ça va ma belle ? Tu m'as l'air bien silencieuse..."

Luna se mordit la lèvre, enfouissant un instant son visage dans le torse de Noah. Puis, elle se redressa légèrement, sans oser regarder son bien aimé. Depuis l'attaque, elle avait beaucoup de mal à soutenir son regard, trop honteuse de n'avoir rien fait, bien que ce n'était pas sa faute, et que le médecin ne lui en voulait pas.

- "Je repensais juste à ce qui s'est passé. C'est ma faute. Je sais que tu m'as dit plusieurs fois que ce n'était pas le cas, mais je sais que ça l'est. J'aurais du tout prévoir, j'aurais du agir avant qu'il ne t'attaque. Tu as failli mourir à cause de moi, j'ai cru t'avoir perdu".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Lun 8 Aoû - 11:24

Il n'y avait rien à faire, Noah ne pouvait pas s'empêcher de câliner Luna à n'importe quel moment. Et puisqu'il n'avait rien d'autre à faire que de se reposer pour revenir en pleine forme sur le terrain et à l'infirmerie, le médecin avait choisi comme passe-temps d'offrir à sa petite amie tout ce dont elle avait besoin, dont les câlins à répétition, chastes pour le moment, puisqu'il devait se reposer à tout prix. C'est pour cela que, après lui avoir demandé si elle allait bien, le jeune homme resserra un peu plus son étreinte autour d'elle alors qu'elle enfouissait son visage contre son torse. Visiblement, quelque chose la gênait, et Noah était prêt à parier que cela était en rapport avec la mission, où il avait été blessé il y a de cela prêt d'une semaine. Par ailleurs, il frissonna de plaisir en sentant la main de Luna caresser distraitement son torse par-dessus son t-shirt, caresse on ne peut plus agréable d'ailleurs ! Mais, le médecin redevint sérieux lorsqu'il vit la jeune femme se redresser, sans pour autant le regarder, comme à son habitude depuis cette fameuse mission qui avait mal tournée...

Citation :
- "Je repensais juste à ce qui s'est passé. C'est ma faute. Je sais que tu m'as dit plusieurs fois que ce n'était pas le cas, mais je sais que ça l'est. J'aurais du tout prévoir, j'aurais du agir avant qu'il ne t'attaque. Tu as failli mourir à cause de moi, j'ai cru t'avoir perdu".

Bingo ! Si Noah avait parié le nombre de fois où sa Luna lui aurait dit ce genre de choses, il serait milliardaire en cet instant ! Mais, pas le temps pour les plaisanteries ; se mordant la lèvre en soupirant pour ne pas exploser et se mettre en colère, le médecin se concentra plutôt sur une mèche de cheveux rebelle de sa bien aimée, qu'il enroula autour de ses doigts avant de la replacer derrière son oreille, puis il les plaça sur le menton de Luna, afin de l'obliger gentiment à le regarder. De là, il ancra son regard bleu/gris dans celui de la jeune femme, tout en caressant délicatement sa joue.

"Écoute... ce que je vais te dire, je n'ai pas envie de le répéter encore une fois. Ce n'est pas de ta faute. Qui aurait cru que la mission, au départ diplomatique, tournerait ainsi ? Personne. De plus tu n'était pas à mes côtés, tu faisais ton travail toi aussi ; ce qui est fait est fait, on ne peut pas changer le passé, et en discuter encore et encore signifie que l'on parle dans le vide. Ma blessure n'est pas si grave, je ne ressens presque plus rien et tu dois te dire une chose, je suis vivant... ne laisse pas cet incident te ronger de l'intérieur, oublie tout ça et regarde vers l'avenir avec moi, ne reste pas dans le passé..."

Puis, non sans une légère grimace due à la douleur, Noah se releva légèrement, en position assise sur le lit, le dos contre les oreillers qu'il avait placé pour être confortablement installé. De là, il tendit la main vers Luna, afin que cette dernière puisse venir se placer entre ses jambes, son dos contre le torse du médecin.

"Oublie tout ça et viens avec moi... s'il te plaît..."

Il faisait d'ailleurs une petite moue bien craquante, cette mimique que la jeune femme aimait tellement qu'elle ne pouvait rien refuser et inversement, car elle l'avait appris pour mettre Noah à ses pieds et lui faire exécuter tout ce qu'elle voulait, comme ce fameux massage de pieds, ou alors lorsqu'elle avait voulu un fondant au chocolat en pleine nuit. Et non, elle n'était pas enceinte, mais elle était devenue accroc au chocolat ! Et bien évidemment, Noah avait cédé ! Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour l'amour de sa vie tout de même !

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Lun 8 Aoû - 15:25

Luna se doutait bien qu'elle exaspérait Noah à se rendre encore coupable d'un fait qui n'était pas de sa faute. Mais, elle ne pouvait pas s'empêcher de croire qu'elle aurait du être là pour protéger l'homme qu'elle aimait. Elle avait failli le perdre, et c'était sa faute, même si ce n'était pas le cas. Elle était tellement accroc à lui qu'elle se rendait responsable de tous les malheurs qui lui arrivait. C'était pour cette raison qu'elle restait souvent scotchée à son amant, elle ne le quittait pas, elle était tout le temps dans ses bras, comme si elle avait encore peur de le perdre. Certaines personnes diraient qu'elle se comportait comme un paresseux accroché désespérément à son arbre. La jeune femme adorait ces moments de tendresse qu'elle était entrain de partager avec le médecin, ses caresses, ses baisers, le fait d'être simplement là tout contre lui. Pourtant, elle pouvait tout gâcher, même si elle n'y pouvait rien. Autrefois, Noah s'était senti coupable d'avoir menti à Luna. Aujourd'hui, c'était elle qui ressentait ce sentiment, bien qu'elle n'y était pour rien, et malgré les paroles de son bien aimé. Les yeux baissés, après s'être redressée, elle avoua une fois de plus qu'elle se sentait responsable de l'attaque de Noah. Et comme d'habitude, elle frissonna en entendant le soupir du médecin, sachant que ce dernier était à deux doigts de se mettre en colère contre elle, il devait en avoir assez de toujours lui répéter la même chose. Le laissant replacer une mèche de cheveux derrière son oreille, Luna fut contrainte de lever son visage pour plonger ses yeux dans les siens, se mordillant la lèvre à ses paroles, tout en frissonnant sous sa caresse.

"Écoute... ce que je vais te dire, je n'ai pas envie de le répéter encore une fois. Ce n'est pas de ta faute. Qui aurait cru que la mission, au départ diplomatique, tournerait ainsi ? Personne. De plus tu n'était pas à mes côtés, tu faisais ton travail toi aussi ; ce qui est fait est fait, on ne peut pas changer le passé, et en discuter encore et encore signifie que l'on parle dans le vide. Ma blessure n'est pas si grave, je ne ressens presque plus rien et tu dois te dire une chose, je suis vivant... ne laisse pas cet incident te ronger de l'intérieur, oublie tout ça et regarde vers l'avenir avec moi, ne reste pas dans le passé..."

- "Je sais, mais ... j'aurais du être à tes côtés, parce que je veux être à tes côtés pour toujours. Tu as eu de la chance, mais j'ai cru t'avoir perdu. J'ai frappé cet homme, j'ai failli le tuer parce que j'ai cru que tu étais mort. Je ne sais pas si j'arriverais à oublier ça un jour. Pardonne moi de ne pas y arriver".

Luna sentit ses yeux briller de larmes, mais elle fit un effort pour ne pas pleurer, secouant la tête en détournant les yeux, respirant profondément. En grimaçant elle aussi pour compatir à sa souffrance, elle se redressa lorsque Noah se mit à bouger, et elle le regarda s'installer en position assise contre les oreillers. Aussitôt, elle frissonna de froid car elle n'était plus dans ses bras. Et alors qu'elle était sur le point de lui dire de ne pas bouger pour ne pas se fatiguer, le médecin lui tendit la main, l'invitant à revenir contre lui.

"Oublie tout ça et viens avec moi... s'il te plaît..."

Acquiesçant d'un timide hochement de tête, Luna prit sa main dans la sienne, et elle se déplaça pour venir s'installer entre les jambes de Noah. Doucement, elle s'installa, et colla son dos contre le torse de son bien aimé, le laissant l'enlacer pour la serrer contre lui. De son côté, elle posa ses mains sur les bras du médecin, et se mit à caresser lentement sa peau. Sa tête posée sur l'épaule de Noah, la jeune femme ferma les yeux, tournant son visage pour déposer un petit baiser dans son cou, appréciant tellement d'être dans ses bras.

- "Je me sens tellement bien quand je suis contre toi. J'aimerais rester là, comme ça, pour toujours".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Lun 8 Aoû - 15:52

Noah était parfaitement conscient de faire peur à Luna lorsqu'il soupirait, signe qu'il se retenait de se mettre en colère contre elle. Mais même s'il le faisait, il ne pourrait le rester très longtemps, tant il l'adorait. L'un et l'autre s'étaient bien trouvés, scotchés en permanence, isolés dans leur petite bulle rien qu'à eux, oubliant le monde extérieur dès qu'ils le pouvaient. Si la jeune femme avait un peu plus confiance en elle, cette bulle n'éclaterait pas à cause de ses doutes néanmoins, il ne lui en voulait pas bien au contraire, il la comprenait et savait que tout ceci était nouveau pour elle. Mais, mine de rien en un mois, Luna n'avait cessé d'évoluer, et d'être plus à l'aise dans sa relation de couple avec Noah. L'épisode de la gâterie en était une preuve concrète d'ailleurs.

Comme d'habitude, le médecin rassurait sa petite amie sur les craintes qu'elle avait au fond d'elle-même, mais aussi sur le fait que, ce qui s'était passé durant la mission, la blessure de Noah, n'était en aucun cas de sa faute. Il caressait sa joue délicatement, aimant ainsi la sentir frissonner sous son toucher.


Citation :
- "Je sais, mais ... j'aurais du être à tes côtés, parce que je veux être à tes côtés pour toujours. Tu as eu de la chance, mais j'ai cru t'avoir perdu. J'ai frappé cet homme, j'ai failli le tuer parce que j'ai cru que tu étais mort. Je ne sais pas si j'arriverais à oublier ça un jour. Pardonne moi de ne pas y arriver".

Lorsque Noah vit les larmes tenter de pointer le bout de leur nez sur le visage de sa petite amie, il s'en voulu immédiatement d'avoir été pratiquement en colère contre elle. Mais d'un autre côté, il fallait mettre les points sur les i, et lui prouver une bonne fois pour toute que la blessure qu'il avait eu n'était pas de sa faute ; visiblement, c'était peine perdue pour le moment. Le jeune homme voulait la prendre dans ses bras, mais elle s'était détournée pour prendre une grande inspiration, et éviter de pleurer.

"Excuse-moi, je n'avais pas l'intention de me mettre en colère contre toi... mais il faut que tu comprennes que tout ça n'est pas de ta faute. Ça devait arriver, c'est tout. Tu sais plus que quiconque que nous prenons des risques en traversant la Porte des Étoiles, mais on y va quand même..."

Par la suite, et malgré la douleur, Noah s'était redressé en position assise et accueillit bien volontiers sa petite amie dans ses bras. Elle se blottissait bien contre lui pendant que, de son côté, il l'entourait de ses bras et la serra fort contre lui. Cela lui causait quelques douleurs, mais il s'en fichait, la seule chose qui comptait était la jeune femme contre lui qui caressait doucement ses bras, en lui avouant qu'elle aimait bien être contre lui et voudrait rester ainsi pour toujours. Le médecin déposa un nouveau baiser sur le haut de son crâne, avant de frissonner sous le baiser de Luna, dans son cou.

"Je ne suis pas sûr qu'on puisse survivre si on restait comme ça tous les jours, mais on peut le faire dès qu'on en a l'occasion... comme le jour sur la planète de commerçants, on avait bien réussi à trouver un moment pour s'isoler et s'embrasser à en perdre haleine... c'est une des nombreuses choses à refaire sur ma liste avec toi."

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Lun 8 Aoû - 19:50

"Excuse-moi, je n'avais pas l'intention de me mettre en colère contre toi... mais il faut que tu comprennes que tout ça n'est pas de ta faute. Ça devait arriver, c'est tout. Tu sais plus que quiconque que nous prenons des risques en traversant la Porte des Étoiles, mais on y va quand même..."

Luna se mordit la lèvre en baissant les yeux, et se mit à rougir légèrement, honteuse. Elle savait au fond d'elle que Noah avait parfaitement raison. Chaque fois qu'ils passaient la Porte des Etoiles, ils risquaient à tout moment de tomber sur du danger. Avant de se rencontrer, elle en avait fait les frais, et le médecin avait du certainement connaitre ce genre de problèmes. Le principal, c'était qu'il ait eu la vie sauve. Elle se jurait de tout faire pour le protéger à l'avenir, elle ne voulait pas refaire la même erreur.

- "Tu as raison, je dois cesser de m'en vouloir. C'est la faute à pas de chance, hein ? Tu n'as pas à t'excuser, je ne t'en veux pas de te montrer exaspéré. Je sais que je le mérite parce que j'ai du mal à accepter la réalité. Mais, je veux bien faire un effort ... pour toi".

Par la suite, alors qu'elle aurait préféré que Noah ne bouge pas pour son bien, Luna le regarda s'asseoir contre les oreillers, avant de venir le rejoindre, retrouvant la chaleur de son corps, son dos collé contre son torse pour un petit câlin. Là, elle se sentait bien. C'était étrange d'ailleurs. Elle avait passé quelques années en tant que runneuse, à se suffire à elle même, à apprendre à survivre, et à devenir une combattante hors pair, capable de n'éprouver aucune émotion pour ceux qu'elle éliminait, ou même qu'elle croisait. Et la voilà maintenant qui demandait des câlins, agissant comme une enfant en mal d'amour. Sûrement parce qu'elle avait grandit trop vite, devenue adulte avant l'âge, et qu'elle avait envie de retrouver cette innocence dans les bras de quelqu'un qui l'aimait. Luna se sentait bien avec Noah, elle avait besoin de lui, elle n'hésitait pas à redevenir celle qu'elle était avant de devenir runneuse. Se blottissant dans ses bras, la jeune femme déposa un baiser dans le cou de son amant, en caressant ses bras, pendant que ce dernier faisait de même sur sa tête. Ses paroles firent sourire Luna.

"Je ne suis pas sûr qu'on puisse survivre si on restait comme ça tous les jours, mais on peut le faire dès qu'on en a l'occasion... comme le jour sur la planète de commerçants, on avait bien réussi à trouver un moment pour s'isoler et s'embrasser à en perdre haleine... c'est une des nombreuses choses à refaire sur ma liste avec toi."

- "Oui, je m'en souviens. Ce n'était d'ailleurs pas raisonnable. L'un des militaires n'avait pas arrêté de nous appelé pour savoir où nous étions, mais toi tu ne voulais pas arrêter de m'embrasser pour lui répondre. Il était en colère quand il nous a vu revenir. Je suis d'accord avec toi, j'aimerais bien qu'on refasse ce genre de chose. J'aime tout simplement être avec toi, te toucher, te caresser, t'embrasser. Dis moi que rien ne nous séparera, Noah ?"

Luna resta un long moment dans les bras de Noah, continuant de caresser sa peau, sentant dans son dos son torse monter et descendre alors qu'il respirait. Un moment parfait, la jeune femme ne voulait pas bouger. Pourtant, il le fallait bien, lorsque ses yeux se posèrent sur le réveil terrien qui se trouvait sur la table de nuit. Aussitôt, elle se dégagea de l'étreinte de son compagnon, à contre coeur il fallait l'avouer, mais c'était pour la bonne cause vu qu'elle allait s'occuper de lui. Elle se retourna pour embrasser tendrement son bien aimé, avant de quitter le lit, se dirigeant vers la salle de bain.

- "C'est l'heure de changer ton pansement. Retires ta chemise, je vais chercher ce qu'il faut".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Mar 9 Aoû - 11:58

Si Luna continuait de se mordre la lèvre ainsi, ce serait la perte totale de Noah, qui sera indisponible pour un moment en raison d'un bug du cerveau. La jeune femme était très sexy lorsqu'elle paraissait innocente comme ça et, de plus, les rougeurs qui coloraient ses joues lui allaient parfaitement. Le médecin la regarda ainsi, sans parler, la laissant alors réfléchir à ce qu'il venait de dire ; sa petite amie voulait le protéger, cela se voyait, mais en premier lieu c'était à lui de la défendre, de la préserver de cette galaxie qui l'avait tant fait souffrir, à l'époque où elle ne devait que courir afin d'échapper aux Wraith.

Citation :
- "Tu as raison, je dois cesser de m'en vouloir. C'est la faute à pas de chance, hein ? Tu n'as pas à t'excuser, je ne t'en veux pas de te montrer exaspéré. Je sais que je le mérite parce que j'ai du mal à accepter la réalité. Mais, je veux bien faire un effort ... pour toi".

"Enfin des paroles sages et censées... je te préfère largement comme ça, plutôt que de te voir le visage déconfit, le moral au plus bas. Je ne veux pas que tu fasses un effort, et encore moins pour moi ; il ne faut pas essayer, mais le faire, coûte que coûte et ce, pour toi en premier. Tu dois penser à toi d'abord car, si tu vas bien, j'irai bien, indéniablement..."

Cela lui rappela une petite citation qu'il avait lue un jour dans un bouquin.

"Ne te permets jamais de te sentir triste ou déprimé. La dépression est une chose nuisible, parce qu'elle affecte les autres et leur rend la vie plus difficile, ce que tu n'as pas le droit de faire. C'est pourquoi, si jamais cela t'arrive, lutte immédiatement pour t'en débarrasser." Moment de silence avant de reprendre. "C'est un proverbe d'un philosophe indien qui colle à notre situation... j'ai mal quand tu ne vas pas bien... pourquoi ne pas simplement laisser le passé là où il est et se tourner ensemble vers l'avenir ?"

Peu après, Noah s'était redressé sur le lit et avait bien volontiers accueillis Luna dans ses bras, alors qu'il la serrait doucement contre lui dans une étreinte forte et protectrice. Tous deux se câlinaient gentiment, alors que le médecin lui rappelait à quel point ils étaient incorrigibles en mission, lorsqu'ils voulaient s'éclipser pour s'embrasser et même plus, sans pour autant faire dans les excès bien sûr. A la réplique de la jeune femme, il eu un petit rire, secouant alors Luna qui était contre lui.

Citation :
- "Oui, je m'en souviens. Ce n'était d'ailleurs pas raisonnable. L'un des militaires n'avait pas arrêté de nous appelé pour savoir où nous étions, mais toi tu ne voulais pas arrêter de m'embrasser pour lui répondre. Il était en colère quand il nous a vu revenir. Je suis d'accord avec toi, j'aimerais bien qu'on refasse ce genre de chose. J'aime tout simplement être avec toi, te toucher, te caresser, t'embrasser. Dis moi que rien ne nous séparera, Noah ?"

"Ce genre de chose n'est jamais raisonnable et, je ne regrette en aucun cas de ne pas avoir répondu à ce militaire qui tentait de nous joindre, ce n'était pas important de toute manière alors que ce que nous faisions était de la plus haute importance."

Puis, lorsqu'elle énuméra le fait qu'elle voulait le toucher, le caresser et l'embrasser, le jeune homme ne se gêna pas pour faire tout ça pendant qu'elle en parlait, alors qu'il restait un petit moment silencieux face à sa question.

"Tu sais, au tout début de notre relation, j'ai bien faillis te perdre avec ce stupide mensonge, j'en étais malade, je ne mangeais plus et ne fermais plus l’œil de la nuit durant plusieurs jours, c'était horrible. Alors non, rien ne nous séparera. Je n'ai aucunement l'intention de te lâcher."

Après avoir écouté la réponse de la jeune femme, Noah resta là à la câliner pendant qu'il fermait les yeux, se reposant par la même occasion. Il pouvait sentir la respiration de Luna contre lui, la chaleur qui émanait de son corps alors qu'elle le caressait de temps en temps.

Citation :
- "C'est l'heure de changer ton pansement. Retires ta chemise, je vais chercher ce qu'il faut".

Toujours les yeux clos, Noah se plaignit par un long gémissement, non seulement parce que Luna n'était plus contre lui, mais aussi parce qu'il fallait changer ce foutu pansement. Il n'en avait pas envie... le comble pour un médecin !

"Sommes nous obligés ? Ça peut attendre un moment encore non ? Je préfère t'avoir dans mes bras... s'il-te-plaît... reviens ma chérie..."

Mais apparemment, la moue Made in Masen n'avait pas l'air de fonctionner sur ce coup-là...

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Mar 9 Aoû - 23:30

"Enfin des paroles sages et censées... je te préfère largement comme ça, plutôt que de te voir le visage déconfit, le moral au plus bas. Je ne veux pas que tu fasses un effort, et encore moins pour moi ; il ne faut pas essayer, mais le faire, coûte que coûte et ce, pour toi en premier. Tu dois penser à toi d'abord car, si tu vas bien, j'irai bien, indéniablement..."

Luna finit par hocher la tête pour acquiescer, en rougissant une nouvelle fois, avec un nouveau mordillement de sa lèvre. Elle resta silencieuse, les yeux baissés, avant de finalement regarder Noah. Tout contre lui, légèrement redressée, elle continuait de caresser son ventre, voulant garder un contact avec lui. Ce geste l'apaisait, et elle savait que son compagnon adorait ça. Ce dernier reprit alors la parole.

"Ne te permets jamais de te sentir triste ou déprimé. La dépression est une chose nuisible, parce qu'elle affecte les autres et leur rend la vie plus difficile, ce que tu n'as pas le droit de faire. C'est pourquoi, si jamais cela t'arrive, lutte immédiatement pour t'en débarrasser ... C'est un proverbe d'un philosophe indien qui colle à notre situation... j'ai mal quand tu ne vas pas bien... pourquoi ne pas simplement laisser le passé là où il est et se tourner ensemble vers l'avenir ?"

Au début, Luna fronça les sourcils, parce qu'elle ne comprenait pas ce que Noah disait. Qu'est-ce-qu'était une dépression ? Que voulait dire cette phrase ? En voyant son air interrogatif, le médecin s'expliqua, sûrement parce qu'il remarquait que la jeune femme était perdue. Luna écouta ses paroles, et elle su qu'il avait raison. Elle ne voulait pas lui faire de mal, elle ne voulait pas qu'il souffrait. Elle savait très bien ce qu'il pouvait ressentir, car quand c'était lui qui allait mal, elle avait également mal. Oublier, c'était ce qui fallait faire. Ne plus penser à ce malheur et espérer que rien d'autre ne leur arrive dans le futur.

- "D'accord".

Luna n'hésita pas du tout à venir se blottir contre Noah, se plaçant entre ses jambes, tellement elle était accroc à son contact. Elle se sentait bien là où elle était, rassurée, aimée. Si elle s'écoutait, elle resterait comme ça pour toujours, mais comme le médecin l'avait dit, ils ne pouvaient pas rester ici indéfiniment, ce qui était bien dommage d'ailleurs. Après avoir dit qu'elle aurait bien aimé tout le temps faire des câlins à l'homme qu'elle aimait, ils échangèrent tous les deux un souvenir qui s'était passé une fois en mission. Pour une fois d'ailleurs, ils avaient été sage, ils s'étaient juste embrassés. Ils avaient fait bien pire. Ce qui fit sourire Luna, qui entendit Noah rire de son côté, ce qui détendait l'atmosphère après la déprime de la petite runneuse.

"Ce genre de chose n'est jamais raisonnable et, je ne regrette en aucun cas de ne pas avoir répondu à ce militaire qui tentait de nous joindre, ce n'était pas important de toute manière alors que ce que nous faisions était de la plus haute importance."

- "Imagine qu'il nous cherchait parce qu'il y avait du danger, comment aurions-nous expliqué notre absence ? Inaptes pour cause de baisers et de câlins ? Heureusement qu'il n'y a rien eut, sinon on nous aurait mis ensuite dans des équipes séparées. Mais voir ce militaire énervé, avec son visage tout rouge, c'était trop drôle".

Luna tourna légèrement sa tête pour enfouir son visage dans le cou de Noah, frissonnant sous les caresses qu'il lui faisait sur son ventre. De son côté, elle continuait de passer ses doigts sur ses bras protecteurs, avant de lui poser une question qui l'inquiétait. Le silence du médecin ne la mit pas du tout à l'aise, mais elle fut soulagée d'entendre sa voix par la suite, bien qu'elle avait peur de ce qu'il allait lui répondre.

"Tu sais, au tout début de notre relation, j'ai bien faillis te perdre avec ce stupide mensonge, j'en étais malade, je ne mangeais plus et ne fermais plus l’œil de la nuit durant plusieurs jours, c'était horrible. Alors non, rien ne nous séparera. Je n'ai aucunement l'intention de te lâcher."

- "J'étais en colère contre toi, je ne voulais plus te voir parce que je n'avais plus confiance en toi. Pourtant, j'ai aussi souffert de ton absence, j'avais froid la nuit et je ne dormais pas. Mes cauchemars étaient revenus, tout comme depuis ces derniers jours. Je ne veux plus jamais vivre ça, je veux rester auprès de toi pour toujours".

Luna se blottit davantage contre le torse de Noah, accentuant ses caresses lorsque lui le faisait. Elle ferma les yeux, et se laissa aller dans ses bras, ses doigts effectuant des petits dessins sur sa peau. Puis, alors qu'elle tournait la tête, elle remarqua l'heure qu'il était. Et bien qu'elle aurait préféré ne pas bouger, elle le devait, en annonçant à Noah que c'était l'heure de changer son pansement. En se levant, ses yeux se posèrent sur son bien aimé qui faisait la moue, celle qui faisait craquer la jeune femme. Cependant, cette fois-ci, elle ne céda pas, parce que c'était pour le bien du médecin.

"Sommes nous obligés ? Ça peut attendre un moment encore non ? Je préfère t'avoir dans mes bras... s'il-te-plaît... reviens ma chérie..."

- "Non Noah, je ne reviendrais pas avant d'avoir changer ton pansement. Tu sais très bien qu'on doit le faire. Si je ne m'en occupe pas, tu devras aller à l'infirmerie pour le faire changer par une infirmière. Je préfère que ce soit moi qui le fasse, plutôt qu'une de ces bonnes femmes qui pourrait en profiter pour te tripoter".

Jalouse ? Un peu, un peu beaucoup même, Luna n'appréciait pas de voir la gente féminine tourner autour de son amant, tout comme ce dernier réagissait de la même façon en voyant un homme parler avec elle. La jeune femme finit par disparaitre dans la salle de bain, et elle attrapa une trousse de soin que Noah lui avait donné en quittant l'infirmerie, avec plein d'accessoires dedans pour soigner les blessures. Puis, elle retourna dans la chambre, et vit que le médecin avait un peu de mal à enlever son tee shirt tout seul. Posant la trousse sur le lit, Luna fit asseoir son bien aimé au bord du lit, avant de venir s'installer en tailleur derrière lui, l'aidant à retirer le vêtement avec douceur. Une fois torse nu, la petite runneuse s'appliqua à ôter le pansement usagé, qui était un peu rouge, effectuant les mêmes gestes qu'avant vu que c'était la 5ème fois qu'elle faisait ça. Puis, elle ouvrit la trousse, pris un petit morceau de coton ainsi que le désinfectant. Cependant, en prenant le flacon, elle remarqua qu'il était vide. Comment allait-elle faire pour désinfecter la blessure ? Cherchant dans la trousse, elle vit un autre flacon, et d'après ce qu'elle lisait, c'était aussi un désinfectant, donc ça devait convenir. Sauf qu'elle ignorait ce que la mention "Alcool à 90°" signifiait. Elle allait hélas bientôt le savoir. En mettant un peu sur le coton, elle rangea le flacon, puis elle tamponna doucement la blessure qui était sur le point de cicatriser. La réaction de Noah fut alors immédiate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Mer 10 Aoû - 20:37

Alors ça, ça n'allait pas du tout ! Ok Luna était d'accord pour faire des efforts, c'est-à-dire oublier ce qui s'était produit lors de la mission catastrophe et se tourner vers l'avenir avec lui, mais, si elle continuait à rougir et surtout à se mordiller la lèvre inférieure comme ça, s'en serait fini de la santé mentale de Noah qui ne rêverait que d'une chose, sauter sur la jeune femme et l'embrasser à en perdre haleine, tout en la caressant, voire plus... mais dès qu'elle serait prête bien évidemment. Le médecin avait remarqué que sa petite amie n'avait pas compris la citation qu'il venait de mentionner alors, il lui expliqua en gros ce que cela signifiait et finalement, elle comprenait le message qu'il avait voulu passer.

"Ma chérie... tu es trop craquante pour ton bien lorsque tu rougis et te mordille la lèvre... je ne vais plus répondre de moi et t'embrasser en mordant moi-même cette lèvre si tentante..."

Puis, bien blottis l'un contre l'autre, Noah et Luna ne cessaient de se donner quelques baisers et deux ou trois caresses. Ils évoquèrent ensemble la fameuse mission où ils ne s'étaient pas gênés pour s'éclipser et s'embrasser à en perdre haleine encore une fois, ce qui les faisaient bien rire d'ailleurs.

Citation :
- "Imagine qu'il nous cherchait parce qu'il y avait du danger, comment aurions-nous expliqué notre absence ? Inaptes pour cause de baisers et de câlins ? Heureusement qu'il n'y a rien eut, sinon on nous aurait mis ensuite dans des équipes séparées. Mais voir ce militaire énervé, avec son visage tout rouge, c'était trop drôle".

"Hummm... non je ne pense pas que c'était important, il voulait juste savoir où on était. Si ça avait été important, il nous l'aurait dit dès le départ. Et puis on a pas vraiment besoin d'excuses, les militaires de l'équipe savent ce que nous faisons... et puis ils n'ont pas le droit de nous séparer parce que... eh bien... euh..."

Noah se mit à réfléchir, avant de se mordre la lèvre inférieure, en se rendant compte qu'effectivement, ils pourraient les séparer.

"Tu sais quoi ? On continuera à s'éclipser, mais pendant les pauses car sinon, oui il y a de fortes chances que l'on nous sépare..." Petit sourire coquin. "On a encore mon bureau ici, et nos quartiers... le placard de l'infirmerie aussi, ou encore au balcon à l'autre bout de la Cité... on est pas près d'être privés de nos moments rien qu'à nous, c'est une certitude."

Tout en continuant ses caresses, Noah expliqua bien à sa petite amie qu'il ne voulait pas être séparé d'elle, en gros, il faudrait que Luna soit morte s'ils devaient un jour être séparés et encore, il n'hésiterait sûrement pas à la rejoindre de l'autre côté, si bien sûr il y avait quelque chose après la mort, chose dont personne n'était certain. Quoique en faisant l'Ascension...

Citation :
- "J'étais en colère contre toi, je ne voulais plus te voir parce que je n'avais plus confiance en toi. Pourtant, j'ai aussi souffert de ton absence, j'avais froid la nuit et je ne dormais pas. Mes cauchemars étaient revenus, tout comme depuis ces derniers jours. Je ne veux plus jamais vivre ça, je veux rester auprès de toi pour toujours".

Le jeune homme resserra son étreinte autour de Luna, et la berça légèrement, tout en la calmant avec ses baisers.

"Oublions ça ma Princesse... nous sommes encore ensemble, c'est tout ce qui compte... je n'ai aucunement l'intention de te quitter, cela m'est impensable. Si tu veux je peux à nouveau te prescrire un petit calmant pour dormir, ça t'éviterais les cauchemars..."

Ah par contre, Luna n'avait pas oublié qu'il fallait changer le pansement du médecin qui eut un gémissement plaintif, tout en lui faisant la moue. Cela pouvait attendre, il la voulait dans ses bras.

Citation :
- "Non Noah, je ne reviendrais pas avant d'avoir changer ton pansement. Tu sais très bien qu'on doit le faire. Si je ne m'en occupe pas, tu devras aller à l'infirmerie pour le faire changer par une infirmière. Je préfère que ce soit moi qui le fasse, plutôt qu'une de ces bonnes femmes qui pourrait en profiter pour te tripoter".

Alors qu'elle s'en allait dans la salle de bain pour chercher la trousse de secours, Noah se mit à bouder en croisant les bras avant de crier.

"T'es pas marrante ! Mais alors qu'est-ce que tu es sexy lorsque tu es jalouse ! Je devrais te provoquer plus souvent là-dessus !"

Avec un petit sourire en l'entendant l'insulter gentiment, le jeune homme se redressa. Ils aimaient bien se taquiner l'un et l'autre avec ce genre de mésaventure... pauvre Noah qui avait du mal à retirer son t-shirt mais heureusement, Luna vint à sa rescousse. Puisqu'il le fallait, il se laissa faire et attendit patiemment que sa petite infirmière personnelle lui désinfecte sa plaie ; elle était douée et avait entièrement confiance en elle. Grave erreur !! Rien qu'à sentir la douleur, il savait qu'elle avait pris l'alcool à 90°, et qu'elle en avait mis une sacré dose. AYAAAAAAAAAA ! Noah siffla de douleur et fit un sacré bond en avant, manquant alors de s'étaler par terre ! Il se retourna vers Luna et pointa le flacon qu'elle avait entre les mains.

"Mais t'es malade ! C'est peut-être un désinfectant mais il fallait pas en mettre autant. Raaaaaaah mais ça pique ce truc ! Mais pourquoi on est pas restés tranquillement au lit pour se câliner !"

Noah n'était pas en colère, mais il hurlait pour penser à autre chose qu'à la douleur sur son omoplate. Cependant il ignorait que son attitude allait faire du mal à Luna, il ne se rendait pas compte de ce qu'il faisait, seule la douleur comptait pour le moment, jusqu'à ce qu'elle ai totalement disparue.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Jeu 11 Aoû - 5:01

"Ma chérie... tu es trop craquante pour ton bien lorsque tu rougis et te mordille la lèvre... je ne vais plus répondre de moi et t'embrasser en mordant moi-même cette lèvre si tentante..."

- "Merci. Peut être que j'aimerais ça, si tu venais mordre cette lèvre si tentante, comme tu l'appelles. Tu sais bien que j'aime quand tu m'embrasses".

A ces mots, Luna ne réussit à nouveau pas à s'empêcher de rougir, mais au moins, elle ne se mordilla pas la lèvre. Elle se mit à sourire, ne comprenant pas comment elle venait de dire quelque chose de ce genre. Depuis qu'elle connaissait Noah, et surtout, depuis qu'elle sortait avec lui, elle devenait peu à peu différente. En réalité, elle était de plus en plus épanouie, elle apprenait ce que le mot "bonheur" voulait dire. Elle était tout simplement heureuse, et bien qu'elle était encore timide, elle savait qu'avec Noah, elle allait continuer de changer. Venant se coller à lui, dans ses bras, son dos contre son torse alors qu'elle était enlacée par ses bras protecteurs, la jeune femme écouta son bien aimé, et elle discuta avec lui de ce qu'ils étaient capables de faire pendant leurs missions. Ils commençaient à en rire, mais pourtant, Luna craignait quand même qu'un jour, ils soient séparés pour le bien des missions. Effectivement, ce n'était pas en se tripotant ou en se bécotant que leurs missions allaient bien se passer. Faisant part de sa crainte au médecin, en prenant bien sûr le ton de la plaisanterie, la petite runneuse priait pour que ce dernier lui donne une bonne raison selon laquelle on ne les séparerait pas.

"Hummm... non je ne pense pas que c'était important, il voulait juste savoir où on était. Si ça avait été important, il nous l'aurait dit dès le départ. Et puis on a pas vraiment besoin d'excuses, les militaires de l'équipe savent ce que nous faisons... et puis ils n'ont pas le droit de nous séparer parce que... eh bien... euh..."

Luna tourna légèrement la tête en levant les yeux, pour regarder Noah, vu leur différence de taille, et elle attendit qu'il lui sorte cette belle raison qu'elle attendait tant. Pourtant, il ne disait rien, il ne trouvait pas d'idées. Ce qui voulait dire que, effectivement, ils pouvaient être séparés si on le leur ordonnait. Et ça, la jeune femme ne le voulait pas. Elle était déjà assez inquiète pour lui quand elle était en mission avec lui, et qu'elle ne l'avait pas dans son champs de vision, même s'il ne risquait rien de plus qu'elle. Alors, l'imaginer en mission pendant qu'elle était sur Atlantis, non merci. Frissonnant, Luna regarda à nouveau droit devant elle, se blottissant davantage contre son amant, continuant de caresser ses bras. Jusqu'à ce que, enfin, Noah reprit la parole pour la soulager.

"Tu sais quoi ? On continuera à s'éclipser, mais pendant les pauses car sinon, oui il y a de fortes chances que l'on nous sépare... On a encore mon bureau ici, et nos quartiers... le placard de l'infirmerie aussi, ou encore au balcon à l'autre bout de la Cité... on est pas près d'être privés de nos moments rien qu'à nous, c'est une certitude."

- "J'aime cette idée. On fera attention, on fera un effort pour s'arrêter si on a besoin de nous, et on se contrôlera pour ne pas se cacher toutes les deux minutes, sous prétexte qu'on a envie de s'embrasser et de se caresser. Ne leur donnons pas l'occasion de nous mettre dans des équipes différentes. De toute façon, ils ne pourront pas nous séparer longtemps, s'ils décident de le faire. Sinon, ils auront à faire à moi, je ferais tout pour te rejoindre, même si je dois leur donner une raclée pour ça".

Noah avait gagné, Luna souriait, amusée par ses paroles. Oh que oui, ils avaient encore plein d'endroits pour se faire des câlins. Sur la Cité, ils pourraient toujours se cacher. Et en mission, ils feraient plus attention, ils vérifieraient d'abord que leur équipe ne craignait rien du tout. La jeune femme ferait tout pour ne pas être séparée de son petit ami, elle avait déjà assez souffert à leur première et dernière dispute. Elle ne voulait plus y penser, mais elle avait peur que ça recommence un jour. Heureusement que le médecin était là pour veiller sur elle, et qu'il savait comment l'apaiser.

"Oublions ça ma Princesse... nous sommes encore ensemble, c'est tout ce qui compte... je n'ai aucunement l'intention de te quitter, cela m'est impensable. Si tu veux je peux à nouveau te prescrire un petit calmant pour dormir, ça t'éviterais les cauchemars..."

Sentant l'étreinte de Noah se resserrer autour d'elle, Luna le laissa faire, aimant beaucoup être contre lui, protégée, à l'abri dans ses bras. Elle accentuait ses caresses tout en fermant les yeux, se laissant bercée, ce qui la tranquillisait. Elle écouta ses paroles, s'accrochant à sa voix qu'elle aimait bien entendre. Lorsqu'il parla de médicament, la petite runneuse réfléchit un instant, puis elle secoua la tête. Elle refusait de devenir dépendante de ces médicaments terriens.

- "Non merci, je n'en veux pas. Ta présence me suffit. Quand tu seras guéri, je n'aurais plus à m'inquiéter, et mes cauchemars disparaitront. Etre à tes côtés est le meilleur calmant qui soit".

Les yeux toujours fermés, Luna continua de se laisser bercer, caressant toujours les bras de son amant, tout comme lui le faisait sur son ventre. Puis, elle tourna la tête pour regarder l'heure, avant de constater qu'il fallait changer le pansement de son bien aimé. Noah n'appréciait pas du tout ça, il n'aimait jamais quand elle devait changer ce maudit morceau de tissu d'ailleurs. La jeune femme aurait aussi préféré rester dans ses bras, mais elle voulait s'occuper de lui, plutôt qu'une autre bonne femme de l'infirmerie. Pendant qu'elle prenait la trousse de secours dans la salle de bain, elle entendit la voix de Noah qui s'adressait à elle en haussant légèrement le ton pour qu'elle puisse l'entendre.

"T'es pas marrante ! Mais alors qu'est-ce que tu es sexy lorsque tu es jalouse ! Je devrais te provoquer plus souvent là-dessus !"

- "C'est vrai, tu me trouves sexy ? C'est gentil. Mais, tu n'as pas intérêt à continuer de me provoquer sur ce genre de choses, parce que sinon, je pourrais vraiment me mettre en colère. Et pour éviter à toutes ces femmes de t'approcher, je t'enfermerais chez nous et tu n'en sortiras jamais".

Luna disait cela sur le ton de la plaisanterie, elle savait très bien que Noah la taquinait. Et d'ailleurs, elle aussi adorait le taquiner. La trousse de secours en main, la jeune femme retourna dans la chambre, et aida son amant à s'asseoir au bord du lit, avant de s'installer derrière lui, retirant son tee shirt. Puis, elle ôta le pansement, et mit du désinfectant sur un morceau de côté. Du moins, ce qu'elle pensait être du désinfectant, alors qu'elle ne savait pas ce qu'était de l'alcool à 90°. Y allant doucement, mais sans hésitation, Luna sursauta au moment où le médecin fit un bon en avant en serrant les dents, gémissant, avant de se lever et de la regarder. Sur le coup, la petite runneuse avait tellement eu peur de sa réaction qu'elle avait failli lâcher le flacon et le coton. Elle ne comprenait pas du tout ce qui se passait, et son visage devint effrayé lorsqu'elle remarqua la colère dans les yeux de Noah, qui après avoir regarder le flacon, se mit à lui crier presque dessus.

"Mais t'es malade ! C'est peut-être un désinfectant mais il fallait pas en mettre autant. Raaaaaaah mais ça pique ce truc ! Mais pourquoi on est pas restés tranquillement au lit pour se câliner !"

Secouant la tête, les yeux de Luna se posèrent sur le flacon, ne comprenant rien, avant de reporter son attention sur Noah. Elle ignorait que c'était la douleur qui le faisait parler ainsi, elle croyait vraiment qu'il était en colère et qu'il lui en voulait beaucoup, elle qui avait cru vouloir bien faire.

- "Je ... je suis désolée ... je ... ne savais pas ... il n'y avait plus de désinfectant, et j'ai vu ce flacon ... je ne sais pas ce que c'est, l'alcool à 90°. Il y avait écrit désinfectant, je croyais que c'était bon. Je ... je voulais bien faire".

Lâchant le coton et le flacon comme si elle s'était brûlée, Luna quitta précipitamment le lit, avant de s'éloigner de Noah, car sur le coup elle avait peur de lui. Oserait-il lever la main sur elle ? Elle l'ignorait, et elle espérait que non, mais jamais il ne s'était comporté ainsi. Elle avait vu plein d'hommes devenir violents du jour au lendemain, et quand l'un d'entre eux avait croisé son chemin, il avait passé un sale quart d'heure. Mais là, c'était Noah, elle n'aurait pas le courage de le frapper pour l'éloigner d'elle, même si elle ne se laisserait pas faire. Choquée par sa réaction, et par ce qu'elle avait fait, alors qu'elle n'avait pas voulu lui faire de mal, la jeune femme continua de reculer jusqu'à la fenêtre, les bras croisés sur sa poitrine, comme un animal apeuré. Etant au bord des larmes, mais ne pleurant pas, Luna n'osa pas lever les yeux vers Noah, ne sachant pas quoi faire pour se faire pardonner de ce qu'elle avait fait.

- "Excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal. Je suis désolée, pardonne moi. Je ne le referais plus, je suis mauvaise, je ne te soignerais plus. Je voulais bien faire, mais j'ai eu tort. Je ferais mieux de te laisser tranquille, va à l'infirmerie. Je suis vraiment une bonne à rien".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3501

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Quartiers de Noah Jeu 11 Aoû - 13:09

Citation :
- "Merci. Peut être que j'aimerais ça, si tu venais mordre cette lèvre si tentante, comme tu l'appelles. Tu sais bien que j'aime quand tu m'embrasses".

Encore un rougissement de Luna qui fit gémir Noah rien que de penser à faire ce geste, à savoir l'embrasser et mordiller sa lèvre. Lui aussi aimait quand elle prenait les devants pour l'embrasser. La jeune femme changeait, ce qui n'était pas pour déplaire au médecin qui remarquait bien qu'elle s'épanouissait de plus en plus à ses côtés. Il ne savait pas que c'était grâce à lui, mais il se plaisait à le croire par contre. S'il savait...

"Me tente pas... j'adorerai faire ça mais là, tu vois, c'est un exploit d'avoir réussi à m'installer pour te prendre dans mes bras... quand je serai totalement guéri, crois-moi, je rattraperai le temps perdu."

Et d'ailleurs, il se sentirait tout de même bien en forme pour faire des choses pas très catholiques avec Luna, mais cette dernière n'était pas encore prête sinon, elle le lui aurait dit. Il préféra ne pas évoquer ses fantasmes du moment, puis, le sujet de conversation dériva sur les missions durant lesquelles ils ne s'étaient pas gênés pour s'éclipser, s'embrasser et se tripoter, gentiment bien sûr ! Ils se mettaient à rire, mais ce moment de détente s'estompa légèrement lorsque Noah cala sur le fait que les dirigeants de la Cité pourraient bel et bien mettre le couple dans deux équipes différentes. Lorsqu'elle le regarda, en attendant une bonne réponse, pour finalement porter son regard au loin, le jeune homme déposa un nouveau baiser sur sa tempe, il lui expliqua qu'il y avait d'autres endroits pour se retrouver, ce qui la soulagea bien plus qu'il ne le fallait, faisant alors sourire le médecin.

Citation :
- "J'aime cette idée. On fera attention, on fera un effort pour s'arrêter si on a besoin de nous, et on se contrôlera pour ne pas se cacher toutes les deux minutes, sous prétexte qu'on a envie de s'embrasser et de se caresser. Ne leur donnons pas l'occasion de nous mettre dans des équipes différentes. De toute façon, ils ne pourront pas nous séparer longtemps, s'ils décident de le faire. Sinon, ils auront à faire à moi, je ferais tout pour te rejoindre, même si je dois leur donner une raclée pour ça".

"Se contrôler... je veux bien mais, ne te mordille pas la lèvre en mission sinon, je suis certain de ne pas pouvoir rester inactif. Je pourrai même jouer l'homme des cavernes, te lancer sur mon épaule et t'amener dans ma grotte pour te faire mille et une chose ! Mais plus sérieusement, oui il faudra que l'on se retienne, pas question qu'on te mette dans une autre équipe, surtout qu'il y aura au moins deux hommes !"

Et oui, Noah était également jaloux. Déjà qu'il avait été voir Jarvis pour le prévenir de ne pas tourner autour de Luna alors qu'en fait... ce dernier était fiancé avec Samantha Carter... il avait été bien bête sur ce coup-là mais, quand des hommes célibataires étaient trop entreprenants, il savait les repousser de sorte à ce qu'ils ne puisse pas avoir l'idée d'approcher à nouveau sa petite amie. Par la suite, alors que sa bien aimée lui parlait de ses cauchemars, Noah lui avait proposé des médicaments, mais elle certifiait qu'elle n'en avait pas besoin.

"Moi ? Un calmant ? Eh bien j'ai vraiment bien choisi ma vocation en devenant médecin. Mais encore une fois, plus sérieusement si ça ne va vraiment pas un de ces soirs, je te donnerai un petit calmant aux plantes pour te détendre, avec ça pas de risque de dépendance..."

Puis, Noah s'était plaint lorsque Luna se dégagea de lui pour aller chercher la trousse de secours, afin de soigner sa plaie, chose qu'il ne voulait pas et bien sûr, il la taquinait d'au loin. Oh oui, il aimait la voir jalouse, ça lui donnait un côté tigresse dont il était fou !

Citation :
- "C'est vrai, tu me trouves sexy ? C'est gentil. Mais, tu n'as pas intérêt à continuer de me provoquer sur ce genre de choses, parce que sinon, je pourrais vraiment me mettre en colère. Et pour éviter à toutes ces femmes de t'approcher, je t'enfermerais chez nous et tu n'en sortiras jamais".

"Oooh mais c'est que tu griffes ! Je ne serais pas contre le fait que tu me séquestre tu sais ma chérie ? Ce serait un bien bel enlèvement, tu pourrais me torturer de la plus douce des façons !"

Souriant, le jeune homme se releva et, plus tard avec l'aide de Luna, il réussit à retirer son t-shirt... pour finir par se relever et se mettre en colère à cause de la douleur due à l'alcool à 90° que la jeune femme venait d'appliquer en grande quantité sur sa blessure. Noah était tellement en pétard qu'il n'avait pas remarqué la peur de sa petite amie.

Citation :
- "Je ... je suis désolée ... je ... ne savais pas ... il n'y avait plus de désinfectant, et j'ai vu ce flacon ... je ne sais pas ce que c'est, l'alcool à 90°. Il y avait écrit désinfectant, je croyais que c'était bon. Je ... je voulais bien faire".

"Je sais que tu ne savais pas mais justement pourquoi tu ne m'as pas demandé si tu devais mettre tel ou tel produit ! Oh merde ça fait bien mal ! Un mal de chien ! Ah là on est certains que la plaie est désinfectée ! Y a plus qu'à mettre ce foutu pansement et..."

Noah se mit à froncer des sourcils lorsqu'il vit Luna s'éloigner de lui, se mettre dans un coin tout en se protégeant. Qu'est-ce qui se passait ? Elle ne croyait tout de même pas qu'il était en colère contre elle ou pire, qu'il allait la frapper ? La douleur se calmant, il comprit qu'en fait, lorsqu'il hurlait parce qu'il avait mal, Luna le prenait pour elle alors qu'en fait, c'était loin d'être le cas ! Noah tentait de s'approcher, mais il se figea en la voyant réagir comme elle le faisait.

"Luna... je... c'était pas..."

Citation :
- "Excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal. Je suis désolée, pardonne moi. Je ne le referais plus, je suis mauvaise, je ne te soignerais plus. Je voulais bien faire, mais j'ai eu tort. Je ferais mieux de te laisser tranquille, va à l'infirmerie. Je suis vraiment une bonne à rien".

Oh non... mais qu'est-ce qu'elle disait là ! C'était vraiment du grand n'importe quoi ! Ce fichant encore de la douleur causée par l'alcool à 90°, de sa blessure, le médecin s'approcha un peu plus rapidement de la jeune femme qui de ce fait, eu peur de lui sur ce coup-là, ce qui fit mal à Noah qui jamais, n'aurait levé la main sur une femme ! Face à elle, il ne bougea plus durant quelques secondes avant de réagir.

"Allez viens là..."

Délicatement, il pris Luna dans ses bras et fit poser sa tête contre son torse nu, tout en la berçant pour la calmer. Les larmes qu'elle avait contenu coulaient sur lui, ce qui le fit souffrir mais il le méritait car même si sa colère n'était pas dirigée contre elle, il n'aurait pas du hurler ainsi, même s'il avait mal. Une main dans son dos, l'autre sur sa tête, tout en caressant sa chevelure, il tenta de la calmer.

"Allez... c'est fini... je suis désolé d'avoir crier, ce n'était pas contre toi, mais plutôt contre la douleur... tu sais, c'est très douloureux ce désinfectant, et je m'excuse car j'aurais du te dire qu'il ne fallait pas l'utiliser du moins, pas en aussi grand quantité comme avec l'autre flacon. Tu n'es ni mauvaise, ni une bonne à rien. Tu es la femme que j'aime, qui me soigne depuis que j'ai été blessé, celle qui mérite tout mon amour. Il n'est pas question que j'aille à l'infirmerie, tu es celle qui sait le mieux me soigner."


..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quartiers de Noah

Revenir en haut Aller en bas
Quartiers de Noah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
Sujets similaires
-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Quartiers Résidentiels
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» [Xia] Vieux quartiers industriels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Détente :: Quartiers-
Sauter vers: